sujets de production écrite autour d'antigone.

 Par ELMALEK HOUDA  (?)  [msg envoyés : 76le 20-05-12 à 22:51  Lu :23824 fois
     
  
 accueil


-Voici une série de sujets de production écrite , autour de la pièce d'Antigone, que je propose dans le cadre de la préparation à l'examen régional.J'aimerais bien avoir l'avis des collègues.J'espère aussi qu'il y aura matière à réfléchir et à rédiger ces énoncés.
-Sujet:1
-Les idées qu'exprime la nourrice en ce qui concerne les filles, le mariage...vous semblent-elles périmées ou toujours valables? Justifiez votre point de vue.
-Sujet:2
-"Il ya des fois ou il ne faut pas trop réfléchir." Partagez-vous cette opinion? Pourquoi?
-Sujet:3
-Quelles sont, selon vous, les valeurs sur lesquelles se fonde la notion du devoir? Ces valeurs sont-elles les mémes pour tous, ou diffèrnt-elles selon les situations et les catégories sociales?
-sujet:4
-"Il faut faire ce que l'on peut méme si c'est absurde."
-Que pensez-vous de cette valeur morale?
-Sujet:5
-Sensibilité et pouvoir sont-ils incompatibles?(le pouvoir peut ne pas étre le pouvoir politique.)
-Sujet:6
-La politique vous semble-t-elle nécessairement une cuisine, comme l'affaire de Créon? Les peuples exigent-ils toujours des héros à admirer et des traitres, des crapules à exécrer?
-Sujet:7
-"J'aurais fait comme toi à vingt ans"
-La générosité, l'enthousiasme disparissent-ils fatalement avec la jeunesse?
-Sujet:8
-Dans quelles circonstances avez-vous pu ressentir le besoin de communiquer avec les autres(parents,amis ou méme étrangers)?
-Sujet:9
-Pensez-vous, pour votre part, qu'il" vaudrait mieux ne jamais devenir grand", c'est-à-dire, selon l'auteur, qu'il vaudrait ne jamais prendre conscience de certaines réalités?
Merci.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Deux conceptions de la vie.
  Langue- l'antithèse- antigone
  Tous les messages de ELMALEK HOUDA


 Réponse N°1 21688

Un très bon travail.
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 21-05-12 à 13:28



Premièrement, je vous félicite madame ELMALEK HOUDA. C'est un très bon travail.

Le choix des sujets est pertinent: cela montre que vous travaillez à fond les textes que vous proposez à vos élèves et que les thèmes que vous abordez sont à même de développer leur esprit critique. Vos élèves trouveront certainement des choses à dire lorsque les occasions se présentent.

Il y'a pourtant une petite remarque: il serait encore plus bénéfique si vous donniez des consignes précises afin que l'élève sache ce qu'on attend précisément de lui.

Un exemple:

-Sujet:7

"J'aurais fait comme toi à vingt ans"

-La générosité, l'enthousiasme disparissent-ils fatalement avec la jeunesse?

Consigne:

Sous forme d'un paragraphe argumentatif, répondez à cette question en justifiant votre point de vue.

Ou

Sous forme d'un dialogue argumenté, présentez deux points de vue opposés sur cette question, en donnant une synthèse qui exprime le vôtre.

Ou

Sous forme d'un écrit structuré et argumenté, donnez votre point de vue. Utilisez les connecteurs d'organisation et les liens logiques.

Ou

Partagiez-vous ce point de vue ou non? Dites pourquoi les gens perdent de leur sensibilité, étant avancé en âge et quels conseils leur donniez-vous...

Voilà les quelques consignes qui peuvent encore augmenter le rapport de contrat qu'on peut établir avec ses élèves.

Je vous félicite encore une fois pour le travail et merci pour le partage.





 Réponse N°2 21689

remarque
  Par   Samira Yassine  (CSle 21-05-12 à 14:41



je vous remercie Mme Houda pour la proposition de ces sujets. Cependant le sujet 5 est un peu trop difficile pour les élèves de 1ère année. Par ailleurs , le sujet 8 est plutôt narratif, sinon il vaudrait mieux les guider à travers des consigne bieb précises.

Mes remerciements





 Réponse N°3 21692

Merci pour le partage
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 21-05-12 à 20:57



Une diversité de sujets abordant différents thèmes d'Antigone.

Ce qui manque c'est la consigne..Il faut préciser à l'élève ce qui est attendu de lui. M. Rachid l'a pertinemment souligné. Il a même proposé des exemples de consignes.

Je suis d'accord avec Mme Samira: certains sujets me semblent inaccessibles aux élèves. Je pense qu'ils sont d'ordre philosophique. Les élèves n'ont pas le "bagage" pour les traiter.





 Réponse N°4 21698

Merci.
  Par   ELMALEK HOUDA  (CSle 22-05-12 à 00:26



Merci chers collègues pour vos remarques pertinentes.

Mr Idoubiya, cette éloge enthousiaste venant de vous, une personne aussi dynamique, aussi polyvalente, aussi professionnelle m'honore sincèrement et les consignes que vous proposez peuvent étre aussi utiles que bénéfiques dans la mesure ou elles faciliteront encore mieux le contact comme vous venez de le souligner et je m'en rends compte.

Pour votre remarque,Mme Yassine, vous trouvez que le sujet:5 est un peu trop difficile, je ne sais pas si vous avez remarqué la phrase ( ), je pense qu'elle a pour role d'éclaircir un peu mieux le sujet. Mais je crois surtout que c'est d'abord une question d'entrainement.Des élèves initiés à ce genre d'exercice (point de vue, argumentation...) n'auraient aucun mal à composer de tels sujets en rapport, bien sur, avec les thèmes et les textes étudiés. Pour le sujet 8, moi j'ai pensé au coté analytique de la question.





 Réponse N°5 21699

Argumenter n'est pas théoriser.
  Par   Adi Lachgar  (CSle 22-05-12 à 08:08



Merci pour le partage chère collègue.

Voilà des sujets clairs où le renvoi à l'oeuvre n'est pas là que pour faire"joli." Toutefois, ils m'interpellent par leur niveau d'exigence. Ce n'est pas un reproche que je vous fais-puisqu'on me l'a souvent fait, mais des sujets sur les notions de devoir,sur la compatibilité entre pouvoir et sensibilité, la cuisine politique, peuvent facilement paraître difficile et relevant plus de la dissertation philosophique que de la composition française. Vous me direz, et alors? Je vous répondrez, non, rien! Je ne saurais trop vous dire où s'arrête le "littéraire" et où commencer le philosophique. Je ne sais même pas s'il est possible de les séparer. Ce n'est donc qu'une impression? Une vue de l'esprit? Une excuse pour justifier notre incapacité à répondre à une question?

Là non plus, je ne suis pas complètement convaincu.

Prenons l'exemple sur les valeurs qui fondent le devoir. Je pose comme postulat

que le devoir est une valeur fondée sur d'autres valeurs. Première difficulté: quelles sont donc ces valeurs fondamentales et fondatrices du devoir? Deuxième difficulté: S'agit-t-il d'abstractions du même acabit que le devoir où d'institutions du type religion et famille? Troisième difficulté: Se prononcer sur la valeur de ces valeurs selon la catégorie sociale et les situations.

J'en arrive à la conclusion que nous demandons à l'élève un effort de conceptualisation, un effort de théorisation, et un effort d'abstraction assez poussés. La question n'est pas alors de savoir s'il en est capable ou pas, mais de savoir si notre cours de FRANÇAIS et, accessoirement, de littérature, justifie une telle demande. Il faut supposer, en effet, que la question du devoir a été traitée, non à l'occasion d'un petit extrait, mais de manière problématique, à différents niveaux, selon plusieurs points de vue et en référence à des théories philosophiques.

Le problème n'est donc pas de "limiter" la dimension philosophique des sujets, mais de préciser nos attentes en termes d'opérations intellectuelles. Que suis-je en droit d'attendre de l'élève à ce niveau des études et en prenant en considération les programmes, les orientations, le travail réel? Suis-je capable de concevoir en consignes d'écriture claires mon questionnement? Suis-je moi-même capable de répondre à mes questions, non de manière intuitive et improvisée, mais comme attendu de l'élève, de manière artisanale, en analysant le sujet et en le rédigeant entièrement?

Voici quelques considération qui m'ont amené personnellement à partir de l'idée du produit fini (ce que j'attends de l'élève) pour concevoir mes sujets de production écrite qui ne sont pas, d'ailleurs, exclusivement argumentatifs. Remarquez, par exemple, que si le sujet sur le devoir est conçu sous forme de lettre à un ami, ou un père absent, à un mère indigne, il devient tout de suite moins "élitiste", moins exclusif et ce que l'élève aurait à théoriser est tout simplement décrit.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +