Considérations sur le corps


marocagreg (Admin) [2300 msg envoyés ]
Publié le :2017-09-05 17:18:19 Lu :1047 fois
Rubrique :CPGE  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5



Au début de cet épisode de philosophie sur "Le Corps", Raphaël Enthoven rappelle que le corps (sens) trompe, induit en erreur. C'est pour cela que toute une tradition philosophique a insisté sur la nécessité de se désolidariser du corps, de se défaire des illusions de nos sens pour accéder à un jugement véritable. Dans cette optique, le corps est considéré comme une enveloppe qui emprisonne l'esprit et l'empêche d'accéder à une connaissance authentique. D'un autre côté,certains philosophes considèrent que "ce n'est pas tellement le corps qui contamine l'esprit, mais c'est plutôt l'esprit qui se plante en lui tournant le dos". L'erreur ne viendrait pas de la perception elle-même, mais plutôt du jugement que l'on confond avec la perception, ce qui est le propre du délire.
Le débat avec Marion Richez (agrégée de philo):
- Est-ce qu'on peut dire que le corps nous trompe ?
--> Lecture d'un passage des Méditations philosophiques de Descartes où il affirme que c'est grâce aux sens qu'il a appris tout ce qu'il sait, mais, ayant éprouvé que les sens peuvent quelques fois être trompeurs, il est prudent de ne pas totalement se fier à ce qui s'est révélé une fois trompeur. Ainsi, le pacte de confiance étant rompu, Descartes évacue complètement les sens : (c'est le principe du doute cartésien). Déduction de Raphaël Enthoven : "il suffit que le corps nous trompe une fois pour révoquer en doute tout ce qui nous vient (Suite...)
Pour lire la suite de cet article,
veuillez vous identifier
Ce message est accessible uniquement aux membres.

Pseudo :
Passe :

Inscription

Vous pouvez aussi vous inscrire et vous connecter avec :





InfoIdentification nécessaire
Identifiant :
Passe :
Inscription
Connexion avec Facebook
Mot de passe oublié

confidentialite Google +