Sujet d'examen blanc ( besoin de correction )

 Par Sassine FatimaEzzahrae  (?)  [msg envoyés : 34le 08-06-12 à 09:03  Lu :1094 fois
     
  
 accueil


Sujet d’examen blanc : Il y a des gens qui prennent un plaisir à dire du mal des autres, qu’est ce que vous en pensez ?
La réponse :
Il est de ces gens qui prennent un malin plaisir à déformer les événements et modifier la réalité se permettant souvent de dire du mal des gens. Leurs jugements péjoratifs échappent à leurs muselière se déferlent et tombent injustement et déraisonnablement sur ceux qui les entourent. Ces êtres vous les avez sûrement rencontrés sur votre parcours.. Voilà que surgit cette question et se fraie un chemin parmi toutes les autres qui heurtent les parois de ma caisse crânienne : Qu’est ce que ces être présentent réellement pour moi ?
Ces gens là, dont seule la vue me donne la nausée et dont les paroles me laissent un goût insupportable d’amertume sur la langue, je les dédaigne. Et si avec un peu de chance, il m’arrive d’être auditrice de leurs récits, j’ai pour seule échappatoire le regard fixé sur ma montre qui à force d’égrener les minutes me rassure qu’elle finirait bien par mettre terme à leurs histoires, ces histoires où rares sont les fois où j’ai obtenu une compatibilité entre ce qu’elles contiennent de données et ce qui s’est réellement passé. En effet ce n’est pas tout, il m’a également été donné d’être l’actrice principale dans certains de leurs récits. Ces derniers, m’ont souvent permis de savoir des vérités qui me concernent que j’ignorais, des actions que j’avais faites apparemment et dont je n’avais pas la moindre idée. Il y’a quelques temps, ces récits me laissaient debout le cœur à genou, ces récits il y’a bien longtemps me laissaient des ouragans de la catégorie 5 dans l’âme et des pluies diluviennes sur les joues. Les dégâts n’étaient pas chiffrables. Maintenant, à force de vivre à leur rythme j’ai pansé mes plaies et mes déchirures, ou plus simplement peut être mon système immunitaire est devenu inaccessible face à eux. Maintenant à force de vivre à leurs rythme je me suis finalement rendue à l’évidence : la vie de ces être se résument à courir derrière ce qu’ils racontent, ces êtres là essayent de prouver à eux-mêmes qu’ils sont meilleurs, il se bercent par cette illusion rassurante pour baigner dans le peu de plaisir qu’ils espèrent mais en réalité ils ne font qu’empirer la situation et rendre toute tentative de bien être illusoire.
Pour clore je pense qu’il ne faut prêter une attention aucune à ces gens là, ni à leurs récits, il faut vivre le présent, ce que je veux dire est simple : Pourquoi privilégier ce qui n’existe pas au détriment de tout ce qui est là ?!

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  57 kilos de peine
  La tasse de thé de papa ..
  Tous les messages de Sassine FatimaEzzahrae


 Réponse N°1 23333

Correction et commentaire...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 00:49



Nb- Attendez dix minutes...



Sujet d’examen blanc : Il y a des gens qui prennent un plaisir à dire du mal des autres, qu’est ce que vous en pensez ?


La réponse :




Il est de ces gens qui prennent un malin plaisir à déformer les événements et modifier la réalité, se permettant souvent de dire du mal des gens. Leurs jugements péjoratifs échappent à leurs muselière,  se déferlent et tombent injustement et déraisonnablement sur ceux qui les entourent. Ces êtres vous les avez sûrement rencontrés sur votre parcours.. Voilà que surgit cette question et se fraie un chemin parmi toutes les autres qui heurtent les parois de ma caisse crânienne : Qu’est ce que ces être présentent réellement pour moi ?




Ces gens là, dont seule la vue me donne la nausée et dont les paroles me laissent un goût insupportable d’amertume sur la langue, je les dédaigne. Et si avec un peu de chance, il m’arrive d’être auditrice de leurs récits, j’ai pour seule échappatoire le regard fixé sur ma montre qui,  à force d’égrener les minutes,  me rassure qu’elle finirait bien par mettre terme à leurs histoires... Ces histoires où rares sont les fois/ moments où j’ai obtenu une compatibilité entre ce qu’elles contiennent de données et ce qui s’est réellement passé. En effet, ce n’est pas tout, il m’a également été donné d’être l’actrice principale dans certains de leurs récits. Ces derniers, m’ont souvent permis de savoir des vérités qui me concernent que j’ignorais, des actions que j’avais faites apparemment et dont je n’avais pas la moindre idée. Il y’a quelques temps, ces récits me laissaient debout le cœur à genou! Ces récits,  il y’a bien longtemps me laissaient des ouragans de la catégorie 5 dans l’âme et des pluies diluviennes sur les joues. Les dégâts n’étaient pas chiffrables. Maintenant, à force de vivre à leur rythme,  j’ai pansé mes plaies et mes déchirures, ou plus simplement peut être mon système immunitaire est devenu inaccessible face à eux. Maintenant,  à force de vivre à leurs rythme je me suis finalement rendue à l’évidence : la vie de ces être(s) se résument à courir derrière ce qu’ils racontent, ces êtres là essayent de prouver à eux-mêmes qu’ils sont meilleurs, il(s)  se bercent par cette illusion rassurante pour baigner dans le peu de plaisir qu’ils espèrent, mais en réalité, ils ne font qu’empirer la situation et rendre toute tentative de bien être illusoire.



Pour clore/ terminer, je pense qu’il ne faut prêter une attention aucune à ces gens là, ni à leurs récits. Il faut vivre le présent. Ce que je veux dire est simple : pourquoi privilégier ce qui n’existe pas au détriment de tout ce qui est là ?!


Remarques:


Au niveau méthodologique, vous avez opté pour une réflexion argumentée: appuyée par une cohérence et une cohésion remarquables: liens logiques et connecteurs d'organisation... utilisés correctement. 


Au niveau thématique: les idées avancées pour traiter le sujet montrent que vous avez de la sensibilité et de l'éducation: c'est très bien... L'éducation aux valeurs et au choix est acquis chez vous...


Au niveau de l'écriture: style et tournures phrastiques montrent que vous lisez beaucoup et que vous avez développé une manière aisée et élégante de vous exprimer. C'est aussi un très grand avantage en votre faveur.


NB- Les petites fautes relevées : tout le monde les commets. 


Dans l'ensemble: travail excellent, qui mérite: 10/10!


Félicitation donc...


NB- Si vous avez d'autres sujets à corriger, je serai prêt à le faire... 





 Réponse N°2 23336

Waouuh, MERCI INFINIMENT
  Par   Sassine FatimaEzzahrae  (CSle 09-06-12 à 01:23



Merci énormément M IDOUBYIA, je tacherai de ne plus re commettre les mêmes erreurs Nshae Allah !

En fait, vos remarques m'ont profondément soulagé vu qu'à un certain point je commençais à croire que c'était un "hors sujet"

P.S : haha j'ai jamais rêvé d'un 10/10 :D

Merci encore une fois !





 Réponse N°3 23337

Intelligente que tu es !
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-06-12 à 01:24



machère fazo, tu ne vas pas attendre les résultats et tu me permets de corriger ton travail sur le net, puisqu'on s'était mis d'accord de ne pas le corriger, moi, je ne pourrais me débarrasser de ma subjectivité. Mais sache ma chère f .Zohra, je suis fière d'avoir eu, cette année, une élève comme toi. J’espère que le reste des douze élèves de ta classe fera de même, et me permettra de ne plus m'inquiéter pour vous, puisque vous aurez de bons résultats au régional, tous, mes chers élèves, croyez-moi.

Alors Manal x 2, Khawla, othmane , Amine, Ayoub, Chaymae, Oumayma, Hind, Ilyes, et Réda, envoyez ,tous, vos productions ici , pour que je puisse, d'une part avoir une idée sur ce que vous avez écrit et d'autres part avoir une idée sur les appréciations des chers collègues sur votre travail.

Bon courage mes chers enfants, vous travaillerez bien à l'examen, ne vous inquiétez pas.

Je vous adore.





 Réponse N°4 23339

re
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 01:27



Alors, c'est une de vos élèves? Félicitation madame Yassine.





 Réponse N°5 23340

Merci M Idoubiya
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-06-12 à 01:28



Je vous remercie M Idoubiya pour vos encouragements pour les élèves de façon générale des années durant.

je remarque qu'à l'instar des années passées, nous allons nous lancer dans la correction des productions des chers élèves. M marocagreg nous rend la tâche bien plus facile , cette année, grâce à la mise à nos diposition de différentes couleurs et types d'écriture.

Merci Marocagreg.

je vous suis très reconnaissante pour la correction de mes chers élèves, dont F Zohra la philosophe de la classe. :-)





 Réponse N°6 23342

RE
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 01:32



Le plaisir est partagé: ce sont nos élèves, après tout.

Encore félicitation madame Yassine: votre travail se remarque.





 Réponse N°7 23343

Merci M Idoubiya.
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-06-12 à 01:33



Je ne pourrai m'approprier leur bon niveau. Ils sont de très bons élèves, une classe de sciences math de 12 élèves. Ce fut un plaisir de travailler avec eux cette année.

Si on pouvait avoir un effectif aussi réduit au public.

Ces élèves sont le fruit de leur travail sérieux, avec une scolarité pour la plus part au privé, depuis la maternelle jusqu'au lycée.

Que Dieu les protège et réalise leur rêves à avoir de très bons résultats au régional.

Mes remerciements les plus sincères cher ami.





 Réponse N°8 23344

re
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 01:35



Mes respects madame.





 Réponse N°9 23350

Parfait, mais...
  Par   OMARI Abdellatif  (Profle 09-06-12 à 09:12



Les éloges qu'a faits notre cher doyen Idoubia sur le style, l'écriture et les idées de notre chère studieuse élève Sassine sont justes. Mais une petite remarque: ou la citation du sujet est ambiguë ou notre studieuse élève est effectivement hors sujet.





 Réponse N°10 23351

re
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 09:42



Sujet d’examen blanc : Il y a des gens qui prennent un plaisir à dire du mal des autres, qu’est ce que vous en pensez ?

Bien sûr que l'énoncé du sujet est incomplet: car le libelle n'existe pas!

Libellés possibles:

- Sous forme d'un paragraphe argumentatif, donnez votre point de vue;

- Quels conseils donneriez-vous à ces gens pour qu'ils puissent changer d'attitude?

- Qu'est-ce que vous pensez de la calomnie? Répondez à cette questions en énumérant les méfauts de ce fléau social.

Voilà quelques pistes à suivre pour traiter un tel sujet.

Maintenant, revenant à la rédaction en question:

- Au niveau de l’introduction:

Il est de ces gens qui prennent un malin plaisir à déformer les événements et modifier la réalité, se permettant souvent de dire du mal des gens. Leurs jugements péjoratifs échappent à leurs muselière, se déferlent et tombent injustement et déraisonnablement sur ceux qui les entourent. Ces êtres vous les avez sûrement rencontrés sur votre parcours.. Voilà que surgit cette question et se fraie un chemin parmi toutes les autres qui heurtent les parois de ma caisse crânienne : Qu’est ce que ces être présentent réellement pour moi ?

Le canevas est respecté:

A- l'accroche du sujet: appeler le sujet : "Il est de ces gens qui prennent un malin plaisir à déformer les événements et modifier la réalité, se permettant souvent de dire du mal des gens. Leurs jugements péjoratifs échappent à leurs muselière, se déferlent et tombent injustement et déraisonnablement sur ceux qui les entourent. Ces êtres vous les avez sûrement rencontrés sur votre parcours.."

B- Annonce de la problématique: " Voilà que surgit cette question et se fraie un chemin parmi toutes les autres qui heurtent les parois de ma caisse crânienne : Qu’est ce que ces être présentent réellement pour moi ?"

Au niveau du développement:

Ces gens là, dont seule la vue me donne la nausée et dont les paroles me laissent un goût insupportable d’amertume sur la langue, je les dédaigne. Et si avec un peu de chance, il m’arrive d’être auditrice de leurs récits, j’ai pour seule échappatoire le regard fixé sur ma montre qui, à force d’égrener les minutes, me rassure qu’elle finirait bien par mettre terme à leurs histoires... Ces histoires où rares sont les fois/ moments où j’ai obtenu une compatibilité entre ce qu’elles contiennent de données et ce qui s’est réellement passé. En effet, ce n’est pas tout, il m’a également été donné d’être l’actrice principale dans certains de leurs récits. Ces derniers, m’ont souvent permis de savoir des vérités qui me concernent que j’ignorais, des actions que j’avais faites apparemment et dont je n’avais pas la moindre idée. Il y’a quelques temps, ces récits me laissaient debout le cœur à genou! Ces récits, il y’a bien longtemps me laissaient des ouragans de la catégorie 5 dans l’âme et des pluies diluviennes sur les joues. Les dégâts n’étaient pas chiffrables. Maintenant, à force de vivre à leur rythme, j’ai pansé mes plaies et mes déchirures, ou plus simplement peut être mon système immunitaire est devenu inaccessible face à eux. Maintenant, à force de vivre à leurs rythme je me suis finalement rendue à l’évidence : la vie de ces être(s) se résument à courir derrière ce qu’ils racontent, ces êtres là essayent de prouver à eux-mêmes qu’ils sont meilleurs, il(s) se bercent par cette illusion rassurante pour baigner dans le peu de plaisir qu’ils espèrent, mais en réalité, ils ne font qu’empirer la situation et rendre toute tentative de bien être illusoire.

- Ce développement est remarquable à plusieurs titres: tout y est!

** L'argumentation par le témoignage;

** L'argumentation par l'exemple;

** Le raisonnement inductif y est également...

- Au niveau de la conclusion:

Pour clore/ terminer, je pense qu’il ne faut prêter une attention aucune à ces gens là, ni à leurs récits. Il faut vivre le présent. Ce que je veux dire est simple : pourquoi privilégier ce qui n’existe pas au détriment de tout ce qui est là ?!

* Elle est aussi réussie car elle se termine sur l'aboutissement d'un raisonnement. On donne notre point de vue et on tire une conclusion...

NB- Tenons compte du niveau des élèves que nous connaissons, ce travail est logique, organisé et très structuré. Je suis d'accord qu'on peut le traiter de plusieurs façons différentes, mais cela reste toujours lié au libellé proposé.

Voilà cher Abdellatif mon point de vue sur cette question. Qu'est-ce que vous en pensez?

-





 Réponse N°11 23361

Mais...
  Par   OMARI Abdellatif  (Profle 09-06-12 à 13:13



    

Que l’écriture soit parfaite et que l’élève mérite toutes les félicitations et tous les encouragements soit ! De même on peut fermer les yeux sur la démarche qui est moins rigoureuse et que l’écriture compense. Mais le problème est comment doit-on interpréter le pronom personnel adverbial « en » dans « qu’est-ce que vous en pensez ? ». Le pronom remplace-t-il toute la citation ou remplace-t-il tout simplement un fragment de la citation, c’est-à dire « ces gens » de manière générale ? Dans le premier cas, le locuteur doit signaler le « quand », à quelle occasion (commérage, médisance…), il doit aussi expliquer le « comment » et le « pourquoi » de ce plaisir. Il ne suffit pas d‘imputer des jugements du début à la fin à tel point que ces jugements deviennent des opinions et non plus des arguments appuyés d’exemples. De même, la mobilisation des liens logiques est absente. L’élève, qui a des prédispositions à l’écriture, doit comprendre que dans l’essai ou la dissertation la démarche doit être rigoureuse, et qu’en CPGE, sa démarche serait, si non rejetée, du moins critiquée. Dans le second cas, le sujet semble demander à l’interlocuteur de n’émettre que des jugements, et c’est ce que l’élève a fait dans sa prestation, mais est-ce suffisant ? Un jugement, c’est l’idée par laquelle commence un paragraphe, et l’idée doit être appuyée d’arguments et d’exemples probants et de façon structurée.

    

Conclusion : Dans le premier cas, l’élève a laissé de côté une partie du sujet, dans le second cas, elle n’a pas dérogé, certes, au sujet, mais ses idées semblent donner lieu non pas à des arguments mais plutôt à des opinions.





 Réponse N°12 23362

Remerciement
  Par   Sassine FatimaEzzahrae  (CSle 09-06-12 à 13:25



Je tien d'abord à vous remercier tous, vous êtes entrain de me sauver la vie !

Et oui M. OMARI toutes vous n'êtes pas le seul à dire les remarques ci-dessus, donc vous avez largement raison !

Moi j'avais crue que le " en " se référait au sujet " ces gens" donc je commençais à donner mes opinions puisqu'il y'avait un clair " Qu'en pensez vous " dans le sujet !

D'une autre part, je vous prie de me venir en aide en ce qui est ambiguïté du sujet car on vient de me faire la même remarque, et je ne sais comment me débrouiller.

Mercii encore une fois à tout le monde, merci !





 Réponse N°13 23364

Remarque sur les liens logiques et les connecteurs...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 13:36



"Ces gens là, dont seule la vue me donne la nausée et dont les paroles me laissent un goût insupportable d’amertume sur la langue, je les dédaigne. Et si avec un peu de chance, il m’arrive d’être auditrice de leurs récits, j’ai pour seule échappatoire le regard fixé sur ma montre qui, à force d’égrener les minutes, me rassure qu’elle finirait bien par mettre terme à leurs histoires... Ces histoires où rares sont les fois/ moments où j’ai obtenu une compatibilité entre ce qu’elles contiennent de données et ce qui s’est réellement passé. En effet, ce n’est pas tout, il m’a également été donné d’être l’actrice principale dans certains de leurs récits. Ces derniers, m’ont souvent permis de savoir des vérités qui me concernent que j’ignorais, des actions que j’avais faites apparemment et dont je n’avais pas la moindre idée. Il y’a quelques temps, ces récits me laissaient debout le cœur à genou! Ces récits, il y’a bien longtemps me laissaient des ouragans de la catégorie 5 dans l’âme et des pluies diluviennes sur les joues. Les dégâts n’étaient pas chiffrables. Maintenant, à force de vivre à leur rythme, j’ai pansé mes plaies et mes déchirures, ou plus simplement peut être mon système immunitaire est devenu inaccessible face à eux. Maintenant, à force de vivre à leurs rythme je me suis finalement rendue à l’évidence : la vie de ces être(s) se résument à courir derrière ce qu’ils racontent, ces êtres là essayent de prouver à eux-mêmes qu’ils sont meilleurs, il(s) se bercent par cette illusion rassurante pour baigner dans le peu de plaisir qu’ils espèrent, mais en réalité, ils ne font qu’empirer la situation et rendre toute tentative de bien être illusoire."



----- Les connecteurs d'organisation;


----- Les liens logiques explicites;


Les rapports logiques implicites: "Ces gens là, dont seule la vue me donne la nausée et dont les paroles me laissent un goût insupportable d’amertume sur la langue, je les dédaigne." = 


Lien logique explicite: Je dédaigne ces gens là et leur seule vue me donne de la nausée car leurs paroles me laissent un goût insupportable d’amertume sur la langue."














 Réponse N°14 23366

Les arguments...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 14:14



Ces gens là, dont seule la vue me donne la nausée et dont les paroles me laissent un goût insupportable d’amertume sur la langue, je les dédaigne. Et si avec un peu de chance, il m’arrive d’être auditrice de leurs récits, j’ai pour seule échappatoire le regard fixé sur ma montre qui, à force d’égrener les minutes, me rassure qu’elle finirait bien par mettre terme à leurs histoires... Ces histoires où rares sont les fois/ moments où j’ai obtenu une compatibilité entre ce qu’elles contiennent de données et ce qui s’est réellement passé. En effet, ce n’est pas tout, il m’a également été donné d’être l’actrice principale dans certains de leurs récits. Ces derniers, m’ont souvent permis de savoir des vérités qui me concernent que j’ignorais, des actions que j’avais faites apparemment et dont je n’avais pas la moindre idée. Il y’a quelques temps, ces récits me laissaient debout le cœur à genou! Ces récits, il y’a bien longtemps me laissaient des ouragans de la catégorie 5 dans l’âme et des pluies diluviennes sur les joues. Les dégâts n’étaient pas chiffrables. Maintenant, à force de vivre à leur rythme, j’ai pansé mes plaies et mes déchirures, ou plus simplement peut être mon système immunitaire est devenu inaccessible face à eux. Maintenant, à force de vivre à leurs rythme je me suis finalement rendue à l’évidence : la vie de ces être(s) se résument à courir derrière ce qu’ils racontent, ces êtres là essayent de prouver à eux-mêmes qu’ils sont meilleurs, il(s) se bercent par cette illusion rassurante pour baigner dans le peu de plaisir qu’ils espèrent, mais en réalité, ils ne font qu’empirer la situation et rendre toute tentative de bien être illusoire.



- Il d'agit donc d'un raisonnement développé, qui utilise le témoignage:  "il m’a également été donné d’être l’actrice principale dans certains de leurs récits."




 Réponse N°15 23367

Analyse du sujet.
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 14:25



Sujet d’examen blanc : Il y a des gens qui prennent un plaisir à dire du mal des autres, qu’est ce que vous en pensez ?

"Le pronom remplace-t-il toute la citation ou remplace-t-il tout simplement un fragment de la citation, c’est-à dire « ces gens » de manière générale ?"

Analyse du sujet: 


1- Rapports: les "gens" et les "autres";


2- "Plaisir": système des valeurs;


3- Point de vue relatif à ce système des valeurs.


On pourrait utiliser le plan analytique: expliquer et justifier existence d'une tel phénomène: la médisance... 






 Réponse N°16 23368

Le libellé...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-06-12 à 14:35



Dans le premier cas, le locuteur doit signaler le « quand », à quelle occasion (commérage, médisance…), il doit aussi expliquer le « comment » et le « pourquoi » de ce plaisir.



Les précisions autour des circonstances doivent êtres indiquées dans le libellé. Dans ce cas précis, il y'a absence de ce libellé qui permet au candidat de suivre le chemin qui lui a été tracé. Puisque le chemin n'est pas tracé d'avance, il y'a donc une certaine liberté au niveau du parcours suivi... 


 Libellés possibles:


 - Dites pour quelles raisons les gens utilisent-ils la calomnie et la médisance? 


 - Comment pourriez-vous expliquer ce phénomène? Etes-vous d'accord avec un tel comportement sociale?


- Etes-vous victime d'un tel comportement venant des autres? Comment réagissez-vous face à ce genre comportement?




 Réponse N°17 23370

Oups ..
  Par   Sassine FatimaEzzahrae  (CSle 09-06-12 à 15:30



Je ne sais pas pourquoi mon commentaire n'a pas été publié, bref je tiens à remercier M Idoubiya du fond du coeur. Merci pour la lecture, la correction et les remarques. Merci infiniment pour vos efforts, vous m'avez encouragé. Et Merci à tous les membres du site pour les efforts colossaux que vous faites avec tous les élèves, nous vous sommes reconnaissants !





 Réponse N°18 23372

Reconnaissance
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-06-12 à 16:07



Je ne saurai vous exprimer toute ma reconnaissance et toute ma gratitude, M idoubiya, pour votre grand dévouement à votre profession , à tous les élèves, les vôtres et les nôtres. Merci.

J'aimerais juste préciser qu'on ne pourrait voir deux possiblités dans la compréhension du sujet puisque le pronon "en " ne pourrait remplacer les personnes, pronom qui désignerait plutôt l'inanimé. Le sujet est clair et Melle Sassine a publié sa production parce que malgré le bon niveau qu'elle a différemment à la quasi totalité de nos élèves du public, elle avait quand même remarqué qu'il y avait peut être un hors sujet.

personnellement, je ne crois pas en le "hors sujet" pour les élèves du lycée. Quand je me tue à tenter vainement de tirer une phrase correcte de la cervelle de certains élèves, je ne peux que me réjouir de lire du français , du bon français. Certes Fzohra s'est intéressée plus au côté réaction personnelle négligeant un peu le sujet mais qu'est que le sujet?

parlant toujours de nos élèves du lycée, le sujet ce n'est qu'un prétexte pour avoir une idée sur le niveau en français de l'élève. On ne parle pas des taupins ni des agrégatifs. On parle d'élèves qui maitrisent les règles lgrammaticales , qui varient les termes , qui s'expriment correctement...D'ailleurs dans les élèments du barème , on accorde un certains nombre de points au respect de la consigne , que faire alors du reste des points à juger.

ce sujet nous mène à parler de la subjectivité du correcteur, c'est pour cela que nos élèves craignent toujours pour leurs copies , qui va les corriger, ce n'est pas une matière des sciences exactes alors chacun verra les choses à sa façon.

Personnellement, et avec mon respect pour tous les collègues, je n'hésiterai pas à lui donner 8/10 , je lui enlèverai deux points pour non respect total de la consigne. J'ajouterai que j'y crois, moi, à la relativité alors la note accordée cette copie dépendra du niveau général de nos élèves aussi bien que celui de l'élève placée devant elle, le jour de l'examen.

Merci encore M idoubiya pour le mal que vous vous êtes donné à corriger et défendre la copie de cette élève.

Tout cela me rappelle le débat d'il y a deux ans sur la note à accorder à l'élève 10/10 que je refusais d'accepter, je me rappelle que j'étais la seule à être conte :-)

Mes respects.





 Réponse N°19 23376

Plaidoirie
  Par   OMARI Abdellatif  (Profle 09-06-12 à 16:08



Vous vous défendez bien cher ami, d'accord, donnons lui 10/10





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +