évaluation : le dernier jour d'un condamné -21sn- plus seul dans la cellule


Louati Omar (?) [3 msg envoyés ]
Publié le:2018-04-22 19:05:22 Lu :2227 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  
  • 4.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
3 votes    4/5


Professeur :M. LOUATI OMAR

Contrôle continu n°1 - Semestre 2


J'ai levé les yeux en tressaillant. Je n'étais plus seul dans la cellule. Un homme s'y trouvait avec moi, un homme d'environ cinquante-cinq ans, de moyenne taille ; ridé, voûté, grisonnant ; à membres trapus ; avec un regard louche dans des yeux gris, un rire amer sur le visage ; sale, en guenilles, demi-nu, repoussant à voir.

Il paraît que la porte s'était ouverte, l'avait vomi, puis s'était refermée sans que je m'en fusse aperçu. Si la mort pouvait venir ainsi !

Nous nous sommes regardés quelques secondes fixement, l'homme et moi ; lui, prolongeant son rire qui ressemblait à un râle ; moi, demi-étonné, demi-effrayé.

– Qui êtes-vous ? lui ai-je dit enfin.

– Drôle de demande ! a-t-il répondu. Un friauche.

– Un friauche ! Qu'est-ce que cela veut dire ?

Cette question a redoublé sa gaieté.

– Cela veut dire, s'est-il écrié au milieu d'un éclat de rire, que la taule jouera au panier avec ma sorbonne dans six semaines, comme il va faire avec ta tronche dans six heures. – Ha! ha ! il paraît que tu comprends maintenant.

En effet, j'étais pâle, et mes cheveux se dressaient. C'était l'autre condamné, le condamné du jour, celui qu'on attendait à Bicêtre, mon héritier.

Il a continué :

– Que veux-tu ? voilà mon histoire à moi. Je suis fils d'un bon peigre ; c'est dommage que Charlot ait pris la peine un jour de lui attacher sa cravate. C'était quand régnait la potence, par la grâce de Dieu. À six ans, je n'avais plus ni père ni mère ; l'été, je faisais la roue dans la poussière au bord des routes, pour qu'on me jetât un sou par la portière des chaises de poste ; l'hiver, j'allais pieds nus dans la boue en soufflant dans mes doigts tout rouges ; on voyait mes cuisses à travers mon pantalon […] Personne ne voulait me donner d'ouvrage. Je mangeai mes soixante-six francs. Et puis il fallut vivre. Je montrai mes bras bons au travail, on ferma les portes. J'offris ma journée pour quinze sous, pour dix sous, pour cinq sous.


A- Contextualiser

1- Complétez le tableau suivant. 2pts

Titre de l'œuvre

Nom de l'auteur

Genre littéraire

Siècle





2- Situez le passage dans l'œuvre d'où il est extrait. 1pt

3- Quelle est la thèse que défend l'auteur dans cette œuvre ? 1pt

B- Analyser

3- Dites à qui renvoie chacun des deux pronoms soulignés dans le texte « Nous » et « moi » ? 2pts

4 a- Relevez du 1er paragraphe trois adjectifs décrivant l'aspect physique de l'homme évoqué. 1pt

b- Comment trouvez-vous cette description ? 1pt

5 - a – Identifiez les figures de style exprimées dans les phrases suivantes : 2pts

« Un rire amer sur le visage » ; « son rire qui ressemblait à un râle »

b- Pourquoi son rire est qualifié de cette manière ? 1pt

6- Qu'est-ce que vous constatez quant à la tonalité utilisée ? 1pts

7-Quel est le sentiment du narrateur en regardant cet homme dans cet état ? 1pt

8- a-Que veut dire le friauche par cette phrase : 1pt

« La taule jouera au panier avec ma sorbonne dans six semaines.» ? Choisissez la bonne réponse.

  • Je serai décapité après six semaines.

  • Je serai condamné à la galère après six semaines.

  • Je participerai au spectacle du ferrement des forçats.

b- Quel type de langage est utilisé par le friauche ? Familier (argot), courant ou soutenu ? 1pt

9- Quel est le point commun entre le narrateur et le friauche ? Justifiez à partir du texte. 1pt

10- Dans son histoire, le friauche cite les causes qui l'ont conduit à la guillotine. Donnez-en deux. 2pts

C- Réagir

11- D'après le récit du friauche, nous constatons que la société, au lieu de l'accueillir et le réintégrer, elle l'a marginalisé et a empiré sa vie à tel point qu'il s'est mis à tuer pour survivre.

A votre avis, quel rôle assume la société vis-à-vis les prisonniers ? 2pts



Tout sur Le dernier jour d'un condamné

Sujets similaires
évaluation : le dernier jour d'un condamné - un condamné devait être exécuté-54df
évaluation, le dernier jour d'un condamné...
évaluation : le dernier jour d'un condamné - avocat
évaluation : le dernier jour d'un condamné -545q
Le dernier jour d'un condamné, (extrait2/chap8), évaluation

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche


confidentialite