Un prof peut changer une vie!

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 23-11-14 à 06:20  Lu :958 fois
     
  
 accueil


Voilà ce que j'ai appris d'un jeune étudiant qui m'a marquée tant par son niveau linguistique que par sa façon respectueuse de communiquer.
Pourriez-vous en dire autant de l'un de vos professeurs, que vouq soyez encore élève ou professeur maintenant ?

  




 Réponse N°1 34716

re
  Par   marocagreg  (Adminle 23-11-14 à 09:42



Sans doute... il y a des professeurs qui ont laissé une empreinte indélébile sur nous. Il y a ceux qui nous ont marqués de manière très positive, ce sont les modèles, mais il y a aussi ceux qui ont laissé en nous une forte impression désagréable. On n'oublie ni les uns ni les autres; et puis, il y a un grand nombre de professeurs qui n'ont laissé aucune empreinte ni bonne ni mauvaise..Ce sont les invisibles. Un professeur qui laisse une bonne empreinte est un professeur charismatique, innovateur, qui fait son travail avec conscience et s'y implique fortement... On se souvient aussi bien des professeurs qui ont une fainéantise légendaire, qui ne préparent jamais leur cours, qui passe la séance à nous raconter leur vie, qui cache leur incompétence par une gentillesse exagérée ou une sévérité exemplaire, sans oublier les excentriques qui cherchent à se distinguer par des comportements vestimentaires ou caractériels hors normes. Les invisibles, quant à eux, ne font que le strict nécessaire. Pour eux, être professeur c'est accomplir une tâche précise et rien de plus.





 Réponse N°2 34717

Exactement !
  Par   Samira Yassine  (CSle 23-11-14 à 11:11



Vous avez tout à fait raison.

Parmi tous ces professeurs, le plus mauvais est celui qui , pour une raison ou une autre, nous a jugés injustement quoi qu'on cherche à prouver notre innocence , notre bonne foi de vouloir travailler.

Ce genre de professeurs, on ne les oublie jamais.





 Réponse N°3 34718

re
  Par   marocagreg  (Adminle 23-11-14 à 11:14



Oui, l'injustice marque durablement les esprits





 Réponse N°4 34723

Partage
  Par   Hassoun Oumaima  (Profle 23-11-14 à 17:49



(Ceci est un texte que j'ai écrit il y a à peu près deux ans)

Si enseigner signifie apprendre à l’autre comment réfléchir par lui-même aux choses de la vie ou d’au moins comment œuvrer pour la vivre, mes professeurs avaient été de bons enseignants ; Ils m’ont non seulement montrée la manière qu’il faut adopter pour travailler, sentir et raisonner mais m’ont aussi appris à savoir faire des choix, me frayer un chemin bien épineux pourtant sûr et magistral. Le chemin de la pensée, du doute!

Ne comprenant donc pas pourquoi nous deviendrons si étrangers alors que nous étions assez proches par le passé. Je serai nostalgique pour certains d'entre eux, d'autres à qui je penserai avec une pointe sincère de tristesse de voir que le temps nous a décidément éloignés. La réalité sonnera tellement autre.

Mais, je continuerai à les faire vivre quand je me livrerai à raconter leurs façons de faire, quand je m'abandonnerai à relater mes expériences personnelles avec eux à mes élèves. Pour qu'ils grandissent, pour qu'ils apprennent. Parce que je réaliserai bel et bien que le passé récent et le futur proche ne feront finalement qu'une seule et même entité. Et surtout parce que, grâce à eux, j'ai appris à Aimer, Vibrer parmi les mots, avec des facettes bien étranges mais agréables.

Je leur dirai qu’un bon professeur est un homme sage et compétent comme l’a été Monsieur Elkadim ; un homme sérieux et gentille comme Monsieur Messaoudi, un bon cœur et une grande connaissance incarnés par Monsieur Mehdi, un sourire sympathique et très réfléchi tel que l’a été Monsieur Semlali. Je tenterai de leur insuffler la grandeur de Monsieur Qerjij et la forte personnalité de Madame Faiza. Enfin, je n’omettrai sans doute pas, les sentiments humains joints à la performance que je trouvais si éminents chez Monsieur Falaq. Je perpétuerai ces images, ces réalités et je continuerai à y croire profondément

Et même si je sais que les mots ne sauraient exprimer les choses de l’âme,

Je tiens à remercier chacun d'entre eux pour avoir posé sa patte de couleur dans mon existence, pour avoir indélébilement abandonné une trace de lui-même dans mon cœur. Pour avoir cru en moi, et pensé un moment que je suis capable, capable de réussir. Et il faut croire qu'il n'est pas si petit que ça étant donné le nombre incroyable de mots sages qu'ils ont recélé. Merci d'avoir contribué à mon parcours de vie, de m'avoir apporté votre présence, votre temps et bien souvent de précieux conseils. Je n'efface pas et je n'effacerai jamais. Que vous fassiez uniquement partie d’une parenthèse de cinq années ou bien que vous formiez les rails de mon avenir, du restant de mon parcours sur terre, sachez que je ne vous oublierai pas. Jamais.

Merci chères gens, chers professeurs, chers Parents !

(Bien d'autres professeurs m'avaient marquée mais ceux-là avaient contribué au changement qu'a connu ma vision du monde; Ils ont concrètement changé ma "petite" vie)





 Réponse N°5 34724

re
  Par   marocagreg  (Adminle 23-11-14 à 18:42

Mais, Oumaima, avec le recul et l'expérience, tu penses toujours la même chose ? Les qualités humaines, c'est une chose, les qualités professionnelles, c'est autre chose !




 Réponse N°6 34725

re
  Par   Hassoun Oumaima  (Profle 23-11-14 à 19:15



J'y ai pensé récemment mais j'ai découvert en fait qu'il me reste encore du temps pour pouvoir employer le mot "expérience", ce qui veut dire que je garde intactes les empreintes que mes professeurs y compris vous ont laissé sur moi. Et vous savez, j'essaye sans cesse de "singer" (parce qu'imiter, c'est difficile) certains d'entre vous jusqu'à ce que je retrouve ma propre personne, ma propre façon de faire. Qui sait!

Ensuite, je le dis sincèrement, ce serait impertinent de ma part de juger qui que ce soit sur le plan professionnel. Je suis encore jeune, rappelez-vous! :)





 Réponse N°7 34727

re
  Par   LAKHDER Kenza  (Profle 23-11-14 à 19:36



excusez moi de m incruster dans le sujet mais je pense qu il est difficile de dissocier qualites hu,aines et professionnelles ;





 Réponse N°8 34728

re
  Par   marocagreg  (Adminle 23-11-14 à 19:47

Tu as mal compris ma question... je ne te demande pas de juger qui que ce soit. Mais quand on écrit quelquefois un texte dans certaines conditions, on se rend compte quelque temps après que nos impressions ont changé, parce qu'on a changé nous-mêmes comme un enfant qui magnifie ses parents et qui découvre après que ses géniteurs sont tellement ordinaires qu'il se réfugie dans certains cas dans la fiction pour préserver ses illusions (son roman familial pour ne pas citer Marthe Robert). Grâce au recul, on devient plus sage et on voit le monde d'une manière plus réaliste et plus objective. Ma question était la suivante : tu as gardé de tel sa grandeur, de tel autre son sourire, de celui-ci son savoir, de celle-là sa forte personnalité, de quidam sa gentillesse et de quidamesse sa sagesse, donc l'empreinte est liée à la personnalité de ces professeurs et non à leur enseignement finalement ?

Pour l'expérience, c'est tout simplement le fait d'avoir essayé, or tu as déjà essayé ce métier, donc tu as de l'expérience !

Une dernière chose, ce n'est pas seulement l'élève qui est influencé par le professeur, mais le professeur, comme tout être humain, est aussi influencé par ses élèves, et là aussi, il y a les bons comme les mauvais !




 Réponse N°9 34729

re 2
  Par   marocagreg  (Adminle 23-11-14 à 19:51



Bien sûr, on ne peut pas séparer qualités humaines et qualités professionnelles, à moins que l'on parle de robots. Mais, vous convenez avec moi qu'on peut détester le caractère d'un professeur qui est pourtant très compétent dans son domaine et qu'on peut aimer les qualités humaines d'un professeur qui est pourtant un piètre enseignant. L'idéal, évidemment, c'est de trouver un professeur où se conjuguent les deux qualités.





 Réponse N°10 34730

re 2
  Par   Hassoun Oumaima  (Profle 23-11-14 à 20:12

Je crois avoir compris votre question et ma réponse est la suivante: Oui et je n'ai absolument pas besoin de magnifier les "quidam" :) J'ai simplement décidé de garder une belle image de vous. Et j'ai même envie de dire qu'après le recul imposé par cette très courte expérience, mon respect pour certains n'a fait que croître. Un respect et de leur personnalité et de leur manière de transmettre et de conseiller. 
Difficile de dissocier les qualités professionnelles des qualités humaines dans ce cas. 








 Réponse N°11 34731

re 3
  Par   marocagreg  (Adminle 23-11-14 à 20:33



C'est bien de garder une bonne image de ses professeurs, moi-même je garde une bonne image de certains de mes profs du primaire jusqu'à l'université. Il y en a certains qui ont eu une influence capitale sur notre développement personnel, sur notre parcours, sur nos choix. je me rappelle très bien de ma maîtresse du cp1, mais je n'ai aucune idée de ceux du cp2, du CM1 je me rappelle d'un monstre (soi-disant prof de math) qui a voulu nous tabasser avec une barre de fer le premier jour où l'on a mis les pieds au collège. Ce prof m'a fait détester cette matière pendant de longues années. Je ne te cache pas qu'il y en a d'autres dont on se rappelle avec mépris, notamment, à la fac, 2e année, un type (pour ne pas dire prof !) venait en classe la morve au nez, look mendiant, complètement givré. Un autre qui pendant une année entière nous présentait une seule leçon qui se trouve sur internet !!! Quand on devient soi-même prof, il faut tout faire pour gagner le respect de ses élèves ou étudiants, et pour ne pas devenir soi-même objet de mépris. Je ne dis pas qu'on doit devenir des super profs infaillibles, je dis seulement qu'on doit fournir un effort et que nous élèves doivent sentir qu'on donne tout ce qu'on a. croyez-moi, les élèves ou étudiants savent bien ceux qui bossent et ceux qui glandouillent.





 Réponse N°12 34732

Y a pas meilleur inspecteur !
  Par   Samira Yassine  (CSle 24-11-14 à 11:09



J'ai toujours eu cette conviction. Nos élèves sont nos meilleurs inspecteurs.

Oui! Ils nous connaissent bien. C'est rapport quotidien , ils nous voient chaque jour , et nous jugent . Ils se trompent rarement sur notre compte et finissent par nous coller une étiquette. Ainsi le message passe d'annee en année des uns aux autres, d une génération à l autre. Pas besoin de changer, ta réputation est faite et il suffit que le nom du professeur soit prononcé pour que des exclamations nous renseignent sur sa personne et son travail.

Alors, plus la peine de travailler si on est taxé de fainéant et vice versa.





 Réponse N°13 34742

multitudes
  Par   HANINE SALMA  (CSle 24-11-14 à 20:35



Salam. c'est vrai que je ne me rappelle plus le nom de plusieurs profs . Par contre le prof qui m'a un jour inscrit au ccf reste à jamais gravé dans ma mémoire! un tel autre est inoubliable car il avait toujours la classe archicomble. un autre était déserté par ses étudiants car il n 'avait aucune méthodologie d'apprentissage..!





 Réponse N°14 34783

Les professeurs inoubliables donnent un sens à notre mission
  Par   BENDEROUECH LOUBNA  (CSle 01-12-14 à 02:39



Bonjour tout le monde,

Pendant mon parcours scolaire, j'étais du genre élèves-fantôme. Je participais rarement. Mais, je m'intéressais aux cours de tous les professeurs, les bons et les moins bons.

Cela dit, j'étais émerveillé voire hypnotisé par des professeurs qui m’ont marqué à vie. Pendant les moments difficiles, les classes difficiles, les élèves dont le niveau est regrettable, je m’inspire de ces professeurs. Je dois travailler, car au fin fond de ma classe, il y aura toujours un élève qui en profitera sans que je me rende compte.

Merci pour ce sujet.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +