Le printemps arabe et la révolution française


fatih brahim (Prof) [285 msg envoyés ]
Publié le:2012-04-29 21:32:46 Lu :2756 fois
Rubrique :Politique et société  
  • 4.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
1 vote    4/5


Invité à comparer le Printemps arabe et la révolution française, le sociologue et philosophe français Edgar Morin a déclaré récemment, dans une interview accordée au quotidien marocain ‘Le soir Échos’ : « Disons que le printemps arabe, comme 1798, c’est le début d’une aventure historique, c’est les germes de quelque chose, d’un futur meilleur, mais en même temps, ça subira toute une série d’événements contre lesquels il faudra à nouveau réagir. Ma maxime c’est : « Ce qui ne régénère pas dégénère ».Même une belle démocratie, si elle ne régénère pas, elle s’aplatit, elle devient vide.
Je pense qu’il faut qu’il se régénère et que l’on comprenne peut-être (…)que l’alternative n’est pas la réforme ou la révolution, mais ce que j’appelle « métamorphose ». La chenille acquiert des ailes qui lui permettent de voler, c’est ça la métamorphose. Elle se transforme, elle ne se détruit pas. Nous avons besoin, je pense, d’une métamorphose, aussi bien dans le cadre des nations que dans le cadre de la planète. Que nous le voulions ou pas. »
Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Dictée à fautes (1) 12  réponses |  Vu 3632 fois



Réponse N°11 20710

re
Par fatih brahim(Prof)le 2012-05-01 13:52:34



Ce qui me semble pertinent dans son point de vue, c’est le fait d’insister sur ce côté holistique de la politique internationale. En effet, tant les puissances mondiales ne changent pas leurs politiques extérieures, l’évolution des autres nations vers une vraie démocratie sera fragilisée voire menacée.




confidentialite