Boite à merveilles : visite à lalla aicha


Ouabouch lahcen  (Prof) [3 msg envoyés ]
Publié le :2017-10-31 07:40:35   Lu :929 fois
Rubrique :Lycée et Entraide scolaire  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


Dans les premiers jours du printemps, ma mère et moi, nous allâmes rendre visite à Lalla Aïcha qui habitait dans l'impasse de Zankat Hajjama une maison avec une porte basse.. Nous étions invités à passer la journée. Quelques jours auparavant, ma mère prépara des gâteaux de semoule fine, des petits pains à l'anis et au sucre, du sellou, farine grillée mélangée de beurre et de diverses épices.

Nous emportâmes toutes ces douceurs. Nous quittâmes la maison le marin ; Driss le teigneux vint nous trouver chez l'amie de ma mère chargé de son couffin à provisions et d'un poulet de fort bonne apparence. Driss apporta aussi un pain de sucre, un paquet de thé et une brassée de menthe. Dès notre arrivée, Lalla Aïcha nous servit des gâteaux et du thé à la menthe. Elle parla ensuite de ses douleurs de jointures qui la taquinaient de nouveau, d'une rage de dents qui l'avait rendue folle la semaine dernière, de son manque d'appétit.

Les enfants de la maison vinrent m'inviter à jouer. Ils formaient un petit groupe de quatre garçons et de trois filles. Je n'ai jamais su leurs noms. L'aînée, une fillette de neuf ans, me prit sous sa protection. Nous grimpâmes sur la terrasse. Ensuite, nous décidâmes de jouer à la mariée. L'un des garçons, mû par un instinct de méchanceté, ramassa une poignée de terre et la jeta à la figure de notre mariée. Le drame se déchaîna.

Moulay Larbi, le mari de Lalla Aïcha, arriva inopinément. Il pénétra directement dans la petite pièce.. Sa femme se dépêcha de le rejoindre. Un murmure confus, entrecoupé de silences, bourdonna dans la petite pièce.

Lalla Aïcha vint nous retrouver, le visage bouleversé. Elle fit signe à ma mère de la suivre dans le coin le plus. Lalla Aïcha se mit à pleurer silencieusement. Elle se cachait le visage dans la manche de sa robe et reniflait. Ma mère se fit tendre, lui entoura les épaules de son bras, lui parla comme elle aurait parlé à une petite fille.

Mon père vint nous chercher. Je descendis l'escalier, butant à chaque marche. Le lendemain vendredi, mon père rentra déjeuner selon sa coutume.

Ma mère soupira. Elle s'adressa à mon père

- Le sort se montre parfois bien cruel. Pauvres et riches, bons et méchants sont à la merci de ses revers. J'ai bien du chagrin ! Je pense à Lalla Aïcha et mon coeur saigne. Je n'ai pas voulu t'ennuyer hier soir avec les tristes événements qui se sont déroulés dans la journée.

Mon père prêta une oreille attentive.

Elle poursuivit :

- Moulay Larbi, le mari de Lalla Aicha, s'est disputé avec son associé, un certain Abdelkader fils de je ne sais qui... Cet Abdelkader, ce fils de l'adultère, ce disciple de Satan ne possédait pas même une chemise propre quand Moulay Larbi le prit comme ouvrier dans son atelier à Mechatine. Il le traita avec bienveillance, lui prêta de l'argent, le reçut souvent à déjeuner ou à dîner. Abdelkader se montrait poli et même obséquieux. Il chantait les mérites de Moulay Larbi, louait sa générosité, son bon caractère et la noblesse de ses sentiments. Tous les deux travaillaient beaucoup. Les babouches brodées jouissent auprès des femmes de Fès d'un grand succès. La production de Moulay Larbi et de son ouvrier avait bonne réputation. Abdelkader songea à se marier. Moulay Larbi l'encouragea dans cette voie et Lalla Aïcha lui trouva une jeune fille digne d'éloges. Les mariages coûtent toujours très cher. Malgré ses nuits de veille, Abdelkader n'avait pas su économiser. Il se trouva assez gêné lorsqu'il fallut verser une dot à sa fiancée. Il eut recours à son patron. Moulay Larbi réussit à rassembler quatre-vingts rials. Il les lui versa sans méfiance. Il commit la faute de lui avancer cet argent sans établir de papier de reconnaissance de dette. Pour permettre à Abdelkader de gagner davantage, il l'associa à son affaire.

- Abdelkader a nié, il n'a pas simplement nié, il a même prétendu avoir versé la moitié du capital de l'affaire de Moulay Larbi pour l'achat du matériel, des cuirs et du fil d'or. Le Pacha ne pouvait pas connaître tous les détails de cette histoire. Il n'a accepté aucune des versions des deux adversaires. L'affaire a été portée devant le prévôt des marchands. Il les a fait de nouveau accompagner par un de ses gardes qui leur a demandé de lui exposer les faits, mais ils ont refusé. « Seuls les experts de la Corporation peuvent comprendre l'objet du litige », dirent-ils. Les experts ont été réunis. Ils ont discuté jusqu'au soir. Finalement, ils se sont prononcés en faveur d'Abdelkader.


Questions d'analyse :

Situez le passage ?

Relevez les personnages, les lieux et le temps de l'action !

Relevez l'idée générale !

Identifiez les mouvements du texte avec leurs idées !

Précisez la relation entre les personnages

De quelle saison s'agissait-il ?

Chez qui Lalla Zoubida et son fils étaient-ils invités ?

Où habitait Lalla Aïcha ?

Qu'a fait lalla aicha après l'arrivée de lalla zoubida ?

Comment le narrateur appela-t-il les divers gâteaux que sa mère prépara pour Lalla Aïcha ?

Avec qui le narrateur joua-t-il à la mariée ?

Quel jeu jouaient le narrateur et les autres enfants ?

Par quoi finit le jeu des enfants ?

Lalla Aicha et lalla Zoubida se parlaient loin de Sidiscours indirect Mohamed, pourquoi ?

Quel était le sujet de leur conversation ?

Dans quelle état d'ame se trouvait lalla aicha après avois parlé avec Moulay Larbi ?

Quels sont les acteurs de l'escroquerie qu'a subi My Larbi ? comment ?

Quel est le jugement définitif dans cet affaire ?



Vous aimez cet article ? Partagez-le sur

Sujets similaires
  • Contrôle : boite à merveilles : je vais peut-être mourir
  • La boite à merveilles - résumé des chapitres
  • Controle boite à merveilles
  • La boite à merveilles : lecture - achoura ch6 et ch 7
  • Lecture : chapitre 02 (boite à merveilles) - la visite de lalla aïcha à sidi boughaleb

     Voir des sujets similaires



  • InfoIdentification nécessaire
       Identifiant :
       Passe :
       Inscription
    Connexion avec Facebook
                       Mot de passe oublié

    confidentialite Google +