Aux champs, incipit, évaluation


Mezouar Yusra (Prof) [6 msg envoyés ]
Publié le:12-11-21 Lu :597 fois
Rubrique :Projets, lectures et évaluations  


Lycée Qualifiant Arbi Doghmi Professeur : Mme Yusra Mezouar

-Témara- TC

Evaluation 3 -la nouvelle réaliste : Aux Champs de Guy de Maupassant


Les deux chaumières étaient côte à côte, au pied d'une colline, proches d'une petite ville de bain. Les deux paysans besognaient dur sur la terre inféconde pour élever tous leurs petits, chaque ménage en avait quatre. Devant les deux portes voisines, toute la marmaille grouillait du matin au soir. Les deux aînés avaient six ans et les deux cadets quinze mois environ ; les mariages et, ensuite les naissances, s'étaient produites à peu près simultanément dans l'une et l'autre maison. Les deux mères distinguaient à peine leurs produits dans le tas ; et les deux pères confondaient tout à fait, les huit noms dansaient dans leur tête, se mêlaient sans cesse ; et, quand il fallait en appeler un, les hommes souvent en criaient trois avant d'arriver au véritable. La première des deux demeures, en venant de la station d'eaux de Rolleport, était occupée par les Tuvache, qui avaient trois filles et un garçon ; l'autre masure abritait les Vallin, qui avaient une fille et trois garçons. Tout cela vivait péniblement de soupe, de pomme de terre et de grand air. À sept heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir, les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d'oies assemblent leurs bêtes. Les enfants étaient assis, par rang d'âge, devant la table en bois, vernie par cinquante ans d'usage. Le dernier moutard avait à peine la bouche au niveau de la planche. On posait devant eux l'assiette creuse pleine de pain molli dans l'eau où avaient cuit les pommes de terre, un demi chou et trois oignons ; et toute la lignée mangeait jusqu'à plus faim. La mère empâtait elle-même le petit, un peu de viande au pot-au-feu, le dimanche, était une fête pour tous, et le père, ce jour-là, s'attardait au repas en répétant : « je m'y ferais bien tous les jours ».


Questions :

  1. Complétez le tableau suivant : (2pts)

    Titre de l'œuvre

    Auteur

    Genre de l'œuvre

    Type de texte

    .

    .

    .

    .

  2. Remplissez le tableau suivant pour identifier les personnages du texte ? (2 pts)

    Les Vallin

    ......

    ..

    4 enfants

    .

    3 filles

    3 garçons

    ......

  3. Où vivent-ils ? (2 pts)

  4. Donnez, à partir du texte, les synonymes des mots suivants : (2 pts)

    1. Travaillaient = ...

    2. Stérile = ...

  1. Répondez par vrai ou faux : (4 pts)

    1. Les deux chaumières étaient côte à côte

    2. Tout cela vivait confortablement de viande, de poisson et de fruits.

    3. Le dimanche, était jour ordinaire pour eux.

    4. Les Vallin avaient trois filles et un garçon

  1. Combien de fois par jour mangeaient ces familles ? (2 pts)

  2. Quel est le temps verbal dominant dans ce texte ? (1 pt)

  3. A quelle étape du schéma narratif correspond ce texte : (1 pt)

    1. Elément de résolution

    2. Situation initiale

    3. Situation finale

  4. Relevez, du texte, le champ lexical de la nourriture (3pts) (trois mots ou plus)

  5. D'après la lecture de cet extrait, ces deux familles vous semblent-elles riches ou pauvres ? (1 pt)


Moteur de recherche

Derniers articles sur le forum
Lecture méthodique  Vu 168 fois
Travaux encadrés : la boîte à merveille 1  réponse |  Vu 162 fois
Clarification 1  réponse |  Vu 225 fois


confidentialite