Faisons confiance à nos potentialités


Idoubiya Rachid (Inspecteur) [1311 msg envoyés ]
Publié le:2010-09-22 15:48:46 Lu :553 fois
Rubrique :  


Le Maroc, malgré ses difficultés et ses moyens relativement inférieurs par rapport aux pays développés, possède des potentialités humaines très importantes. Le vrai problème à mon sens réside dans ce point important: on ne travaille pas pour soi mais pour les autres! On veut toujours parler le langage des chiffres et on oublie l'essentiel! Ainsi, au lieu d'engager un débat national autour de la question de l'éducation et de faire d'elle la vraie préoccupation, on fait sortir des titres pompeux comme "le plan d'urgence" ou " la chartes de l'éducation et de la formation"...
Avant de mette en avant n'importe qu'elle réforme, celle-ci doit faire l'objet d'un consensus fait par les personnes concernées: les enseignants!
Toute réforme doit venir non d'en haut, mais d'en bas: les enseignants sont capables de Nous donner des solutions vraies à des vrais problèmes!
Ce qui n'est pas le cas au Maroc! Le dernier exemple est le projet de la généralisation de la pédagogie de l'intégration!
Pour arriver à cette généralisation: 240 groupes d'enseignants ont bénéficié de cette " formation" qui coûte aux contribuable: 2900000 DHS! par groupe! - beaucoup d'argent pour une formation qui n'est pas une...-
A faire un travail d'investigation - et c'est ma conviction profonde et j'assume ma responsabilité dans ce que j'avance- cette pédagogie va empirer les problèmes dont souffre notre système car elle est fondée sur l'arnaque!
Mais qui va m'écouter? Qui va écouter les potentialités marocaines qui veulent donner à nôtre pays et sans compter: gratuitement! Nôtre problème au Maroc est celui du dialogue: On fait des dialogues de sourds et ceux qui décident préfèrent emprunter les services des étrangers et leurs font confiances et attendent sans esprit critique, sans méfiance ou contrôle!
Personnellement, lors d'une réunion dans une rencontre pédagogique, en discutant les modalités de l'application des œuvres au programmes: séquences, projet pédagogique, etc, j'ai fais cette remarque: "toute cette réforme est le fruit d'un hasard!" Cette phrase me valait ( en 2002) une très mauvaise note lors d'une fausse inspection! Pourquoi? Parce que j'ai osé donner mon point de vue sur une question qui concerne toute une nation: celle de l'éducation! Ce qu'il fallait faire à cet époque, c'est discuter pour anticiper les différents problèmes futurs...Mais rien de cela n'est arrivé: malheureusement!
Sujets similaires
J'ai encore l'espoir
Aux champs : questions
Fuite ! peut être.... mais
Projet pédagogique bam
Questions de compréhension sur la ficelle

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Dictée à fautes (1) 12  réponses |  Vu 3675 fois


confidentialite