Fiche pédagogique : le champ lexical (1e bac)


oualla med (?) [2 msg envoyés ]
Publié le:2014-10-15 08:37:36 Lu :12922 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  
  • 3.7 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
3 votes    3.67/5


Fiche pédagogique élaborée par :OUALLA MED lycée mohamed v Laayoune

LE CHAMP LEXICAL

OBJECTIFS : -identifier le/les champ(s) lexical(aux)utilisés dans un texte

-différencier les classes grammaticales des mots qui composent un champ lexical

- saisir l’importance du champ lexical pour la compréhension du texte

Public visé : élèves de la 1ère année

Observation :

Support : extrait de la Boîte à Merveilles

Heureusement pour moi, ces séances de bain étaient assez rares. Ma mère ne voulait point s'embarrasser de l'enfant empoté et maladroit que j'étais. Pendant son absence, j'étais livré à mes timides fantaisies. Je courais pieds nus dans le deb., imitant le pas cadencé des chevaux, je hennissais fièrement, envoyais des ruades. Parfois, je vidais simplement ma Boîte à Merveilles par terre et j'inventoriais mes trésors. Un simple bouton de porcelaine me mettait les sens en extase. Quand je l'avais longtemps regardé, j'en caressais des doigts la matière avec respect. Mais il y avait dans cet objet un élément qui ne pouvait être saisi ni par les yeux, ni par les doigts, une mystérieuse beauté intraduisible. Elle me fascinait. Je sentais toute mon impuissance à en jouir pleinement. Je pleurais presque de sentir autour de moi cette étrange chose invisible, impalpable, que je ne pouvais goûter de la langue, mais qui avait un goût et le pouvoir d'enivrer. Et cela s'incarnait dans un bouton de porcelaine et lui donnait ainsi une âme et une vertu de talisman.

Dans la Boîte à Merveilles il y avait une foule d'objets hétéroclites qui, pour moi seul, avaient un sens: des boules de verre, des anneaux de cuivre, un minuscule cadenas sans clef, des clous à tête dorée, des encriers vides, des boutons décorés, des boutons sans décor. Il y en avait en matière transparente, en métal, en nacre. Chacun de ces objets me parlait son langage. C’étaient là mes seuls amis. Bien sûr, j'avais des relations dans le monde de la légende avec des princes très vaillants et des géants au cœur tendre, mais ils habitaient les recoins cachés de mon imagination. Quant à mes boules de verre, mes boutons et mes clous, ils étaient là, à chaque instant, dans leur boîte rectangulaire, prête à me porter secours dans mes heures de chagrin.

-lecture de l’extrait

-pgs. Lieu .temps.

-type de texte :narratif-descriptif

-pour décrire /raconter le narrateur recourt à à l’utilisation des champs lexicaux , lesquels ?

JOIE (rouge)/OBJETS(bleu) / TRISTESSE (vert)

-Relever les mots qui se rapportent à ces lexicaux et indiquer leur classes grammaticales

-remarque sur le verbe « pleurer » :exprime joie et tristesse selon le contexte




Conceptualisation :

-un champ lexical est un ensemble de mots qui se rapportent à une notion. Cette notion peut être un sentiment , une sensation (froid ,chaleur ,douleur) ,une idée , un objet , une perception(vue,ouie,toucher,goût,odorat)

-les mots qui forment un champ lexical appartiennent àdifférentes classes grammaticales

-un mot peut faire partie de plusieurs champs lexicaux (pleurer)

-les relations des champs lexicaux dans un texte :opposition (joie – tristesse) cause à effet (objets _ joie )( objets _tristesse)………

-on doit tjs chercher les champs lexicaux ;ils nous aident à mieux comprendre le texte àà déterminer ses thèmes

application :

identifier les champs lexicaux utilisés

relever les qui les composent ;indiquer leurs classes grammaticales

déterminer l’importance de ces chmps lexicaux


Je cessai d'écouter les soufflets. D'autres bruits venaient me distraire. Des explosions d'étincelles roulaient comme des billes qui se répandaient sur le parterre en mosaïques. Fatma Bziouya cardait sa laine. Des phrases chuchotées montaient du rez-de-chaussée. Lalla Kanza parlait à une cliente. Un éclat de rire troubla l'atmosphère. Il fut bref et sans conséquence. Un pigeon roucoula sur la terrasse. Il disait des mots si jolis que je souriais aux anges. Je remarquai sur une solive deux mouches se livrer à une poursuite, s'arrêter sans raison puis reprendre leur course à l'aventure. A la porte de la maison quelqu'un heurta le marteau.

- Qui est là ? demandèrent plusieurs voix.

Qui que ce fût, je n'avais nulle envie de le savoir. Du ciel coulait jusqu'à moi un son frêle, un chant ténu et fragile comme un fil de la vierge. Le Moudden annonçait la prière. D'un lointain minaret me parvenait en larges ondes la formule : Dieu est le plus grand !

Le chant mourait, se fondait dans le bleu du ciel, renaissait, s'affirmait avec une certaine vigueur, se dissolvait de nouveau dans l'air du printemps.

Un gros bourdon, d'un noir métallique, se laissa choir par l'ouverture qui dominait le patio, claqua contre le mur et se projeta violemment par la fenêtre de notre chambre, sur le verre de la lampe à pétrole.

Le verre tinta mais résista au choc. L'insecte sortit avec autant de précipitation qu'il était entré. Cette visite m'enchanta. Je me mis à rire et à taper des mains.

J'épiai encore un moment les bruits de la maison, mais ce jeu me lassa. Ma mère revint me voir, me sourit et satisfaite sans doute de l'état de ma santé et de ma grande sagesse, repartit travailler dans ses seaux et piler ses aromates.


Sujets similaires
A propos de la fiche pédagogique
Fiche pédagogique : (tc) - l'adjectif qualificatif
Fiche pédagogique le père goriot
Fiche pédagogique : le dernier jour d'un condamné, paratexte
Exemple de fiche pédagogique pour l'étude de texte

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Dictée à fautes (1) 12  réponses |  Vu 3675 fois


confidentialite