Tentative de corrigé, examen grand casablanca


OMARI Abdellatif (?) [176 msg envoyés ]
Publié le:2012-06-18 18:59:05 Lu :6688 fois
Rubrique :Discussion générale  
  • 4.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
2 vote    4/5


Examen régional (français)
Académie : grand Casablanca
Texte :
Le lendemain de notre sortie avec Lalla Aicha, ma mère me fît part de son intention de me garder à la maison durant toute l'absence de mon père. Elle invoqua deux solides raisons : la première: je n'étais plus qu'un paquet d'os et mon teint rappelait l'écorce de grenade; la seconde : ma mère se sentait de plus en plus seule, ma présence lui faisait oublier ses malheurs.
Autant pour se distraire que pour attendrir les saints de la ville sur notre sort, ma mère décida de m'emmener chaque semaine prier sous la coupole d'un Saint. Notre ville foisonne de tombes qui abritent les restes de chorfas, de chefs de confréries, de pieux législateurs auxquels la foi populaire reconnaît des pouvoirs. Chaque santon a son jour de visite particulier : le lundi pour Sidi Ahmed ben Yahïa, le mardi pour Sidi Ali Diab, le mercredi pour Sidi Ali Boughaleb, etc. Tout cela, je le savais, tout le monde le Savait. Nous trouvions simple, naturel, harmonieux, parfaitement sage ce que nos ancêtres avaient établi. Personne ne se serait avisé d'en rire. Les jours avaient un sens. Pour moi, ils possédaient même une couleur. Le lundi s'associait dans mon imagination au gris clair, le mardi, au gris foncé, un peu fumeux, le mercredi brillait d'un éclat doré comme un soir d'automne, le jeudi froid et bleu contrastait avec le jaune rutilant du vendredi, la pleur du samedi annonçait le vert triomphant du dimanche. Je n'avais jamais entretenu personne de ces découvertes. Si j'avais été femme, si j'avais été riche, j'aurais porté chaque jour une robe de la couleur qui convenait. Ma vie en aurait été plus belle, plus équilibrée, plus heureuse. Mais je n'étais pas femme et nous n'étions guère riches, surtout depuis le départ de mon père. Ma mère faisait une cuisine maigre, mêlait de la farine d'orge au pain de froment. Elle riait moins, ne racontait plus d'histoires. Il nous restait les longues promenades que nous faisions pour nous rendre aux divers sanctuaires deux ou trois fois par semaine. Nous formulions les mêmes plaintes, demandions la réalisation des mêmes vœux. Nous versions toujours les mêmes larmes indigentes et nous repartions vers notre demeure. Ces visites me fatiguaient. Je ne pouvais pas refuser d'y participer. La présence d'un enfant rendait les hommes de Dieu plus attentifs et plus favorables.
Lisez attentivement le texte et répondez aux questions suivantes :
I - ETUDE DE TEXTE, 10 points ;
1 .Recopiez et complétez le tableau suivant :
Nom de l'auteur
Titre de l'oeuvre
Genre littéraire
Deux autres titres du même auteur 1 point
2. Situez le passage par rapport à ce qui précède. 1 point
3. Pour quelles raisons la mère voulait-elle garder l'enfant à la maison ? 1 point
4. Le narrateur a attribué à chaque jour une couleur. Quel effet ces couleurs produisent- elles sur lui ?
1 point
5. Quel sentiment éprouve le narrateur pendant la visite des sanctuaires ? Justifiez votre réponse à l'aide
d'un indice relevé dans le texte. 1 point
6. Qu'éprouvé la mère en l'absence du père ? Justifiez votre réponse par une phrase relevée dans le texte.
1 point
7. Le narrateur et sa mère respectent-ils l'existence des saints ? Justifiez votre réponse par une phrase
relevée dans le texte. Ipoint
8. Relevez dans le texte quatre termes du champ lexical des saints. Ipoint
9. a- Quelle figure de style reconnaissez-vous dans l'énoncé souligné suivant :
«Je n'étais plus qu'un paquet d'os» ?
b- Quelle information cette figure de style donne-t-elle sur le narrateur ? 1 point
10. Avez-vous le même comportement que la mère à l'égard des saints ? Pourquoi? 1 point


II- PRODUCTION ECRITE, 10 points :

Sujet :
Certaines personnes, pour trouver des solutions à leurs problèmes (amour, famille, mariage, chômage... ) recourent à des saints.
Pensez-vous que le maraboutisme (les saints, les marabouts) soit le meilleur remède aux
problèmes de la vie ?
Développez votre point de vue dans un texte argumenté et illustré d'exemples.
Dans votre écrit, vous devez :
S Respecter la consigne : traiter le sujet proposé ; 1 point
S Organiser votre texte : introduction, développement et conclusion ; 2 points
/ Choisir des arguments précis ; 2 points
S Faire attention à la correction de la langue :phrases correctes, vocabulaire précis, orthographe et conjugaison correctes, ponctuation..5pts


Éléments de réponse
(A titre indicatif)
I-Etude de texte :
1-
Nom de l'auteur: Ahmed Sefrioui
Titre de l'œuvre: La Boîte à merveilles
Genre littéraire: De facture autobiographique
Deux autres titres du même auteur: Le Chapelet d'ambre, Le Jardin des sortilèges, la maison de servitude
2- Se sentant malheureuses, la mère et son amie Lalla Aicha décident de rendre visite au voyant Si El Arafi pour leur prédire l'avenir. Le passage se situe après la relation de la séquence de cette visite.
3-D'abord parce que l'enfant semble en mauvaise santé, ensuite parce que sa présence faisait oublier à la mère sa solitude et ses malheurs
4- Les couleurs provoquent chez l'enfant certaines sensations et certains sentiments
5-Sentiment de fatigue : ces visites me fatiguaient.
6-La mère éprouve de la solitude et du chagrin : ma mère se sentait de plus en plus seule, ma présence lui faisait oublier ses malheurs.
7-Oui, ils respectent l'existence des saints: nous trouvions simple, naturel, harmonieux, parfaitement sage ce que nos ancêtres avaient établis. Personne ne se serait avisé d'en rire.
8- Chorfas, chefs de confréries, pieux législateurs, santon, sanctuaire .
9-Métaphore : l'information donnée par la figure est que l'enfant devient trop maigre à cause de sa mauvaise santé.
10- la réponse est laissée à l'appréciation du correcteur.
II- Production écrite
    
Dans la réalité quotidienne, beaucoup de personnes rencontrent des problèmes de tout genre, problème d'amour, de chômage, de famille, de mariage, etc. Cependant, pour résoudre ces problèmes, elles recourent à de vieilles pratiques en pensant que visiter un saint ou consulter un marabout peut être un meilleur remède. Personnellement, je pense que ces pratiques ne sont que de fausses croyances auxquelles restent attachés les esprits d'un autre ge.
   
  D'abord, par superstition et ignorance, on attribue à des personnes, mortes ou vivantes, un pouvoir moral qu'elles n'ont pas. Ainsi, si des personnes comme la chouffa ou si Al Arrafi pouvaient résoudre les problèmes de la vie, ils auraient pu résoudre avant tout la situation lamentable où ils se trouvent eux-mêmes.
   
Ensuite, avec peu de raison, on peut facilement constater qu'il est inconcevable que les morts puissent apporter le moindre secours aux vivants. Depuis leur visite à Sidi Ali Bougaleb, la situation morale et matérielle de Lalla Aicha et de son amie ne faisait qu'empirer allant jusqu'à la faillite du mari de la première et à un nouveau mariage du mari de la seconde.
  
Enfin, pour confronter les situations difficiles de la vie, le meilleur remède serait de recourir à l'esprit et d'assumer toutes ses responsabilités. L'exemple du père de Mohammed est significatif. Le jour même de sa faillite, il réagit intelligemment en décidant d'aller gagner son pain ailleurs, son retour fut triomphal.
    
En guise de conclusion, on peut dire que par superstition et ignorance, ou par l'absence quasi totale de la raison, beaucoup de gens, pour résoudre les problèmes de la vie, recourent à de fausses pratiques et à de fausses croyances stériles, au lieu de faire face à ces situations par le meilleur remède que sont  l'intelligence et l'esprit.
Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
LE PERE GORIOT  Vu 19 fois
Anarchie  Vu 141 fois
Travaux encadrés  Vu 1814 fois



Réponse N°11 23916

re
Par marocagreg(Admin)le 2012-06-18 19:47:09



en effet, il y a bien une hyperbole dans l'énoncé (exagération de la maigreur), mais la comparaison, il n'y a aucun outil de comparaison dans cette phrase.





Réponse N°12 23919

Re
Par OMARI Abdellatif(CS)le 2012-06-18 20:11:50



Est-ce que, lorsqu'on dit de quelqu'un qu'il est "fort maigre" ou "trop maigre", on exagère? Si oui, il y a hyperbole, si non il n'y a pas d'hyperbole. L'expression "paquet d'os" signifie tout simplement "trop maigre".





Réponse N°13 23920

re
Par marocagreg(Admin)le 2012-06-18 20:15:29



paquet d'os : traduction :

ما بقو فيه غير العضام

ou

الجلدة على العضم

C'est bien une hyperbole, car il y a exagération.





Réponse N°14 23921

RE
Par OMARI Abdellatif(CS)le 2012-06-18 20:27:58



Si la locution signifie effectivement "squelette", il y a alors hyperbole à l'égard de l'enfant, mais j'en ai vu des malades et des mourants, est-ce que pour ces personnes l'expression reste hyperbolique?





Réponse N°15 23924

re
Par marocagreg(Admin)le 2012-06-18 21:19:20



je crois que c'est justement la différence entre "paquet d'os" et "trop maigre". dans le premier énoncé l'hyperbole produit un effet visuel pour frapper l'esprit. dans le deuxième, il y a une représentation objective et neutre.





Réponse N°16 23926

Un fait de langue?!
Par Jaafari Ahmed(Prof)le 2012-06-18 21:22:06



Je voudrais relever si Abdellatif, si vous me le permettez, dans votre dernière phrase, ce que je considère comme une erreur, d'inadvertance, mais qui piège, plus d'un quand on y fait pas attention, et une autre erreur d'accord:

" par le meilleur moyen qui est l'intelligence et l'esprit"

- Ne faut-il pas dire :" par le meilleur moyen qu'est" ?.... car ici le relatif remplace le remède, qui est attribut du sujet 'intelligence et l'esprit"( donc "que" et non "qui") lequel est inversé, car il faut entendre: l'esprit et l'intelligence sont un remède" d'où, deuxième erreur: "est" car il faut dire " sont"

donc, la phrase doit être:" ...par le meilleur moyen que sont l'intelligence et l'esprit"

- J'espère que je ne dis pas (de) des bêtises, cher ami!





Réponse N°17 23935

Monsieurs Dkhissi et JAAFARI
Par OMARI Abdellatif(CS)le 2012-06-18 22:18:01



L'hyperbole est possible, je le reconnais. Quant à la comparaison, je crois que les concepteurs ont voulu jouer plutôt sur cette ambiguïté entre "plus que" exprimant la comparaison remplaçable par "autant que" ou "moins que" dans la phrase et "plus que" exprimant uniquement le degré.

Cher ami JAAFARI, si la phrase était ainsi: "les meilleurs remèdes qui sont l'esprit et l'intelligence", serait-elle correcte ou non?

excusez "Monsieurs"





Réponse N°18 23944

Pardon si Abdllatif,
Par Jaafari Ahmed(Prof)le 2012-06-18 23:54:26



J'étais hors zone et je viens de renter!

Merci de répondre à ma remarque! oui, dans votre contexte, la phrase, va être "incomplète", parce qu'elle sera une relative déterminative, enchssée( dans une principale), qui appellera la suite de cette principale: du genre: les meilleurs remèdes qui sont l'esprit et l'intelligence sont rares de nos jours/ ou explicative, avec des virgules: les meilleurs remèdes, qui sont..., sont rares/ ou même, sans relatif: les meilleurs remèdes, l'esprit et l'intelligence, sont rares.:/ ou enfin, on peut dire: les meilleurs remèdes qui soient:( à savoir) l'esprit et l'intelligence!

Qu'en pensez-vous?





Réponse N°19 23952

D'abord!
Par Jaafari Ahmed(Prof)le 2012-06-19 00:29:14



Mille excuses, de ne pas avoir pensé, à remercier si Abdellatif, pour l'initiative du corrigé!

très généreux comme d'habitude, et voué et dévoué à l'action pédagogique, il ne cesse de travailler laborieusement dans un souci, de bannir la routine du métier d'enseigner. Cette perpétuelle remise en question est le principe même de l'art de communiquer savoir être, savoir faire, savoir devenir, et savoir tout court!

Merci cher ami!





Réponse N°20 23988

Mes excuses
Par OMARI Abdellatif(CS)le 2012-06-19 13:13:11



Excusez moi cher ami Jaafari de n'avoir pas pu continuer la discussion hier, j'étais obligé de quitter. Je n'étais pas entrain de défendre ma phrase du texte , vous avez certainement raison à ce propos, mais la phrase "les meilleurs remèdes qui sont l'esprit et l'intelligence", précédée de la préposition "par", a-t-elle besoin d'être complétée? . Simple question. Mais je viens de remarquer une réponse de notre ami Dkhissi (réponse n° 10) où il considère la fonction du groupe nominal "l'esprit et l'intelligence" dans la phrase que vous avez corrigé "par le meilleur remède que sont l'esprit et l'intelligence" comme COD, alors que dans votre réponse de départ n°7 vous avez dégagé la fonction de ces deux mots comme étant sujet inversé. Qui a alors raison, vous ou Monsieur Dkhissi?

Merci, cher ami, pour les encouragements.





Réponse N°21 23998

des phrases courtes
Par brahim el harfi(CS)le 2012-06-19 17:01:40



bonjour chers collègues

merci c Omari pour ton effort,

en effet, les phrases courtes et hachées permettent d'éviter ce genre d'inadvertance. On connait M Omari, sa rigueur, son dévouement...il a voulu donné une prompte réponse à nos chers élèves...

merci cher Ahmed pour tes remarques constructives

Cordialement





Réponse N°22 23999

C'est gentil
Par OMARI Abdellatif(CS)le 2012-06-19 17:30:22



Vous êtes si gentil notre cher ami Harfi, soyez tranquille, je ne serai jamais fché des remarques constructives. Seulement, j'attends toujours une réponse sur la fonction du groupe "l'esprit et l'intelligence" dans la phrase " le meilleur remède que sont l'esprit et l'intelligence".

Amicalement





Réponse N°23 24001

Remarques...
Par Idoubiya Rachid(Inspecteur)le 2012-06-19 17:50:21



Excusez-moi chers(ères) amis(ies) de ne pas pouvoir discuter avec vous sur certaines questions... Je suis très débordé par quelques préparations...

Mais il y'a des remarques relatives à l'examen lui-même ...

Si vous voulez et si vous êtes prêts, on pourrait élaborer une banque de corrections consacrées aux examens, avec des études critiques... Ce sera toujours constructif.

Dans la même occasion, je salue l'effort méritoire de M. Abdellatif, qui fournit toujours du bon travail. - J'aime énormément sa façon de théoriser.

Il y'a autre chose: une personne a pris l'un de mes travaux et l'a posé dans le forum. Je ne veux pas l'accuser de plagiat: elle a édité le travail en entier, mais n'a pas mentionné le nom de l'auteur... J'espère que cela ne soit qu'une question d'inattention...

- Par discrétion, je ne donne - pour l'instant- ni le titre de l'article, ni le nom de la personne en question, pourvu que l'erreur soit corrigée.





Réponse N°24 24003

droit d'auteur
Par atif hassani(CS)le 2012-06-19 18:39:33



l'accusé de plagiat est un euphémisme. pourquoi pas dire un vol intellectuel avec prédétermination et guet-apens passible d'emprisonnement et d'une amende???????? je ne plaisante pas. c'est vrai





Réponse N°25 24004

re
Par marocagreg(Admin)le 2012-06-19 18:53:25



Cher ami Idoubiya tu es dans l'obligation de me dire l'adresse du sujet plagiée, sinon tu seras complice de l'acte en question. tu sais avec le nombre de sujets disponibles sur le site je ne peux tout vérifier ! Tu peux toujours utiliser la MP pour le faire.





Réponse N°26 24007

comprendre les compétence
Par brahim el harfi(CS)le 2012-06-19 19:14:38



voila le titre cher marocagreg,





Réponse N°27 24009

Comprendre l'approche par compétence
Par atif hassani(CS)le 2012-06-19 19:24:05



Voilà le titre de M Idoubiya. Tu dois rougir de honte chère collègue





Réponse N°28 24012

Elle doit s'expliquer!
Par Idoubiya Rachid(Inspecteur)le 2012-06-19 20:12:56



Chers amis, je suis totalement touché par votre réaction. Mais j'aurais aimé que la personne en question se manifeste. Elle doit s'expliquer!





Réponse N°29 24015

Cher ami Idoubia
Par OMARI Abdellatif(CS)le 2012-06-19 20:30:13



Heureusement que ce soit fait sur Marocagreg et non pas sur une publication ailleurs, on ne peut qu'être tolérant. Nous avons le cœur si vaste pour ce genre de choses. Notre cher(e) collègue a été certainement satisfait(e) du travail, l'a assimilé et est devenu sien. On ne doit pas lui en vouloir. N'est-pas cher ami Idoubia au cœur tendre et fragile?





Réponse N°30 24018

OUI!
Par Idoubiya Rachid(Inspecteur)le 2012-06-19 21:01:03



Tout à fait cher Abdellatif. La question du plagiat est devenue si pressante qu'une discussion profonde s'impose. Même entre nous, les habitants de marocagreg! ( discuter la question du plagiat sera un atout pour tout le monde)...

Imaginez un étudiant qui vient avec une bibliographie d'une centaine de livres et une somme phénoménale de références et postule pour un doctorat! Et il devient DOCTEUR!

Aucune innovation! Aucun plus value! Une table des matières et des citations et de la paraphrase! Je trouve cela d'une très grande ingérence à la dignité de l'esprit!

Quant à notre collègue, je considère que la question est close! Mais j'attends quant même un message privé pour une toute petite explication. Sinon: elmoussamih karrim.





Réponse N°31 24026

Cher ami
Par OMARI Abdellatif(CS)le 2012-06-19 21:27:27



Alors toutes mes excuses, je n'ai pas bien saisi. Mes amitiés





Réponse N°32 24027

Cher ami Abdellah !!
Par Idoubiya Rachid(Inspecteur)le 2012-06-19 21:27:34



Je la gracie! Elle fait partie de la famille. Elle est des nôtres.

Mais je suis heureux des réactions des amis. Je serai aussi heureux si la question du plagiat est abordée: où commence-t-il et quelle est sa limite?

Si je lis une centaine d'articles et j'écris le mien - qui s'y inspire- suis-je dans l'enceinte du plagiat?

- Car il m'arrive de le faire personnellement, mais jamais je ne fais d'imitation! J'écris des choses tout à fait différentes, mais je dois fondamentalement lire beaucoup, même énormément pour écrire peu!

NB- Après la passation du concours de l'inspection, si Dieu le veut, je vais donner le compte rendu de mes lectures relatives à cette philosophie réformatrice de notre ministère, tout en donnant des manières pour les opérationaliser:

- La vie scolaire, les clubs, le curricula, les rythmes scolaires, l'association d'appuie à l'école de la réussite,

les conseils, les activités parallèles, le soutient scolaire, les compétences tranverasales, la formation continue, la dynamique de groupe, et j'en passe.

Merci cher ami Abdellah pour votre présence : je suis toujours ravi de te lire.




confidentialite