Exercice (le dernier jour d'un condamné): les figures de style


NASSIF Mohamed (Prof) [2 msg envoyés ]
Publié le:2022-01-24 08:51:10 Lu :909 fois
Rubrique :Lycée et Entraide scolaire  


le dernier jour d'un condamné: les figures de style

Quelles sont les figures de style exprimées dans les phrases suivantes ?


1. J'ai tremblé, comme si j'eusse pensé à autre chose depuis six heures, depuis six semaines, depuis six mois

2. Lui, prolongeant son rire qui ressemblait à un râle

3. Cet atroce éloge m'a donné du courage

4. La camisole de force, une espèce de sac de toile à voilure, emprisonna mes bras

5. C'est lui qui est bon et moi qui suis mauvais

6. L'intelligence doit abdiquer, le carcan du bagne la condamné à mort

7. Ils m'ont bien gardé, et puis ils ont été polis à l'arrivée et au départ, ne dois-je pas être content ?

8. La porte s'est ouverte avec la rapidité de l'éclaire

9. Non, rien ! Moins qu'une minute, moins qu'une seconde, et la chose est faite

10. Le soleil, le printemps, les champs pleins de fleurs, les oiseaux qui s'éveillent le matin, les nuages, les arbres, la nature, la liberté, la vie, tout cela n'est plus à moi !

11. On suppose qu'il y a de l'air et du jour dans cette boite de pierre (cachot)

12. ma grâce ! Ma grâce ! On me fera peut être grâce.

13. Vêtus des mêmes vêtements pour le soleil à plomb de juillet et pour les froides pluies de novembre

14. Ce bruit sourd de cris que j'entends

15. Une mer de tètes sur la place

16. Pas un regard dans l'œil, pas un accent dans la voix, pas un geste dans les mains

17. Les jours d'exécution, l'hôtel de ville vomit des gendarmes de toutes ses portes

18. C'est monsieur le procureur général, lui ai-je répondu, qui a demandé si instamment (fermement, résolument) ma tête ? bien de l'honneur pour moi qu'il m'écrive

19. Je n'ai qu'une pensé, qu'une conviction, qu'une certitude : condamné à mort

20. C'est du crayon, de la craie, du charbon, des lettres noires, blanches, grises

21. On eut dit des âmes en peine aux soupiraux du purgatoire qui donnent sur l'enfer

22. Le pourvoi, c'est une corde qui vous tient au-dessus de l'abîme

23. Ainsi après ma mort, trois femmes, sans fils, sans mari, sans père ; trois orphelines de différentes espèces ; trois veuves du fait de la loi

24. Avant de m'ensevelir dans cette tombe à deux roues, j'ai jeté un regard dans la cour

25. Ma belle enfance, ma belle jeunesse, étoffe dorée dont l'extrémité est sanglante

26. Je me promenais sous les larges bras des marronniers

27. Il est aussi haut que tu es bas

28. Moi, j'étais là, comme une pierre qu'il mesurait.



Tout sur Le dernier jour d'un condamné

Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Programme du CPA 1  réponse |  Vu 320 fois
Bribes de pensées  Vu 127 fois


confidentialite