Contrôle-2e bac - candide - une chose acheva de confirmer martin dans ses détestables principes


Moussaoui Hicham  (Prof) [6 msg envoyés ]
Publié le :2017-01-12 10:05:35   Lu :1477 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5



Prof: ………………..


Matière : Français.

Académie régionale de l'éducation et de la formation

Région de ……………..

Lycée …………………..

Anné scolaire : 2016/2017


Evaluation

Durée : 2h.

Classe : 2ème bac Sc. Math.

Texte-support: Contrôle- Continu n°3 4


Une chose acheva de confirmer Martin dans ses détestables principes, de faire hésiter plus que jamais Candide et d'embarrasser Pangloss. C'est qu'ils virent un jour aborder dans leur métairie Paquette et le frère Giroflée, qui étaient dans la plus extrême misère ; ils avaient bien vite mangé leurs trois mille piastres, s'étaient quittés, s'étaient raccommodés, s'étaient brouillés, avaient été mis en prison ; s'étaient enfuis, et enfin frère Giroflée s'était fait turc. Paquette continuait son métier partout, et n'y gagnait plus rien. « Je l'avais bien prévu, dit Martin à Candide, que vos présents seraient bientôt dissipés et ne les rendraient que plus misérables. Vous avez regorgé de millions de piastres, vous et Cacambo, et vous n'êtes pas plus heureux que frère Giroflée et Paquette.

[…]Candide en retournant dans sa métairie fit de profondes réflexions sur le discours du Turc. Il dit à Pangloss et à Martin : « Ce bon vieillard me paraît s'être fait un sort bien préférable à celui des six rois avec qui nous avons eu l'honneur de souper.

[…]

— Je sais aussi, dit Candide, qu'il faut cultiver notre jardin. — Vous avez raison, dit Pangloss ; car, quand l'homme fut mis dans le jardin d'Éden, il y fut mis ut operaretur eum, pour qu'il travaillât ; ce qui prouve que l'homme n'est pas né pour le repos. — Travaillons sans raisonner, dit Martin, c'est le seul moyen de rendre la


vie supportable. »


Toute la petite société entra dans ce louable dessein ; chacun se mit à exercer ses talents. La petite terre rapporta beaucoup. Cunégonde était, à la vérité, bien laide ; mais elle devint une excellente pâtissière ; Paquette broda ; la vieille eut soin du linge. Il n'y eut pas jusqu'à frère Giroflée qui ne rendît service ; il fut un très-bon menuisier, et même devint honnête homme ; et Pangloss disait quelquefois à Candide : « Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles : car enfin si vous n'aviez pas été chassé d'un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l'amour de Mlle Cunégonde, si vous n'aviez pas été mis à l'Inquisition, si vous n'aviez pas couru l'Amérique à pied, si vous n'aviez pas donné un bon coup d'épée au baron, si vous n'aviez pas perdu tous vos moutons du bon pays d'Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches. — Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin. »

  1. Questions de compréhension et langue : (20 points)


  1. Quels sont les thèmes soulevés par l'auteur dans son conte philosophique (Présentez 6 Thèmes) ? 3points

  2. Relevez du texte les indices qui montrent que ce passage est extrait d'un conte philosophique. 1point

  3. Situez ce passage par rapport à ce qui précède. 2points

  4. Quelle est la focalisation de ce texte ? Justifiez votre réponse. 1point

  5. « Cunégonde pouvait épouser Candide de la main gauche » Pourquoi Pangloss pensait-il que Cunégonde devait donner à Candide la main gauche au lieu de la main droite dans la cérémonie nuptiale ? 1point

  6. Quel sentiment ressentent Candide et Pangloss à la rencontre de Paquette et le frère giroflée? A quoi ce sentiment est-il dû ? 1point

  7. a- Par quoi se traduit la maturité de Candide ? 0,5point

b- Qu'évoque pour vous « Je sais », « Il faut » ? 1point

  1. a- Comment est qualifié le travail dans le texte ? 0,5point

b- Mettez en évidence les vertus (qualités particulières) du travail sur les personnages ? 2points

  1. a- Quelles leçons peut-on tirer de ce passage? 2points

b- Quels sont les instruments de l'argumentation employés par Voltaire pour critiquer la philosophie de l'optimisme ? 1point

  1. Transformez le discours direct au discours indirect libre : 2points

  • Il met bas son fagot, il songe à son malheur: « Quel plaisir ai-je eu depuis que je suis au monde, se demande-t-il? ».


  1. Relevez du texte une proposition circonstancielle. Souligne la proposition subordonnée et donnes-en la fonction. encercle le mot subordonnant 2points


  1. Production écrite (10points)


Sujet : Voltaire, à la fin de Candide, donne comme maxime de sagesse la fameuse formule : « Il faut cultiver notre jardin ».

Après avoir expliqué ce que voltaire entend par là, vous direz si cette règle de conduite vous satisfait et vous paraît convenir à « un citoyen du monde moderne »





Vous aimez cet article ? Partagez-le sur

Sujets similaires
  • Contrôle continu :texte: extrait de «candide»
  • Contrôle de lecture de candide (questionnaire)
  • Contrôle continu n°1 (extrait de l'oeuvre: candide ou l'optimisme , voltaire)
  • Contrôle continue : candide (pangloss)
  • Contrôle continu des 2 bac l candide

  • InfoIdentification nécessaire
       Identifiant :
       Passe :
       Inscription
    Connexion avec Facebook
                       Mot de passe oublié

    confidentialite Google +