Trente questions et dix sujets de rédaction!

 Par Idoubiya Rachid  (Prof)  [msg envoyés : 1354le 12-05-10 à 00:03  Lu :5719 fois
   
  
 accueil

La disparition de Zineb.
Toutes les femmes entourèrent Rahma la malheureuse. Elle réussit enfin à les renseigner* : Zineb avait disparu, perdue dans la foule. En vain, sa mère avait essayé de la trouver dans les petites rues latérales, Zineb s’était volatilisée, le sol l’avait engloutie et il n’en restait la moindre trace.
La nouvelle de cette disparition* se propagea instantanément dans le quartier. Des femmes inconnues traversèrent les terrasses pour venir prendre part à la douleur de Rahma et l’exhorter à la patience. Tout le monde se mettait à pleurer bruyamment .Chacune des assistantes gémissait, se lamentait, se rappelait les moments pénibles de sa vie, s’attendrissait sur son propre sort.
Je m’étais mêlé au groupe des pleureuses et j’éclatais en sanglots. Personne ne s’occupait de moi. Je n’aimais pas Zineb, sa disparition me réjouissait plutôt, je pleurais pour bien d’autres raisons. D’abord, je pleurais pour faire comme tout le monde, il me semblait que la bienséance* l’exigeait ; je pleurais aussi parce que ma mère pleurait et parce que Rahma qui m’avait fait cadeau d’un beau cabochon de verre, avait du chagrin* ; mais la raison* profonde peut-être, c’était celle que je donnais à ma mère lorsqu’elle s’arrêta, épuisée. Toutes les femmes s’arrêtèrent, s’essuyèrent le visage, qui avec un mouchoir*, qui avec le bas de sa chemise. Je continuais* à pousser des cris* prolongés. Elles essayèrent* de me consoler*. Ma mère me dit :
-Arrête ! Sidi Mohammed, on retrouvera Zineb, arrête ! Tu vas te faire mal aux yeux avec toutes ses larmes.
Hoquetant, je lui répondis :
-Cela m’est égale qu’on ne retrouve pas Zineb, je pleure parce que j’ai faim* !
Ma mère me saisit par le poignet et m’entraîna, courroucée.
Ahmed SEFRIOUI, La boite à merveilles, 1954, ch.3.
NB- Vocabulaire :
renseigner : أ خبر cris : صراخ continuais :ا ستمر في
la disparition : اختفاءessayer : يحاول faim : جوع
la patience : صبر la raison : سبب mouchoir : منديل
la bienséance :أ دب chagrin : حزن consoler : واسى
Examen en trente questions et dix sujets de rédaction!
1- Question rituelle : passe-partout !
Donnez :
* L’auteur :
* Le nom de l’œuvre :
* Le nom du personnage principal :
* Le siècle :
* Le genre littéraire :
* La ville où se déroule l’histoire :
* Quatre événements principaux évoqués dans cette histoire :
* Le nom du père du narrateur.
2- Question rituelle : passe-partout !
* Situez le passage par rapport à ce qui précède.
- Répondez aux questions suivantes : qui, quoi, où, quand, pourquoi ?
3- Question rituelle : passe-partout !
* Relevez trois indices qui montrent qu’il s’agit de texte autobiographique.
4- Quel est l’événement majeur/important évoqué dans ce texte ?
5- Répondez par vrai ou par faux et justifiez votre réponse.
Les femmes pleurent-elles pour des raisons en rapport avec cet événement ?
6- Question rituelle : passe-partout !
* Relevez deux registres : A- pathétique B- humoristique du texte.
7- Question rituelle : passe-partout !
« La nouvelle de cette disparition* se propagea instantanément dans le quartier. » Le mot souligné veut dire : A- rapidement B- drôlement C- lentement. Choisissez la bonne réponse.
8- Question rituelle : passe-partout !
* « Zineb avait disparu, perdue dans la foule. En vain, sa mère avait essayé de la trouver dans les petites rues latérales, Zineb s’était volatilisée, le sol l’avait engloutie et il n’en restait la moindre trace. » A quel discours sont introduites ces phrases ? au discours : A- direct B- indirect C- indirect libre D- narrativisé. Choisissez la bonne réponse.
9- Question rituelle : passe-partout !
* « Zineb avait disparu, ………………………..perdue dans la foule. » On peut remplacer les pointillés/ le vide par : A- serait B- était C- avait D- est. Choisissez la bonne réponse.
10- Question rituelle : passe-partout !
* Des femmes inconnues traversèrent les terrasses pour venir prendre part à la douleur de Rahma et l’exhorter à la patience. a- Quel lien logique est utilisé dans cette phrase ? b- Donnez sa valeur. c- Pour quelle raison les femmes sont parvenues à Rahma ?
11- Question rituelle : passe-partout !
* « Tout « le monde » se mettait à pleurer bruyamment. » Par quoi on peut remplacer le mot entre guillemets ?
12- Question rituelle : passe-partout !
« …sa mère avait essayé de la trouver dans les petites rues latérales, Zineb s’était volatilisée, le sol l’avait engloutie et il n’en restait la moindre trace. »
Remplacez Zineb par Zineb et Leila ( les deus filles ne sont pas des sœurs !) et faites les transformations nécessaires.
13. Est-ce que Rahma connaît les femmes qui venaient l’exhorter à la patience ? (1p)
14. A cette occasion Sidi Mohamed a :
a- pleuré b- ris c- réfléchis.
Choisissez la bonne réponse. (1p) Justifiez là à partir du texte. (1p)
15. Quelles sont les trois premières raisons données par le narrateur pour justifier ses pleurs ? (1.5p).
16. Quelle est la vraie raison qu’il finit par annoncer à sa mère ? (0.5)
17- Question rituelle : passe-partout !
Je m’étais mêlé au groupe des pleureuses et j’éclatais en sanglots. Transformez les verbes au passé composé. Ce temps est généralement utilisé dans le discours direct ou le récit/ narration ?
18- Question rituelle : passe-partout !
* Relevez une comparaison du texte et dite par quel outil est-elle introduite.
19- Question rituelle : passe-partout !
« Je continuais* à pousser des cris* prolongés. Elles essayèrent* de « me » consoler*. » Que remplace le mot entre guillemets ? b- Quelles est sa fonction ? A- COD B- COI C- CCL. Choisissez la bonne réponse.
20- Question rituelle : passe-partout !
« -Cela m’est égale qu’on ne retrouve pas Zineb,… » Ré-exprime autrement cette phrase.
21- Question rituelle : passe-partout !
a- Relevez le champ lexical des pleurs. le narrateur pleure à cause de la disparition de Zineb. Est-ce vrai ou faux ? Justifiez votre réponse.
22. Question rituelle : passe-partout !
Y’a-t-il un dialogue dans l’extrait ? A quel discours est- il introduit ? (1p)
23- « Je m’étais mêlé au groupe des pleureuses et j’éclatais en sanglots. Personne ne s’occupait de moi. Je n’aimais pas Zineb, sa disparition me réjouissait plutôt, je pleurais pour bien d’autres raisons. » Remplacez : A- « je » par nous B- « je » par « il ».
24- Question rituelle : passe-partout !
* « D’abord, je pleurais pour faire comme tout le monde, il me semblait que « la bienséance* » l’exigeait… » Remplacez le mot entre guillemets par un synonyme/ équivalent/ mot du même sens.
25- Question rituelle : passe-partout !
* a- Quelle le point de vue/ la focalisation adoptée par le narrateur ? b- Connaît-il donc tout des autres personnages.
26- Question rituelle : passe-partout !
« Toutes les femmes s’arrêtèrent, s’essuyèrent le visage, qui avec un mouchoir*, qui avec le bas de sa chemise. »
a- Transformez ce passage au présent. b- Sa valeur est présent de : A- la narration B- de l’énonciation C- de vérité générale. Choisissez la bonne réponse.
27- « -Cela m’est égale qu’on ne retrouve pas Zineb, je pleure parce que j’ai faim* ! » a- Relevez un pronom indéfini de cette phrase. B- Que remplace-t-il ?
28- « Ma mère me saisit par le poignet et m’entraîna, courroucée. » a- Transformez les verbes au plus-que-parfait de l’indicatif. B- ce temps exprime : A- l’antériorité B- la simultanéité C- La postériorité. Choisissez la bonne réponse.
29- Donnez un autre titre à ce passage.
30- « …on retrouvera Zineb, arrête ! Tu vas te faire « mal » aux yeux avec toutes ses larmes. » Le mot entre guillemets est : A- un nom B- un adjectif C- un adverbe. Choisissez la bonne réponse.
II- Expression écrite :
Sujet passe-partout 1
* Que pensez-vous du comportement des femmes ? Devrait-il être jugé positivement ou négativement ?
Sous forme d'un paragraphe argumentatif, donnez votre point de vue. - Utilisez les liens logiques et les connecteurs d'organisation; - Donnez des arguments appuyés par des exemples concrets de votre expérience personnelle.
................................ Sujet passe-partout 2
* Êtes-vous d’accord que les voisins soient solidaires les uns les autres ?
- Utilisez un plan binaire: deux point opposés. - La pertinence des idées/ arguments seront prises en compte. - Votre écrit doit être conforme/ répondre aux règles de la cohérence et de la cohésion.
................................ Sujet passe-partout 3
* Après la réponse du narrateur, un dialogue va avoir lieu entre la mère et l’enfant. Que vont-il se dire ?
- Les dialogue est soumis à des règles de forme: présentation: utilisez les signes de ponctuation que vous connaissez; - Le dialogue doit être une continuité thématique à ce qui précède: les deux personnages vont parler de... - Seuls dix fautes de langue seront tolérées.
................................ Sujet passe-partout 4
*Dès que le narrateur est de retour chez lui, il va raconter en détail à son père les événements qui se sont déroulés pendant son absence. Que va-t-il dire ?
- Utilisez les techniques de la narration que vous connaissez; - Utilisez soit la présent de la narration, soit le passé simple pour introduire les événements; - Le temps de la description retenu est l'imparfait, faites-en usage/ utilisez-le.
................................ Sujet passe-partout 5
*De retour chez lui, La mère lui donne des conseils pour ne pas faire comme zineb. Faites-la parler.
- Il s'agit ici d'un texte que vous avez déjà vu auparavant: le texte injonctif; - Utilisez l'impératif comme temps dans votre rédaction: les conseils donnés par la mère à son enfant; - La pertinence/le choix des idées sera pris en considération;
................................ Sujet passe-partout 6
*Le narrateur n’a pas aimé le comportement des grandes personnes autour de lui : les « pleureuses »…Il réfléchit en disant : lorsque je serais grand…… faites-le parler
- Sous forme d'un monologue intérieur, fait parler le personnage; - Les idées doivent être en rapport avec son caractère et sa façon de voir les chose; - L'utilisation des temps sera pris en considération, notamment le futur de l'indicatif et le conditionnel; - Un paragraphe de 14 lignes suffit.
................................ Sujet passe-partout 7
* Préfériez-vous que votre mari soit moderne ou traditionnel ? Préfériez-vous que votre épouse soit moderne ou traditionnelle ?
- Un plan dialectique est demandé: Thèse: ceux qui sont pour/contre; Antithèse: ceux qui sont contre/pour; Synthèse point de vue nuancé: ( tentative de réconciliation des deux points de vue: thèse et antithèse)
................................ Sujet passe-partout 8
Avons-nous raison de se mêler des affaires des autres, comme ceux des voisins ou des proches : camarades de classes, les gens du cartier, parents proches ?
Sous forme d'un plan analytique, donnez votre point de vue; - Un paragraphe argumenté et et justifié de 14 lignes sera accepté; - Organisez votre écrit à l'aide des liens logiques et des connecteurs d'organisation;
................................ Sujet passe-partout 9
* Pourquoi les hommes sont-ils plutôt logiques que sentimentaux, alors que les femmes sont sentimentales plutôt que logiques ? S’agit-il d’une idée reçue ?
- Le point de vue personnel est demandé, avec un esprit qui présente également celui dont on est pas d'accord; - Le plan binaire, sera donc adopté. - Le règles grammaticales de langue seront particulièrement sanctionnées si elles ne sont pas respectées.
................................ Sujet passe-partout 10
*Êtes-vous pour une famille nombreuse ou peu nombreuse ?
Sous forme d'un écrit construit et argumenté, donnez votre point de vue, Ordonner votre écrit à partir de lins logiques et de connecteurs d'organisation; - La pertinence du vocabulaire et des explications seront particulièrement prise en compte lors de la correction;

  




 Réponse N°1 4045

Soit la paresse!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 12-05-10 à 17:59



Salut, madame Kezazi,

En effet, 4 points pour une question de figure de style est grave! Cela est claire: l'examen est fait avec peu de bonne volonté de mieux faire...

C'est pourquoi, j'ai décidé de sortir trente questions - que j'ai appelées passe-partout car on peut les poser à n'importe texte avec des variantes...)

Que pensez-vous madame Kerzazi de ces questions...

Cordialement.




 Réponse N°2 4050

Promesse donnée promesse tenue!
  Par   Samira Yassine  (Profle 12-05-10 à 18:41

Je vous félicite pour ce grand dévouement, pour ce travil régulier, cet esprit d'innovation, cet

altruisme, ce travail assidu.

Je vous remercie également pour la diversification des sujets dans le dessein d'en faire

profiter les collègues aussi bien que les élèves en plein période de préparation.

Chapeau!

NB Je vous donnerai mon avis tout à l'heure, après les c....de s...




 Réponse N°3 4052

Les 30 questions.
  Par   Samira Yassine  (Profle 12-05-10 à 23:15

Salut M Rachid Idoubiya,

questions petinentes dans la mesure où leurs réponses mèlent le contenu du roman aux leçons

de langue qui doivent être assimilées par l'élève.

J'ai souri en lisant cette précision, ( les deus filles ne sont pas des sœurs !) croyez vous qu'un

élève moyen se rendra compte de la transformation que subira également le mot " mère" cela

m'étonnerait mais pertinente question!

Par ailleurs j'ai retrouvé certaines questions que j'avais déjà travaillées avec mes élèves à

travers l'une de vos évaluations figurant sur le site .

Bon courage. Vraiment , on peut dire qu'on a atteint un certain nombre d'objectifs notamment

ces examens blancs qui affluent sur le site. Bravo équipe Marocagreg! bonne continuite à

notre site et bon rétablissement à M Marocagreg.

Cordialement





 Réponse N°4 4053

Misogynie?
  Par   Samira Yassine  (Profle 12-05-10 à 23:25

Rire!! je risque de vous accuser de misogynie.

En effet votre premier sujet est proposé sans aucune allusion à l'oeuvre. Ainsi la question aura

plutot un sens péjoratif:Que pensez-vous du comportement des femmes ? Devrait-il être jugé

positivement ou négativement ?

On n'a pas le droit de parler de cette façon de la femme, pourquoi pas le contraire: que pensez

vous du comportement de l'homme?

Il vaudrait donc mieux insérer le sujet dans le contexte romanesque pour ne pas confondre

avec la réalité.

N'est ce pas M idoubiya?

Très cordialement.




 Réponse N°5 4055

Que pensez-vous du comportement des femmes ?
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 12-05-10 à 23:48

Salut madame Kerzazi Fatiha,

Si vous savez pourquoi j'ai pensé à ce sujet?!

Il suffit de lire la production proposée par:

examen blanc - académie Oriental -Oujda -Jrada 2010

Envoyé par Mohamed ES SBAI le 10-05-10 à 10:53 Lu :238 fois

dans laquelle on trouve cette production écrite:

II-Production écrite: .(10 pt)

Sujet:

"La Boite à merveilles" représente l'image de la femme marocaine de façon négative. Développez cette réflexion en vous appuyant sur des arguments pertinents.

Voilà la rédaction proposée par M. Mohamed ES SBAI à titre indicatif:

"

On dit souvent que la femme est la moitié de la société. Elle joue un rôle primordial dans la préparation des générations à venir. Actuellement, elle jouit des mêmes droits que l'homme. Or, dans la Boîte à merveilles de Ahmed Sefrioui, le lecteur est confronté à une figuration souvent négative de la femme marocaine.

D'abord, la femme est superstitieuse. La Chouafa(tante Kanza) est visitée surtout par des femmes. Lala Aicha propose à Lalla Zoubida d'emmener l'enfant Sidi Mohamed à Sidi Boughaleb pour le soigner de sa maladie. La mère fait le tour des principaux marabouts et voyants de Fès pour guérir son enfant pendant l'absence du père. Elle ne pense pas à lui donner des médicaments. Ensuite, la femme dans ce roman est bavarde. Ainsi, Lalla Zoubida tient chaque soir à faire le bilan des événements de toute la journée au père. Le narrateur affirme que son père prie beaucoup et parle peu, alors que sa mère prie peu et parle beaucoup. Elle est une bonne comédienne qui joue des scènes devant ses voisines pour se moquer des maris de certaines femmes. Elle ne garde pas le secret des malheurs de Lalla Aicha et de son mari avec son associé Abdelkader. Enfin, la femme agit selon ses sentiments. Elle suit la voix de son cœur plutôt que celle de sa raison. A ce propos, on peut évoquer sa réaction devant le problème de la disparition de Zineb. Toutes les femmes se mettent à pleurer avec Rahma au lieu de faire quelque chose d'utile comme les hommes.

Personnellement, je suis d'accord avec Ahmed Sefrioui, mais il ne faut pas oublier que la femme marocaine n'a pas toujours été négative. Elle a participé à la résistance contre le colonialisme au même titre que' les hommes. La femme de Fès est connue aussi par sa piété et sa participation dans la vie sociale. L'exemple de Fatima El Fihria qui a bâti la mosquée Alqaraouine en est un exemple éloquent. "

Maintenant, en tant qu'un lecteur parmi tant d'autres, j'ai construit une image de la femme telle qu'elle est présentée par Sidi Mohammed/ Ahmed Sefrioui, image qui est tout à fait différente de celle avancée dans l'énoncé du sujet: "La Boite à merveilles" représente l'image de la femme marocaine de façon négative."

Une affirmation catégorique qui ne laisse aucune place à la discussion!

Pourtant, pourtant, pourtant, dans La boite, on n'y voit ( de la femme) que de choses authentiques et humainement vraies!

C'est pourquoi, j'ai pensé à parler de: " Que pensez-vous du comportement des femmes ? Devrait-il être jugé positivement ou négativement ?", qui a un rapport direct avec le texte étudié! les femmes qui viennent pour consoler Rahma à l'occasion de la disparition de Zineb.

Que pensez-vous madame Kerzazi Fatiha? suis-je toujours misogyne?

Cordialement.

NB- Comment ça va les C.......................R du S...........................R? ( RiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiRE)




 Réponse N°6 4073

Vous êtes le plus grand des féministes!
  Par   Samira Yassine  (Profle 13-05-10 à 16:24

Salut M Idoubiya,

J’ai lu le sujet de M Es sbai, collègue de ma région, j'ai lu aussi votre proposition de sujet opposé ou on parlerait des points positifs; ce que je vous reprochais c'était juste le fait que le sujet ait été proposé sans aucune allusion à l’œuvre, comme si vous parliez de façon générale.

En fait Ahmed Sefroui a donné une image de la femme dans différentes situations, son but n'était pas de la présenter positivement ou négativement, nous avons l'image de la femme marocaine telle qu'elle a été conçue par un enfant de six ans, Sidi Mohamed.

On ne peut généraliser dans cette œuvre l'un des deux aspects, on a certains cotés négatifs mais on a aussi plusieurs autres cotés positifs, pour ne citer que la solidarité des femmes. En effet, dans les malheurs on oublie nos litiges, Lala Zoubida, qui venait d'avoir une scène de lessive avec sa voisine Rahma, a tout oublié et s'est mise à la recherche de la petite Zineb. D’ailleurs, les femmes de Dar Chouaffa participent toutes à la préparation du repas pour les pauvres. La solidarité est la première caractéristique des relations des femmes dans le roman.

Alors M Idoubiya, je sais que vous n’êtes pas misogyne, vous avez fait preuve à travers ce sujet d’un grand féminisme.

Cordialement/





 Réponse N°7 4077

Rendre hommage à un écrivain...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 13-05-10 à 21:58

Salut madame Zerzazi Fatiha,

Dans le sujet autour de la femme, le sujet est justifié par le texte traité comme support de départ: les femmes qui viennent pour soutenir Rahma à cause de la disparition de sa fille Zineb.

" Toutes les femmes entourèrent Rahma la malheureuse. Elle réussit enfin à les renseigner* : Zineb avait disparu, perdue dans la foule. En vain, sa mère avait essayé de la trouver dans les petites rues latérales, Zineb s’était volatilisée, le sol l’avait engloutie et il n’en restait la moindre trace.

La nouvelle de cette disparition* se propagea instantanément dans le quartier. Des femmes inconnues traversèrent les terrasses pour venir prendre part à la douleur de Rahma et l’exhorter à la patience. Tout le monde se mettait à pleurer bruyamment .Chacune des assistantes gémissait, se lamentait, se rappelait les moments pénibles de sa vie, s’attendrissait sur son propre sort. "

* J'ai noté dans ce texte le ton humoristique de Sidi Mohamed, mais aussi cette solidarité entre les gens qui prennent pars des malheurs des autres...Les femmes certes ont commencé à pleurer chacune pour des raisons autre que celles de la disparition de Zineb, mais le fait de se regrouper et que l'information s'est transmise d'un quartier à d'autres montre que la notion de solidarité existe, et que les femmes restent très solidaires les unes des autres...Un autre passage très révélateur de cette chaleur humaine qui dit la bonté plus que d'autres choses. Lalla Zoubida a tout oublié de sa dispute avec Rahma, qui devient sa sœur, l'être qui lui est le plus cher...M Es sbai, que je respecte et dont j'ai lu énormément de travaux aussi constructives que méritoires, a joué seulement le jeu en répondant à une question aussi fermée qu'absurde:

Sujet: ""La Boite à merveilles" représente l'image de la femme marocaine de façon négative. Développez cette réflexion en vous appuyant sur des arguments pertinents."

Or une question donnée comme cela est non seulement tout à fait absurde, mais il est en même temps dangereuse! Dangereuse car elle donne une idée étriquée/ fausse de l'œuvre. Plus, c'est une déformation des idées d'Ahmed Sefrioui, qui voulait donner une idée valorisante de la femme en général!

Des extraits qui évoquent une Lalla Zoubida qui parle beaucoup mais qui prie peu. Mais en même temps, cette même femme était toujours présente pour donner à son fils Sidi Mohamed amour et protection...Cette femme fière, qui protège son fils lors de l'absence du père, qui fait de son mieux pour marchander et garder sou sur sou l'argent pour sauvegarder la famille des revers du temps...

Voir aussi Lalla Aïcha qui souffre à cause de son mari qui décide de se marier... malgré la pauvreté, elle reste la tête haute....

Rien ne pourra dire que les femmes d'une certaine époque sont/doivent être jugées de manière négative...

D'ailleurs, M. ES SBAI a dit: " Elle ne garde pas le secret des malheurs de Lalla Aicha et de son mari avec son associé Abdelkader. Enfin, la femme agit selon ses sentiments. Elle suit la voix de son cœur plutôt que celle de sa raison. A ce propos, on peut évoquer sa réaction devant le problème de la disparition de Zineb. Toutes les femmes se mettent à pleurer avec Rahma au lieu de faire quelque chose d'utile comme les hommes."

Garder un secret et ne pas le dire à son mari n'est-il pas une chose négative? Pleurer des malheurs des autres n'est-il pas un acte noble? Si les femmes sont sensibles alors que les hommes sont logiques, cela ne fait pas de la femme un être "négatif"! D'ailleurs, cette femme sensible: Lalla Zoubida, s'est montée comme la femme la plus logique du monde: malgré les problèmes financiers de son mari, elle a pu garder la face et a passé cette période de crise...

Donc, ce n'est pas la rédaction de notre cher M. ES SBAI, qui n'a fait qu'à répondre (au niveau scolaire à une question scolaire) mais c'est cette pensée très réductrice qui donne une image fausse de la femme dans une œuvre qui lui octroie toutes les vraies valeurs de la femme marocaine, dévouée et très respectable...

Vous comprenez maintenant, madame kerzazi fatiha, pourquoi j'ai donné un tel sujet...

Cordialement Madame.

NB- Lorsqu'on passe avec un écrivain huit ans, il vaut toujours mieux le bien connaître et lui rendre hommage...





 Réponse N°8 4078

Oui je comprends M Idoubiya!
  Par   Samira Yassine  (Profle 13-05-10 à 22:19

Salut M Idoubiya,

je comprends bien ce que vous avez dit. On est d'accord là-dessus. Certes à première vue, on croit que l'image donnée de la femme est négative, alors qu'elle tout simplement l'image réelle avec ses défauts et ses qualités. Mais à bien réfléchir, cette image expose diverses situations où la femme a joué un rôle positif, auprès de son mari, de sa voisine...

On est d'accord!

Cordialement!




InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +