Regle de base 3 et 4 : utiliser des phrases courtes et menager ses effets


Adi Lachgar (?) [339 msg envoyés ]
Publié le:2012-05-28 10:19:03 Lu :3977 fois
Rubrique :Discussion générale  


Le choix de la phrase courte est bénéfique pour plusieurs raisons :
• on évite de commettre trop d’erreurs, la phrase courte étant plus facile à maîtriser,
• on peut faire des paragraphes mieux développés (plus long)
• on facilite la lecture de notre composition
• les idées gardent toute leur force et ne sont pas affaiblies par la subordination.

Qu’est-ce qu’une phrase courte ?

Il ne s’agit pas forcément d’une phrase simple. Une phrase peut être simple et longue ou complexe et courte. La phrase courte est une phrase dont les constituants sont limités et qui ne demande un gros effort de mémoire au lecteur.

Exemple :

Voici comment on peut passer d’une phrase longue à une suite de phrases courtes.

La peine de mort, qui est la sanction la plus lourde que l’on puisse infliger à un accusé convaincu d’un crime particulièrement grave, est sans aucun doute la punition la plus controversée, suscitant des réactions contradictoires qui vont de l’approbation inconditionnelle au désaveu indigné en passant par l’appel à un emploi restreint.

Comme vous le voyez, la phrase est trop longue. Autour d’une proposition principale « La peine de mort est la punition la plus controversée », interviennent d’autres propositions (relatives, participiale) qui, étant subordonnées, perdent leur force. Il serait plus intéressant de  ménager ses effets en composant plusieurs phrases courtes :

La peine de mort est la sanction la plus controversée. Elle est la peine la plus lourde qu’on puisse infliger à un accusé qui a commis un crime grave. Elle consiste à lui enlever la vie. C’est pour cela qu’elle sucite des réactions contradictoires. Certains approuvent son emploi de manière inconditionnelle. D’autres la rejettent avec indignation, comme un crime. Une minorité, enfin, appelle à un recours restreint à la peine capitale, notamment pour punir des crimes particulièrement graves.


NB

Quel que soit votre choix, la longueur de la phrase ne doit pas être, pour vous, une question de performance. Comme il est complètement bête de croire que celui qui lit vite lit bien, il est aussi parfaitement idiot de faire des phrases longues pour montrer qu’on écrit bien. Celui qui écrit bien, c’est celui qui permet au lecteur de comprendre ses propos sans effort, avec la force qu’il veut leur donner.

EXERCICE

Réécrivez ces phrases en les décomposant en phrases courte :
- Etant la période la plus importante de notre vie, puisque toute notre personnalité s’y forge, avec ses points forts et ses complexes, l’enfance constitue un passage délicat où se préparent et se construisent les hommes et les femmes de demain.
- Les parents qui donnent tout à leurs enfants, qui leur passent toutes leurs bêtises, qui obéissent à tous leurs caprices, qui se plient à tous leurs désirs, qui ne se font pas respecter, qui reviennent sur leur décision dès que l’enfant commence à pleurer, ne rendent pas service à leur progéniture, puisque les enfants son ainsi coupés du monde des réalités et finissent par croire que tout leur est dû et qu’il n’ont qu’à demander pour être servis.
Sujets similaires
Re
Au secours
Bon courage , m elfattahi !
Texte : le travail souffrance
Ouverture de la section cours de langue -fle et fls sur le forum

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Dictée à fautes (1) 12  réponses |  Vu 3675 fois


confidentialite