Sujet d'examen blanc ( besoin de correction ! )

 Par Mansouri Othmane  (?)  [msg envoyés : 5le 09-06-12 à 12:45  Lu :3259 fois
     
  
 accueil


DE nos jours, les relations sociales sont devenues de plus en plus fondées sur le comportement des individus. Ainsi, une bonne personne, à l'oeil de la société, est quelqu'un qui ne blesse pas ses concitoyens. Or, certaines personnes trouvent encore du plaisir à dire du mal des autres.
Il est communément admis que personne n'est parfait. De ce fait, les personnes qui disent du mal des autres, oublient, à un certain degré leurs propres défauts. En effet, nul ne peut justifier un tel acte puisque ces gens n'ont rien à gagner en critiquant les autres. Aussi, dire du mal des autres, à leur insu en particulier, s'avère un fait enfantin, puéril, voire lâche. Toutefois, la plupart des individus dont on se moque en évoquant leurs défauts, sont des personnes qui ont réussi leurs vies et occupent des statuts sociaux considérables. Par conséquent, on leur en veut pour leur gloire, et non qu'on les critique pour leur défauts. Ceci dit, pourquoi dit-on du mal de personnes qui ne font rien en contrepartie ?
Les personnes qui trouvent ce malin plaisir prétendent que ce comportement est une façon de se distraire, de tuer le temps. Selon eux, critiquer les autres est indispensable dans la mesure ou/ cela constitue une occupation, un sujet de bavardages, entre autres. Malheureusement, ces gens se montrent indifférents ne se souciant pas des conséquences de leurs actes sur leur entourage. A vrai dire de tels faits sont susceptibles d'influencer négativement leurs connaissances. Autrement dit, ces derniers se sentent toujours inférieurs et sans la moindre importance puisque l'Homme est de nature sociable et a, le plus souvent, besoin du respect et de l'appréciation de l'Autre. Dans ce cas, l'Autre est un facteur nuisible à la personnalité de l'individu, et ce parce qu'il ne fait que détruire le moral et sous-estimer tout exploit. Les gens qui se divertissent en évoquant du mal des autres s'attardent sur les défauts, critiquent les méfaits, ne voient ainsi que le petit point noir sur un arrière plan blanc plein, cependant, de gloires, d'exploits, de qualités et de bienfaits.
A un autre niveau, notre religion interdit ce comportement non-civilisé en vue de freiner la prolifération des rancunes entres musulmans, ou plutôt entre les hommes en général. Par ailleurs, l'Islam considère ce comportement un crime condamnable et compare ceux qui disent du mal des autres à leur insu, dans le Saint Coran, à des cannibals.
Bref, je pense qu'il n'est aucunement bien d'avoir du plaisir à blesser les autres en disant du mal d'eux. C'est pour cela que tout le monde est appelé à éviter ce fait et conseiller les autres de faire de même afin de renforcer les relations sociales et les bâtir sur une fondation de fraternité et de respect.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 23365

Bon courage Othmane
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-06-12 à 13:44



Comme convenu, je ne corrigerai pas vos "examens blancs" mais je ferai des appréciations en privé. C'est Mme B. F qui s'en charge. Normalement vos copies sont anonymes et voilà que vos noms accompagnent votre travail. :-) mais elle est tellement occupée qu'elle ne se connectera pas.

Je souhaite voir un collègue te corriger ton devoir.

Bon courage dans tes préparations.





 Réponse N°2 23371

Félicitations
  Par   Sassine FatimaEzzahrae  (CSle 09-06-12 à 15:33



Je te félicite cher camarade, ton sujet est épatant. Nshae Lah tu feras de même le jour de l'examen régional, conne continuation !





 Réponse N°3 23374

Une correction d'un autre prof me serai utile ...
  Par   Mansouri Othmane  (CSle 09-06-12 à 16:08



Merci, Mme :) Or, encore une fois un mauvais usage du connecteur " Aussi " !

--> Aussi, dire du mal des autres, à leur insu en particulier, s'avère-t-il un fait enfantin, puéril, voire lâche.*





 Réponse N°4 23377

Quelques remarques
  Par   Adi Lachgar  (CSle 09-06-12 à 16:16



Vous avez certainement une maîtrise louable de la langue, avec beaucoup de facilité dans l'expression. C'est dommage que vous ne mettiez pas à profit ces atouts pour débarrasser votre écriture de ce côté "trop scolaire."

Vous mettez des liens logiques partout. Ils sont bien placés, mais ils ne sont pas nécessaires. Rappelez-vous qu'un articulateur ne crée pas la relation logique; il ne fait que la souligner. Vous pouvez vous référer à un post intitulé "Entraînement à la production écrite" pour approfondir la question.

Vous devriez apporter un soin tout particulier à l'introduction et à la conclusion. Elles me paraissent un peu trop artificielles. Rappelez-vous que les expressions "en guise de conclusion", "pour conclure", "bref" ne sont utilisée qu'à l'oral. La conclusion écrite doit arriver naturellement, se faire pressentir par la progression du développement.

Attention également au sens: le lecteur ne doit faire aucun effort. C'est vous qui lui dites tout. Quand vous écrivez "DE nos jours, les relations sociales sont devenues de plus en plus fondées sur le comportement des individus", vous ne traduisez pas parfaitement votre idée. D'abord parce cela a toujours été le cas, pas seulement de nos jours. Ensuite, l'idée que le comportement des individus fonde les relation sociales est une lapalissade (un truisme, une évidence, une tautologie). Votre idée portrait plutôt sur la qualité de ces relations.

Je salue l'effort de construction que vous avez fourni et vous engage à beaucoup lire pour vous débarrasser de non-style scolaire.





 Réponse N°5 23378

Un grand merci :)
  Par   Mansouri Othmane  (CSle 09-06-12 à 16:33



Merci Mr Lagare :) vos remarques sont vraiment très pertinentes ! seulement, est-ce un défaut un tel style ( je parle du développement puisque vous n'aimez pas l'introduction ni la conclusion ) . Et, si vous voulez bien m'accorder une note ! Ce serai plus bénéfique pour moi :)

Merci encore une fois !





 Réponse N°6 23379

Remarque
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-06-12 à 16:37



Je tiens , tout d'abord , à vous remercier M lagare pour votre correction.

Je voudrais juste faire une remarque : Tout à l'heure M oamri a fait la remarque à FZ sassine "De même, la mobilisation des liens logiques est absente. " J'ai tout de suite pensé à votre post sur la production écrite que j'ai suivi et que malheureusement vous n'avez pas fini.

Vous êtes pour l'absence de connecteurs logiques alors que dans les éléments de réponse , on accorde un nombre de point à la cohérence textuelle insistant sur l'emploi adéquat des connecteurs. Par ailleurs, on a toujours conseillé à nos élèves l'emploi de certains connecteurs que vous venez de jugez appartenant à l'oral.

Je plains nos pauvres élèves, personnellement, je suis déboussolée vu la divergence des points de vue à ce sujet.

Merci beaucoup ,cher ami, M Lagare.





 Réponse N°7 23380

Didactique...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 17:49



Même si je suis très occupé, je donne une certaine version des choses:

1- Concernant, la note:

- Au niveau de l'évaluation formative/formatrice, je ne donnerais jamais 10/10 pour un élève, même s'il se démarque de tous les élèves...Car, comme son nom l'indique: c'est une évaluation qui permet à l'élève de se former, donc de continuer à se développer et à se perfectionner...

- Au niveau de l'évaluation sommative, certificative et critérière, je mesure la note en fonction des exigences de compétence demandées: une note pour le niveau lycée qualifiant ne sera pas la même pour les taupins ou les agrégatifs... Une copie, comme celle que je venais de corriger hier, en la comparant avec le niveau réel de nos élèves, mérite 16/10! Car, il n'y a même pas une possibilité de comparaison entre cette copie et celles qu'on corrige lors des examens!

2- Concernant les remarques formulées par nos chers collègues:

- Pour M Adi, il focalise son attention sur trois éléments:

Un: l'utilisation scolaire des liens logiques: pourquoi? Mais parce que déjà il ne s'adresse pas à un élève scolaire - type que nous connaissons tous(tes)! - Nos élèves ne savent pas différencier la cause de la conséquence! Les utiliser est une autre affaire! M. Adi parle et s’adresse à un type d'élèves qui maîtrisent beaucoup de compétences... Maintenant, la finition et la subtilité reste à développer. Un élève qui maîtrise l'emploie des liens logiques de façon concrète, doit savoir les utiliser de façon implicite!

Deux: Même remarque pour la finition de l’introduction et la conclusion: M. Adi parle de dissertation, dont la degré d'exigence dépasse largement celui du lycée qualifiant: mais M.Adi trouve un élève brillant devant lui et corrige une copie rembarquement bien écrire: en fonction toujours du niveau des élèves et des compétences exigées...!

Trois: Même remarque concernant la qualité de l'expression et ce qu'elle exige en terme de finesse: dans le style et dans l'art de manier/ manipuler le mot...

Remarque:

- L'appréciation et la note à attribuer: je suis pour une très et large tolérance/ compréhension pour les copies que je trouve bien organisées, traitant du sujet et possédant des qualités. Cette note distingue l'élève qui a travaillé toute sa vie scolaire pour épouser une nouvelle formation. La note que je donne est un stimulant pour pousser encore et encore l'élève à fournir plus d'effort: Cette note déterminera un avenir: c'est grave de priver un élève studieux d'une note largement méritée en fonction toujours de ses pairs...

- Pour Madame Yassine, madame sarah abdellaoui et M. Omari, certaines remarques sont également valables.





 Réponse N°8 23381

Pour Mansouri Othmane
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 17:51



Je corrigerai votre copie en vous formulant des remarques et une appréciation et une note dès que j'aurai un peu de temps...

C'est promis.





 Réponse N°9 23385

Aussi.....
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-06-12 à 20:23



Mon cher Othmane, bien au contraire, si j'ai bien compris, ton emploi d'aussi est correct, on ne remarque pas qu'il s'agit d'une addition. hhhh

Je viens de récolter les impressions de Mme B F. Elle est très satisfaite de votre travail, je parle de toute la classe. Elle m'a dit que vous aurez des notes bien meilleures, à l'examen régional, sachant qu'elle a été bien sévère, le texte était difficile à travailler et pourtant les notes étaient vraiment bonnes.

J'en suis ravie parce que ce matin, j'ai eu une mauvaise surprise mais je ne me laisserai jamais surprendre , vous êtes les meilleurs, j'ai une grande confiance en vous tous. bravo.

Je vous souhaite bon courge dans vos préparations et bonne chance dans vos examens.





 Réponse N°10 23386

Re
  Par   Adi Lachgar  (CSle 09-06-12 à 21:09



Salut à tous.

Mme Samira: le post sur l'entraînement à la production est bien achevé. J'ai juste contracté les deux derniers points.

Si Rachid: bien vu! Mes remarques s'adressent à un élèves qui a des capacités réelles. Il doit bénéficier d'un suivi particulier.

Quant à la question des circulateurs, j'en parle parce qu'elle m'occasionne pas mal de désagréments en classe. Certains enseignants, au lieu d'enseigner le raisonnement logique, font comprendre, indirectement, aux élèves, qu'il suffit de mettre des connecteurs à chaque début de phrase pour avoir une progression logique. Le connecteur logique doit tirer sa légétimité de l'idée, non l'inverse. Nous voyons des élèves qui, après avoir écrit "en effet" commencent à chercher l'idée à développer. C'est complètement débile, d'autant plus, que ce fameux "en effet"est meilleur en milieu de phrase qu'en son début. Il casse moins l'ambiance.

Othmane:

Si, dans cette phrase "Aussi, dire du mal des autres, à leur insu en particulier, s'avère un fait enfantin, puéril, voire lâche." le mot "aussi" est utilisé pour exprimer l'addition, alors il est maladroit. Tu ne devrais le mettre en début de phrase que pour exprimer la conséquence,avec, obligatoirement, l'inversion du sujet.

Exemple:

Dire du mal des autres, en leur absence, est un acte méprisable qui peut faire beaucoup de mal. Aussi, il est la source de beaucoup de disputes. (cet emploi e "aussi" est erroné)

Il faut dire/écrire:

Dire du mal des autres, en leur absence, est un acte méprisable qui peut faire beaucoup de mal. Il est aussi la source de beaucoup de disputes. (cet emploi e "aussi" est erroné)

Dans cette autre phrase"Dire du mal des autres, en leur absence, est un acte méprisable. Aussi faut-il éviter la médisance et les médisants." "aussi " exprime la conséquence.

*

Il y a aussi quelques maladresses d'expression dans le développement, mais sans gravité.

Bon courage.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +