Comparer l'approche par compétence et la pédagogie par objectif est non seulement une absurdité mais une aberration.


Idoubiya Rachid (Inspecteur) [1281 msg envoyés ]
Publié le:2010-02-01 23:58:20 Lu :869 fois
Rubrique :  


Comparer l'approche par compétence et la pédagogie par objectif est non seulement une absurdité mais une aberration.
0. Préliminaire pour mieux comprendre la problématique (de quoi il s'agit)
Constat n 1
Beaucoup d'enseignants utilisent le terme compétence sans connaître vraiment de quoi ils perlent. Le terme est abstrait et les définitions qui l'introduisent sont d'autant plus différentes et diversifiées que toutes tentatives de synthèse s'avèrent inaccessibles.
Constat n 2
Même dans les orientations pédagogiques, qui doivent rendre claire les notions de base de l'action éducative, témoignent du flou quant il s'agit de la présentation de leurs curricula*
Arrêt 1
Pour ne pas tomber dans le même piège terminologique, il est incontournable de déterminer ce qu'on veut dire par certains termes :
° Qu'est-ce le curricula ? Quels sont les trois niveaux de définition du curricula ?
a- Au niveau étymologique : Curricula veut dire à l'origine «parcours», c'est-à-dire le chemin que le cheval suit dans sa «course».
b- Au niveau didactique : La notion actuelle de curricula comporte plusieurs composantes :
+ Quelles sont les finalités de l'éducation ?
+ Quels sont les buts de l'éducation ?
+ Quels sont les objectifs attendus par cette éducation ?
+ Quels contenus pour quelles activités : au sein des classes ou parallèles (clubs, associations sportives, manifestations culturelles, concours.)
+ Quels outils didactiques pour quelles méthodes d'enseignement (les pédagogies)
+ Quels outils d'évaluation pour quels critères et dans quelles conditions ?
Remarque : le curricula est donc un domaine qui dépasse largement un programme scolaire (description sous forme d'une liste d'un ensemble de contenus proposés à l'élève sous la forme classique de manuels scolaires.)
C- Au niveau opérationnel : L'élaboration du curricula résulte de questions précises à poser.
+ Que faut-il enseigner ? (Le contenu : savoir, bien sûr. Mais aussi, les habilités : savoir-faire et le comportement : savoir-être.)
+ A qui ? (Le statut de l'apprenant : quel apprenant prépare-t-on pour demain ?)
+ Dans quelle structure ? (Ce sont les conditions dans lesquelles se présentent les apprentissages : activités, outils didactiques, méthodes d'apprentissage.)
+ Comment se fera l'évaluation de l'acte d'enseignement pour l'enseignant, et de l'acte d'apprentissage pour l'élève.
Récapitulation : Le curricula en une phrase
= C'est l'ensemble des finalités, des buts, des objectifs, des contenus, des méthodes d'enseignements et d'apprentissage, des outils didactiques (les manuels, le tableau noir, les TIC, les documents de tous genres, les sorties.), les activités d'apprentissage et les outils d'évaluation.
1. Quels rapports y' a-t-il donc entre la pédagogie par objectif et l'approche par compétences ?
Deux domaines tout à fait différents :
Arrêt 2
Pour ne pas tomber dans le même piège terminologique, il est incontournable de déterminer ce qu'on veut dire par certains termes :
° Qu'est-ce que la pédagogie ? Qu'est-ce que la pédagogie par objectif ? Quels sont les principes de la pédagogie par objectif ? Qu'est-ce le béhaviorisme ? Quels sont les principes du béhaviorisme ?
a- La pédagogie :
Est une «méthode» d'enseignement, qui se déroule au sein de la classe sous forme d'actes concrets : moyens et activités (tches à accomplir) pour réaliser des effets (savoir, savoir-faire, savoir-être) précis chez l'apprenant.
La pédagogie est une méthode fondée sur une épistémologie/ Philosophie : façon de voir les choses.
b- La pédagogie par objectif (par exemple) est une méthode fondée sur le béhaviorisme comme épistémologie.
c- Les trois principes de la PPO :
* le principe de la rationalisation : c'est l'organisation logique qui favorise l'ordre, le contexte et les conditions de l'apprentissage. Pour atteindre des objectifs précis, il faut choisir une organisation et un processus précis.
* le principe de l'efficacité : utilisation des moyens pour atteindre les objectifs visés, avec rectification des moyens et des méthodes utilisés pour plus de rigueur.
*le principe de la rentabilité : l'efficacité de l'enseignement se mesure à partir des résultats obtenus, qui donnent des informations sur les stratégies et les méthodes utilisées. Il n' y a pas donc de PPO sans résultats satisfaisants.
d- Le Béhaviorisme est une théorie de la psychologique cognitive qui s'intéresse à l'observation du comportement extérieur de l'individu. Dans le champ de l'éducation, l'individu, c'est l'élève.
e- Les principes du béhaviorisme dans le champ de l'éducation (principes appliqués dans la pédagogie par objectif) : Les sept principes du Béhaviorisme :
* le principe de la cohérence entre le stimulus et la réponse : il n'y a pas de stimulation sans réponse observable et mesurable.Travailler la place et la fonction/rapports logiques (stimulant) demande de l'élève la reconnaissance et l'application de ses rapports (réponses) : qui sont observables et mesurables.
* le principe de concordance entre le stimulus et la réponse : offrir le stimulant approprié pour avoir la réponse attendue.On ne peut enseigner les liens logiques et leurs rapports pour demander à l'élève de mieux articuler ! Le stimulus : liens logique et la lecture-diction ne concordent pas.
* le principe du soutien : pour reproduire une réponse, l'élève a besoin d'encouragement de la part de l'enseignant. Cet encouragement vient par la graduation de la difficulté qui part du simple vers le complexe. Avant d'aboutir à un travail difficile à faire l'enseignants encourage ses élèves en les préparant par une série d'exercices, qui commence par ce qui est facile et se termine par ce qui est difficile.
* Le principe de l'exercice : toutes tches ou opération complexes demandent une préparation qui se fait par les exercices : apprendre à rédiger un essai est tche complexe qui demande plusieurs exercices : savoir lire l'énoncé du sujet, en souligner les mots clés, les définir, reformuler les sujet pour proposer une problématique, énoncer le plan, assurer la cohérence et la cohésion de son écrit, travailler la structure des phrases au niveau syntaxique, sémantique, pragmatique et énonciative, donner des arguments et les étayer par des exemples et des explications, avoir l'œil analytique et synthétique, etc.
* Le principe d'accumulation : une réponse à un stimulus peut devenir un autre stimulus à une autre réponse : la maîtrise des temps verbaux permet de connaitre le système du récit, qui peut être un point de départ (un stimulus) vers l'écriture d'un passage narratif (raconter une période de sa vie), qui peut devenir un stimulus pour écrire une nouvelle, etc.
* Le principe du sens : un stimulus qui aboutit à une réponse qui ne produit aucun changement dans le comportement de l'élève n'a pas de sens. Le comportement ne peut changer que si le stimulus a un sens/ un intérêt pour l'élève.
*Le principe de l'enchainement : le cumul des stimuli et des réponses n'est pas suffisant. Il faut qu'il ait cohérence entre l'ensemble des stimuli et les réponses : c'est la notion des apprentissages décloisonnés.
Arrêt 3
Pour ne pas tomber dans le même piège terminologique, il est incontournable de déterminer ce qu'on veut dire par certains termes :
° Qu'est-ce qu'une compétence ? Quels sont les fondements épistémologiques de l'APC ? Quels sont les principes de l'APC ? Quelles pédagogies pour cette épistémologie/ philosophie? L'approche par compétence et la pédagogie par objectif sont-elles réconciliable ?
A suivre....
Sujets similaires
Re
Un mois des records!
Essai de corrige de l'examen professionnel 2014
Colloque : driss chraÏbi : lectures et relectures
Mes respects messieurs

Voir tout Voir des sujets similaires

Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
LE PERE GORIOT  Vu 1357 fois
Anarchie  Vu 740 fois


confidentialite