Techniques de l'oral : amorcer un contact social


Chaabouche Abdelila (Prof) [2 msg envoyés ]
Publié le:2020-02-11 20:54:32 Lu :588 fois
Rubrique :Projets, lectures et Ă©valuations  
  • 5.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
1 vote    5/5



Indications pédagogiques

A / 12

Objectif général

A : MAĂŽTRISER LA TECHNIQUE DE L'ORAL

Degré de difficulté

2

Objectif intermédiaire

1 : ĂŠTRE ENTENDU PAR LE DESTINATAIRE


Objectif opérationnel

2 : Etablir un contact social :

10 : amorcer un contact social

20 : amorcer un contact administratif 30 : savoir se présenter à quelqu'un

Pré-requis

Aucun

Fiche Enseignant


Entraînement N°1

Un collègue vous présente un de ses amis.

  • L'enseignant prend le rĂ´le du collègue

  • Un apprenant prend le rĂ´le, d'abord muet, de l'ami

  • Un apprenant prend le rĂ´le de celui qui est prĂ©sentĂ©

L'enseignant Bernard Christian

: Ah, Bernard ! Je te présente Christian qui est un vieil ami de la famille

:

:


Entraînement N°2

Un ami vous présente son beau-frère.

  • L'enseignant prend le rĂ´le de l'ami

  • Un apprenant prend le rĂ´le, d'abord muet, du beau-frère

  • Un apprenant prend le rĂ´le de celui qui est prĂ©sentĂ©

L'enseignant : Gérard, je te présente Paul qui est le mari de ma sœur Nathalie Gérard :

Paul

Entraînement N°3

Comme pour l'entraînement N°1, un de vos collègues vous présente un de ses amis proches. Il vous a beaucoup parlé de lui. Vous allez tous les trois vous rendre au restaurant pour passer la soirée ensemble.

L'enseignant : Bernard, voici mon ami Christian.

Bernard :

Christian :

Entraînement N°4

Comme pour l'entraînement N°2, un de vos amis vous présente son beau-frère qui vient d'arriver à la fête que donne votre ami. Il vous a beaucoup parlé de son beau-frère avec lequel il est très lié.

L'enseignant : Gérard, voici Paul, le mari de ma sœur Nathalie. Gérard :

Paul :

Entraînement


Entraînement N° 1

Vous êtes au guichet de la poste. Vous désirez poster un paquet en envoi ordinaire pour l'Italie. L'employé qui était occupé à écrire lève les yeux vers vous.

Qui lui dites-vous ?

  • Un apprenant prend le rĂ´le de la personne qui dĂ©sire envoyer le paquet.

  • Un autre apprenant prend le rĂ´le, d'abord muet, de l'employĂ©.

Entraînement N° 2

Vous vous rendez au bureau des Affaires Scolaires de la Mairie pour inscrire votre fils à l'école primaire. On vous a demandé d'apporter trois documents :

    • le carnet de santĂ© de votre fils

    • un certificat de domicile

    • votre livret de famille

L'employé de Mairie est très occupé à remplir des papiers et cela fait 5 minutes que vous attendez devant son bureau. Faites aimablement remarquer votre présence à l'employé et dites- lui le but de votre démarche.

  • Un apprenant prend le rĂ´le de la personne qui inscrit son fils.

  • Un autre apprenant prend le rĂ´le, d'abord muet, de l'employĂ© de Mairie.

Entraînement N° 3

Vous êtes à la Compagnie des Télécommunications de votre ville. Vous portez dans un sac votre ancien téléphone qui ne fonctionne plus. Vous désirez l'échange de votre ancien appareil contre un neuf.

L'employé lève les yeux vers vous ; il n'a pas l'air très aimable. A vous d'entamer l'entretien et de formuler votre demande.

  • Un apprenant prend le rĂ´le de la personne qui demande l'Ă©change de son tĂ©lĂ©phone.

  • Un autre apprenant prend le rĂ´le, d'abord muet, de l'employĂ© de la Compagnie des TĂ©lĂ©communications.

Entraînement N° 4

Vous attendez devant le guichet de la Préfecture pour faire prolonger la validité de votre carte d'identité. C'est maintenant votre tour mais une personne, qui était derrière vous, vous bouscule et fait sa demande à l'employé.

Vous vous adressez d'abord à la personne qui est passée devant vous pour lui signaler que c'était votre tour. Cette personne vous répond qu'elle est pressée.

Vous vous adressez alors à l'employé pour formuler votre demande.

    • Un apprenant prend le rĂ´le de la personne qui veut prolonger son passeport.

    • Un autre apprenant prend le rĂ´le, d'abord muet, de l'employĂ© de gendarmerie.

    • Un autre apprenant prend le rĂ´le de la personne qui veut passer la première en bousculant l'autre.

Entraînement

Voici un sketch qui met en présence un homme qui se fait appeler « professeur » et se dit spécialisé dans le traitement de la timidité, et un nouveau patient qui vient d'arriver.

2 personnages : - le « professeur »

- le patient timide 4 scènes

L'enseignantlira, dans un premier temps, les 4 scènes à la suite, de la façon la plus théâtrale possible.

Ensuite, les apprenants essaieront ensemble de résumer le sketch.

Enfin, deux par deux, les apprenants liront une scène (ou toutes les scènes) du sketch en s'efforçant de « mettre le ton ».

Si les apprenants le désirent, ils pourront essayer de « jouer » le sketch, sans le texte, en improvisant à partir de la trame.

Entraînement

La secrétaire du grand professeur frappe à la porte du cabinet de consultation et laisse passage à un jeune homme de 25 à 30 ans, blond au visage couvert de taches de rousseur. Le professeur est assis dans un fauteuil derrière un grand bureau.

Le professeur : Bonjour monsieur, asseyez-vous je vous prie. Le jeune homme : Oui, mer…merci.

Le professeur : Asseyez-vous mieux que ça, sur les deux fesses, confortablement. Alors, jeune homme, comment vous appelez-vous ?

Le jeune homme : Jubo..bo..biache. Le professeur : Répétez-moi ça… Le jeune homme Julbo…bi…biache.

Le professeur : Répétez encore. Le premier principe est de savoir bien prononcer son nom. Je n'ai pas très bien compris. Vous avez dit « Jules… » ?

Le jeune homme : Bau…biache.

Le professeur : Vous vous appelez Jules Baubiache…

Le jeune homme : Oui, monsieur…doc…docteur. Euh... Jules Baubiache ! Le professeur : Bon. Quelle est votre profession ?

(Le jeune homme baisse tĂŞte comme pour prendre de l'Ă©lan.)

Le jeune homme : Emploi…employé de banque.

Le professeur : -Oui. Et vous voulez suivre un traitement contre la timidité ?

(Le jeune homme fait tourner son chapeau entre ses doigts.)

Le jeune homme : C'est à dire…oui, parfaitement.

Le professeur : Bien. Le traitement comporte des exercices pratiques en dix leçons. Ma secrétaire vous a dit les conditions du traitement. Si nous sommes d'accord, nous allons commencer tout de suite.

Le jeune homme : Oui, monsieur.

Le professeur : Monsieur Baubiache, pour la première leçon, nous travaillerons la présentation : le salut, la poignée de main et le début de la conversation. Vous allez sortir de cette pièce. Ramassez d'abord votre chapeau. Vous frappez, je réponds. Vous entrez et vous vous présentez.

(Le jeune homme frappe très doucement ; on l'entend à peine)

Le jeune homme : …toc…toc…

Le professeur : Oui. Entrez !

(Le jeune homme entrouvre la porte, passe la tête par l'entrebâillement mais n'ose pas entrer.)

Le jeune homme : Euh…je…c'est…

Le professeur : Entrez ! N'hésitez pas. Et souriez, monsieur Baubiache, souriez !

Dites-moi « bonjour ».

Le jeune homme : Bonjour euh…doc…monsieur.

Le professeur : Monsieur Baubiache… quand je dis « souriez », cela ne veut pas dire

« ouvrez la bouche » ! Prenez l'air aimable. Allez-y, souriez. Bon, c'est mieux. Soyez naturel. Maintenant, tendez-moi la main.

(Le jeune homme avance craintivement le bras devant lui.)

Le jeune homme : Comme…comme ça ?

Le professeur : Serrez-moi la main. Assez fort mais pas trop. Voilà. Et regardez-moi en me serrant la main. Bon. Présentez-vous, à présent. Dites bien fort « Je m'appelle Jules Baubiache ».

(Le jeune homme prononçant faiblement.)

Le jeune homme : Je…je m'appelle Jules…Jules Baubiache.

Le professeur : Bon, ce n'est pas trop mal. Mais parlez plus fort. Et avant de parler, faites une ou deux fois « hum ! ».

Le jeune homme : Cre….cre…

Le professeur : Mais non, pas comme ça ! Faites « hum » comme quelqu'un qui veut éclaircir sa voix. Allez-y.

Le jeune homme : Hum, hum, hum.

Le professeur : Tout cela n'est pas mal. Maintenant élevez la voix et présentez, par exemple, une offre de service.

Le jeune homme : Monsieur, je voudrais…pour une place…

Le professeur : Ah, non ! Cela ne va plus du tout ! Pour les gestes, c'est passable mais pour l'élocution tout est à recommencer ! D'abord, pas de postillons, crachez délicatement dans votre mouchoir avant de commencer à parler.

Le jeune homme : Oui, monsieur.

Le professeur : Pour faciliter les choses, je vais vous mettre à la quatrième leçon : l'exercice de la dispute. Vous allez me faire des reproches, me dire des choses très désagréables.

(Le jeune homme devient tout rouge et commence Ă  bafouiller)

Le jeune homme : Mais…je…

Le professeur : Mon cher ami, supposez que je viens de vous refuser une place. VoilĂ  : je suis dans mon fauteuil et j'attends votre attaque.

Le jeune homme : Vous m'aviez promis une place…Ce n'est pas bien… J'espérais… euh… euh… que vous pourriez penser à moi… Non, c'est vraiment ennuyeux.

Le professeur : Ce n'est pas ça du tout ! Permettez-moi de vous donner l'exemple.

Asseyez-vous. Je commence :

« Monsieur, je vous ai fait l'honneur de proposer mes services. Eh bien, je suis très heureux de ne pas vous avoir pour chef. Je ne vous salue pas car vous êtes un mufle, Monsieur. Et je pourrais en dire bien davantage. »

A vous mon cher ! Allez, du courage !

(Le jeune homme se lève d'un coup, crache dans son mouchoir et jette son chapeau par terre.)

Le jeune homme : Vous m'aviez promis une place. Vous ne me l'avez pas donnée. Vous êtes un sale type, un voleur, un escroc. Je ne sais…je ne sais…je ne sais pas ce qui me retient !!!

Le professeur : Halte-lĂ  ! Halte-lĂ  ! C'est beaucoup mieux. Pouvez-vous revenir demain ? Le jeune homme : Oui, Monsieur le Professeur

Le professeur : Tant mieux. Avouez que vous vous sentez déjà mieux.

(Le jeune homme se met Ă  rire.)

Le jeune homme : C'est pourtant vrai. C'est pourtant vrai que je me sens mieux.

(Le professeur pose la main sur l'Ă©paule du jeune homme.)

Le professeur : Félicitations ! C'est très encourageant ! Eh bien, à demain, monsieur Baubiache.

Le jeune homme : A demain, monsieur le Professeur.

(Sketch composé d'après un texte romanesque de Georges Duhamel)

Entraînement

Une fois le texte du sketch lu (ou joué), les apprenants feront des commentaires en essayant de dégager, d'après le sketch, ce qu'il faut faire ou ne pas faire pour se présenter à quelqu'un.

Les apprenants essaieront ensuite de se présenter, comme s'ils devaient le faire dans la réalité. Soit l'enseignant prend le rôle de la personne qui reçoit celui qui se présente, soit un autre apprenants prend le rôle.

A la fin de la présentation, l'ensemble des apprenants commentera la présentation et l'apprenant qui vient de se présenter reprendra sa présentation si besoin.

Lorsque tous les apprenants se seront présentés selon le même schéma, ils se présenteront une nouvelle fois mais pour un groupe et non pour une personne isolée. L'ensemble des apprenants constituera le groupe. L'apprenant, pour ce faire, entrera dans la salle et se présentera.

A la fin de la présentation, l'ensemble des apprenants commentera la présentation et l'apprenant qui vient de se présenter reprendra sa présentation si besoin.


Moteur de recherche


confidentialite