Tourner en rond!

 Par Jeafari Ahmed  (?)  [msg envoyés : 326le 28-04-12 à 21:45  Lu :936 fois
     
  
 accueil

Bonsoir M. Elomari, votre formidable question, apparemment toute innocente et naïve, voire amusante, a eu sur moi un effet dévastateur, je vous le jure. Il m’a obligé à tout remettre en cause ! J’en suis encore tout retourné. J’erre comme un fou et je me la répète, comme une sorte de révélation. J’essaie en vain de lui trouver une réponse. Vous pouvez vous moquer de moi, mais c’est comme ça ; il y a parfois de ces petites phrases perfides qui achèveraient plus d’un.
« Sait-on jamais ce qu’il y a dans la bille d’un stylo à bille ?"
Quel abîme d’incertitudes se creuse devant les mystères que recèle cette petite boule imperceptible, ayant le pouvoir de transformer le vide en néant et l’absence en ignorance. Tantôt Artémis, et souvent Thanatos. Elle est Sphère de l’impossible où l’improbable sème la discorde entre les Moires. Elle décrète la naissance et ordonne la mort. C’est écrit dans les pages du destin, que son lutin sphéroïde ne s’arrêterait de rouler que lorsqu’elle aurait jugé la virginité du hasard assez volage pour être couchée sur le linceul du sort.
Cependant, sait-on jamais ce qu’il y a dans la bille d’un stylo à bille ?
Dans la sphère de nos humbles sages, d’aucuns avancent que cet atome, d’où la vie jaillit autrefois, quand Dieu décida d’écrire l’univers, fut par sa volonté lancé, sur les méandres de ses desseins, pour en exécuter sans retour l’inextricable architecture. Partout où la bille passe, elle prête à l’essence de la vie sa forme parfaite.
Mais sait-on jamais ce qu’il y a dans la bille d’un stylo à bille ?
Astres, et planètes, ne sont que des métaphores filées dans cette formidable allégorie de la voûte céleste, car l’univers, infini de quelques côtés qu’il soit, ne peut être qu’une boule de néant. L’œuf, l’ovule, le ventre, tout est rond qui donne la vie.
Mais encore, sait-on jamais ce qu’il y a dans la bille d’un stylo à bille ?
L’homme, qui croit tenir son destin, ne fait que rouler sa boule .D’abord maladroitement, tel un enfant qui découvre pour la première fois la magie du stylo mais dont la vélocité le décontenance et l’irrite, puis quand il finit par la maitriser, finit par se croire capable de donner forme à ses fantasmes et désirs sur la page docile, toutefois, il se retrouve souvent contraint de se laisser emporter et d’un trait, il barre tout ce qu’il a mis au monde, et succombant à la tyrannie de la bille, il se couche et se laisse écraser par cette roue du hasard à laquelle nul ne peut échapper !
Oui, mais sait-on ce qu’il y a dans la bille d’un stylo à bille ?
Accablé par tant de soucis, tel Atlas, l’homme supporte la bille, qui se joue de ses déboires. Lourde et davantage s’alourdit, car de la misère de ses semblables, elle grossit. Et dans sa douloureuse gestation, elle enfante un destin mort-né. L’homme abasourdi, y lit alors, mais à contrecœur, ce qu’il n’a point écrit.
Mais sait-on jamais, ce qu’il y a dans la bille d’un stylo à bille ?
Il y a tout, et il n’y a rien. La forme parfaite. L’absence d’angles. Le rond. Le zéro le néant. L’œil qui voit, et l’œil aveugle. La source qui jaillit et le trou noir qui engloutit. Le départ, le retour et le point du non retour. La complétude, le retour dans le ventre maternel, la perle parfaite, et la larme de tristesse et celle de joie.
Le lien et la rupture, la boule de cristal, le creux, la bosse, et le sein, et encore tout ce qui tourne et retourne, et se love, et s’enlace et se mord la queue.
Mais encore ?!
Oui, mais encore et encore ! Mais sait-on jamais ce qu’il y a dans la bille d'un stylo à bille ?!

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Recueil de lettres!
  Beaucoup de personnes sont absentes
  Tous les messages de Jeafari Ahmed


 Réponse N°1 20583

Très beau
  Par   ELHOUSSAINI Lahoussine  (Profle 28-04-12 à 22:19



Deuxième invention capitale.





 Réponse N°2 20585

Sublime !
  Par   Samira Yassine  (CSle 28-04-12 à 22:43

Je ne trouve pas les mots pour exprimer ce qu` on ressent en vous lisant, M Jaqfari. Avec ce refrain" sait-on jamais......"

Vraiment, très beau est votre texte. Personnellement , je découvre que je suis nulle parmi ces grandes plumes qui honorent le site par leurs beaux écrits. Merci à M Elomari dont la question vous a inspiré donnant naissance à cette longue méditation




 Réponse N°3 20587

écrire !
  Par   brahim el harfi  (Profle 28-04-12 à 23:08



bonjour cher Ahmed

Et l'homme créa son texte! Quand tu remplis la page blanche, quand tu arrives à termes, tu sens que tu as crée quelque chose, que tu as mis au monde un nouveau-né. Ne dit-on pas ACCOUCHER!

Alors, tu es le maitre de ton texte, l'auteur de ton œuvre. une relation intime et profonde nait entre toi et ta progéniture, pardon! ton produit.

Ce n'est pas par hasard que le livre est mainte fois cité dans le Saint Coran. le Jour Ji, chacun recevra son livre et lira ce qu'il a écrit ici-bas. le Crayon fut le premier crée, et il écrira tout. C'est une source de savoir après la lecture.

Pour l'écrivain, la deuxième édition ne ressemble point à la première. toujours, opère-t-il des remaniements, des rajouts, des rectifications; d'ailleurs, il le mentionne en première de couverture, édition remaniée! Ce qui nous parait évident aujourd'hui, demain sera remis en question. les vérités d'aujourd'hui, sont les préjugés de demain. écrire c'est réécrire! écrire c'est effacer. écrire c'est donner à lire. La gomme nous rappelle que nous sommes imparfaits.

"Ecrirement" Cordialement





 Réponse N°4 20588

Très beau
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 28-04-12 à 23:24



Derrière cette bille, il y a tous les secrets cachés de chacun d'entre nous et qui n'attendent que l'occasion de sortir de l'ombre.

Grâce à la bille de ton stylo, des richesses émergent de l'abîme de ton âme aux trésors infinis.

Une écriture qui donne le vertige





 Réponse N°5 20590

Le stylo habile
  Par   ELHOUSSAINI Lahoussine  (Profle 28-04-12 à 23:36

Salut M.Jeafari, au sujet du stylo et ce qu'il renferme, je te dédie le mien. Mais il sera fou si tu le lis en arabe.

Entre le marteau et l'enclume

Un stylo s'écrase;

Les mots confus s'entrecroisent,

Les idées se dissipent dans la brume,

Les verbes fuient les phrases;

Bras croisés, lentement ils s'usent.

Pas une lettre qui jase.

Puis, et puis...

L'encre coule, coule...

Les idées toujours se dissimulent,

Les mots reculent,

La lettre craint d'être ridicule,

Guettant au loin l'agonie.

Et puis l'encre coule encore

Mais cette fois-ci dans un moule

Que tient une Muse

Et soudain les vers fusent

Comme des rayons de soleil

Et s'écrient en extase:

Oh! merci, notre Muse

A dos de Pégase,

Polymnie s'excuse

D'avoir prolongé son sommeil.

Et tout revient à la vie.





 Réponse N°6 20593

re
  Par   marocagreg  (Adminle 29-04-12 à 06:44



il ne faut pas trop se compliquer l'existence ! dans un stylo à bille il y a une bille et quelques gouttes d'encre. Tous ces mondes merveilleux que vous décrivez ne sont que dans la bille qui tient le style

bia oulla bik





 Réponse N°7 20594

Marbba "bille"li ja ou jab!
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 29-04-12 à 08:51

Oups!Je voulais dire "M'rahba"!Bonjour ! Et Merci, pour vos compliments !et pour le cadeau de M. EL houssaïni qui fait honneur aux bonnes manières, de nos coutumes, en cas de naissance !

Après « l’accouchement », je devais reprendre des forces ! Et, au lieu de parler de tajine, c’est de « R’fissa » que j’ai besoin !

Y a-t-il parmi, nos aimables collègues femmes, une qui se proposerait de nous en préparer une mémorable ? Oui, parce que si les hommes excellent dans l’art de confectionner des tajines ? La « R’fissa » est le domaine réservé des femmes (je plaisante, tout cela est discutable).





 Réponse N°8 20597

Les billes sur les "I"
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 29-04-12 à 09:58

Bonjour,M. ELomari!

Au contraire, Sain (saint) d'esprit que vous êtes, vous avez clarifié les choses comme étant ce qu'elles sont depuis, que" rien n'allait plus" puisque les jeux étaient faits.

J'ai lu votre commentaire comme une approbation et cela m' a fait plaisir!




 Réponse N°9 20599

Un festin
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 29-04-12 à 10:38

Ma cousine souris informatique m'a envoyé un mail pour me dire qu'un festin se prépare et que cela vaut que je sorte de mon hibernation. Un gros morceau de gruyère! Pour une petite souris, c'est éléphantesque! C'est un travail de maître! De la magie! Que dis-je? Mais c'est de l'alchimie! M. Jeafari vous êtes un génie! Il faut publier vos écrits. C'est magnifique. De ma petite retraite, je me dis que j'ai précipité ma retraite anticipée alors que j'étais dans la cour des grands: des philosophes, des humanistes, des fabulistes... Je comprends le sens de "laisser mijoter": c'est grandiose. Merci à vous M. Jeafari et à tout le Cénacle.

PS: une faveur, n'oubliez pas de consacrer une petite dédicace même en dernière page de votre recueil à la petite souris.

Merci à vous, mon Capitaine ( allusion au film" Le Cercle des poètes disparus").





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +