Accueil   études   Forum-études



Brahim Boumeshouli, CPGE-Salé.

Dans son livreL'expérience morale, publié en 1903, Rauh postule que :«le souci de la perfection intérieure suppose une surveillance continue de soi-même» (p. 53). Dans quelle mesure, ce propos vous permet-il d'apprécier Les Confessions de Saint-Augustin et Lorenzaccio d'Alfred de Musset?

Le rêve, purement humain, d'atteindre un état de perfection, qui puisse permettre à l'homme de se mettre au-dessus de tout sentiment rabaissant, ou acte dégradant, est très ancien et universellement partagé. L'éthique, ou encore la morale, en est la preuve tangible. Le moraliste Rauh, s'inscrivant dans cette tradition millénaire, conçoit la perfection comme un état intérieur, dans son livre L'expérience morale. Aussi, ajoute-il que le souci s'y afférant suppose «une surveillance continue de soi-même». C'est dire que la condition de la perfection, ainsi conçue, nécessite de veiller continuellement (Suite...)


Pour lire la suite de ce document,
veuillez vous identifier
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription

Vous pouvez aussi vous inscrire et vous connecter avec :

©marocagreg   confidentialité 2017