Contrôle : "la boîte à merveilles"


Dounia Azouz (?) [623 msg envoyés ]
Publié le:2013-11-15 10:07:39 Lu :9623 fois
Rubrique :Examens - bac  
  • 4.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
4 votes    4/5

Texte
Le souk des bijoutiers ressemblait à l'entrée d'une fourmilière. On s'y bousculait, on s'affairait dans toute les directions. Personne ne semblait se diriger vers un but précis. Ma mère et Fatma Bziouya nous suivaient, mon père et moi, à petits pas, étroitement enveloppées dans leurs haïks blancs. Elles discutaient à mi-voix à qui mieux mieux. Les boutiques très surélevées offraient à nos yeux le clinquant des bijoux d'argent tout neufs qui semblaient coupés dans du vulgaire fer-blanc, des diadèmes et des ceintures d'or d'un travail si prétentieux qu'ils en perdaient toute noblesse, ces bijoux ne ressemblaient point aux fleurs. Aucun mystère ne les baignait. Des mains humaines les avaient fabriqués sans amour pour contenter la vanité des riches. Ils avaient raison, tous ces boutiquiers, de les vendre au poids, comme des épices. J'en avais mal au cœur. De nombreux chalands s'agitaient d'une boutique à l'autre. Leurs yeux luisaient d'avidité et de convoitise. D'autres personnages, hommes et femmes, groupés ça et là, refoulant leurs larmes.
Plus tard, j'ai saisi tout le sens de leur mélancolie. J'ai senti moi-même cette humiliation de venir offrir à la rapacité indifférente des hommes ce qu'on tenait pour son bien le plus précieux. des bijoux auxquels s'attachaient des souvenirs, des ornements de fête qui prenaient part à toutes nos joies deviennent sur un marché comme celui-ci de pauvres choses qu'on pèse, qu'on renifle, qu'on tourne et qu'on retourne entre les doigts pour finalement en offrir la moitié de leur prix réel.
Ahmed SEFRIOUI, "La Boîte à merveilles"
Questions
1. Présentez brièvement Ahmed SEFRIOUI ( trois lignes maximum).
2.a/ A quel genre de roman appartient "La Boîte à merveilles" ?
b/ Qu'est-ce qui caractérise ce genre ?
3. Pourquoi le narrateur et sa famille sont-ils au souk ?
4.a/ Quelle est l'ambiance qui règne dans ce lieu ?
b/ Relevez la phrase qui traduit cette atmosphère.
5.a/ La description est-elle valorisante ?
b/ Justifiez votre réponse.
6. Le narrateur oppose dans cet extrait deux mondes. Lesquels?
7. Dans la phrase suivante :
" Leurs yeux luisaient d'avidité et de convoitise",
quelle est la figure de style utilisée ?
8. Pourquoi le narrateur accorde-t-il aux bijoux de famille une valeur affective ?
Production écrite
Sujet : Certaines femmes pensent que l'achat de bijoux en or est un bon placement.
Qu'en pensez-vous ?
Répondez à la question dans un développement argumenté.
 


Tout sur La Boite à merveilles

Sujets similaires
Contrôle continu : la boîte à merveilles (yazidi)
Contrôle : la boîte à merveilles - moulay laarbi alaoui, le babouchier
Contrôle : la boîte à merveilles - la chérifa
Contrôle de lecture sur la boîte à merveilles
Contrôle la boîte à merveilles
Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Pathétique ou tragique ? 5  réponses |  Vu 668 fois



Réponse N°11 33490

Examen régional : Académie d’Oujda_Angad, session de juin 2013
Par amine nasri(CS)le 2014-01-29 18:17:18



Examen régional : Académie d’Oujda_Angad, session de juin 2013

TEXTE :

Malheureusement je n'étais pas malade. Le lendemain il fallut sortir de l'infirmerie. Le cachot me reprit.

Pas malade ! en effet, je suis jeune, sain et fort. Le sang coule librement dans mes veines ; tous mes membres obéissent à tous mes caprices ; je suis robuste de corps et d'esprit, constitué pour une longue vie ; oui, tout cela est vrai ; et cependant j'ai une maladie, une maladie mortelle, une maladie faite de la main des hommes.

Depuis que je suis sorti de l'infirmerie, il m'est venu une idée poignante, une idée à me rendre fou, c'est que j'aurais peut-être pu m'évader si l'on m'y avait laissé. Ces médecins, ces sœurs de charité, semblaient prendre intérêt à moi. Mourir si jeune et d'une telle mort !

On eût dit qu'ils me plaignaient, tant ils étaient empressés autour de mon chevet. Bah ! curiosité ! Et puis, ces gens qui guérissent vous guérissent bien d'une fièvre, mais non d'une sentence de mort. Et pourtant cela leur serait si facile ! une porte ouverte ! Qu'est-ce que cela leur ferait ?

Plus de chance maintenant ! Mon pourvoi sera rejeté, parce que tout est en règle ; les témoins ont bien témoigné, les plaideurs ont bien plaidé, les juges ont bien jugé. Je n'y compte pas, à moins que... Non, folie ! plus d'espérance ! Le pourvoi, c'est une corde qui vous tient suspendu au-dessus de l'abîme, et qu'on entend craquer à chaque instant, jusqu'à ce qu'elle se casse. C'est comme si le couteau de la guillotine mettait six semaines à tomber.

Si j'avais ma grâce ? - Avoir ma grâce ! Et par qui ? et pourquoi ? et comment. ? Il est impossible qu'on me fasse grâce. L'exemple ! comme ils disent.

Je n'ai plus que trois pas à faire : Bicêtre, la Conciergerie, la Grève.

I. COMPRÉHENSION : (10 points)

1) Complétez le tableau suivant : (2 pts.)

Titre de l'œuvre

Auteur

Thèse que défend l'œuvre

Personnage qui raconte

2) Pourquoi le narrateur regrette-il de ne pas être malade ? (1 pt.)

3) Parmi les affirmations suivantes, recopiez seulement celles qui sont vraies. (1 pt)

a. Avec l'aide des médecins, le narrateur a réussi de s'évader de l'infirmerie.

b. Le narrateur est en très bonne santé, malgré son séjour au cachot.

c. Le narrateur croit qu'il aurait pu s'évader s'il était resté à l'infirmerie.

d. Le narrateur est tout à fait sûr que son pourvoi sera accepté.

e. Le narrateur retourne chez lui après avoir quitté l'infirmerie.

4) « et cependant j'ai une maladie, une maladie mortelle, une maladie faite de la main des hommes. »

Quelle est cette maladie dont souffre le narrateur ?

5) « Le pourvoi, c'est une corde qui vous tient suspendu au-dessus de l'abîme, et qu'on entend craquer à chaque à chaque instant, jusqu'à ce qu'elle se casse. »

a. Identifiez la figure de style employée dans cet énoncé. (0.5 pt)

b. Sur quoi le narrateur met-il l'accent en utilisant cette figure ? (0.5 pt)

6) Relevez dans le texte quatre énoncés exprimant le désespoir du narrateur d'échapper à la mort. (1 pt.)

7) « L'exemple ! comme ils disent. »

a. Le pronom « ils », qui désigne-t-il à votre avis ? (0.5 pt)

b. Quel sens donneriez-vous à cette expression ? (0.5 pt)

8) a- Selon vous, dans quel état d'esprit se trouve le narrateur ? (0.5 pt)

b- Justifiez votre réponse. (0.5 pt)

9) D'après vous pourquoi l'auteur insiste-t-il sur la jeunesse et la bonne santé du condamné à mort ? (1 pt)

II. PRODUCTION ÉCRITE : (10 pts)

Sujet :

Certains pensent qu’il serait plus efficace que notre société prenne des mesures pour éviter la criminalité au lieu de se contenter de punir les criminels.

Qu’en pensez-vous ?

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous défendez votre point de vue.




confidentialite