rapport de l’évaluation diagnostique. septembre 2022


jabrane Mohammed (?) [3 msg envoyés ]
Publié le:2023-04-15 18:32:09 Lu :3632 fois
Rubrique :Etudes littéraires et questions pédagogiques  


Rapport de l’évaluation diagnostique. Septembre 2022
Le test diagnostique de la première année a été réalisé sur la base du contenu du tronc commun. Celui de la deuxième année dépend des trois œuvres étudiées et soigneusement préparées pour le besoin de l’examen régional.
Pour les deux niveaux, plusieurs questions ont été posées sur le processus d’apprentissage. A vrai dire, ni les questions posées, ni les pourcentages tabulaires ne peuvent révéler l’échec ou la réussite de cette opération. Le test diagnostique que l’enseignant propose aux élèves (et qui est évidemment préconisé par le ministère) n’est pas un bon outil pour mesurer le degré d’acquisition de ces adolescents. Il reste peut-être juste dans ses mesures, sauf qu’il ne l’est pas dans sa validité : ce ne sont que des chiffres calculés pendant un intervalle de temps très limité. Et si l’élève comprend dès le début que son travail n’est pas sanctionné par un barème, son effort sera sans doute bâclé, si effort il y a. Et c’est là où git le lièvre. A partir de ce moment, nous mettons la main sur quelques relations possibles en classe de langue qui se cachent entre ‘’action’’ et ‘’tâche’’, deux unités de sens totalement différentes : la première pour ‘’l’usage’’ et la seconde pour ’’ l’apprentissage’’ : Un point de grammaire travaillé en cinq minutes dans un exercice structural proposé dans le cahier d’exercice diffère d’un thème de civilisation par exemple et qui est traité pendant quinze jours sous le contrôle de l’enseignant avec des recherches personnelles de la part d’un groupe d’élèves ou encore, un projet conduit de manière autonome par toute la classe. Cette dichotomie nous emmène à dégager deux genres d’élèves. Des élèves scolaires mais non compétents et qui peuvent se préparer à l’avance en se débrouillant d’une manière ou d’une autre pour réussir leurs ‘’action’’ et d’autres qui sont compétents mais moins scolaire qui, peut-être refusent de se soumettre pleinement à ce genre d’exercice parce qu’ils viennent juste au début de l’été de passer leur examen régional et ont eu une bonne note. D’où le besoin de comparer la note de l’examen de juillet avec celle du test. Une bonne relation interpersonnelle avec mes élèves me permet à chaque fois de découvrir leur vérité.
Cela dit, je suis persuadé à cent pour cent que la majorité de mes confrères enseignants, si je ne dis pas la totalité a rédigé un bon rapport, un rapport de surface dont l’impression est nettement positive. Leurs rapports sont chaudement applaudit et tout va pour le mieux dans ce monde possible comme dit Voltaire, mais la réalité est tout autre.
Selon les instructions officielles préconisées par le ministère, pour passer d’un cycle à un autre, l’élève marocain doit être capable de lire correctement un texte littéraire, capable d’en découvrir le genre, capable de le comparer avec un autre…,capable d’analyse…capable d’interpréter…capable de s’interroger…capable de sélectionner… capable et encore capable…Oui certainement, capable de ne pas comprendre un petit paragraphe, capable de ne pas lire correctement une phrase simple, capable de s’égarer pendant la lecture dans des interférences phonétiques de tout genre (p, b) ; (d ,b) ; (b ,v) ;(v, f) ; (fut, feu) ;( effacer, face, fasse….)
Ce sont les exploits de la nouvelle pédagogie dans les classes marocaines. Dans quelle mesure alors, des élèves qui sont dotés de ces compétences langagières peuvent aborder et réussir un projet pédagogique de toute l’année ? Comment, avec ses défaillances en langue, pouvons faire face à la philosophie de Leibnitz, de Voltaire ….en sachant bien sûr combien est riche et porteuse de sens et d’idées philosophiques cette formidable œuvre du conte philosophique ? Ces œuvres proposées au lycée correspondent parfaitement à la littérature pédagogique sur le terrain ? autrement-dit, qu’est-ce que former ou éduquer ? Ces œuvres sont alors destinées à l’élève ou à l’enseignant ?
Pour ne pas généraliser, aucun de mes élèves n’a pu lire un roman pendant ces dernières années. Désormais, cela devient la tâche de son enseignant. Les rôles sont alors inversés, et c’est ainsi que ce dernier devient un enseignant ‘’scolaire’’ et compétent. Sa nouvelle tâche consiste à lire les œuvres du programme et à présenter les résumés et les comptes rendu à ses élèves. C’est la pédagogie du «prêt à porter ». J’en mettrai ma main au feu si l’œuvre de Voltaire, de Mohammed Khair-Eddine ou de Balzac fera l’objet des élèves qui confondent alors la copule être au passé simple (fut) et le substantif (feu) ; deux entités du monde très éloignées dont la distance est mesurés par des années-lumière.
Pour ces élèves, on ne leur donne pas depuis le début un apprentissage solide et utile.la didactique d’apprentissage d’une langue nous a appris dans son dosage que « peu et bien » mieux que « beaucoup et mal ».Souvenons-nous seulement de nos anciens maîtres. Après une lecture silencieuse, ces modestes formateurs nous ont appris, après avoir expliqué trois ou quatre mots difficiles, de nous plonger dans le texte pour en savourer la structure profonde. Plutôt que nous serons fini, plus grande sera la récompense en valeur d’estime et de respect de l’enseignant et le groupe classe pour le premier à répondre à la fameuse question : de quoi parle ce texte ? Je n’ai plus le droit de poser cette question car jamais je n’aurai de réponse. Les mots difficiles de mes classes sont : « avec, encore, une boite, un mendiant, sauter, agiter, nommer, chauffer, une qualité, un devoir…. » Et la liste est très large. Il faudrait que je sois Ferdinand de Saussure ou Delphine Dennis pour expliquer le mot « encore » ou « avec » en se référant bien sûr à l’étymologie pour me faire bien comprendre.
D’ailleurs, je ne m’étonne pas si dans la majorité des programmes nationaux ou internationaux des évaluations des acquis en français, l’école marocaine est toujours en bas de la liste.
Mohammed jabrane
Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
LE PERE GORIOT  Vu 19 fois
Anarchie  Vu 141 fois
Travaux encadrés  Vu 1814 fois


confidentialite