Colloque : technolecte et communication en milieu professionnel


marocagreg  (Admin) [2293 msg envoyés ]
Publié le :2018-03-12 10:01:54   Lu :507 fois
Rubrique :  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


Colloque international en l'honneur du Professeur Leila MESSAOUDI

sur le thème :

Technolecte et communication en milieu professionnel

les 7 et 8 novembre 2018

Faculté Polydisciplinaire d'Errachidia, Maroc


Argumentaire

L'équipe de recherche en Langue, société et culture au Sud-est et au Moyen Atlas organise en l'honneur du Professeur Leila MESSAOUDI les 7 et 8 novembre 2018 un colloque international sur le thème « Technolecte et communication en milieu professionnel » à la faculté Polydisciplinaire d'Errachidia- Université Moulay-Ismaïl- Maroc.

Ce colloque s'inscrit dans la continuité des rencontres organisées dans le cadre du Réseau Maghrébin des Technolectes (REMATE) : Kénitra 2013, Mostaghanem 2014, Tunis 2015 et Marrakech 2016. Lors de toutes ces manifestations scientifiques, le Technolecte était abordé sous plusieurs facettes linguistiques : sociolinguistiques et didactiques, etc.

L'objectif du colloque d'Errachidia est de montrer la place déterminante du technolecte dans la communication professionnelle.

Communiquer c'est se parler, s'écrire pour se comprendre. Encore faudrait-il le faire dans un langage clair et précis. C'est pourquoi le technolecte est amplement sollicité en milieu professionnel.

Une communication professionnelle réussie passe inéluctablement par le technolecte. Il faut que les intervenants (professionnels ou autres) maitrisent l'usage du technolecte propre à chaque domaine de l'activité humaine pour qu'ils puissent atteindre leurs objectifs.

Le technolecte réfère à toute pratique langagière spécifique à un domaine spécialisée. En ce sens, Messaoudi précise que le technolecte “c'est un savoir-dire, écrit ou oral, verbalisant, par tout procédé linguistique adéquat, un savoir ou un savoir-faire, dans un domaine spécialisé.“ (Messaoudi, 2010)

En milieu professionnel, le technolecte est inhérent à la communication professionnelle. Il ne peut pas s'en dissocier. A l'université, par exemple, les professeurs mettent parfois des glossaires de chaque module de spécialité contenant des unités technolectales en français et leurs équivalents en arabe à la disposition des étudiants ayant suivi un enseignement scolaire arabisé afin d'assurer un minimum d'intercompréhension. Dans un garage de mécanique-auto, un mécanicien, le contexte professionnel aidant, peut se suffire au seul emploi de l'unité technolectale « plate 17 » et faire ellipse du reste de l'énoncé pour que son adjoint comprenne le message.

La maitrise du technolecte en milieu professionnel permet au niveau communicationnel de décrire, par exemple, une activité professionnelle, une machine et son fonctionnement, les rôles des intervenants dans chaque activité, les échanges langagiers entre les intervenants (un chirurgien et ses collaborateurs dans un bloc opératoire), le processus d'une tâche professionnelle, l'interaction entre le professeur et ses élèves/ étudiants, la transformation d'un savoir savant en un savoir enseigné, etc.

Ce colloque sur le technolecte et la communication en milieu professionnel se fixe pour objectif de répondre à quelques questionnements :

  • Quelles sont les ressources linguistiques des technolectes ?

  • Quelle différence y a-t-il entre technolecte en communication interne et technolecte en communication externe ?

  • Comment la maitrise ou la non-maitrise de l'usage du technolecte se répercutent positivement ou négativement sur les objectifs communicationnels à atteindre ?

  • L'emploi inadéquat du technolecte a-t-il un coût (temps, argent, tensions inter professionnelles) ?

  • Quel est l'impact de la communication sur la gouvernance en milieu professionnel ?

Les axes du colloque :

  • Les particularités linguistiques des technolectes dans les métiers selon les domaines (à titre d'exemple: l'agriculture - l'artisanat traditionnel - la mécanique automobile - la santé, …)

  • Les technolectes et communication en enseignement, en sciences humaines et sociales, en sciences exactes, en politique, en médecine, en sport, en sciences juridiques et économiques, en agriculture, en religion, etc.

  • Les technolectes savants et les technolectes ordinaires en milieu professionnel.

  • Les technolectes et la transmission des savoirs et savoir faire en milieu professionnel (Université, école, centre de formation professionnelle, entreprise, atelier, …)

Quelques références bibliographiques à titre indicatif

LERAT, Pierre (1995). ; Les langues spécialisées, Paris, PUF

MANGIANTE, J-M. et PARPETTE, Chantal. (2011). ; Le Français sur objectif universitaire : de la maitrise linguistique aux compétences universitaires. PUG

MESSAOUDI, Leila (2016). ; « La BD REMATE (Réseau maghrébin des technolectes). Une base de données des technolectes du Maghreb » in : Le français à l'université http://www.bulletin.auf.org/index.php?id=2306.

MESSAOUDI, Leila et BENRAMDANE, Farid (coord) (2013). ; Les technolectes au Maghreb : éléments de contextualisation, Publications du laboratoire Langage et société-CNRST URAC 56, Rabat, Rabatnet impressions

MESSAOUDI, Leila et LERAT, Pierre (coord.) (2014). ; Technolectes/ Langues spécialisées en contexte plurilingue, Publications du laboratoire Langage et société-CNRST URAC 56, Rabat, Rabatnet impressions

MESSAOUDI, Leila (2012). ; « Technolectes savants et technolectes ordinaires : quelles différences ? », in Sur les technolectes, Publications du laboratoire Langage et société-CNRST URAC 56, Rabtnet impressions

MESSAOUDI, Leila (2010). ; « Langue spécialisée et technolecte : quelles relations ? » in. Méta, Volume 55, Numéro 1, mars, 2010, p. 127–135

MESSAOUDI, Leila. (2016). ; La fracture linguistique dans l'enseignement scientifique au Maroc: quelles remédiations? La Revue des Langues, Cultures et Sociétés, [S.l.], v. 2, n. 1, p. 69 - 85.


Les modalités de soumission des propositions

Les propositions à soumettre seront en deux fichiers sous format Word. Le premier contiendra la proposition proprement dite le titre et les mots clés y compris (de 300 à 500 mots au maximum). Le second comprendra le titre de la communication, l'intitulé de l'axe dans lequel est inscrite la communication, et les coordonnées de l'intéressé (e) (Nom et prénom, Institution d'attache, statut, e-mail et numéro de téléphone).

- Les propositions feront l'objet d'une double évaluation anonyme. Elles seront à déposer sur le site web du colloque https://technolecte.sciencesconf.org. Un double de votre soumission devra être adressé à technolecte2018@gmail.com.

Langues du colloque :

Français, arabe, anglais

Dates à retenir :

Réception des propositions : du 15 mars au 15 mai 2018 (dernier délai)

Notifications de l'acceptation des propositions : 15 juillet 2018

Le déroulement du colloque : 7 et 8 novembre 2018

Publication des actes du colloque :

Les articles sélectionnés par le comité scientifique feront l'objet d'une publication en version papier sous forme de livre collectif ou dans une revue sous format papier ou électronique.

Comité scientifique :

Driss ABLALI (Université de Lorraine – France), Abdelaziz AMAR (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Malika BAHMAD (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Souad BELHOURMA (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia- Maroc), Hanane BENDAHMANE (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Nabila BENHOUHOU (Université d'Alger – Algérie), Anouar BENMSILA (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Farid BENRAMDANE (Université de Mostaganem – Algérie), Philippe BLANCHET (Université de Rennes – France), Raja BOUZIRI (ISLT-Université de Carthage– Tunisie), Fouad BRIGUI (Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Fès- Maroc), Rida CHALFI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia- Maroc), Claude CORTIER (UMR ICAR Université de Lyon), Daniel COSTE (ENS de Lyon- France), Hafida EL AMRANI (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Mohammed EL BOUAZZAOUI (Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Fès- Maroc), Brahim EL GOUAK (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Ali FALLOUS (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Mehdi HAIDAR (Université Mohamed V Rabat- Maroc), Youcef HDOUCH (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), John HUMBLEY (Université Paris Dauphine- France), Fadi JABER (Université de Lorraine, Nancy- France), Khouya El OMARI ELALAOUI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Abdenbi LACHKAR (Université Paris8- France), Ali LAMNOUAR (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Brahime LAROUZ (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia- Maroc), Pierre LERAT (LDI-Paris XIII - France), Jean-Marc MANGIANTE (Université d'Artois, France), Driss MESKINE (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Hadj MILIANI (Université de Mostaganem – Algérie), Ali OUASSOU (Université Cadi Ayyad Marrakech- Maroc), Arnaud PANNIER (Institut français - Maroc), Ali REGUIGUI (Université Laurentienne- Canada), Claude SPRINGER (Université Aix-Marseille- France), Abdelmajid TALHA (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia- Maroc), Ourdia YERMECHE (École Normale Supérieure de Bouzaréah, Alger- Algérie).

Comité d'organisation

Hasnaa ARRIFI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Khalil BABA (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Lghali BENHACHOUM (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Abel Ilah BENTHAMI (Université Abdelmalek Essaâdi, Tétouan), Atmane BISSANI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Mounir BOURRAY (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Abdelkrim BZARI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Rida CHALFI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Saida DAHBI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Mehdi HAIDAR (Université Mohamed V-Rabat), Mohamed HAOUZA (Université Ibn Tofaïl, Kénitra), Driss JABRI (Université Sultan Moulay Slimane, Beni Mellal), Mustapha KHIRI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Khouya El OMARI ELALAOUI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Brahime LAROUZ (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Mustapha LOUIZI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Amina MAHIR (Université Ibn Tofaïl, Kénitra), Mohamed OUHADI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Jaouad ROUCHDI (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia), Mohamed Yachoulti (Université Moulay-Ismaïl, Meknes).

Comité de suivi :

Mustapha KHIRI (mkhiri@gmail.com)

Brahime LAROUZ (blarou@gmail.com)

Rida CHALFI (ridachalfi@hotmail.com)

Responsable

Mustapha KHIRI




Vous aimez cet article ? Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié

confidentialite Google +