Trait-d’union

 Par ouhti soumeya  (Prof)  [msg envoyés : 44le 30-09-10 à 01:20  Lu :2147 fois
     
  
 accueil

Trait-d’union
(Un poème sur le mariage sans l’utilisation
de la voyelle « e »)
Un amour si grand pour toujours
Suivant la tradition du hammam
Au Maroc, pour la purification donc un bain chaud
Chants, youyous tout au long du jour
Invitation au plaisir, à la passion
Au nord du Maroc jusqu’au sud
L'hdia un instant fort d’union
Sur un plan familial puis social
Ainsi unis à jamais
Amis, voisins tous ravis
Un choix promis par la loi
Contrat admis par la'doul suivant la tradition
La tradition qui conduit à la conclusion
Conjoints soumis à la participation, non pour l’obligation
Un grand jour, l’habit du caftan tout blanc
On boit du lait blanc
Jus, boissons mais pas d’alcool
Aussi La pastilla ou un couscous
L’occasion surtout au mois d'août
Durant six jours bravo nos futurs conjoints

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Le sommaire du collège
  La réception critique des mille et une nuits chez kilito 1er chapitre
  Tous les messages de ouhti soumeya


 Réponse N°1 6597

Sans "e"
  Par   azelarab qorchi  (CSle 01-10-10 à 13:21

Tu me rappelles un écrivain français contemporain qui a écrit tout un roman sans utiliser "e". J'avoue que ce n'est pas facile de le faire. Le "e" a toujours suscité un intérêt particulier. Pensez à la poésie classique et la règle du "e" muet ou caduc qui doit être observée lors du découpage syllabique.

Bonne continuation.

Cordialement.




 Réponse N°2 6598

Défi remporté!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 01-10-10 à 13:35



Vous avez fait d'une pierre deux coups! D'un côté, vous avez donné à la voyelle " e " son compte! D'un autre côté, vous avez fait de la langue française une langue dépouillée de son contexte culturel! Plus, vous avez remporté le défi de l'usage de la langue française en lui conférant une dimension locale et authentique!

Félicitation!




 Réponse N°3 6601

merci
  Par   ouhti soumeya  (Profle 01-10-10 à 13:49

salut, merci bcp pour vos encouragements , ça réchauffe le coeur!!!!!merci pour votre intérêt





 Réponse N°4 6603

dédicace
  Par   ouhti soumeya  (Profle 01-10-10 à 13:57

Ce poème était l'idée de notre professeur Mme.Salih Fatima Zahra qui était notre encadrante de l'atelier d'écriture à la facuté de Sultan Moulay Slimane à Bénimellal et que je salus et je la remercie pour son dévouement envers ses étudiants et je salus encore M.Nozhi notre chef de filière qui n'a jamais cessé de m'encourager. Pour eux et pour vous ,membres de marocagreg, je dédie ce poème.




 Réponse N°5 6604

re
  Par   marocagreg  (Adminle 01-10-10 à 14:03

C'est Georges Perec, écrivain oulipien, qui a écrit un gros roman intitulé la disparition sans jamais utiliser de e. c'est un exercice assez difficile vu que cette lettre est pratiquement indispensable pour écrire une phrase en français.




 Réponse N°6 6605

Les Revenentes
  Par   ouhti soumeya  (Profle 01-10-10 à 14:23

Effectivement Georges Perec a publié La Disparition en(1969) qui est un roman écrit sans la lettre e (lipogramme) ;il a pris encore un autre défi en écrivant Les Revenentes en (1972), où la seule voyelle admise est le e.




 Réponse N°7 6609

question
  Par   marocagreg  (Adminle 01-10-10 à 15:45

mais les revenentes est un mot faux ou correct ?




 Réponse N°8 6610

Contrainte et libertés
  Par   ouhti soumeya  (Profle 01-10-10 à 16:10

Contrainte et libertés

Comme l'annonce son titre mal orthographié, Les Revenentes respecte scrupuleusement la contrainte que s'impose Georges Perec, au risque de s'affranchir de quelques règles de la langue française. Ainsi, selon une décision de l'Oulipo, le digramme « qu » est remplacé par « q » (« l'évèqe d'Exeter »). L'auteur joue sur l'homophonie, en utilisant par exemple le digramme anglais « ee » pour le son « i » (« négleegément ») ou le w pour le son « ou » (« Ce qe t'es chwette »). Perec puise également dans le vocabulaire étranger, notamment anglais (« twelve » pour douze). Ces transgressions orthographiques apparaissent progressivement dans le texte.

d'après Wikipédia

j'éspère que je vous ai répondu d'après Wiképidia. Donc Georges Perec l'a fait exprès pour rendre hommage à la voyelle e




 Réponse N°9 6612

la contrainte
  Par   marocagreg  (Adminle 01-10-10 à 16:43

Mais c'est quoi alors le but de ces jeux ou exercices de style comme dirait Queneau: détruire la langue, s'affranchir de l'orthographe ? Pourquoi s'imposer des contraintes absurdes et transgresser les contraintes communément admises de la langue.




 Réponse N°10 6613

éviter la monotonie
  Par   ouhti soumeya  (Profle 01-10-10 à 16:51

peut être que c'est une façon pour éviter la monotonie des règles!




 Réponse N°11 6623

Très bonnes réponses!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 01-10-10 à 21:43



Salut M.marocagreg, je pense que les deux façons de répondre de notre collègue: ouhti soumeya sont: la première est complète et bien structurée et la seconde est brève et intelligente!

En effet, la langue est par définition évolutive car vivante! Ce qui fait d'ailleurs sa beauté! Et bien sûr que si l'on fait tout pour arrêter son évolution, on risquerait de la tuer! Ainsi fut-il pour le grec et le latin!

La langue vit dans les chansons, dans les bistros, dans les pièces de théâtre de boulevards, chez les conteurs et les nouvellistes, dans les lignes de journalistes et de romanciers talentueux, mais aussi chez les compositeurs, les écrivains de dessins animés ou encore chez des scénaristes de films sérieux ou humoristiques!

La langue est de ce fait comme une jeune fille capricieuse: elle change tout le temps et dès qu'on commence à la connaître, elle vous fait sortir un de ses caprices interminables!

Pour ouhti soumeya, avez-vous d'autres poèmes aussi beaux que celui que vous venez d'éditer dans le forum?

Merci d'ailleurs pour le premier.

Cordialement.




 Réponse N°12 6627

Remerciement
  Par   ouhti soumeya  (Profle 01-10-10 à 22:42

Merci M.Idoubiya c'est un plaisir de recevoir vos remarques et vos commentaires.

Je viens de publier un autre poème sur le forum de productions littéraires et qui s'intitule "La joie"s'il vous plaît jettez un coup d'oeil et j'attends vos remarques et merci encore.




 Réponse N°13 6629

OULIPO
  Par   marocagreg  (Adminle 01-10-10 à 23:06

En effet M. idoubiya, en fait je voulais juste par mes questions pousser Mlle Ouhti de nous dire un peu plus sur l'importance de la contrainte dans la littérature oulipienne puisqu'elle semble avoir étudié cette littérature à la faculté.

Pour ceux que cela intéresse, ils peuvent consulter le livre d'un grand spécialiste de la littérature oulipienne, M. Bouchta ES-Sette, professeur universitaire à la fac de Lettres My Ismail de Meknès :

Bouchta Es-sette

Mais aussi les actes du colloque sur la littérature de GEORGES PEREC organisé à la faculté de Lettres mohammad V de Rabat, avec la participation de grands spécialistes de Perec et de la littérature oulipienne :

jean-luc Joly - Perec




 Réponse N°14 6630

Remerciement
  Par   ouhti soumeya  (Profle 01-10-10 à 23:16

Merci M.marocagreg, vraiment je savais pas grands choses sur L'Oulipo mais grâce à vos informations je pourrais avoir une bonne idée.

effectivement ce site est un trésor irremplaçable dans lequel on apprend toujours des nouveautés

merci pour tout.

Amitiés




 Réponse N°15 6632

Je n'en doutais pas!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 01-10-10 à 23:25



Salut M. Marocagreg,

Je savais parfaitement que vous essayez de stimuler les réactions de ouhti soumeya. C'est vrai qu'elle sait de quoi elle parle lorsqu'elle vous a répondu. Son expérience dans ce domaine ne pourra qu'intéresser les collègues dans le site.

D'ailleurs, à un moment elle remercie ses enseignants par une marque de reconnaissance et de dévouement. Cela a bien sûr du sens lorsqu'on juger une personne d'après ses réactions...

Une autre chose: ouhti soumeya parle d'atelier d'écriture...Il serait bénéfique pour les membres du site d'avoir une idée sur cette expérience afin d'en tirer profit.

Cordialement.




 Réponse N°16 6633

re
  Par   marocagreg  (Adminle 01-10-10 à 23:26

c'est moi qui vous remercie et bienvenue sur marocagreg.




 Réponse N°17 6638

détails
  Par   ouhti soumeya  (Profle 02-10-10 à 00:18

Merci messieurs,

concernant l'atelier d'écriture c'était une matière dans le module de culture générale, dans cet atelier notre professeur nous demandait à chaque séance d'écrire sur un sujet qu'elle choisit comme:

1) faire sortir au hasard qlqch de la poche ou du cartable et essayer de la décrire et dire si tu as un souvenir avec cette chose( moi j'ai eu l'occasion de décrire le ticket de l'autocar et j'ai publié le texte dans le forum.

2) écrire une lettre à un objet qu'on blâme et écrire la réponse où l'objet se défend(moi j'ai blâmer le balai voir le forum)

3)raconter un rêve où la faculté est suggerée( mon article a le même titre, voir le forum)

4)décrire le sentiment de la joie (moi j'ai écrit le poème de la joie, voir le forum)

5)écrire un texte sur le mariage sans utiliser la voyelle e(moi jai écrit le poème de trait-d'union, voir le forum)

6)écrire un texte où on cite trois traits de caractère sans les nommer(moi j'ai écrit sur lhaj saleh, voir le forum)

j'ai partagé mes textes avec vous j'espère qu'ils vont vous plaire.

Le module contient d'autres matières comme l'atelier de conte où notre professeur nous demandait de chercher des contes populaires mais marocaines avec plusieurs versions.Moi j'ai choisit le conte deHaina.

La dernière matière c'était l'écriture scénique où le prof nous demandait d'écrire des synopsis ou le début ou la fin d'une histoire et j'ai eu l'occasion d'écrire l'histoire de Sfia la concierge(voir le forum) c'est tout, je vous ai tout dit, je nous vous ai rien caché je le jure!!! je rigole

Amitiés




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +