Entrainement à la production écrite: un souvenir d'enfance


hammache lhoussaine (?) [17 msg envoyés ]
Publié le:2013-11-09 18:35:29 Lu :16101 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  
  • 4.3 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
4 votes    4.25/5


Entrainement à la production écrite: un souvenir d'enfance

Le crédo rédactionnel: Bien écrire , c'est avoir l'habitude d'écrire; et ne peut enseigner l'écriture , celui qui ne sait pas écrire

Consigne:

A l'instar de Ahmed SEFRIOUI, dans son roman autobiographique intitulé «La Boite à Merveilles», racontez un souvenir d'enfance qui vous a marqué depuis lors.

Remarques à prendre en considération avant d'entamer la rédaction avec ses élèves:

  • Faire un petit rappel quant aux divers emplois de l'imparfait et du passé simple

  • Préciser que le souvenir à relater constituera le DEVELOPPEMENT de la rédaction

  • Intercaler le souvenir-développement entre une introduction et une conclusion. autrement dit, chercher une introduction et une conclusion au travail, une fois le souvenir rédigé

  • Respecter l'enchainement de la trame narrative: état initial, perturbation, noeud, dénouement, état final.

Exemple d'introduction

Sans nul doute, chacun de nous a vécu lors de son enfance un événement heureux ou malheureux qui l'a imprégné à jamais. Me concernant, le souvenir qui demeure gravé dans ma mémoire est le suivant:

Exemple de conclusion

Depuis ce jour là, des termes comme séisme, tremblement de terre, me rappellent cet événement et me donnent la chair de poule.

REMARQUE: les verbes sont à l'infinitif , du fait que l'objectif immédiat de ce travail n'est autre que d'amener l'apprenant à employer correctement et l'imparfait et le passé simple

Les étapes du souvenir

A – Situation initiale:

  • LIEU: Le narrateur-je: se trouver chez lui; dans un appartement, au troisième étage.

  • TEMPS: un après midi; début du mois de juin

  • PERSONNAGES: le narrateur et son ami intime/ un ami de classe

  • ACTIVITE: les deux amis: préparer les examens de fin d'année

B – Perturbation

  • Brusquement, grandement sourd: se faire entendre

  • La pièce: être brutalement secouée

  • Les vitres: se mettre à trembler

  • des objets: se mettre à cliqueter

  • le narrateur-je: perdre l'équilibre, faillir tomber

C- Noeud

  • Instinctivement, être suivi par son ami, le narrateur-je: courir, ouvrir la porte, dévaler les marches, se retrouver au sein de l'immense cour de l'immeuble

  • Les rues: être encombrées de gens

  • La raison: les habitants du quartier: être effrayés; quitter leurs demeures

D- Dénouement

  • Petit à petit: le calme revenir à toutes les artères de la ville

  • Les gens: regagner leurs maisons/ appartements

E- Situation finale

  • Les parents du narrateur: arriver sur les lieux, être soulagés de trouver leur fils sain et sauf


Précisions: amère est cette réalité: la majorité de nos élèves se trouve dans l'impasse une fois sont amenés à produire oralement et/ou par écrit. Amère encore cette réalité: nous, enseignants, nous ne fournissons pas assez d'efforts pour aider nos élèves à dépasser cet obstacle. Il nous incombe, des les inciter à prendre plaisir à écrire et ce en leur facilitant la tache d'écrire. Tout travail de production doit suivre une progression sous formes d'étapes facilitatrices .


Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Dictée à fautes (1) 12  réponses |  Vu 3140 fois
La ficelle (lecture)  Vu 334 fois
Que signifie pour vous les .... 6  réponses |  Vu 2674 fois
Sincèrement merci , M Marocagreg ! 1  réponse |  Vu 494 fois



Réponse N°11 32869

mon souvenir
Par meryem Agnaou(CS)le 2013-11-19 22:08:30



On a tous un souvenir d’enfance qui ne cesse de faire surface‚ à chaque seconde de notre vie‚ à chaque fois qu’on ferme les yeux . Cette histoire qui nous honte est souvent un lourd fardeau dont on n’arrive pas à se débarrasser . Mon histoire est celle qui a fait coulé des rivières de larmes . Elle se résume dans ces quelques lignes .

C’était le 10 novembre de l’an 2000 ‚j’avais 7ans . Ma mère m’avais ordonné de garder ma petite sœur de 5an et m’avait laissé comme consigne de ne pas sortir de la maison quelque soit la situation ‚elle m’avait aussi dit de l’appeler en cas de besoin . Au début nous respections les recommandations de notre mère sans insisté ‚ mais au bout d’un moment ma petite sœur eut l’idée de sortir pour jouer en dehors de la maison ‚ bien sure je refusais en disant de maman nous l’avait interdis ‚ mais je ne pus résisté à ses demandes répétitif et à ses beaux yeux d’ange qui me suppliaient.

C’était la première fois que je désobéissais à ma mère ‚ et croyez moi ce fus la dernière ‚ car je l’ai payé cher . Alors que nous jouions dehors une voiture ‚qui roulait à une vitesse folle ‚ renversa mon petit raillant de soleil .

Depuis ce jour là ‚ mon esprit est emprisonné dans une prison sombre ‚ car ce jour là je perdis ma petite sœur qui était sous ma protection ‚ je perdis mon sourire et tout sens de la vie . Vous n’imaginez pas le sentiment qui me range depuis ce tragique accident .




confidentialite