Accueil   études   Forum-études



La ruse dans la tragégie grecque, dolos et logos humains chez Sophocle

Par Stéphanie Terasse


La ruse dans la tragégie grecque, dolos et logos humains chez Sophocle
Stéphanie TERASSE (Professeur, Université Paris IV)
Outre les ingénieuses techniques artisanales dont le feu du forgeron est l'emblème, les hommes devraient à Prométhée le maléfice de la ruse, ou plutôt son incarnation : pour venger Zeus trompé à deux reprises par le Titan au profit des hommes innocents, tous les dieux forgent Pandore. Ce cadeau empoisonné est à l'origine des malheurs de l'humanité : une apparence séduisante —féminine— enfermant «en son sein mensonges, mots trompeurs, caractère retors» (Les Travaux et les jours, v.v. 77-78 ).
La coloration tragique de la ruse originelle racontée par Hésiode est indéniable; J. Cocteau y reconnaîtrait une «machine infernale» : d'une part un enchaînement inéluctable et fatal, (l'écrasement des mortels est l'aboutissement (Suite...)

Pour lire la suite de ce document,
veuillez vous identifier
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription

Vous pouvez aussi vous inscrire et vous connecter avec :

©marocagreg   confidentialité 2017