Réactions


Elmzouri mostafa (Autre) [155 msg envoyés ]
Publié le:2015-02-16 19:41:44 Lu :1474 fois
Rubrique :Discussion générale  
  • 4.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
4 votes    4/5


J’aimerais réagir à certaines événements qui ont fait le « buzz » dernièrement sur internet et qui touchent à l’éducation.
Tout d’abord, j’aimerais dire à cette honorable prof de philosophie que vous êtes libre de vivre votre vie comme bon vous semble et que vous êtes libre de bien la défendre ; surtout que vous écrivez un certains nombre de textes poétiques ; chose que je ne peux qu’admirer quelque soient les sujets que vous traitez .Mais , Vos arguments étaient peu convaincants : lors d’une émission radiophonique ,on s’attendait à un discours philosophique consistant, à une argumentation ferme s’inspirant des grands philosophes ,mais en vain ; la seule fois qu’elle a cité un penseur , elle avait un cheveu sur la langue ! Je me suis donné la liberté de consulter sa page sur facebook, et qu’est-ce que je vois, à part ses écrits, une vidéo d’une chanson populaire égyptienne où il y a une danse du ventre ! C’est bien d’organiser un tour au salon du livre ; mais il ne faut pas mélanger les serviettes aux torchons !
Ensuite, la deuxième vidéo qui a fait l’événement sur internet dans le monde de l’éducation au Maroc, c’est la prof qui insultait un élève en plein s cours. J’aimerais dire à cette enseignante, que quelque soit la provocation dite par l’élève en question, il faut savoir rester calme. En plus de la connaissance que chacun doit maitriser, un éducateur doit savoir contrôler ses impulsions, sa colère, sa joie… et puis un savoir qui ne dicte pas à un individu quel comportement adopter est un savoir caduc. L’enseignement c’est l’art de savoir rester calme !
Et enfin, le troisième événement qui a marqué l’actualité dans le domaine de l’éducation ; c’est la photo de ces élèves dans une classe de cours s’adonnant à des interdits, des stupéfiants en l’occurrence. C’est de l’impudence dans nos écoles ! Des classes en surnombre, le niveau des élèves très bas, un système d’enseignement qui bat de l’aile, des parents qui mènent leur progéniture à l’école comme s’ils s’en débarrassaient, sont autant de facteurs qui amènent à cette situation.
Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Dictée à fautes (1) 12  réponses |  Vu 3675 fois



Réponse N°11 35161

re réactions
Par marocagreg(Admin)le 2015-02-16 20:27:43

Mon cher ami, merci pour ces réactions. Ce genre de sujets nous manquent sur le site.

pour l'enseignement, je crois que l'Etat doit rétablir l'équilibre entre le pouvoir du prof et les droits de l'élève, c'est par la loi qu'on doit régler ces problèmes, car tous les enseignants n'ont pas une personnalité forte (je dis bien forte et non tyrannique et violente) pour s'imposer dans leur classe. Pour moi, un élève qui ose boire de la bière et fumer en classe doit être envoyé illico dans une prison pour mineur pour apprendre la discipline sans oublier qu'il faut aussi mettre les parents devant leurs responsabilités. Il ne suffit pas de coïter et de mettre au monde des enfants, il faut aussi éduquer ! L'enseignante qui pique une colère, je suppose qu'elle a été poussée à bout par quelque monstre en manque d'affection. Certes, elle a tort de se lâcher comme ça en classe, mais, il faut aussi se demander pourquoi elle est à bout de nerfs.

Il faut dire aussi un mot de la cocotte et du coco qui critiquent le langage grivois ou pseudo-grivois de notre chevaleresque chef des ministres. A leur place, un être normalement constitué aurait honte de se montrer encore, sans vergogne, après le sale linge des nuits rouges qu'ils ont déballé scandaleusement sur le web et comme on dit:

الله يلعن اللي ما يحشم




Réponse N°12 35163

A propos de
Par Elmzouri mostafa(Autre)le 2015-02-17 14:50:33



notre chevaleresque chef de nos ministres, il n’y a pas de doute qu’il n’a pas étudié un cours de grammaire qui s’intitule les niveaux de langue ; car s’il avait bien assimilé sa leçon, il ne parlerait pas aux parlementaires comme s’il parlait au souk. Mais attendez une minute, qui a dit que ces représentants du peuple auraient étudié de la grammaire ? car on parle dans les deux chambres comme si on parlait dans un asile de fou !

C’est toute la difficulté de la nature du discours politique chez nous : il y a un rapport entre la parole et les faits, entre ce qui se conçoit et ce qui s’énonce, or, il n’y a aucun doute qu’il y a un chaos entre le discours politique et la politique telle quelle s’exerce dans notre pays !

Quant aux autres, ils ne méritent pas qu’on en parle !!





Réponse N°13 35168

reaction
Par zine hicham(CS)le 2015-02-19 21:08:26



permettez moi de dire uniquement un mot : le ministère de l'education cherche à tout prix des boucs émissaires pour culpabiliser les enseignants et leur coller l'étiquette de incompétents ou d'irresponsables pour justifier devant tout le monde qu'il est le vrai responsable de la décadence de l'enseignement soyons fiers de notre noble mission et comme réponse je dirais: les chiens aboient, la caravane passe





Réponse N°14 35180

à propos du sujet
Par abdellah boussif(CS)le 2015-02-22 15:53:59



si j'ai bien compris la situation et d'après ma petite expérience avec les adolescents en classe; la forte personnalité du prof est décisive dans ce genre de situations, quelque soit l'élève et son comportement; un prof doit toujours être sage dans ces réactions ( positives ou négatives). du coté du discours condamnant les enseignants d’ avoir être responsables de cette crise d’éducation je dis que tous les acteurs du domaine sont responsables à savoir le ministère, les enseignants, sans oublier la grande responsabilité des familles.




confidentialite