Khaïr-eddine : il était une fois... contexte de l'oeuvre


zainab bassou  (Prof) [1 msg envoyés ]
Publié le :2017-12-05 09:26:29   Lu :211 fois
Rubrique :Espace enseignants  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5



Etablissement : Lycée Qualifiant Ali Ibn Abi Talib

Professeur : ZAINAB BEN BASSOU

Niveau : 2ème année du baccalauréat

Module II: Il était une fois un vieux couple heureux de Mohammed Khaïr- Eddine.

Compétence : Etudier un roman maghrébin contemporain.

Séquence : 1

Fiche n0: 1

Entrée en œuvre

Activité : Travaux encadrés.

Objectifs :- Se documenter autour d'un auteur, d'une œuvre.

- Contextualiser une oeuvre, un mouvement littéraire

- Rendre compte d'une recherche

Démarche : cours dialogué

Support: L'œuvre intégrale la recherche des élèves.


Durée : 4 heures

Démarche :

- Exposé des élèves

- Prise de notes (Les élèves prennent des notes pendant l'exposé)

-Mise au point des notes


Tâches de l'enseignant :

Les élèves ont élaboré au préalable un travail de recherche sur (la littérature Maghrébine d'expression française, le contexte historique, le résumé, l'auteur, …)

Après avoir écouté leurs travaux (les travaux sont effectués de préférence par groupe), le professeur/animateur, organise la prise de parole et note au tableau les informations pertinentes et nécessaire à la compréhension de l'œuvre.

- Avez-vous déjà lu un roman ou plusieurs romans de littérature

maghrébine d'expression française ?

- Qu'en pensez-vous ?


Tâches de l'apprenant :

Les apprenants sont appelés à présenter devant leurs camarades les résultats de leurs recherches.

La littérature Maghrébine d'expression française :

Généralement, on entend par la littérature maghrébine de langue française ou la littérature maghrébine d'expression française, d'une littérature qui est née principalement vers les années 1945-1950, dans les pays du Maghreb. Elle issue de la Tunisie, de l'Algérie et du Maroc et produite par des auteurs autochtones, c'est-à-dire originaires de ces pays.

La colonisation française

L'acculturation

Les luttes pour l'Indépendance

Sont les phénomènes qui rendent compte et expliquent l'émergence de la littérature maghrébine d'expression française.

Les romanciers reflètent cet état d'esprit :

Sefrioui dans « La boîte à merveilles » dépeint la vie quotidienne

D. Chraïbi dans « Les boucs » exprime le sentiment de déracinement

Avec le théâtre de Malek Haddad et la poésie de Jean Sénac, c'est la volonté révolutionnaire de la libération qui fait entendre sa voix.

Le rapport à la langue française :

Le rapport à la langue française chez l'écrivain du Maghreb est très compliqué. L'emploi de cette langue a été considéré :

- comme un facteur d'aliénation pour certains écrivains algériens qui ont refusé par la suite de continuer à écrire en français (Malek Haddad ou Rachid Boudjedra) ;

- comme, au contraire, une source de libération ;

- comme une source de déchirement mais jamais de reniement (Abdelaziz Kacem) ;

- comme une expression de la réalité.

Quoi qu'il en soit, les écrivains écrivent dans la langue du colonisateur mais ne perdent rien de leur culture.

Les genres littéraires :

Les genres littéraires sont variés :

- l'essai est le 1er genre adopté, offrant la possibilité aux écrivains d'apporter leur contribution au débat culturel et politique ;

- les formes narratives avec la nouvelle et le roman ;

- l'expression théâtrale a été stérilisée par la censure ;

- la poésie est aujourd'hui une des expressions essentielles des maghrébins

(Abdellatif Laâbi, Jamel eddine Bencheik, Hedi Bouraoui…)
Les thèmes contenus dans le roman maghrébin :

Le roman autobiographique ou à résonance autobiographique ;

Le roman de l'Indépendance (surtout en Algérie) ;

Le roman social qui fait voir la société telle qu'elle était autour des années cinquante jusqu'à aujourd'hui ;

Le roman féminin au Maroc, notamment avec : Fatima Mernissi et Ghita Elkhayat. En Algérie, Assia Djebar...

Le contexte historique :

- L'isolement du milieu : (Mohammed khaïr-Eddine met en avant la réalité du milieu rural « la sécheresse, la pauvreté et l'envahissement de lamodernité)

- La crise de l'identité : Des jeunes marocains nés en Europe perdus dans un monde étranger …

- conflit des générations : (Problème de communication entre les deux générations (les anciens vs les jeunes)

La biographie de Mohammed Khaïr – Eddine :

Un des plus grands écrivains de la littérature Maghrébine d'expression française

Chronologie et événements

1941 : Naissance à Tafraout (Sud du Maroc) - Fils de commerçant.

Education au milieu des femmes et des vieillards, (le père a émigré au Nord pour chercher fortune). Scolarisation à Casablanca ; Découverte de la littérature.

1961-1963 : Installation à Agadir marquée par le séisme du 29 février 1960.

Travail à la sécurité sociale et enquête auprès des sinistrés.

Cette expérience lui permettra d'écrire plus tard : « L'Enquête » poèmes en 1966 et « Agadir ». en 1967

1963 – 1965 : Installation à Casablanca et début d'écrits poétiques

1965 – 1979 : Installation à Paris où il mène la vie des émigrés comme mineur et ouvrier.

Participation à diverses revues littéraires.

1966 : Participation à la création de la revue « Souffles ».

1967 : Poèmes remarqués dans la revue « Les temps modernes » (Jean-Paul Sartre).

Il vit dans le mouvement des idées de mai 1968.

« Agadir » reçoit le prix des enfants terribles fondé par Cocteau.

1980 : Retour au Maroc « sur un coup de tête » et rédaction d'un recueil de poèmes : « Les fleurs sauvages ».

1989 : Retour à Paris où il renoue avec le théâtre.

1995 : Décès à Rabat après une longue maladie.

2002 : Ses œuvres, pour la plupart interdites au Maroc, commencent à être rééditées.

Dans son œuvre « révoltée », Le roman publié à titre posthume « Il était une fois un vieux couple heureux », fait figure d'œuvre de la réconciliation.



Thèmes fondamentaux chez Khaïr Eddine :

- Les thèmes de l'exil et de l'errance : la biographie de Khaïr Eddine lui-même constitue un témoignage significatif.

- Le conflit avec le père : il est présent chez Khaïr Eddine à travers un verbalisme

- La problématique de l'identité : Elle est très forte dans toute la littérature maghrébine, se pose avec acuité chez Khaïr-Eddine, et à un double niveau, individuel et collectif.

- L'engagement dans l'écriture Khaïrdinienne

-Révolte, exclusion, rejet éprouvé par le désir de libération individuelle.

Parmi ses œuvres : Poèmes, Nouvelles, Romans :

1. Nausée noire. (Poèmes), Londres : Siècle à mains, 1964.

2. L'Enquête. ((Poèmes), Bruxelles : Ed. de l'Heure, 1966.

3. « L'Enterrement ». (nouvelle, Prix de la nouvelle maghrébine), in Preuves . N°184. Paris, juin1966.

4. Agadir. (Roman), Paris : Le Seuil, 1967 (1e édition), coll. Points.

5. Corps négatif (suivi de) Histoire d'un Bon Dieu. (Roman), Paris : Le Seuil, 1968

6. Soleil arachnide. (Poèmes), Paris : Le Seuil, 1969

7. Moi, l'aigre. (Roman, théâtre, poésie), Paris : Le Seuil, 1970

8. Le Déterreur. (Roman), Paris : Le Seuil, 1973


Résumé de l'œuvre « Il était une fois un vieux couple heureux » :


Ce roman est une œuvre posthume apparue aux éditions du Seuil en 2002. Il raconte la vie d'un couple heureux qui vivait dans une vallée au rythme des saisons. Bouchaib, au passé agité rentre d'une carrière militaire pour travailler la terre de ses ancêtres et vivre auprès de sa femme dont la cuisine le régale et la présence l'inspire et le rassure. En effet, Bouchaib calligraphie en langue Tifinagh un long poème à la gloire d'un Saint méconnu tout en buvant du thé chinois reçu de France. L'Imam de la Medersa du village trouva le moyen de faire éditer le poème qui est mis aussi en musique, chanté par des raïs, diffusé à la radio et écouté par tous. Même Redwane, l'ami de Bouchaib, qui vit en France depuis trente ans, prend connaissance du poème de Bouchaib ce qui le pousse à lui rendre visite. Malgré l'isolement du village, la modernité commence à s'y faire sentir. Les plus récalcitrants finissent par abdiquer par commodité à la facilité. Bouchaib et sa femme garants des traditions, adoptent la modernité dans les limites du raisonnable ce qui n'est pas le cas des parvenus. Ces derniers sont méprisés par le Vieux qui voit en eux des corrompus qui trompent le peuple et flouent l'Etat.

Les personnages de l'œuvre:

Bouchaîb : Le Vieux héros du roman .Il avait beaucoup voyagé dans le Nord et dans une partie d'Europe à la recherche d'une fortune qu'il n'a pas trouvée. Il était un homme lettré et un croyant exemplaire

.La veille : Epouse du vieux. Venue d'un village lointain, généreuse et attachée aux traditions (ses bijoux en argent qu'elle préfère à ceux en or) elle rejette la modernité fallacieuse.
Talaquouit : La vieille voisine du couple, C'est une Sainte aimée et respectée par le voisinage. Elle sait lire et écrire couramment l'arabe classique et le berbère. Cette vieille pouvait aussi soignait les anciens car elle maîtrisait la pharmacopée de l'époque
Les Touaregs : ce sont des nomades qui possèdent d'immenses troupeaux mais qui ne mangent pratiquement pas la viande. Ils vivent de lait de chamelle et de dattes. Leurs femmes sont lettrées. Elles lisent et écrivent le Tifinagh et elles composent des poèmes et des chansons
Lalla Tiizza Tasemlait : Saint et savante dont on disait tort qu'elle fut la maîtresse attitrée de Sidi Hmad Ou Moussan'Zzaouit , le saint au mille et un miracles et prodiges
Le Mokaddem : Il a fait la prison pour trafic du kif . Ces trafics ne l'ont pas enrichi. Il est revenu avec sa femme arabe qu'il a totalement berbérisé
Le guide touristique attitré : c'est un polyglotte né au village .Il habite le chef-lieu où se trouve l'administration du Souk. Il a une femme et des enfants au village, une autre femme et enfants à Tiznit et une troisième épouse au Souk , Le Vieux parle de lui en terme de baroudeur et d'aventurier
Le jeune noir Salem : Le fils du ferblantier qui fabriquait aussi des sandales à semelles de caoutchouc
Le circonciseur : Vêtu comme un Imam , il portait une longue barbe blanche de patriarche biblique et un impeccable turban à rayures dorées de lunettes de vue
L'adjudant: Un homme honnête et travailleur . Il a invité le Vieux à la circoncision de ses deux fils
Haj Lahcène : Bienfaiteur d'Amzil
Amzil : Interlocuteur du Vieux, homme dans la force de l'âge, maigre et grand, qui vivait été dans son temps l'unique maréchal-ferrant du village
La doyenne du village : Personne ne l'a jamais vu. Elle se souvenait de l'époque héroïque des harkas et parlais sans cesse des être invisibles qu'elle seule pouvait distinguer
L'Ancêtre: Il est venu du Sahara , Il est venu s'installer au village à la tête d'un immense troupeau il y'a plusieurs siècles de cela
Imoussak: Un Saint qui avait son tombeau près de la Medersa . Il avait peut-être été un chef de Zaouîa d'où l'existence même de l'école de théologie
Haj Belaîd : Un chanteur qui avait toute la considération de Bouchaib car ses textes étaient longuement mûris
Oumouh: C'est un vieux remarié avec une jeune de 18 ans. Il est l'ami des parvenus, leur homme à tout faire et leur guide de chasse. Il a été dédommagé par ces messieurs suite à l'incendie de son verger
Radwane : C'est l'ami de Bouchaib , Un immigré qui est devenu un investisseur
Khoubbane: Un homme du clan qui représentait le dernier chaînon de sa lignée et qui avait offert le porte-plume à Bouchaib . Il lui apportait aussi des cahiers, des crayons de couleur et des biscuits quand il venait au village. Il était stérile et il est mort à Safi devant sa boutique. Sa veuve s'est remariée et a eu des enfants.

Les thèmes principaux dans l'œuvre :

Le roman de khair - eddine se présente comme une analyse sociologique des mutations que la société marocaine a connues lors de la colonisation et au lendemain de l'indépendance.

Voici quelques exemples des thèmes de cette analyse :

  • les injustices commises par le colonisateur

  • la vie en harmonie avec la nature.

  • traditions et modernité.

  • la corruption des nouveaux riches.

  • pauvreté, misère et sous développement.

  • conditions de la femme.

  • superstition, rationalisme et art..

  • l'amazighité






InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié

confidentialite Google +