L'amitié: avantages et inconvénients!


Jaafari Ahmed (Prof) [942 msg envoyés ]
Publié le:11-11-13 Lu :118006 fois
Rubrique :Discussion générale  
  • 4.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
6 votes    4/5

Introduction
Amener le sujet
:
Quand on cherche parmi les différents rapports humains, la relation qui réunirait le mieux deux individus, au-delà des contraintes du temps et de l’espace, et sans aucun intérêt d’ordre matériel, on ne trouverait mieux que l’amitié.
Poser la problématique
:
Cette relation qui semble de prime à bord toute chargée de connotation positive, n’est pas sans soulever le débat sur le bien-fondé de ses valeurs, et ceux qui la contestent font partie de cette humanité même où elle s’épanouit. Qu’en est-il alors, entre les valeurs chantées par les amis, et les objections de ceux qui les rejettent ?
Annoncer le plan :
Pour cerner la question de l’amitié, Nous allons nous livrer à un état des lieux, où nous définirons tout d’abord, l’amitié, puis nous invoquerons les avantages de cette relation, ensuite , nous passerons en revue les inconvénients qui peuvent sous-tendre une relation de ce genre, et enfin, nous ferons le bilan de la situation.
Développement
Historique
:
De tout temps l’amitié aurait existé. L’homme étant un être sociable, il a toujours eu besoin d’avoir de la compagnie. Cette compagnie se décline en plusieurs sortes. Elle peut être le lien du mariage, celui de la fraternité, celui de l’entraide, ou encore celui de la domination pour ne citer que quelques-uns. Mais parmi, tous ces rapports entre les hommes, celui qui reste insaisissable, est celui de l’amitié. Pourquoi serait-il insaisissable ? Pour répondre cette question, on peut avancer que c’est parce que l’amitié diffère de tous les liens déjà cités en cela qu’elle ne repose pas sur des principes clairs et définis comme dans les autres relations entre les hommes.
Les tentatives pour définir clairement l’amitié remontent à l’époque où l’homme a essayé de donner des explications à tous les phénomènes et les mystères de l’univers dont la nature de l’homme lui-même. Si nous nous intéressons à la Grèce antique, Aristote distinguait trois sortes d'amitié : l'amitié qui réunit autour plaisir et qui caractérise les jeunes ; celle qui est centrée sur l’intérêt, celle-là est propre aux vieillards , et enfin l’amitié dont le but est la vertu. Pour lui, cette dernière est l’amitié authentique. L’amitié est une condition essentielle à la vertu.
Dans le même sens de cette amitié de vertu, on peut citer, quelques quatre siècles plus tard, l’exemple des apôtres de Jésus, ou encore quelques six siècles après Jésus, l’exemplaire amitié des Compagnons du Prophète Mohamed, les Sahaba, et à leur tête son fidèle ami intime, Abou Bakr Essedik.
Nous nous contenterons, dans ce rappel, de ces célèbres exemples éloquents de cette amitié de vertu, qui semble être la plus recherchée.
Mais, l’amitié qui relie les gens trouve son expression dans les trois catégories déjà citées, et revêt différentes manifestations avec tous les apports bénéfiques dont elle est chargée et malgré tous les aspects négatifs qu’elle peut engendrer.
I- Les avantages de l’amitié

a- Entre les jeunes
Dès la période de l’enfance, commence déjà à se dessiner une relation entre les petits et qui deviendra par la suite de l’amitié. En effet, le besoin de quelqu’un avec qui jouer fait naître chez un enfant cette complicité qui est le propre de l’amitié. On peut avancer qu’entre frère s’établit une esquisse de ce genre de relation, mais la différence d’âge qui résulte obligatoirement entre les frères, fait que l’aîné ressente une sorte d’autorité morale face à son cadet. La présence des parents, unique et même référent socioculturel véhiculant les mêmes valeurs éducatives, constitue un obstacle à l’épanouissement de cette affinité naturelle et spontanée qui attire un enfant vers un autre enfant issu d’un milieu familial. En effet, le sentiment de responsabilité de l’aîné vers son cadet, d’une part, ajouté au désir de différence, d’indépendance, et d’affirmation de soi du cadet face à son aîné ,de l’autre, confine leur relation dans le stade de la fraternité, la plus harmonieuse qui soit, dans le meilleur des cas, sans pour autant basculer vers l’amitié. On ne peut être catégorique là-dessus, parce qu’il y a des cas où les frères deviennent amis, mais dans cet état de fait, ils perdent en conséquence leur statut de frères.
En réalité, c’est sur le banc de l’école que commence à se tisser les premiers liens d’amitié. On assiste en effet, à ce phénomène d’attraction des enfants, les uns vers les autres, selon leurs caractères, leurs tempéraments, leurs goûts, leurs préoccupations, leurs phobies, et parfois aussi leurs ressemblances physiques. Le même milieu socioculturel n’est pas à écarter dans ces considérations.
Ces amitiés se forment à tous les niveaux scolaires, garantissant aux enfants une sorte de sécurité, qui renforce leur confiance en soi, et leur permet de faire face à la foule, de pouvoir y évoluer et progresser. En effet, un ami, est un soutien incontournables pour un enfant, ou un jeune qui est en train de chercher et de se faire une place dans le monde, face aux autres qu’ils soient du même âge ou des adultes, mais aussi face aux siens. Cette confiance découle de la solidarité qui naît entre les amis, du fait qu’ils s’acceptent instinctivement dans leurs ressemblances et dans leurs différences, sans se juger, sans se sentir obligés de se référer à une tiers personne, qui puisse définir la nature de leurs rapports. Leur commun accord garantit leur équilibre social et favorise leur interaction avec le groupe.
L’amitié avec l’autre sexe, donne lieu à un équilibre dans la personnalité de l’enfant, qui s’enrichit des spécificités du sexe opposé. Cela agit comme un facteur qui favorise la prise d’une certaine conscience précoce des différents rôles sociaux.
Ces amitiés d’enfance constituent aussi un solide lien au passé et une sorte de charpente à l’histoire individuelle des personnes. Beaucoup d’entre elles connaissent une durabilité qui s’étend jusqu’à l’âge adulte. Que de personnes sont fière de présenter un ami, avec ce qualificatif valorisant d’« ami d’enfance », comme étant le synonyme de « vrai ami ».
b- Entre les hommes

L’amitié entre les adultes est essentielle dans le rapport d’équilibre qu’une personne entretient avec la société. Qu’elle soit la continuité de ce qui a pu se tisser dans la jeunesse comme c’est souvent le cas, ou fruit des rencontres de l’âge adulte, dans les différents milieux où les gens se rencontrent, à savoir le travail, les différents clubs, les cafés, les voyages, le voisinage, les lieux de cultes, les fêtes et différentes autres circonstances occasionnelles, l’amitié reste cette valeur qui cimente les rapports entre les individus, au-delà des intérêts personnels. Elle apporte un soutien moral, et favorise l’épanouissement personnel, loin des préoccupations de la vie quotidienne. Elle constitue une réponse à ce besoin affectif que recherche l’individu, comme un catalyseur aux autres rapports sociaux qui le relient aux siens. En effet, l’individu se sent désemparé devant les différentes manifestations fluctuantes de l’affection des parents, des frères et des enfants, l’amour du conjoint, le respect social des collègues, des voisins et proches. L’amitié, qui est dénuée de toute obligation, si ce n’est elle-même, apporte ce contrepoids qui permet à l’individu de faire la part des choses. Grâce à elle, il peut se soustraire à cette sensation d’obligation sociale et morale où l’enferme l’échec ou la réussite des autres rapports sociaux.
Un ami, est là tout d’abord pour accueillir à bras ouvert, sans aucune contrainte, dans une quiétude de l’âme qui favorise l’épanchement du moi et prête aux confidences. Une oreille qui écoute et un cœur qui comprend, sans préjugés, sans arrière-pensées, sans intéressement, sans barrières, sans limites, constituent un soutien moral d’une épuisable richesse où l’homme vient se ressourcer à chaque fois qu’il échappe aux tourbillons de la vie.
Signalons tout de même, que même si on a tant parlé de l’amitié sans intérêt, personne ne peut venir en aide sans aucune retenue, ni appréhension qu’un ami. En effet, l’expérience a démontré que le recours aux amis pour emprunter de l’argent, ou la voiture, ou encore pour loger, ou passer un séjour, ou seulement manger, vaut mille fois mieux que de demander à un membre de la famille. La confiance absolue et le respect inconditionnel qui caractérisent l’amitié entre les adultes encouragent et facilitent l’entraide et la solidarité, souvent considérées, à tort, comme des signes d’infériorité entre les membres d’une famille.
c- Entre les femmes
Si l’amitié entre les femmes est une chose qui va de soi, c’est parce que elles ont toujours souffert de la claustration au sein de la maison, de l’isolement, de la solitude dans un univers régi par les hommes.
Si nous avons soulevé cette difficulté des frères à être amis, il n’en est pas de même pour les sœurs. En effet, les filles nouent facilement des relations de complicité et d’entraide face à l’adversité des adultes, et quand on parle de sororité, c’est justement pour qualifier ce lien différent de la fraternité, et qui caractérise la relation entre les filles. Elles sont sœurs certes comme les garçons sont frères, mais en plus elles sont amies, et partagent tout ce qui réunit les amies.
Les femmes ont plus besoin d’amitié que les hommes. Leur amitié est une sorte de solidarité féminine face aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Leurs relations sont très fortes, même si elles sont empreintes d’une sorte d’inconstance, au niveau de la durabilité. En effet, à la différence de l’homme, la femme vit des périodes où l’amitié passe en arrière-plan, et ne réapparaît qu’une fois ces périodes passées. Par exemple, avant le mariage, la jeune fille a besoin d’une amie ; c’est sa principale confidente, et son soutien quand elle a des projets de mariage. Le choix du futur époux étant souvent sujet de discussion et de décision des parents, surtout dans les sociétés conservatrices, l’amie constitue le premier appui de la future mariée. Mais après le mariage, la femme se concentre sur sa nouvelle vie et cesse d’avoir besoin d’amies. Nombreuses amitiés se sont estompées définitivement après le mariage de l’une des deux amies. C’est le cas aussi quand elle a des enfants, et quand ils sont en âge de mariage. Mais après chacune de ces périodes, elle ressent le besoin d’amitié.
II- Les inconvénients de l’amitié

L’amitié est une relation complexe qui induit des interactions entre les individus qui la vivent. Si elle a des côtés positifs, elle présente aussi des inconvénients.
a- Entre les jeunes

La personnalité des jeunes est fragile tant elle est encore en train de se forger. L’influence qu’ils subissent dans leur relation avec leurs amis est parfois néfaste. La complicité qui s’établit entre les amis les conduit instinctivement à s’apprécier , à trouver échos à leurs tendances, et à agir en conséquence.
Ce n’est pas pour rien qu’Aristote a spécifié l’amitié de jeunesse de celle des plaisirs. En effet, les jeunes en se rassemblant, cherchent avant tout à s’amuser. L’absence d’une éducation sérieuse les entraîne dans des activités souvent dangereuses ou immorales. Abandonnés à leurs fantaisies, ils peuvent devenir des délinquants, et commettre des actes répréhensibles. En effet, La cigarette est le premier des jeux dangereux auquel les enfants se livrent. S’en suivra, la drogue, l’alcoolisme, les petits larcins, et le voyourisme. La violence trouvera le terrain propice pour germer, et finalement la société se trouve désemparée devant des jeunes criminels, certes mineurs, mais dont les délits n’ont rien à envier à ceux des grands malfaiteurs.
On peut aussi citer, les mauvaises tendances que peut subir un jeune, tout simplement parce que son ami en est victime. L’homosexualité, la timidité, le renfermement sur soi, l’athéisme ou l’intégrisme sont autant de phénomènes qui contaminent par le biais de l’influence des amis.
Enfin, on peut souligner que le rapport à l’autre sexe peut devenir problématique. Soit, il y a un intérêt excessif pour l’autre, d’où déséquilibre dans la personnalité, soit, il y a rejet et donc renfermement et souvent perversions sexuelles.
b- Entre les hommes
L’amitié entre les hommes peut être problématique, surtout pour les hommes mariés. En effet, un homme marié qui continue à voir fréquemment des amis, n’est pas sans prendre sur le temps qu’il doit consacrer aux siens. Les cafés qui ne désemplissent pas tous les soirs et le week-end, surtout ceux du quartier, sont les lieux de rencontres quotidiennes de tant d’hommes mariés, qui négligent leurs enfants et leurs femmes.
Les enfants sont livrés à eux-mêmes, ou sous la garde de la mère qui ne sachant plus où donner de la tête, entre ménage et enfants, elle finit par lâcher bride, et en veut à son mari qui la laisse seule face à tant de responsabilités .Le temps que les enfants passent devant la télé, ou dans la rue agit négativement sur leur éducation et Leurs résultats scolaires enfants en pâtissent.
D’autre part, ces hommes gaspillent de l’argent inutilement, rentrent fatigués et sentant la cigarette. D’ailleurs Leur dépendance à la fumée par inhalation est fatale même dans le cas où ils ne fumeraient pas. De plus, leur relation avec les leurs devient artificielle, et ennuyeuse par rapport à l’ambiance conviviale qu’ils laissent derrière eux, dans les cafés. Leurs mariages sont finalement un échec, et dans beaucoup de cas ils sont voués au divorce.
Citons enfin, que les jeunes qui ont une amitié d’influence négative, et qui continuent à l’entretenir à l’âge adulte, deviennent des ivrognes qui fréquentent les bars, ou des malfrats qui terrorisent la société.
c- Entre les femmes

Nous allons risquer à présent de poser le pied dans le terrain épineux de la nature féminine, sans trop nous hasarder, pour tenter de démêler un tant soit peu la complexité des rapports entre les femmes, dans leurs aspects négatifs.
L’amitié entre les femmes peut être destructrice, dans le cas où elles se ligueraient pour faire du mal à autrui. Les rapports entre les femmes tournent souvent autour des problèmes sociaux. Le sentiment de haine et l’esprit de vengeance qui animent une femme lésée, trouvent échos chez ses amies. Celles-ci l’amplifient et l’incitent à agir en conséquence. La solidarité féminine dans ces circonstances, est à toute épreuve.
Il faut ajouter aussi que la relation entre les femmes tant elle est forte est si fragile. Dans certains cas, la réussite de l’une provoque la jalousie des autres, ce qui envenime la relation et la condamne à l’échec, et parfois les réactions négatives qui en résultent sont lourdes de conséquences.
Évoquons aussi le cas de l’influence d’une fille de mœurs légères, et qui entraîne son amie dans ses agissements immoraux. Cherchant en elle, une complice et un appui, elle la corrompt, sans en être parfois consciente, tant le besoin des confidences est impérieux et son pouvoir infaillible.
III- L’amitié envers et contre tout L’amitié est l’un des rapports les plus forts, qui puissent réunir les hommes. Sa force réside dans sa nature désintéressée et inconditionnelle. On ne choisit pas d’être ami, on l’est par la force des choses, par instinct, en réponse à un besoin impérieux d’être en communion avec autrui.
Pour les jeunes, l’amitié est essentielle. Ils ne peuvent se suffire des relations entre frères, si toutefois la famille est nombreuse, ce qui est de plus en plus rare. En effet, on ne peut choisir un frère ou une sœur. Ils ont là et c’est la relation aux parents qui détermine la nature des rapports entre frères, entre sœurs, et entre frère et sœurs. Tandis que l’amitié offre à l’enfant la possibilité de se développer loin des ascendants des frères et de prouver que sa différence est un avantage.
Certes, il y a des risques à ce que les enfants contractent les défauts de leurs amis, ou à voir leurs défauts s’aggraver, mais le rôle des parents, des éducateurs, des aînés et de la société en général, est d’encadrer, d’accompagner et de surveiller les relations des enfants et des jeunes.
Concernant les adultes, l’amitié est aussi primordiale dans leurs rapports aux autres. Il faudra juste qu’ils sachent faire l’équilibre entre la famille et les amis. Il n’est nullement besoin de voir un ami tous les jours. Un investissement raisonnable dans les tâches quotidiennes et les rapports familiaux évite à l’adulte de tomber dans une relation qui s’accapare tout son temps libre, l’éloigne des siens et le prive des occasions d’avoir d’autres loisirs bénéfiques. De la sorte, une rencontre une fois par semaine, ou même par mois, est largement suffisante pour renouer avec les amis, et combler ce besoin tempéré de voir l’autre. Ceci est d’autant plus vrai que l’amitié est un état durable, loin du temps et de l’espace. Ce n’est pas parce qu’on ne se voit pas qu’on cesse d’être amis.
Pour les femmes, malgré les problèmes soulevés, l’amitié est vitale. C’est grâce à elle qu’elles font face à l’adversité. Ce que nous avons soulevé pour les hommes est aussi valable pour les femmes en ce qui concerne le juste équilibre à rechercher. Toutefois, on peut ajouter que les relations des femmes vivent au rythme de leurs humeurs. Elles se vouent sans retenue à entretenir leurs amitiés, mais souvent, elles connaissent des périodes de brouilles, de malentendus, de séparations, mais qui finissent par les réconciliations, alors que quand des hommes se séparent, généralement, c’est la rupture définitive.
Enfin, la vie moderne offre l’avantage de pouvoir vivre l’amitié grâce à la technologie du net. Certes, là aussi il y a des mesures à prendre pour ne pas abuser, mais le fait de pouvoir continuer à contacter des amis, ou à contracter de nouvelles amitiés sans se déplacer dans le premier cas, et sans parfois se rencontrer dans le deuxième cas, est un merveilleux moyen de satisfaire ce besoin humain dont la nécessité n’est plus à mettre en doute.
Conclusion
Synthèse
:
L’amitié présente plus d’avantage que d’inconvénients. Elle est essentielle à l’homme dans toutes les périodes de sa vie. Si on peut vraiment la décliner en ces trois manifestations, selon la vision d’Aristote, il n’en demeure pas moins que l’idéal est de faire un juste équilibre entre ces trois déclinaisons, car elles sont vitales toutes les trois. En effet, quand l’homme est dans un état de joie et de festivité, il ressent le besoin de partager son bonheur avec les amis. Et quand il a besoin d’aide, ou veut faire des relations d’affaires, ou a besoin d’argent, il n’y a pas mieux qu’un ami pour lui répondre. Enfin, la vertu, avec ses valeurs positives, sous formes de conseils, de propositions, de valorisations des mérites, n’émane mieux que du cœur et de l’esprit d’un ami.
Rappel de la problématique
L’amitié, comme nous l’avons vu, est essentielle à la vie des hommes. Ses apports améliorent la personnalité de l’individu. Mais Ses points négatifs, ne sont pas à négliger. Aussi avons-nous essayé, dans ce travail, de répondre à cette problématique des avantages et des inconvénients de l’amitié.
Ouverture
L’amitié entre les deux sexes est difficile à réaliser. Souvent, quand elle réussit, elle donne lieu à une sorte de neutralisation des différences sexuelles. Ou bien la fille se comporte comme un garçon, ou bien le garçon se féminise. Et cette amitié se limite à la période avant le mariage de l’un des deux amis.
Cependant, une amitié équilibrée peut naître dans le cadre du travail entre collègues. Mais reste sur les lieux du travail. Le poids des valeurs sociales empêchent les rencontres ailleurs. Il est en effet, inconcevable qu’un des deux conjoints, aille prendre un café avec un collègue-ami du sexe opposé.
Est-ce qu’une amitié virtuelle entre les deux sexes quand elle est équilibrée et respectueuse, n’est pas la bonne solution pour profiter de la différence et de la richesse du sexe opposé ?
Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Achoura  Vu 235 fois
La boite a merveilles  Vu 330 fois

Les plus consultés dernièrement








Réponse N°1 33194

l'amitié
Par safi nohaila(CS)le 15-12-13

L'amitié est une relation forte entre deux personnes ou plus. Elle a une grande valeur car il est rare de trouver des vrais amis. Un vrai ami est la personne avec qui on partage les bons moments, les blessures et les événements imprévisibles durant la vie. L'ami ne se contente pas à donner le soutien mais participe aussi dans la guérison d'un esprit malheureux et d'un organisme pouvant être malade. L'amitié est une source de bonheur; elle permet d'éliminer le stress, abaisse les menaces de problèmes graves de la santé psychique .

Un bon ami peut vous aider à changer, voire les mauvaises habitudes, par contre, les mauvais compagnons peuvent entraîner la personne dans le mauvais sens.

A mon avis, l'amitié est un trésor. Une amitié doit être entretenue au risque de la perdre.



confidentialite