Un puzzle d’évaluations ou comment perfectionner son acte d’évaluer…

 Par Idoubiya Rachid  (Prof)  [msg envoyés : 1316le 20-01-10 à 00:51  Lu :3363 fois
     
  
 accueil


Ce travail entre dans le cadre du perfectionnement des différentes techniques autour de l’évaluation : formative/formatrice, sommatives/certificative…
NB- L’apprentissage sera empirique, dans la mesure où les remarques formulées seront données par tous les adhérents de marocagreg.
NB- Il est difficile de critiquer le travail des autres. L’idée est de présenter un travail, le mien, pour le proposer à la critique ! Le travail bien sûr va contenir des fautes « préméditées » afin de le soumettre aux remarques des autres. C’est de la discussion des collègues que l’apprentissage empirique va jaillir… (Il est difficile de critiquer le travail de l’Autre : l’amour propre exige !...C’est pourquoi, j’ai pensé à des simulations, qui donnent l’occasion de repenser les travaux qu’on offre à nos élèves…)
NB- Pour opérationnaliser le travail, j’ai décidé d’écrire, chaque trois jours, une évaluation contenant un ensemble de fautes de tous genres, tant au niveau méthodique qu’au niveau du contenu…
L’objectif sera de faire des rectifications, par mes chers collègues, qui apparaissent dans la manière de présenter le sujet, de proposer les questions, l’exactitude de la formulation, le nombre des questions et beaucoup d’autres paramètres, qui font qu’un sujet d’examen soient digne de nos élèves…
Je m’engage à donner chaque jour un commentaire autour d’une question ou deux pour montrer où se situe chaque faute dans les évaluations que je propose…
Que pensez-vous, marocagreg…
Voilà la première évaluation
Un homme optimiste
Candide, chassé du paradis terrestre, marcha longtemps sans savoir où, pleurant, levant les yeux au ciel, les tournant souvent vers le plus beau des châteaux qui renfermait la plus belle des baronnettes ; il se coucha sans souper au milieu des champs entre deux sillons ; la neige tombait à gros flocons. Candide, tout transi, se traîna le lendemain vers la ville voisine, qui s'appelle Valdberghoff-trarbk-dikdorff, n'ayant point d'argent, mourant de faim et de lassitude. Il s'arrêta tristement à la porte d'un cabaret. Deux hommes habillés de bleu le remarquèrent : « Camarade, dit l'un, voilà un jeune homme très bien fait, et qui a la taille requise. » Ils s'avancèrent vers Candide et le prièrent à dîner très civilement. « Messieurs, leur dit Candide avec une modestie charmante, vous me faites beaucoup d'honneur, mais je n'ai pas de quoi payer mon écot. -- Ah ! monsieur, lui dit un des bleus, les personnes de votre figure et de votre mérite ne payent jamais rien : n'avez-vous pas cinq pieds cinq pouces de haut ? -- Oui, messieurs, c'est ma taille, dit-il en faisant la révérence. -- Ah ! monsieur, mettez-vous à table ; non seulement nous vous défrayerons, mais nous ne souffrirons jamais qu'un homme comme vous manque d'argent ; les hommes ne sont faits que pour se secourir les uns les autres. -- Vous avez raison, dit Candide : c'est ce que M. Pangloss m'a toujours dit, et je vois bien que tout est au mieux. » On le prie d'accepter quelques écus, il les prend et veut faire son billet ; on n'en veut point, on se met à table : « N'aimez-vous pas tendrement ?... -- Oh ! oui, répondit-il, j'aime tendrement Mlle Cunégonde. -- Non, dit l'un de ces messieurs, nous vous demandons si vous n'aimez pas tendrement le roi des Bulgares. -- Point du tout, dit-il, car je ne l'ai jamais vu. -- Comment ! c'est le plus charmant des rois, et il faut boire à sa santé. -- Oh ! très volontiers, messieurs » ; et il boit. « C'en est assez, lui dit-on, vous voilà l'appui, le soutien, le défenseur, le héros des Bulgares ; votre fortune est faite, et votre gloire est assurée. » On lui met sur-le-champ les fers aux pieds, et on le mène au régiment. On le fait tourner à droite, à gauche, hausser la baguette, remettre la baguette, coucher en joue, tirer, doubler le pas, et on lui donne trente coups de bâton ; le lendemain il fait l'exercice un peu moins mal, et il ne reçoit que vingt coups ; le surlendemain on ne lui en donne que dix, et il est regardé par ses camarades comme un prodige.
Voltaire, Candide, 1756

Questions :
1- situez le passage dans l’œuvre.
2- soulignez les caractéristiques du conte philosophique.
3- classez les figures de l’ironie dans un tableau
4- pourquoi Candide ne comprend pas les « Deux hommes
habillés de bleu »?
5- relevez un champ lexical et dites à quel domaine appartient-il.
6- donnez un autre titre au texte.
7- à quel type de texte appartiens cet extrait ?
8- souligner les liens logiques du texte.
9- pour quelle raison les « deux hommes » abordent-ils Candide ? A-t-il arrivé à réussir ce qu’ils lui demandent ?
10- quel est le domaine critiqué par Voltaire ? Pourquoi ?

  




 Réponse N°1 2458

puzzle de M.Idoubiya
  Par   Samira Yassine  (CSle 20-01-10 à 18:23



Monsieur, j'aimerais tout d'abord vous remercier pour cet esprit d'innovation , cette autre initiative l'intention des enseignants cherchant vraiment cooprer dans le but de corriger ce que nous avons toujours critiqu. Sommes-nous capables de faire mieux? testons-nous et soyons assez ouverts d'esprit pour accepter toute remarque du moment que tout est dans l'interet de l'lve, et pour l'amlioration de l'enseignement du franais.

Vous avez ci-joint des questions mme si je ne les poserai pas toutes votre faon ni celle-ci ni celle que j'ai remarqu dans vos valuation mais je vous la parole, avec mes sincres remerciements. Bonne chance cette bonne initiative.

1-Situez le passage dans louvre dont il est extrait.

2- Soulignez, dans le texte, les caractristiques du conte philosophique.

3- Relevez du texte des phrases exprimant lironie et classez dans un tableau selon quon

critique ses gestes ou ses paroles : ( je remarque que je n'arrive pas copier le tableau , deux

colones :

Ses gestes Ses paroles

4- Pourquoi Candide ne comprend-il pas les paroles des Deux hommes habills en bleu ?

5- Relevez, du texte, des termes relatifs au mme champ lexical et prcisez le domaine auquel

appartient ce champ lexical.

6- Donnez un autre titre au texte.

7- quel type de texte appartient cet extrait ? (ou tout simplement quel est le type de ce

texte ?)

8- Plusieurs liens logiques assurent la cohrence du texte ; relevez- les.

9- Pour quelle raison les deux hommes abordent-ils Candide ? Est-il arriv raliser ce

quils demandent ? (ou rpondre leur demande ? )

10- Que critique Voltaire travers ce texte ?





 Réponse N°2 2459

A Mme Kerzazi
  Par   marocagreg  (Adminle 20-01-10 à 18:28

Il me semble que vous utilisez un mauvais codage pour écrire vos messages. Est-ce que vous utilisez directement votre navigateur ou un éditeur externe. je vous conseille d'utiliser le codage UTF-8 pour éviter ces problèmes.




 Réponse N°3 2460

à Rachid
  Par   marocagreg  (Adminle 20-01-10 à 18:31

Si j'ai bien compris, tu proposes de donner une évaluation et de laisser les visiteurs faire leurs remarques pour souligner les points positifs et les points qui le sont moins. de cette façon, on peut apprendre à améliorer les évaluations ?




 Réponse N°4 2461

En effet!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 20-01-10 à 18:53

Salut, marocagreg,

En effet, l'évaluation que je viens d'envoyer contient des fautes de tout genres...L'objectif est de chercher par les collègues où se situent ces fautes: des discussions jaillissent l'apprentissage pour tous les adhérents.

NB- J'ai choisi le forum car il est le plus pratique pour ce genre de travail.

NB- Je me suis engagé à envoyer une évaluation chaque fois que la première est discutée, avec quatre remarques chaque jour pour l'évaluation proposée...

NB- J'aimerai qu'il ait des remarques des collègues avant que j'interviens personnellement pour commenter les fautes en question...

NB- Le travail durera au moins deux mois et aboutira à une synthèse générale sur le sujet en question, que je me chargerai de faire: un document qui sera édité à marocagreg...

NB- D'ici deux heures, j'entamerai donc les premiers commentaires...mais avant, je veux qu'une plume veille donner le point de départ pour les remarques/critiques/ commentaires sur "l'évaluation" proposée, qui fourmille de fautes de tous genres...

Que pensez-vous cher marocagreg?

Cordialement...





 Réponse N°5 2462

Ok!
  Par   Samira Yassine  (CSle 20-01-10 à 19:03

M.Marocagreg, dsole, je vais essayer de regler le problme mais pas tout de suite.

M Idoubiya ,dsole je n'ai peut etre pas bien compris votre demande c'est ce que je croyais que vous demandiez. Si c'est pas a dites moi si je dois l'envoyer au projet. Je ne sais pas .

J'ai vite ragi votre proposition et je dcouvre que je ne l'ai peut etre pas bien compris.Veuillez me l'expliquez SVP. Et grand merci pour vos efforts





 Réponse N°6 2463

Codage UTF8
  Par   Samira Yassine  (CSle 20-01-10 à 19:06

M.Marocagreg je viens d'utiliser le codage UTF8, je ne sais pas si c'est bien ce que vous m'avez demandé. Et merci pour tout




 Réponse N°7 2464

voici quelques remarques
  Par   marocagreg  (Adminle 20-01-10 à 19:09

- La question 2 me semble une question de cours (mémorisation) et non une question en rapport avec le texte proposé.

- la question 3 : avant de classer les figures de l'ironie dans un tableau, il faudrait peut-être les relever d'abord, mais ce qui serait mieux c'est d'indiquer des phrases où il y a l'ironie et de demander à l'élève de découvrir la figure utilisée.

- pour la question 4, ce serait plus simple de demander quel est le but des deux hommes en bleu, pourquoi il ont traité de la sorte candide.

- Pour la question 5, elle est trop vague, il faut préciser le champ lexical que l'élève doit relever.

- la question 6 me semble inutile. on aurait pu donner le texte sans titre et demander à l'élève de lui donner un titre.

- la question 7 a déjà une réponse dans la question 2.

- la question 8, il ne suffit pas de souligner les liens logiques mais d'indiquer leur sens. mais cette question est aussi trop vague.

- l'ordre des questions n'est pas judicieux (mélange en désordre des questions de compréhension avec des questions de langue)




 Réponse N°8 2465

Pour M Idoubiya
  Par   Samira Yassine  (CSle 20-01-10 à 19:09

Veuillez demander à M.Marocagreg de supprimer mon écrit. je croyais que c'était bien ce que vous demandiez. Maintenant vous êtes de supprimer ce que j'ai fait etj'essaierai de mieux comprendre ce qui nous est demandé à partir de votre intervention de ce soir. j'aimerais bien avoir plus d'information sur la façon de poser la question et merci. vraiment je croyais que c'est ce que vous demandiez. En voilà une élève qui ne diffère pas beaucoup de certains de ses élèves.




 Réponse N°9 2466

Enfin compris
  Par   Samira Yassine  (CSle 20-01-10 à 19:16

Merci pour les explications, j'ai enfin compris ce que vous vouliez dire.Vous auriez peut être dû l'accompagner d'un exemple dès le départ. Juste une remarque il n'ya pas de réponse dans la question 2 pour la question 7 vous avez parlé de genre en 2 et de type en 7. Merci encore une fois.




 Réponse N°10 2467

C'est bien!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 20-01-10 à 19:24

Salut, kerzazi fatiha,

J'avoue que vous êtes très vivante et très enthousiaste...Votre intervention vous honore. Je ne me suis pas rendu compte que vous avez déjà répondue en donnant votre manière de poser les questions..., car je n'ai pas terminé la lecture de votre réponse pour donner à marocagreg plus de détail sur le projet, ainsi pour les collègues...

Vous êtes donc la première plume qui a pris l'initiative pour critiquer, commenter les questions posées dans "l'évaluation..."

NB- Entre temps, je venais de vous envoyer un message personnel sur le projet de la correspondance inter scolaire, vous allez le trouver dans la partie entrée... Vous avez trouvé?

Cordialement, Madame.





 Réponse N°11 2469

Comentaire
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 20-01-10 à 21:15



Remarque 1

Au niveau du para-texte, il y’ a déjà deux fautes :

1- le titre ne correspond pas au texte ! C’est un titre générique qui ne donne pas une idée précise sur le contenu que renferme le passage…

Autres titres : « Privé de liberté », « Enrégimenté de force », « Le monde hors de T-t-T », « Candide, le naïf… », etc.

2- dans la source, la date de l’édition du conte est erronée : 1759…

Remarque 2

1- situez le passage dans l’œuvre. La phrase doit commencer par une majuscule (remarque à formuler pour toutes les questions…) Cela au niveau de la forme. Maintenant au niveau de la question en elle-même : elle est tellement facile à poser, mais tellement difficile pour l’élève à y répondre…

Proposition : pourquoi ne pas aider l’élève à la technique de la formulation de la mise en situation ?

Reformulation possible à la question :

1- a- Où se trouve Candide ? b- Pour quelle raison ? c- A quel moment du schéma narratif appartient cette étape de l’histoire ?

- De cette manière, l’élève aura à simplifier cette tâche complexe (la situation), qui demande : 1- un effort de mémoire, 2- un effort de lectures (au pluriel) 3- un effort de rédaction et de mise en rapport…) Plusieurs capacités pour une simple question, « en apparence»…

- De plus, cette question est mal formulée :

*Pouvez-vous proposer d’autres formulations aux élèves pour les aider à mieux situer le passage ?

Remarque 3

- Le questionnaire est sans barème. Cela fausse le rapport de contrat entre l’enseignant et son élève, et donne plus de liberté à l’improvisation…

Remarque 4

2- soulignez les caractéristiques du conte philosophique.

Ici, le verbe annonçant la tâche demandée n’est pas précis/opérationnel : souligner veut dire mettre un trait au dessus de quelque chose : des indices par exemple…Alors qu’on demande un travail de repérage…

- Il faut donner la question comme suit : Relevez les caractéristiques du conte philosophique….

Aussi, au niveau du savoir, qu’est-ce qu‘on veut dire avec « les caractéristiques du conte philosophique ? »

Un texte qui veut : dénoncer les fléaux sociaux, mettre les lumières sur des comportements d’injustice, ridiculiser les obscurantistes et les fanatiques, faire réfléchir et laisser réfléchir aux différentes alternatives qui s’imposent à partir de situations données à voir par l’auteur, via ses personnes…

Mais pour l’élève, cela est-il claire et évident ? Car, en plus de la difficulté de comprendre le sens littéral du texte, il est amené à procéder à la capacité d’interprétation : double difficulté pour répondre…, De surcroît, la formulation de la question reste très vague pour lui…

Reformulation possible de la question :

1- a- Candide a-t-il gardé sa liberté ? b- Justifiez votre réponse ? Qu’est ce que voltaire veut donc critiquer dans ce passage? A- la religion B- la guerre c- l’utilisation de la force pour enrégimenter les gens. Choisissez et justifiez la ou les bonnes réponses…

Ici, plusieurs tâches simples qui aboutissent à quelque chose de concret : l’élève comprend ce qu’on lui demande…

*Autre question :

- Relevez du texte deux passages qui font penser au conte « merveilleux ». (1P)

Remarque 4

3- classez les figures de l’ironie dans un tableau.

Cette question est très vague pour l’élève. On lui demande de classer : un savoir-faire, qui exige plusieurs capacités (d’observation, de repérage, de relevé…et de classement.)

- « Les figures de l’ironie ». Lesquelles ?

Si l’on veut classer « toutes » les figures de l’ironie : les antiphrases, les hyperboles, les antithèses etc. , il faudrait être candidat à l’agrégation !

Si le choix est donné pour l’élève, la note ne sera pas « exacte », car un élève donnera deux figures, un autre trois, un autre quatre…

Le critère de notation n’est pas bien précis…

* Aux collègues : Quelles sont les figures de style qu’on peut proposer aux élèves à partir de ce texte ?

* Si vous avez des remarques, chers collègues, veillez les formuler…

Cordialement…





 Réponse N°12 2470

Merci
  Par   Samira Yassine  (CSle 20-01-10 à 23:16

Je tiens à vous remerciercier vivement pour vos compliments. C'est vous qu'on doit remercier . On a prend beaucoup de vous. Pour la boîte de messagerie personnelle je crois que ça ne fonctionne pas. Depuis que M Marocagreg m'a expliqué comment ça fonctinnait juste et je n'ai reçu aucune réponse ni de vous ni d'autres amis. Merci encore je viens de vous répondre et je ne sais pas si vous l'avez reçu. Je viens juste de me connecter je vais enfin lire vos réponses. Merci encore




 Réponse N°13 2472

Ma messagerie privée
  Par   Samira Yassine  (CSle 21-01-10 à 07:15

Bonjour M Idoubiya, je n'ai malheureusement rien trouvé dans ma messagerie personnelle. Je l'utilise moi aussi pour correspondre avec certains amis que j'ai retrouvés grace à Marocagreg, le site , mais je n'ai jamais rien reçu. Alors désolée si vous m'avez envoyé quelque chose sur le projet de la correspodance inter scolaire. En fait j'y travaille mais comme les élèves sont en périodes des dernières évaluations je ne leur demande pas grand chose j'attends la fin des controles continus. Mais je tiendrai ma promesse et j'enverrai leurs travaux. Je serai heureuse de recevoir des documents de votre part sur le sujet.

Bonne journée





 Réponse N°14 2474

problème résolu
  Par   marocagreg  (Adminle 21-01-10 à 08:02

Bonjour, le problème de la messagerie privée a été réglé.

merci




 Réponse N°15 2479

Commentaire de l'évaluation autour de Candide...suite
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 21-01-10 à 22:08

Salut tout le monde,

Remarque 6

4- pourquoi Candide ne comprend pas les « Deux hommes habillés de bleu »?

Correction de la phrase : Pourquoi Candide ne comprend-il pas les « Deux hommes habillés de bleu »?

- Cette question qui commence par un adverbe d’interrogation : « pourquoi », cherche une raison.

Nb- Cette raison se trouve-t-elle dans le texte ?

Nb- Mais de quelle raison s’agit-il ? Est-ce qu’une situation est donnée à l’élève : concrète, claire… ?

Nb- Quel est l’objectif recherché par cette question ? Toute question doit nécessairement en contenir un ! Sinon, elle sera absurde!

Mais cette question est très complexe, malgré sa simplicité apparente! En effet, considérons là avec attention et « profondeur ».

Pourquoi = pour quelles « raisons »…Candide « ne comprend pas »…

Voilà deux mots clés.

Candide, dès le départ, est présenté comme un personnage qui écoute et qui applique. Il est crédule et très docile. Ce qui le rend un objet, plutôt que sujet de l’action. Il est abordé par deux inconnus : « deux hommes habillés en bleu ». C’est la première rencontre de Candide, loin de T-t-T. La scène est vécue par les yeux innocents du personnage, introduite par la focalisation interne…Les deux hommes sont introduits donc par leur habit, qui laisse entendre qu’il s’agit de recruteurs pour l’armée. D’ailleurs la périphrase «… hommes habillés de bleu », permet de comprendre que le personnage ne connaît rien en dehors du monde où il a vécu…

Voilà une réponse parmi tant d’autres à cette question…

Mais où l’élève dans tout cela ? A-t-il les compétences requises pour donner une telle réponse ? Alors que le monde enseignant le juge incapable de fournir des phrases complètes !

Supposant qu’on cherche maintenant à faire sortir la naïveté du personnage, il y’aura plusieurs façons de poser cette question :

Propositions possibles : (questions portant sur la naïveté de Candide : enchainement logique de plusieurs questions qui aboutissent à quelque chose de concret…)

1- a- Candide vient de quitter T-t-T. Il a rencontré deux personnages. De qui s’agit-il ? Citez le texte. b- Où les a-t-ils rencontrés ? c- A quoi l’ont-ils invité ?

2- Au départ, a-t-il accepté leur invitation ? b- Pourquoi ? Justifiez vos réponses.

3- a- Sur quoi porte la première question par les deux personnages? A- le physique de Candide B- la solitude de Candide C- la tristesse de Candide. Choisissez et justifiez la bonne réponse.

(Cette question oriente la réponse de l’élève, mais la justification de la réponse donnée prouve sa capacité à comprendre le sens, ne serait-ce que le premier du texte…)

b- Sur quoi porte la deuxième question ? c- Quelle est la réponse de Candide ? d- Connaît-il le personnage dont parlent les deux personnages ? Pourquoi ?

4- Que finissent les deux hommes de faire à Candide ? b- Qu’a-t-il perdu ? A- sa liberté B- sa solitude C- sa crédulité. Choisissez la bonne réponse…

NB- Il apparaît donc qu’une question comme : Pourquoi Candide ne comprend-il pas les « Deux hommes habillés de bleu »? est facile à poser. Mais est-il facile d’y répondre ?

NB- C’est pourquoi, je demande à tout enseignant débutant qui veut perfectionner sa façon de poser des évaluations et des études de textes de répondre à toutes les questions qu’il pose, afin de voir leur fiabilité et leur objectivité. C’est un travail qui demande beaucoup d’efforts et de discipline, mais d’une importance capital pour celui qui veut exceller dans le métier…)

NB- Je m’excuse pour cette digression !

Remarque 7

5- relevez un champ lexical et dites à quel domaine appartient-il.

- Relever suppose observer, repérer et tirer (extraire) des éléments, des indices du texte…

Mais, si l’élève connaît la notion de champ lexical, si l’élève comprend ce qu’on veut dire par « domaine », ici thème…Voilà les difficultés qu’il va rencontrer :

- Il va lire crayon à la main…Il va souligner des mots, des expressions, en tâtonnant…car il suffit de prendre un texte littéraire en une langue étrangère et y chercher « par hasard » un champ lexical pour comprendre les difficultés d’un élève!...

- Avec un peu de chance, si on donne à l’élève ne serait-ce que le thème du champ lexical, on va lui permettre de trouver le champ lexical qu’on a « vu » dans le texte. Ici, la solitude…par exemple.

- Alors même la notion de champ lexical n’est pas intégrée par nos « académiciens », qui demandent « deux mots » qui forment le champ lexical de … !

Remarque 8

6- Donnez un autre titre au texte.

- A pars le fait de donner parfois des titres qui n’ont aucun rapport avec le texte, comme c’est le cas ici, on peut avancer deux remarques :

* Donner un titre à un texte n’est pas une question facile, malgré les apparences! Pourquoi ?

Mais parce qu’un titre est le résumé condensé et précis d’un texte !Parce qu’il doit être expressif et attirant !

* Demander à l’élève de donner un titre, c’est s’attendre à être très cléments, voir très subjectif : une note donnée par un correcteur ne sera pas la même par un autre !

* Un titre ne doit pas figurer dans le milieu d’un questionnaire, ni dans le début, mais à la fin ! Pour qu’il soit l’aboutissement d’une lecture « approfondie du texte…

Remarque 9

7- A quel type de texte appartiens cet extrait ?

- On rencontre beaucoup cette question dans nos « évaluations ». Mais que voudrions-nous dire par «cela » ?

- Un texte ne contient pas un seul type de texte, mais plusieurs ! Cela s’appelle un texte « mixte ». Dans notre texte, on a quatre types de texte !

a- Une « séquence » descriptive où le narrateur décrit les sentiments de solitude et l’état de froid et de faim dont souffre Candide : « Candide, chassé du paradis terrestre, marcha longtemps sans savoir où, pleurant, levant les yeux au ciel, les tournant souvent vers le plus beau des châteaux qui renfermait la plus belle des baronnettes ; il se coucha sans souper au milieu des champs entre deux sillons ; la neige tombait à gros flocons. Candide, tout transi, se traîna le lendemain vers la ville voisine, qui s'appelle Valdberghoff-trarbk-dikdorff, n'ayant point d'argent, mourant de faim et de lassitude. Il s'arrêta tristement à la porte d'un cabaret. » : Ici, malgré l’utilisation du passé simple, cet extrait est foncièrement descriptif ! Même si le narrateur fait semblant d’accélérer les actions : « Candide, chassé du paradis terrestre, « marcha »… », il fait suivre le verbe d’action par un adverbe de temps qui marque la durée ! : « longtemps »… La description porte sur les sentiments d’un Candide chassé du « paradis terrestre » de T-t-T qu’il idéalise : il lance des retours en arrière par un œil implorant le Ciel : « levant les yeux au ciel, les tournant souvent vers le plus beau des châteaux… ». Ce châtiment est horrible, il devient celui de l’humanité toute entière : celle d’Eve et d’Adam…Candide perd un lieu, celui de son éducation et une bien aimée, celle qui a causé son expulsion…D’ailleurs le chiasme avec hyperbole dont fait usage Voltaire est révélateur : « le plus « beau » des « châteaux » qui renfermait la plus « belle » des « baronnettes »…Le lieu qu’il visite est étrange « Valdberghoff-trarbk-dikdorff,… », il symbolise le dépaysement et l’éloignement. Il y accède cherchant du secours, après avoir subi le froid et la grande fatigue : « la neige tombait à gros flocons. Candide, tout transi, se traîna le lendemain vers la ville voisine. » Cela fait penser au texte célèbre de Jean de La Fontaine…

« Le Villageois et le Serpent »

Esope conte qu'un Manant,

Charitable autant que peu sage,

Un jour d'Hiver se promenant

A l'entour de son héritage,

Aperçut un Serpent sur la neige étendu,

« Transi, gelé, perclus, immobile rendu,

N'ayant pas à vivre un quart d'heure. »

Le Villageois le prend, l'emporte en sa demeure,

Et sans considérer quel sera le loyer

D'une action de ce mérite,

Il l'étend le long du foyer,

Le réchauffe, le ressuscite.

Donc, derrière un texte qui accélère les événements, il y’ a toute une description qui révèle les sentiments de solitude et de désolation dont souffre Candide : un verbe qui accélère : « s’arrêta », et un adverbe qui ralentit ! : « Tristement »…

Voilà donc un texte descriptif par excellence, sous l’égide de l’utilisation du passé simple !

b- Une « séquence dialogale », avec des dialogues de sourds entre Candide et les deux étrangers « Deux hommes habillés de bleu… », qui cherchent à le manipuler pour le contraindre à rejoindre l’armée des Bulgares : « votre fortune est faite, et votre gloire est assurée. » On lui « met sur-le-champ les fers aux pieds, et on le mène au régiment. »

C- Une « séquence argumentative », avec les faux arguments donnés par les deux recruteurs :

1- « les personnes de votre figure et de votre mérite ne payent jamais rien : n'avez-vous pas cinq pieds cinq pouces de haut ? Introduits par la question rhétorique…

2-« …nous ne souffrirons jamais qu'un homme comme vous manque d'argent..3 ; Introduits par la comparaison…

3- « …les hommes ne sont faits que pour se secourir les uns les autres. » Par le présent de vérité générale, pour donner de l’argument une portée universelle…

4- « …vous voilà l'appui, le soutien, le défenseur, le héros des Bulgares ;… » Par une gradation comme figure d’amplification…

Pour finir, disant que si l’on cherche le type narratif, il figure dans tout le texte, mais il serait tellement naïf de s’arrêter là en croyant qu’il suffit pour l’élève de dire qu’il s’agit d’un texte : narratif qu’il a intégré cette notion…

Propositions possibles : (questions portant sur la typologie textuelle : enchainement logique de plusieurs questions qui aboutissent à quelque chose de concret…)

1- a- Quels sont les deux temps dominant dans le passage qui va de : « Candide, chassé du paradis terrestre, (…) Il s'arrêta tristement à la porte d'un cabaret. » b- Quel est le temps qui accélère les actions de Candide ? c- Quel est celui qui décrit les sentiments de Candide ? c- Relevez un adverbe de temps. Ralentisse-t-il ou accélère-t-il les événements ?

2- a- Relevez deux passages au discours direct. b- Qui pose les questions ? c- Qui donne les réponses ? d- Y’a-t-il un vrai dialogue entre les personnages ? Justifiez votre réponse…

3- a- Quels arguments les « deux hommes » donnent-ils à Candide pour le convaincre à aimer le « roi des Bulgares » ? b- Ils ont fini par : A- l’aider B- lui prendre sa liberté C- lui donner leur amitié. Choisissez et justifiez votre réponse…

* Il faut bien réfléchir donc avant de poser une question d’apparence simple, mais combien complexe !

De quel type de texte s’agit-il dans ce passage ne veut absolument rien dire ! Il suffit de jeter un coup d’œil dans les nouveaux examens du brevet en France pour ne voir JAMAIS cette question dans leurs annales !

NB- Vos remarques.

NB- Travail à suivre…

NB- Cordialement…





 Réponse N°16 2481

Quel beau travail!
  Par   Samira Yassine  (CSle 21-01-10 à 23:46

M Idoubiya, encore une fois grand merci pour toutes ces explications. On apprend avec vous. J'ai lu attentivement toutes vos remarques , elles sont toutes judicieuse; vous êtes en train de révolutionner le domaine des questions de nos examens. Moi aussi, je pose très souvent cette question sur le type. A maintes reprises, les élèves n'étaient pas d'accord sur la typologie du texte, j'en étais consciente, du problème. Alors pour trancher je répondais par exemple" le texte est narratif-descriptif" . j'ai déjà travaillé votre évaluation sur le bain maure dans La boîte à merveilles (si je me rappelle bien) et j'ai remarqué ce repérage de séquence narrative puis de séquence descriptive. mais je n'ai jamais pensé que celà me dispensait de la question habituelle " quel est le type de ce texte"

Vous savez M Idoubiya, j'ai toujours cru en ma méthode de travail que j'ai pu aquérir au cours de plus d'une vingtaine d'années mais là j'ai peur de tout remettre en question. Non! il faut continuer. C'est très intéressant ce que vous proposez . J'attends avec impatience votre 2ème évaluation et j'essaierai de faire le commentaire comme il le faut . Je vous enverrai même ma dernière évaluation afin que vous en étudiez les questions. Celà ne me pose aucun problème du moment qu'on oeuvre tous dans l'interet de l'élève. Grand merci encore à vous et à Marocagreg




 Réponse N°17 2484

Commentaire de l'évaluation autour de Candide...Fin
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 22-01-10 à 12:42



8- souligner les liens logiques du texte.

Remarque 10

C’est une question qui demande à l’élève plusieurs capacités : un travail de repérage, un travail de connaissance…En plus, on ne lui demande pas avec précision : combien y’ a-t-il de liens logiques et qu’est-ce qu’on cherche au juste avec cette question !

Cette question est donc à reformuler :

Reformulation possible de la question :

8- a- Faites correspondre : A- la cause B- l’opposition

« Messieurs, leur dit Candide avec une modestie charmante, vous me faites beaucoup d'honneur, « mais » je n'ai pas de quoi payer mon écot. »

- Point du tout, dit-il, « car » je ne l'ai jamais vu.

b- Pourquoi Candide n’a pas accepté l’invitation des hommes en bleu ? c- Pourquoi Candide n’aime pas le roi des Bulgares ?

9- pour quelle raison les « deux hommes » abordent-ils Candide ? A-t-il arrivé à réussir ce qu’ils lui demandent ?

Remarque 11 Cette question est vague car elle demande des capacités de synthèse que l’élève moyen ne possède pas maintenant, et même le meilleur des élèves : pas encore !

Voilà la réponse : Les « deux hommes » en question sont des recruteurs qui piègent les nouveaux recrus candidats pour augmenter l’effectif des soldats Bulgares. Ils ont repéré Candide et ils décident de l’enrégimenter : « Deux hommes habillés de bleu le remarquèrent : « Camarade, dit l'un, voilà un jeune homme très bien fait, et qui a la taille requise.» Ils lui posent des questions dont le jeune naïf n’a que des réponses dignes de lui : « n'avez-vous pas cinq pieds cinq pouces de haut ? -- Oui, messieurs, c'est ma taille, dit-il en faisant la révérence. » Par étapes, les deux hommes dont Candide ne connaît pas la fonction ni le but, essayent de le sonder : « N'aimez-vous pas tendrement ?... » La situation des trois personnages tend vers l’absurde. Un dialogue de sourd s’établit entre les locuteurs et l’interlocuteur, avec une grande bouffée d’ironie qui scande le tout : « les hommes ne sont faits que pour se secourir les uns les autres. -- Vous avez raison, dit Candide : c'est ce que M. Pangloss m'a toujours dit, et je vois bien que tout est au mieux. » Cette théorie de l’optimisme est très vite mise en échec : « On lui met sur-le-champ les fers aux pieds, et on le mène au régiment. ». Candide est considéré comme un « prodige » car il devient soldat : « On le fait tourner à droite, à gauche, hausser la baguette, remettre la baguette, coucher en joue, tirer, doubler le pas, (…) il est regardé par ses camarades comme un prodige.

NB- Mais l’élève est très loin de cette manière d’aborder le texte. Peut-être d’ici une quinzaine d’année réussira-t-il à donner de telles réponses…Pour l’instant, il faut l’aide !

Reformulation possible de la question :

9- a- Les « deux hommes en bleu » sont des : A- soldats/ recruteurs B- bienfaiteurs C- des amis. Choisissez la bonne réponse. b- De quelle figure de style s’agit-il donc ? A- périphrase B- chiasme C- hyperbole. Choisissez la bonne réponse. c- Que veulent en réalité ces hommes de Candide : lisez la fin du texte. D- Ont-ils utilisé la force ? Répondez en justifiant votre réponse…

10- quel est le domaine critiqué par Voltaire ? Pourquoi ?

Reformulation possible de la question :

Que veut Voltaire critiquer dans ce passage ? Où se trouve candide à la fin ? Qu’a-t-il perdu ? A- sa liberté B- ses deux amis C- son argent. Choisissez et justifiez votre réponse…

Nb- Voilà la fin des commentaires autour de la première évaluation, qui fourmille de fautes ! Il y’aura un autre puzzle : n 2, qui sera édité demain, inchaâ Allah…

NB- Que pensez-vous M.Marocagreg? Et les autres collègues...

Cordialement.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +