Tableau récapitulatif sur l'énonciation

 Par Mohammed Kamal  (Autre)  [msg envoyés : 1le 06-01-15 à 08:06  Lu :989 fois
     
  
 accueil


Tableau récapitulatif sur l'énonciation

On appelle situation d'énonciation la situation précise dans laquelle on se trouve quand on communique.
L'énonciateur (la personne qui s'exprime), produit un énoncé (ce qui est dit ou écrit) à un destinataire, à un moment et dans un lieu donné. (Qui parle ? à qui ? où ? quand ?)
Si la situation d'énonciation a besoin d'être clairement définie, c'est à dire s'il est nécessaire de comprendre qui sont les personnes, le lieu, le moment de la situation pour comprendre le texte, alors l'énoncé est ancré dans la situation d'énonciation.
Si la situation d'énonciation n'a pas besoin d'être clairement définie, s'il n'est pas nécessaire de savoir qui est l'énonciateur, où il se trouve, le moment où il s'exprime pour comprendre l'énoncé, alors l'énoncé est coupé de la situation d'énonciation ( aucune trace de l'énonciateur ).

Enoncé

Exemples

Indices personnels

Indicateurs de temps et de lieu

Temps des verbes

Modalisateurs (indices de sentiments et de jugements de l'énonciateur)

Enoncé ancré dans la situation d'énonciation

Lettre,
Récit à la première personne,
Journal intime,
Dialogue,
Autobiographie

-Pronoms personnels et possessifs de la première et 2ème personne (Je, me, moi, tu, vous, le mien, le vôtre…)
-Déterminant possessifs de la 1ère et 2ème personne (mon, vos…) = déictiques*

(près d') ici, dans cette pièce, dehors, aujourd'hui,
Hier, demain, dans un an

= déictiques*

Présent d'énonciation, passé composé, futur, imparfait…

-Adverbes : sans doute, certainement, peut-être, absolument
- Verbes : croire, douter, ignorer, pouvoir…
- Adjectifs péjoratifs ou mélioratifs

Enoncé coupé de la situation d'énonciation

Récit (à la 3ème personne surtout

Pronoms personnels de la 3ème personne :
Elle(s), il(s), eux, leur..

(non loin de) là, dans sa chambre, à l'extérieur, ce jour-là
La veille, le lendemain, un an après.

Passé simple, imparfait
Présent de narration ou de vérité générale.

* déictiques = pronoms personnels, adverbes qui marquent la présence du narrateur.

Il est rare qu'un texte soit ancré ou coupé de la situation d'énonciation du début à la fin. Généralement, un texte mélange les deux types d'énoncés.
La 3ème personne peut se trouver aussi dans l'énoncé ancré. (Ex : dans une lettre, il est toujours possible de parler de quelqu'un d'autre que de soi ; dans ce cas, on utilise la 3ème personne.)
Un texte narratif à la première personne peut parfois être aussi coupé de la situation d'énonciation (ex : le narrateur raconte une histoire dont il a été le personnage, sans relation avec le moment de l'énonciation)
Un énoncé ancré dans la situation d'énonciation peut se trouver intercalé dans un énoncé coupé de la situation d'énonciation (c'est le cas des dialogues)
Ex : Oswald regarda fixement Corinne à ces mots ; elle baissa les yeux et se tut. Lord Nelvil lui répondit : « Je ferai ce que vous m'ordonnez ». Et il partit. (La phrase en caractère gras est ancrée dans la situation d'énonciation mais elle est insérée dans un énoncé coupé de la situation d'énonciation).

  • L'énoncé ancré rend plus présent, plus proche au lecteur les événements racontés

  • L'énoncé coupé marque la distance et propose une lecture objective (sans indices de sentiments et de jugements de l'énonciateur)



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +