évaluation-antigone-a5dx- antigone jetée sans son trou


rassam nadia (?) [1 msg envoyés ]
Publié le:2014-11-26 18:50:03 Lu :3719 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  
  • 0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
0 vote    /5


Contrôle n°2

Texte :

LE MESSAGER

Une terrible nouvelle. On venait de jeter Antigone dans son trou. On n'avait pas encore fini de rouler les derniers blocs de pierre lorsque Créon et tous ceux qui l'entourent entendent des plaintes qui sortent soudain du tombeau. Chacun se tait et écoute, car ce n'est pas la voix d'Antigone. C'est une plainte nouvelle qui sort des profondeurs du trou… Tous regardent Créon, et lui, qui a deviné le premier, lui qui sait déjà avant tous les autres, hurle soudain comme un fou : « Enlevez les pierres ! Enlevez les pierres ! » Les esclaves se jettent sur les blocs entassés et, parmi eux, le roi suant, dont les mains saignent. Les pierres bougent enfin et le plus mince se glisse dans l'ouverture. Antigone est au fond de la tombe pendue aux fils de sa ceinture, des fils bleus, des fils verts, des fils rouges qui lui font comme un collier d'enfant, et Hémon à genoux qui la tient dans ses bras et gémit, le visage enfoui dans sa robe. On bouge un bloc encore et Créon peut enfin descendre. On voit ses cheveux blancs dans l'ombre, au fond du trou. Il essaie de relever Hémon, il le supplie. Hémon ne l'entend pas. Puis soudain il se dresse, les yeux noirs, et il n'a jamais tant ressemblé au petit garçon d'autrefois, il regarde son père sans rien dire, une minute, et, tout à coup, il lui crache au visage, et tire son épée. Créon a bondi hors de portée. Alors Hémon le regarde avec ses yeux d'enfant, lourds de mépris, et Créon ne peut pas éviter ce regard comme la lame. Hémon regarde ce vieil homme tremblant à l'autre bout de la caverne, et, sans rien dire, il se plonge l'épée dans le ventre et il s'étend contre Antigone, l'embrassant dans une immense flaque rouge.


CRÉON, entre avec son page.

Je les ai fait coucher l'un près de l'autre, enfin ! Ils sont lavés, maintenant, reposés. Ils sont seulement un peu pâles, mais si calmes. Deux amants au lendemain de la première nuit. Ils ont fini, eux.


LE CHŒUR

Pas toi, Créon. Il te reste encore quelque chose à apprendre. Eurydice, la reine, ta femme…


CRÉON

Une bonne femme parlant toujours de son jardin, de ses confitures, de ses tricots, de ses éternels tricots pour les pauvres. C'est drôle comme les pauvres ont éternellement besoin de tricots. On dirait qu'ils n'ont besoin que de tricots…

LE CHŒUR

Les pauvres de Thèbes auront froid, cet hiver, Créon. En apprenant la mort de son fils, la reine a posé ses aiguilles, sagement, après avoir terminé son rang, posément, comme tout ce qu'elle fait, un peu plus tranquillement peut-être que d'habitude. Et puis elle est passée dans sa chambre, sa chambre à l'odeur de lavande, aux petits napperons brodés et aux cadres de peluche, pour s'y couper la gorge, Créon. Elle est étendue maintenant sur un des petits lits jumeaux démodés, à la même place où tu l'as vue jeune fille un soir, et avec le même sourire, à peine un peu plus triste. Et s'il n'y avait pas cette large tache rouge sur les linges autour de son cou, on pourrait croire qu'elle dort.

..........................................................................................................................................................

Compréhension :


a) Trois personnages meurent à la fin de la pièce. Qui annonce leur mort ?

• Mort d’Antigone

Le choeur

• Mort de Hémon

Le messager

• Mort d’Eurydice

b) Comment sont morts ces trois personnages ?

Antigone • • En se coupant la gorge

Hémon • • En se pendant

Eurydice • • En se plongeant une épée dans le ventre

c) Quel est le point commun à ces trois morts ?

........................................……

d) Relève dans l’extrait deux expressions désignant le sang répandu près des victimes.

........................................……

e) Relis la réplique de Créon des lignes .Dans quelle attitude les deux

amants sont-ils désormais, ainsi « reposés », « si calmes » ?

........................................……

f) À la fin de la réplique du choeur (l. 58 à 73), quelle impression donne Eurydice,

couchée dans son lit ?

........................................…..

g) Précise maintenant à quoi est comparée la mort à la fin de cette pièce.

........................................……

h) Quel est l’effet produit sur le spectateur (et le lecteur) par cette comparaison ?

........................................……

i) à votre avis quelle est la fonction du chœur dans ces scènes ?

............................…….

EXPRESSION ECRITE :

Sujet : plusieurs personnes se suicident pour fuir leurs problèmes. Que pensez-vous de ce phénomène. Ecrivez un texte argumentatif dans lequel vous exposer votre avis sur le sujet.



Tout sur Antigone

Sujets similaires
évaluation, antigone, qui est-ce ? un voyou, hein, peut-être ?
évaluation, antigone d'anouilh, à chacun son rôle
évaluation (antigone), 1bac - je veux te sauver antigone
Crmef évaluation des apprentissages (antigone)
évaluation antigone : une histoire de politique

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Que signifie pour vous les .... 4  réponses |  Vu 1919 fois
Sincèrement merci , M Marocagreg ! 1  réponse |  Vu 95 fois
Dictée à fautes (1) 10  réponses |  Vu 2222 fois
Islamophobie 5  réponses |  Vu 1720 fois
Option rechercher!!! 1  réponse |  Vu 2103 fois
Programme du CPA 1  réponse |  Vu 593 fois


confidentialite