logo site

Appel à communication (journée d


Enseigner et former à l’interculturel à travers les langues, Défis et perspectives

Cet appel a été consulté 353 fois
Lieu : Meknès-Maroc

Echéances:


Date limite pour soumettre une proposition : jeudi 1 avril 2021
L'événement aura lieu à partir de : mercredi 19 mai 2021
Responsable scientifique:Saliha Arzaz


Enseigner et former à l’interculturel à travers les langues, Défis et perspectives
Argumentaire :
Le CRMEF de Fès/Meknès, annexe de Meknès organise le 19 mai 2021 une journée d’étude sur un sujet sensible qui fait l’actualité : comment enseigner et développer la compétence interculturelle chez les apprenants en allant du primaire à l’Université, tout en passant par le secondaire collégial et qualifiant. Vouloir développer la compétence interculturelle, c’est d’abord la considérer comme un objectif à atteindre et prendre en considération les enjeux afférents à travers l’exploration des notions de représentations et d’apprentissage chez les élèves, les étudiants et surtout les stagiaires, futurs enseignants qui auront à construire cette compétence chez les élèves. Le texte littéraire peut être analysé comme un intermédiaire de la connaissance de l’Autre. Il faut remonter à l’approche communicative qui stipule que la réussite d’un acte de communication dépend non seulement de la bonne maîtrise des règles grammaticales, mais aussi de la prise en compte des paramètres socioculturels de la situation de communication [Abdallah Pretceille (1986, 1996, 1999, 2003), Zarate (1986) et Byram (1992 et 1997)]. En ce sens, l’interculturel constitue une nouvelle approche de la culture dont la transposition en didactique des langues a motivé une éducation à l’altérité (Abdallah-Pretceille, 2003) centrée sur l’analyse et la compréhension de l’autre. Dans cette perspective, Le cadre européen commun de référence pour les langues souligne l’importance de l’échange interculturel .

L’objectif de l’apprentissage d’une langue n’est pas seulement l’acquisition des connaissances sur la culture ou ses locuteurs, mais le développement chez l’apprenant des capacités lui permettant de réguler ses relations avec des personnes appartenant à des cultures différentes de la sienne (Blanchet, 2014).
Il est primordial de signaler que la compétence interculturelle est présente dans tous les contextes actuels de l’enseignement des langues. À titre d’exemple, la compétence interculturelle forme le socle de l’enseignement de la langue française aussi bien dans le contexte du FLE, du FLS et même du FOS. Les différents supports d’enseignement /apprentissage exploités au sein de la classe -considérée comme une microsociété - doivent favoriser l’émergence de cette compétence.
Au moment où l’aspect universel définit les différentes représentations du monde, la communication interculturelle devient un élément incontournable pour forger l’identité d’un citoyen du monde. Faire appel à l’échange interdisciplinaire et transdisciplinaire ne peut qu’amener à développer la compétence interculturelle .

À cet effet, le concept de l’altérité et de l’identité apparaissent en filigrane à travers le processus d’enseignement apprentissage visant le développement de la compétence interculturelle. Cette dernière n’est pas uniquement au service de l’apprentissage, mais elle affecte l’essence existentielle de l’Homme en l’amenant à un échange perpétuel entre les différents composants de l’univers et en s’éloignant de tout ethnocentrisme.

Objectifs :
• Offrir un espace d’échange et de partage des usages et pratiques de la Formation/enseignement de la compétence culturelle et interculturelle dans les différents niveaux.
• Faire un état des lieux de la formation/enseignement au culturel et à l’interculturel dans les différents cycles et dans les centres de formation.
• Proposer des alternatives pour mieux construire cette compétence.
• Citer les expériences réussies dans la construction de la compétence culturelle et les valoriser.

Axes de la journée (les axes suivants sont proposés à titre indicatif) :
• La langue (française, arabe, anglaise, amazighe…) et la diversité des cultures.
• La compétence interculturelle et la construction de la pensée.
• La compétence interculturelle et la question des valeurs.
• L’interculturel et son caractère transdisciplinaire et interdisciplinaire.
• Pratiques de formation/enseignement de la motivation interculturelle à travers la langue : état des lieux (Contraintes et défis).
• Didactique des langues et rapport des langues à l’interculturel.
• Langage numérique et son rapport à la culture numérique.
• Relation entre la culture maternelle et la culture cible.
• Méthodologie d’enseignement et de formation à l’interculturalité.
• Production d’outils, de ressources et de référentiels pour développer la compétence culturelle (un changement de perspective).

Calendrier :
– Soumission des résumés avant le 1 avril 2021
– Réponse du Comité scientifique aux auteurs 15 avril 2021
– Organisation de la journée 19 mai 2021
Instructions aux auteurs :
– Les résumés, écrits en arabe, en français, ou en anglais, seront acceptés pour présentation orale. Les auteurs intéressés sont priés d’envoyer leurs résumés selon les normes suivantes :
• Titre : Times New Roman 16, gras ; Auteurs : Times New Roman 11, normal avec leurs coordonnées et adresse courriel de l’auteur principal.
• Le contenu du texte en Times New Roman, 12, interligne 1,5.
• Le squelette du résumé : le titre de la communication, les enjeux du sujet, la problématique, la méthodologie de recherche et les principaux résultats.
• Les résumés sont à transmettre par e-mail à la responsable et au coordinateur de la journée : arzazsaliha@yahoo.fr, mr.fathi.hassan@gmail.com

– Une publication des actes de la journée est prévue après l’évaluation de tous les articles.
RESPONSABLE :
Pr. Saliha ARZAZ
 arzazsaliha@yahoo.fr

 212628289997
Coordinateur :
Pr. Hassan Fathi
mr.fathi.hassan@gmail.com

Comité scientifique :
Zohra LHIOUI, Professeure chercheure, F.L.S.H., Université Moulay Ismail, Meknès
Mohammed LEHADAHDA, Professeur chercheur, F.L.S.H., Université Moulay Ismail, Meknès
Mohamed NABIH, Professeur chercheur, F.L.S.H., Université Sidi Mohammed Ben Abdellah, Fès.
Mohammed HASSI, Professeur chercheur, CRMEF de Fès
Mohammed FAHFOUHI, Professeur chercheur, CRMEF de Fès
Mohammed ZAID, Professeur chercheur, CRMEF de Tanger
Mohammed EL JANATI, Professeur chercheur, CRMEF de Oujda
Ouidiane ELAREF, Professeure chercheure, Faculté de langue arabe, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Laboratoire Linguistique et Référentiels Culturels.
Saliha ARZAZ, Professeure chercheure, CRMEF de Meknès.
Comité d’organisation :
Abderrahim HIMDI, Secrétaire Général du CP de Meknès(A.M.E.F).
El Mostafa AMAZOULE, Professeur de législation, CRMEF de Tanger, Président du Centre Euro- Africain d’Etudes Juridiques.
Hanae FILALI, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Moulay Ismaïl de Meknès (LaRCIGALS).
Hassan FATHI, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Moulay Ismaïl de Meknès, (LaRCIGALS).
Mohssine FATHI, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Moulay Ismaïl de Meknès.

Omar El FATHI, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Moulay Ismaïl de Meknès.



Partager sur:
partager sur facebook