Evaluation-2bac-candide


ABDERRAHMANI Elhachmi (Prof) [11 msg envoyés ]
Publié le:2023-10-11 12:34:30 Lu :2972 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  


Evaluation
Texte.
Candide et son professeur Pangloss arrivent à Surinam,
une ville de la Guyane hollandaise.
En approchant de la ville, ils rencontrèrent un nègre étendu à terre, n'ayant plus que la moitié de son habit, c'est-à-dire d'un caleçon de toile bleue; il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite. "Eh! mon dieu, lui dit Candide en Hollandais, que fais-tu là, mon ami, dans l'état horrible où je te vois? -J'attends mon maître, M. Vanderdendur, le fameux négociant, répondit le nègre. -Est-ce M. Vanderdendur, dit Candide, qui t'a traité ainsi? -Oui, monsieur dit le nègre; c'est l'usage. On nous donne un caleçon de toile pour tout vêtement deux fois l'année; quand nous travaillons aux sucreries et que la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main,; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe; je me suis trouvé dans ces deux cas: c'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. Cependant, lorsque ma mère me vendit dix écus patagons sur la côte de Guinée, elle me disait: "Mon cher enfant, bénis nos fétiches, adore-les toujours, ils te feront vivre heureux; tu as l'honneur d'être esclave de nos seigneurs les blancs, et tu fais par là la fortune de ton père et de ta mère". Hélas! je ne sais pas si j'ai fait leur fortune, mais ils n'ont pas fait la mienne; Les chiens, les singes et les perroquets sont mille fois moins malheureux que nous. Les fétiches hollandais, qui m'ont converti, me disent tous les dimanches que nous sommes tous enfants d'Adam, blancs et et noirs. Je ne suis pas généalogiste; mais si ces prêcheurs disent vrai, nous sommes tous cousins issus de germain: or, vous m'avouerez qu'on ne peut pas en user avec ses parents d'une manière plus horrible. -Ô Pangloss! s'écria Candide, tu n'avais pas deviné cette abomination!"
Voltaire, Candide,1759
Notes.
-fétiche: objet auquel on donne le pouvoir de faire le bien. Pour le nègre, les fétiches sont les prêtres blancs.
-Adam: c'est le premier homme.
-généalogiste: personne qui connaît l'origine des familles.
-en user: ici, se comporter.
-abomination: horreur absolue.
Questions.
1-Lisez le chapeau du texte: Qui sont les personnages? Quels sont les indices de lieu?
2-Lisez la première phrase et dites à quels personnages renvoie le pronom "ils" -quel autre personnage rencontrent-ils?
3-Dans quel état se trouve cet homme? -Quelle est l'attitude de Candide face à lui?
4-"tu as l'honneur d'être esclave de nos signeurs les blancs"
-Qui parle à qui dans cet énoncé? -Dans quelle situation se trouve alors l'homme rencontré?
5-A votre avis, est-ce que la situation d'esclave peut-être considérée comme un honneur? En fait qui parle dans cette phrase?
6-"c'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe"
-quel est ce prix dont parle l'esclave? -Appuyez-vous sur ce qui précède et sur la phrase qui commence par "Hélas!..", et répondez.
7-"les chiens, les singes et les perroquets sont mille fois moins malheureux que nous."
-quelle est la figure de style employée dans cette phrase?
-quel effet produit-elle?
8-Les prêtres hollandais disent que les blancs et les noirs sont égaux.
-que pensez-vous de cette idée? justifiez votre réponse en vous référant au texte.
9-comment comprenez-vous la dernière parole de Candide à la fois par rapport à la situation de l'esclave et par rapport à son professeur?
-que veut-il remettre en question de l'enseignement de Pangloss?


Tout sur Candide

Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
LE PERE GORIOT  Vu 507 fois
Anarchie  Vu 306 fois
Travaux encadrés  Vu 2156 fois


confidentialite