Un étrange mot et un étrange professeur

 Par elouichouany radouan  (Prof)  [msg envoyés : 67le 24-06-12 à 14:06  Lu :852 fois
     
  
 accueil


cette année j'ai eu l'occasion de voir à quel point la folie des grandeurs peut pousser un prof à vouloir montrer sa grande connaissance de la langue française en donnant à ses élèves un mot comme d'iqui pour lui chercher une explication auprès des autres profs.est ce que quelqu’un peut nous renseigner sur ce mot?

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  La privatisation de l enseignement public
  La nouvelle interdiction
  Tous les messages de elouichouany radouan


 Réponse N°1 24249

re
  Par   rifai houssaine  (Profle 24-06-12 à 23:01



Bonsoir l'ami.

Cela n'a rien d'étrange. C'est devenu même une tendance parmi des professeurs qui se vantent devant leurs apprenants et même devant leurs collègues. Ce mot n'est pas venu du ciel, il appartient bel et bien à la langue française. Ce professeur vient soit de lire, assurément, un livre qui n'est pas à sa portée et à sa grande découverte, il se trouve face à une langue française qui lui est inconnue puisque sa langue française se limite à la langue standard qui se soumet à la norme, soit il a visité la commune Tarascon. Il faudrait revoir l'évolution de la langue française.

Pour ce mot étrange, il ressemble à la vieille désignation de celui-ci ou de celle-ci à savoir icelui, icelle, iceux, icelle.

Il vient de "l'ancien provençal tarasco 1369", c'est la langue tarasque, d'où le nom de la ville Tarascon qui appartient au département français Bouche-Du-Rhone.

Pour le mot :

"Iqui" : un adverbe de lieu qui renvoie à "ici".

C'est proche aussi de la langue italienne qui = ici et espagnole ici = aqui



Je vous prie de m'excuser pour cette longue explication.

Cordialement.





 Réponse N°2 24250

re
  Par   elouichouany radouan  (Profle 24-06-12 à 23:29



merci mon ami pour votre effort je crains fort que notre ami ne se transforme en un véritable obsédé des mots qui ne trouvent leur usage que dans la cité de babel





 Réponse N°3 24254

re
  Par   marocagreg  (Adminle 25-06-12 à 07:07



il faut dire que c'est bien d'avoir la curiosité d'aller débusquer ces vieilleries pour mieux comprendre l'évolution historique de la langue, mais de là à utiliser ces mots dans une classe, encore faut-il savoir le contexte exact, ça peut devenir le signe d'une préciosité ridicule à la Trissotin.





 Réponse N°4 24256

re
  Par   elouichouany radouan  (Profle 25-06-12 à 14:12



oui je suis tout a fait d'accord mais que dire de ceux qui se vantent devant les apprenants et lancent des défis aux autres profs .n'est ce pas un signe de faiblesse d'esprit?





 Réponse N°5 24260

re
  Par   amina ossoule  (CSle 25-06-12 à 21:14



non , il ne faut pas tout de meme lancer des préjugés à la hate. Il ya des professeurs actifs qui désirent montrer à leurs élèves combien la langue française est riche,d'autres qui désirent partager ce qu ils lisent avec leurs aprenants...les remarques négatives blessent et démotivent..





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +