Compte-rendu de lecture: première partie de bel ami de guy de maupassant


Guerbelmous Noura (Prof) [23 msg envoyés ]
Publié le :2019-12-25 15:16:47 Lu :289 fois
Rubrique :Etudes littéraires et questions pédagogiques  
  • 4.0 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


-Discipline : Analyse littéraire

-Université Moulay Ismaïl de Meknès

-Année universitaire : 2007-2008

Exposé sur Bel ami de Guy de Maupassant

(compte-rendu de lecture de la première partie)

élaboré et présenté par Noura Guerbelmous

Georges Duroy, un jeune homme sans le sou, un petit employé aux bureaux du chemin de fer du Nord, croise à Paris Charles Forestier, un ancien camarade de régiment, qui est devenu journaliste dans le quotidien parisien La Vie française.

Forestier, ayant appris l'austérité de la vie que mène Georges, l'emmène aux salles de rédaction où il fait la connaissance de Jacques Rival, un fameux chroniqueur et duelliste ainsi que de Norbert de Varenne, un poète célèbre. Il lui propose, par là, de s'introduire dans la presse. Duroy, quoiqu'il ait un air hésitant au début, finit par agréer l'offre du journaliste. Celui-ci le convie alors à dîner chez lui le lendemain et lui prête une somme d'argent afin qu'il puisse se procurer un habit pour cette soirée, à laquelle assisteront le directeur de La Vie française et certains collègues.

Georges découvre son invincible pouvoir de séduction, notamment auprès de madame de Marelle, et fait la connaissance de monsieur Walter, le patron du journal à qui Duroy semble plaire puisqu'il lui a confié la rédaction d'un article, pour le lendemain, où il aborderait la question de la politique coloniale de la population algérienne et d'une excursion dans la province d'Oran. Georges s'engage à accomplir cette mission. Or, n'étant pas en état de relater ses propres aventures en Algérie, lui, qui n'a jamais écrit, Duroy, arriviste et opportuniste qu'il est, n'hésite point à recourir à son ami Forestier. Mais, c'est madame Forestier qui lui a entièrement dicté l'article. Ledit article poussera la joie de Duroy à son apogée en découvrant le premier article qu'il a, lui-même, signé et fait imprimé le lendemain matin.

Georges Duroy commence à fréquenter les salons parisiens et devient promptement un grand reporter en entretenant des rapports avec des personnalités éminentes. Aussi s'ingénie-t-il à assoir un ascendant d'autant plus prépondérant dans le journal qu'il finit par devenir chef des Echos de La Vie française. Assoiffé de gloire et de triomphe sans effort, Georges s'évertue à ensorceler madame de Marelle qui ne tarde à faire montre d'une amitié intime et à devenir sa maîtresse la plus dévouée.

Après le départ des Forestier pour Cannes, Duroy occupe une place considérable dans la rédaction de La Vie française. Georges, devant une attaque désagréable à son égard, se trouve contraint à mener un duel face à son collègue Louis Longremont. Suite à cet acte héroïque, Duroy figure dans les principaux grands journaux et passe au nombre des chroniqueurs de tête de La Vie française.

Un jour, il reçoit une lettre de la part de madame Forestier qui prévoit une agonie imminente de son époux. Georges demeure quelques jours auprès du moribond qui finit par disparaître. Seulement Duroy, le parvenu, au sein même de ce climat macabre, propose à la veuve de son ami de l'épouser et regagne Paris en attendant sa réponse. Ladite réponse dont sont tributaires la fortune et l'ascension sociale dont Bel ami rêve ardemment.

Sujets similaires
Le compte-rendu
Compte rendu : « l'écart esthétique » pour une esthétique de la réception de jauss
Compte rendu : "la formation à distance en contexte de globalisation"
Compte-rendu d'une nouvelle fantastique 'le chevalier double'
Compte rendu de quelques chapitres de l'eau et les rêves de gaston bachelard

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche



InfoIdentifiez-vous pour participer au forum
Identifiant :
Passe :
Inscription


confidentialite