Tc-typologie, évaluation-q112 (texte de leiris)


ahyayouch habiba (?) [2 msg envoyés ]
Publié le:2018-03-25 19:26:26 Lu :2553 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  
  • 4.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
1 vote    4/5


Nom et prénom : . Contrôle n°1 Semestre 1

Texte : Lisez attentivement le texte suivant puis répondez aux questions :

Âgé de cinq ou six ans, je fus victime d'une agression. Je veux dire que je subis dans la gorge une opération qui consista à m'enlever des végétations. L'intervention eut lieu d'une manière très brutale, sans que je fusse anesthésié. Mes parents avaient d'abord commis la faute de m'emmener chez le chirurgien sans me dire où ils me conduisaient. Si mes souvenirs sont justes, je m'imaginais que nous allions au cirque ; j'étais donc très loin de prévoir le tour sinistre que me réservait le vieux médecin de la famille, qui assistait le chirurgien, et ce dernier lui-même. Cela se déroula, point par point, ainsi qu'un coup monté et j'eus le sentiment qu'on m'avait attiré dans un abominable guet-apens.

Voici comment les choses se passèrent : laissant mes parents dans le salon d'attente, le vieux médecin m'amena jusqu'au chirurgien, qui se tenait dans une autre pièce en grande barbe noire et blouse blanche (telle est, du moins, l'image d'ogre que j'en ai gardée) ; j'aperçus des instruments tranchants et, sans doute, eus-je l'air effrayé car, me prenant sur ses genoux, le vieux médecin dit pour me rassurer : ““Viens, mon petit coco ! On va jouer à faire la cuisine””. A partir de ce moment je ne me souviens de rien, sinon de l'attaque soudaine du chirurgien qui plongea un outil dans ma gorge, de la douleur que je ressentis et du cri de bête qu'on éventre que je poussai. Ma mère, qui m'entendit d'à côté, fut effarée.

Dans le fiacre qui nous ramena je ne dis pas un mot ; le choc avait été si violent que pendant vingt-quatre heures il fut impossible de m'arracher une parole ; ma mère, complètement désorientée, se demandait si je n'étais pas devenu muet. Tout ce que je me rappelle de la période qui suivit immédiatement l'opération, c'est le retour en fiacre, les vaines tentatives de mes parents pour me faire parler puis, à la maison : ma mère me tenant dans ses bras devant la cheminée du salon, les sorbets qu'on me faisait avaler, le sang qu'à diverses reprises je dégurgitai et qui se confondait pour moi avec la couleur fraise des sorbets.

Michel Leiris, L'Age d'homme, 1930.Ed. Gallimard.

I/Etude de texte :

1/ Situez le passage : (auteur, origine, date de publication, idée générale du texte.)(2pts)

2/ a- Il s'agit de quel type de texte ? Justifiez.(1pts)

b- Quel en est le genre littéraire ? (1pt)

3-Le narrateur est-il lui-même le personnage de l'histoire ? Relevez deux indices justificatifs(1,5pt)

4/ Toutes les étapes du schéma narratif sont présentes dans ce texte. Donnez pour chacune son idée générale. (4pts)

Étapes du schéma narratif

Idée générale


Situation initiale



Élément modificateur


Péripéties




Situation finale




6/ Quel sentiment éprouve-il après l'intervention chirurgicale? (1,5pt)

7/Relevez dans le texte trois mots appartenant au champ lexical de la violence. (1,5pt)

8 /Relevez dans le deuxième paragraphe du texte les procédés de caractérisation suivants : (2pts)

- Un adjectif épithète :

- Un attribut du sujet :

-Un complément du nom :

- Une proposition subordonnée relative : ..

9/ Précisez le temps et la valeur des verbes en gras dans le texte.(2pts)

Conduisaient :

Se tenait :

Plongea, ressentis, poussai :

Avaient commis :

10/ A qui renvoient les mots soulignés ?(2pts)

Ils :qui :

11/partagez-vous la décision des parents d'opérer l'enfant sans l'avertir ? Justifiez votre réponse. (1,5pt)


Sujets similaires
évaluation : tc- typologie textuelle - 525c
Tc-typologie, évaluation-n5sc
évaluation -typologie textuelle (tc)-65s5
Tc- évaluation - typologie textuelle - arrêter de fumer
Tc- évaluation - typologie textuelle -iis4

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Programme du CPA 1  réponse |  Vu 9 fois
Bribes de pensées  Vu 69 fois


confidentialite