Image 8


OMARI Abdellatif  (Prof) [176 msg envoyés ]
Publié le :2012-05-16 08:46:51   Lu :1130 fois
Rubrique :Espace détente  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5



Cette image ça vous inspire quoi ? Quelle est sa signification pour vous ? quelle est le message qu'elle vous transmet ? A quoi elle vous fait penser ?
Une image c'est tout un monde concentré, un instantané d'une vie immortalisé


Vous aimez cet article ? Partagez-le sur

Sujets similaires
  • Analyse d'image
  • Analyser :image 9
  • Analyser : image 10
  • Lire une image (2)
  • Image-souvenir n° 11

     Voir des sujets similaires



  •  Réponse N°1 21421

    Une certaine alchimie? ou une alchimie certaine?!
      Par   Jeafari Ahmed  (CSle 2012-05-17 07:05:55



    Vous m'avez donné de la boue, j'en ai fait de l'or!





     Réponse N°2 21453

    Simplicité.
      Par   ELMALEK HOUDA  (CSle 2012-05-17 22:19:06



    Cette image incarne la simplicité dans tous ses états.





     Réponse N°3 21454

    re
      Par   marocagreg  (Adminle 2012-05-17 22:28:53



    il n'y a rien de plus délicieux que la nourriture préparée avec du feu de bois. Le tagine est déjà délicieux avec du butane, alors avec un feu doux de braises, ça doit vous mettre de la salive à la bouche. miam miam





     Réponse N°4 21496

    La kouchina
      Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 2012-05-18 21:26:03



    La petite "kouchina"! lieu de tous les rêves enfantins, lieu des histoires qui ont marqué la vie.

    Le soleil vient de se coucher. La journée était longue. Les enfants rentrèrent de leurs gambades tout sales. Des traits de sueurs noirs dessinaient des arabesques étranges sur leurs visages. Ils sentirent la belle odeur du pain du « farah » cuit avec les feuilles sèches de l’eucalyptus. Ils se rappelèrent leur faim ; ils se précipitèrent dans la petite « kouchina » où la grand-mère avait déjà préparé le tagine du soir. Elle était là avec son rire éternel qui meublait tout l’espace. Ils prirent chacun un morceau de pain qu’il avalèrent, posèrent leurs petites têtes sur les cuisses de la grand-mère qui entama pour la énième fois l’histoire toujours nouvelle d’ « Ahmed wargmas ».





     Réponse N°5 21535

    Le terroir.
      Par   Alami Hanane  (CSle 2012-05-19 00:04:43



    Retour aux origines.





     Réponse N°6 21537

    Cette image laisse donc à penser plus qu'un, ou une...
      Par   Idoubiya Rachid  (Profle 2012-05-19 00:45:45



    Cette image, malgré la nostalgie qu'elle suscite reflète notre réalité touristique! On prépare des plats délicieux certes, mais on oublie que ce domaine ne pourra se suffire au seul goût culinaire! Comment voudrions-nous attirer les touristes pour leur préparer des plats dans de telles conditions? Le choix pertinent du tourisme comme moyen de rentabiliser des devises doit faire l'objet d'un débat national! Que voudrions-nous proposer à nos visiteurs étrangers? Ne n'avons nous pas les possibilités d'aller découvrir le/les secrets de la réussite Turque par exemple dans ce domaine? Et la France, qui recueille plus de 60 millions d'étrangers chaque année, avec son art culunaire qu'on connait, ne se sert-elle pas de la technologie pour vendre son produit?

    Cette image invite donc à penser plus qu'un, ou une...





     Réponse N°7 21541

    Mère-grand
      Par   Adi Lachgar  (CSle 2012-05-19 08:29:07



    Merci mon ami Abdellatif pour cette image.

    Dès que je l'ai vue, immédiatement, j'ai revue ma grand-mère! Accroupie devant le "kanoune", elle enfourne des brindilles d'herbe à peine sèche, en détournant les yeux, tellement la fumée est âcre. Je l'entends me demander de m'éloigner. Je reste là cependant, fasciné. J'y suis encore, grand-mère. Merci d'avoir été, d'avoir donné, donné, donné... face au coin du feu, le mur, l'autel. Douce était, grâce à toi, la vie, la mienne. Je n'ai jamais su comment la tienne était. Mais, quand, le soir, sur cette terrasse solitaire tu récitais des chansons tristes que je ne comprenais pas, en me caressant la tête, je comprenais que tu n'étais pas malheureuse et que tu attendais.

    Longue fut ton attente.

    Pardon de n'avoir été là quand enfin...





     Réponse N°8 21568

    Réminiscence
      Par   OMARI Abdellatif  (Profle 2012-05-19 15:13:59



    Il semble, cher ami Adi Lagare, que la vue de cette image n'est pas moins déclencheur de réminiscence que l'est le parfum de la madeleine . Vos paroles sur votre sainte grand-mère, en rapport avec vos lointains souvenirs , sont pathétiques, j'en étais très sensible.

    Amicalement





    InfoIdentification nécessaire
       Identifiant :
       Passe :
       Inscription
    Connexion avec Facebook
                       Mot de passe oublié

    confidentialite Google +