Tronc commun, lycée privé!

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 13-06-13 à 18:50  Lu :1658 fois
     
  
 accueil


Composition normalisée.
Texte :
Elle est fraîche, elle est rose, elle a de grands yeux, elle est belle !
On lui a mis une petite robe qui lui va bien.
Je l'ai prise, je l'ai enlevée dans mes bras, je l'ai assise sur mes genoux, je l'ai baisée sur ses cheveux.
Pourquoi pas avec sa mère ? – Sa mère est malade, sa grand mère aussi. C'est bien.
Elle me regardait d'un air étonné ; caressée, embrassée, dévorée de baisers et se laissant faire mais jetant de temps en temps un coup d'œil inquiet sur sa bonne, qui pleurait dans le coin.
Enfin j'ai pu parler.
– Marie ! Ai-je dit, ma petite Marie !
Je la serrais violemment contre ma poitrine enflée de sanglots. Elle a poussé un petit cri.
– Oh ! Vous me faites du mal, monsieur m'a-t-elle dit.
Monsieur ! il y a bientôt un an qu'elle ne m'a vu, la pauvre enfant. Elle m'a oublié, visage, parole, accent ; et puis, qui me reconnaîtrait avec cette barbe, ces habits et cette pâleur ? Quoi ! Déjà effacé de cette mémoire, la seule où j'eusse voulu vivre ! Quoi ! Déjà plus père ! Être condamné à ne plus entendre ce mot, ce mot de la langue des enfants, si doux qu'il ne peut rester dans celle des hommes : papa !
Et pourtant l'entendre de cette bouche, encore une fois, une seule fois, voilà tout ce que j'eusse demandé pour les quarante ans de vie qu'on me prend.
– Écoute, Marie, lui ai-je dit en joignant ses deux petites mains dans les miennes, est-ce que tu ne me connais point ?
Elle m'a regardé avec ses beaux yeux, et a répondu :
– Ah bien non !
– Regarde bien, ai-je répété. Comment, tu ne sais pas qui je suis ?
– Si, a-t-elle dit. Un monsieur.
Victor HUGO, Le dernier jour d’un condamné.
I- Compréhension / langue
1- Quels sont les personnages de ce passage ?
2- Qu’est-ce qu’un père aime entendre de la bouche de son enfant ?
3- Pourquoi la fille se comporte-t-elle ainsi avec le père ?
4- Relevez dans le texte deux métaphores et deux hyperboles.
5- Relevez dans le texte trois expressions qui projettent l’amour du père envers sa fille.
6- Quel est le registre dominant dans le texte ?
7- Transposez la phrase suivante au discours indirect en conservant le présent de narration :
- « Je ne t’ai pas oublié, ma fille, ne cesse de répéter le père, si tu essaies de te souvenir tu sauras qui je suis ».
8- Complétez les phrases suivantes afin d’exprimer ce qui est demandé entre parenthèses :
- Le père fait tout son possible ………………………………..(le but)
- Elle reconnaît son père, sa mère aussi……………………… (la conséquence)
II- Production écrite :
Sujet : certaines personnes pensent que les jeux disponibles qu internet constituent un vrai danger pour les jeunes.
Quel est votre point de vue à ce sujet ?
(Produisez un texte dans lequel vous exposez les raisons de votre point de vue en apportant des arguments et en citant des exemples tirés de la vie de tous les jours).
.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed


 Réponse N°1 31662

Je ne sais pas!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 13-06-13 à 18:58



ce qu'on demande dans la question de la conséquence!

Elle reconnaît son père, sa mère aussi....!!!!!!!!!!!!!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +