Accueil   études   Forum-études



Le genre littéraire entre traduction et réécriture transgénérique : cas de Mohammed Saïd RAÏHANI, auteur, traducteur et nouvelliste marocain trilingue.

Fait par Mohammed YACOUBI.


INTRODUCTION.


Dans une position communément admise, la traductologie s'intéresse fortement à la traduction allographe. Cependant, force est de constater que cet intérêt s'affaiblit considérablement quand il s'agit de l'autotraduction ou la traduction autographe. C'est un phénomène qui n'est pas inconnu, car les auteurs qui traduisent leurs propres œuvres ne manquent pas. Le dramaturge anglais Samuel BECKETT, par exemple, nous rappelle ses textes auto-traduits dans une situation de bilinguisme, c'est-à-dire le passage du français à l'anglais. Dans ce cas, ce qui est « […] le plus important, c'est évidemment de voir […] la manière dont BECKETT utilise librement le langage en le « malmenant» […]


Pour lire la suite de ce document,
veuillez vous identifier
Ce cours est accessible uniquement aux membres.


Pseudo :
Passe :


Inscription

Vous pouvez aussi vous inscrire et vous connecter avec :

©marocagreg   confidentialité 2017