Le questionnaire : un faux ami!?


benomar taoufiq (Autre) [4 msg envoyés ]
Publié le :2019-02-26 17:24:09 Lu :111 fois
Rubrique :Crmef,ENS,Université  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5



Taoufiq benomar
mardi 26 février 2019
Le questionnaire : un faux ami
Dans son article sur le plan du rapport d’enquête Jaafari déroule pour les lecteurs les règles de forme à respecter pour sa rédaction.
Pour ma part je veux aborder un aspect de fond : la conception du questionnaire d’enquête.
Les étudiants sont souvent amenés à réaliser des questionnaires pour des enquêtes de terrain. Ça tombe bien, de nombreux sites gratuits aident à leur rédaction, mais non leur conception. Du coup, pour bon nombre d’entre eux l’exercice de conception semble facile. Fatalitas !
Idée reçue : Concevoir un bon questionnaire serait un jeu d’enfants. Faux. Légende urbaine !
Voici un aperçu succinct de ce qu’il convient de faire et d’éviter
1. Mais auparavant voyons à quoi sert un questionnaire ?
A fournir des données et pas des informations
2. Conception du questionnaire : Les étapes
a. Définir
i. Le (s) buts : exemple : Connaître les habitudes d’utilisation des services de la bibliothèque par les étudiants … (qualitatif)
ii. objectifs : exemple : connaître le nombre d’étudiants utilisant le service « hotline » … ? (quantitatif)
b. définir l’échantillon (taille et composition)
c. définir la taille du questionnaire
d. définir la méthode de collecte (face à face, téléphone etc.)
e. définir les parties du questionnaire : (c’est obligé)
f. définir les questions : plusieurs types de questions sont possibles ; en voici les principaux. Sachez que le choix de chacun entraîne des conséquences différentes.
i. Q ouvertes textes : le répondant utilisera uniquement des mots ou phrases. C’est le type de question que les étudiants ont le plus de mal à traiter
ii. Q ouvertes numériques : réponse par un nombre. Votre âge : 30
iii. Q fermées uniques : réponses oui/non par exemple. Êtes-vous étudiant ? oui/non
iv. Q fermées multiples : réponses multiples. Aimez-vous les tomates, les oranges, les cigarettes ?
v. Q questions échelles : genre « échelle de likert » par exemple. Les étudiants les adorent. Attention, comme pour toutes les bonnes choses, ne pas en abuser (pas plus de 10 dans 1 questionnaire de 30 questions).
Remarques :
• Si votre questionnaire ne comprend que des questions textes (à éviter) il faut que vous soyez très fort en analyse de données textuelles (analyse lexicale, analyse de contenu, sémiotique … par exemple). Autrement c’est la catastrophe, si tout le mémoire repose sur cela. L’enquête est votre valeur ajoutée…
• Si le questionnaire ne contient que des q. numériques (à éviter aussi) : il est possible d’utiliser la riche gamme d’outils statistiques possibles et imaginables (à commencer par moyenne, mode etc.)
• Tachez de mixer des q fermées, q ouvertes numériques ou échelles, q textes
• Si vous envisagez de procéder à des segmentations d’échantillons, ce qui permet de nuancer ses conclusions, n’oubliez pas d’ajouter les questions « signalétiques ». Elles fournissent vos critères de segmentation : âge, sexe, adresse, profession, centres d’intérêts etc.
o Afin de ne pas effaroucher le répondant, réserver cette partie de préférence à la fin du questionnaire.
• Notez que ce n’est pas parce que l’étudiant appartient une filière dite « littéraire » qu’il lui serait interdit de profiter des « joies » de la statistique.
vi. Longueur : préférez les questions courtes (15 mots en moyenne)
vii. Clarté : c’est clair!?
viii. Évitez les questions-tiroirs, plusieurs questions dans une. (ex. est-ce que vous grand et intelligent?
ix. Réservez les mots-savants à la soutenance. Mais surtout, pour l’amour de dieu essayez de résister tant que faire se peut à l’irrépressible envie de faire étalage de votre science dans le questionnaire (le répondant profane pourrait mal le prendre).
g. Interventions étrangères
i. Il est fortement conseillé
1. de faire relire toutes les versions du questionnaire par des personnes non concernées pour détecter les phrases alambiquées. Auquel cas, les supprimer sans pitié. Et puis recommencer. Le travail du questionnaire est un travail d’artisan. Ne pas hésiter de faire et refaire sans relâche. Dans ce cas, être besogneux est une garantie de qualité et une preuve d’humilité. Il en faut bcp.
2. d’en tester la bonne compréhension sur des membres de l’échantillon
3. re-tester auprès de membres de l’échantillon
4. « cent fois sur le métier remettez votre ouvrage ! »
3. Compétences requises
a. Maitriser la langue et surtout le langage des répondants
b. Outils Statistiques : c’est nécessaire d’y recourir, faute de quoi l’enquête fournira bcp de données ; mais trop peu d’informations (un ratage en somme).
Si vous souffrez de faiblesses dans ce domaine faites-vous aider, il y va de la qualité des infos que vous produirez (ou pas).
Si vous définissez votre problématique en promettant de « mesurer le niveau d’implication des élèves dans la séance de cours ». Vous vous engagez tacitement à fournir des preuves quantitatives (statistiques). Il faut vous y tenir, autrement il y aurait comme un malaise...
Si vous vous engagez à « comparer le niveau de réussite des garçons et filles en classe pour vérifier si le genre détermine le niveau de réussite ». Il existe des techniques statistiques simples qui règlent cette question. Il faut les utiliser. Cela apportera la caution scientifique à votre travail. Ne l’oubliez pas.
c. Théories : pour pouvoir tirer profit des chiffres obtenus il est chaudement recommandé de vous appuyez-vous sur un corpus théorique. Par exemple la théorie qui dit que le genre détermine des différences de comportement scolaire.
4. Et toute dernière chose : évitez de mettre en difficulté le répondant par des questions mal formulées, une attitude un ton ou un regard arrogants désinvoltes ou condescendants. Cela pourrait compromettre la sincérité des réponses.
Une fois que le questionnaire a été renseigné il faudra passer par l’étape souvent passée par pertes et profits, le nettoyage des données recueillies.
Mais demain est un autre jour n’est-ce pas ?

Cherchez sur le site



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


Vous pouvez gagner des points en jouant à nos quiz


InfoIdentification nécessaire
Identifiant :
Passe :
Inscription
Connexion avec Facebook
Mot de passe oublié

confidentialite