évaluation : le chevalier double - la pauvre edwige a le cœur percé-d5qq


FANNAKH Latifa (Prof) [4 msg envoyés ]
Publié le:2018-04-17 10:32:12 Lu :4552 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  
  • 3.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
1 vote    3/5


Lycée Hassan Dakhil Guercif

Classe : TCPS 1

Matière : Langue français

EVALUATION N° 2, Semestre II

(Langue et compréhension)


Texte :

Hélas! hélas! La pauvre Edwige a le cœur percé des sept glaives de la douleur; un terrible secret pèse sur son âme. Il y a quelques mois, un étranger est venu au château; il faisait un terrible temps cette nuit-là: les tours tremblaient dans leur charpente, les girouettes piaulaient, le feu rampait dans la cheminée, et le vent frappait à la vitre comme un importun qui veut entrer.

L'étranger était beau comme un ange, mais comme un ange tombé; il souriait doucement et regardait doucement, et pourtant ce regard et ce sourire vous glaçaient de terreur et vous inspiraient l'effroi qu'on éprouve en se penchant sur un abîme. Une grâce scélérate, une langueur perfide comme celle du tigre qui guette sa proie, accompagnaient tous ses mouvements; il charmait à la façon du serpent qui fascine l'oiseau.

Cet étranger était un maître chanteur; son teint bruni montrait qu'il avait vu d'autres cieux; il disait venir du fond de la Bohême, et demandait l'hospitalité pour cette nuit-là seulement.

Il resta cette nuit, et encore d'autres jours et encore d'autres nuits, car la tempête ne pouvait s'apaiser, et le vieux château s'agitait sur ses fondements comme si la rafale eût voulu le déraciner et faire tomber sa couronne de créneaux dans les eaux écumeuses du torrent.

Pour charmer le temps, il chantait d'étranges poésies qui troublaient le cœur et donnaient des idées furieuses; Edwige rougissait, rougissait comme les roses de l'aurore, et se laissait aller en arrière dans son grand fauteuil, languissante, à demi-morte, enivrée comme si elle avait respiré le parfum fatal de ces fleurs qui font mourir.

Enfin le maître chanteur put partir ; un petit sourire bleu venait de dérider la face du ciel. Depuis ce jour, Edwige, la blonde Edwige ne fait que pleurer dans l'angle de la fenêtre.

Questions :

1.Complétez le tableau suivant : (2pts)

Le titre de l'œuvre

Nom de l'auteur

Genre de l'œuvre

Type de texte





2. Situez le passage dans l'œuvre dont il est extrait. (2pts)

3. De quoi parle le narrateur dans ce texte ? (Précisez l'idée générale) (2pts)

4. Dégager un indicateur de temps et un autre de lieu situant l'histoire dans un cadre spatio-temporel. (2pts)

- Indicateur de temps :

- Indicateur de lieu :

5. Quels sont les personnages de ce passage? (2pts)

6. De quelle région l'Etranger est-il venu? (1pt)

7. Répondez par vrai ou par faux et justifiez vos réponses : (3pts)

A- l'étranger venait de la bohème : ..

Justification : .

B- l'étranger demandait l'hospitalité pour plusieurs nuits : ..

Justification : .

C- le regard de l'étranger inspire la peur :

Justification : .

8. Relevez dans texte le champ lexical de la peur et le champ lexical de la beauté (2pts)

- C.L de la peur :

- C.L de la beauté :

9. Relevez du texte, deux figures de style : une comparaison et une antithèse (2pts)

- Comparaison : ..

- Antithèse : ...

N.B : 2 points pour la présentation de la copie et la discipline pendant le devoir



Tout sur Le Chevalier double

Sujets similaires
évaluation : le chevalier double "le jeune oluf est un enfant bien étrange"
évaluation: le chevalier double - (366s)
évaluation : le chevalier double - 4ss8 (les gouttes de sang)
évaluation-chevalier double-la pauvre edwige a le cœur percé des sept glaives
évaluation -tc - le chevalier double-xwgq

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche


confidentialite