Structure du développemet (suite 1)

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 07-03-13 à 21:03  Lu :850 fois
     
  
 accueil


Le but du développement est de présenter les idées, les arguments et les preuves qui appuient l’hypothèse de travail de manière convaincante, et d’organiser cette information dans une structure logique et cohérente.
Le développement comporte trois éléments principaux :
Les idées principales sont les arguments qui appuient directement l’hypothèse de travail de manière claire et logique. Ensemble, les idées principales organisent le développement et constituent la base de l’argumentation.
Les idées secondaires sont des arguments un peu plus pointus qui appuient directement les idées principales et qui offrent une toile de fond pour les preuves qui seront utilisées.
Les preuves sont l’information tirée des sources qui justifie les arguments présentés dans les idées secondaires en utilisant des éléments concrets et basés sur des faits.
Formule selon la taille du sujet :
Hypothèse +2(3) Idées Principales+ 3 idées secondaires pour chaque idée principale +2 preuves pour chaque idée secondaire.
Nous aurons ainsi : 1H+3IP+9IS+18P
A- Les idées principales :
1- Bâtir les idées principales
Les idées principales doivent posséder les caractéristiques suivantes :
Avoir un lien direct et clair avec l’hypothèse de travail
Les idées principales doivent avoir un rapport clair avec l’hypothèse, et ne devraient contenir que l’information qui est en lien direct avec cette hypothèse.
Être exhaustives
Les idées principales doivent couvrir l’ensemble des enjeux et concepts soulevés dans l’hypothèse de travail afin qu’aucune considération importante ne soit laissée de côté. De même, chacune des idées principales doit répondre complètement aux questions et problèmes qu’elle soulève.
Posséder un potentiel de développement
Les idées principales les plus solides sont celles qui peuvent être développées et affinées par l’ensemble d’idées secondaires le plus complet qui soit.
2- Organiser les idées principales
Les idées principales doivent être organisées d’une manière logique afin de rendre le texte et l’argumentation clairs et faciles à suivre.
Voici quelques exemples de comment les idées principales peuvent être organisées :
Ordre chronologique
• Des événements les plus éloignés dans le temps aux événements les plus récents (ou vice-versa).
• Procure une structure facilement identifiable et compréhensible.
De l’argument le plus fort à l’argument le plus faible ou vice-versa
• Débute avec l’argument le plus solide et le plus convaincant de façon à créer un impact dès le départ.
• A l’opposé, conclut avec l’argument le plus convaincant de façon à terminer en force.
Des idées générales aux idées précises ou vice-versa
• Amorce par une idée générale, suivie d’éléments plus précis de cette même idée.
• A l’opposé, débute avec un élément précis, suivi des implications de celui-ci au sens plus large.
Des arguments concrets (exemples, données) aux arguments plus abstraits (théories, interprétations), ou vice-versa
• Débute avec des éléments confirmés et basés sur les faits et les utilise pour appuyer une théorie ou une interprétation plus large.
• l’opposé, débute avec une théorie qui est ensuite illustrée par des faits et des exemples.
De cause à effet
• Donne ou fournit une chaîne de raisonnement. Débute avec une cause et ses effets, puis poursuit avec les conséquences de ces effets, et ainsi de suite.
B- Les Idées secondaire
1- Bâtir les idées secondaires :
Des idées secondaires solides doivent avoir les caractéristiques suivantes:
Avoir un lien direct avec les idées principales :
Les idées secondaires doivent directement et clairement appuyer les idées principales.
Développer les idées principales :
Chaque série d’idées secondaires doit élaborer complètement une des idées principales et expliquer sa pertinence dans le texte de manière à ce que ce dernier soit bien compréhensible.
Être appuyées par des preuves :
Chaque idée secondaire doit être appuyée par une ou plusieurs preuves tirées de sources primaires ou secondaires. Ces preuves servent d’illustration et d’explications pour justifier et donner plus de poids à l’argumentation.
• Établir des liens :
Une autre des fonctions d’une idée secondaire est de créer un pont entre les preuves et l’idée principale à laquelle ces preuves sont associées. Les idées secondaires doivent expliquer en quoi chaque preuve vient appuyer et soutenir l’idée principale.
2- Organiser les idées secondaires
Chaque paragraphe du développement contient un groupe structuré d’idées secondaires. Il y a plusieurs éléments à prendre en considération lorsque vient le temps d’organiser ces groupes d’idées :
Regroupement autour d’une idée principale
Les idées secondaires qui appuient la même idée principale doivent toujours être regroupées, habituellement à l’intérieur d’un même paragraphe. Selon la longueur du texte et le nombre d’idées secondaires, il pourrait être plus efficace de les diviser en quelques paragraphes, en s’assurant d’organiser ces derniers de manière logique.
Organisation à l’intérieur de chaque paragraphe
Les idées secondaires qui sont regroupées dans un seul paragraphe doivent être organisées de manière logique. Il est souvent possible d’organiser les idées secondaires de la même manière que les idées principales.
Expression de liens
Les liens entre les idées secondaires doivent être exprimés clairement à l’aide de mots et de phrases de transition. Rendre ces liens entre les idées clairs et faciles à suivre est aussi important que d’organiser les idées dans un ordre logique.
C- Les preuves
1- Évaluer les preuves
Il existe plusieurs critères pour sélectionner des preuves qui appuient l’argumentation de manière efficace :
La crédibilité
D’où provient l’information? La source est-elle fiable? Provient-elle d’une publication révisée par les pairs? Est-ce que l’information pourrait être partiale ou influencée par les intérêts de l’auteur?
(Ex : Un article sur l’efficacité d’un médicament écrit par un auteur dont la recherche a été financée par une compagnie pharmaceutique.)
• L’exactitude
Est-ce que l’information est correcte? Correspond-elle à celle provenant d’autres sources? Quelle est la marge d’erreur possible? L’information est-elle à jour?
• La pertinence
L’information est-elle en lien direct avec l’argumentation présentée dans le texte? De quel contexte l’information est-elle tirée? Est-elle spécifique à l’argumentation, ou concerne-t-elle une situation ou un problème plus général?
2- Présenter les preuves
Il existe différentes façons de présenter les preuves, qu’elles proviennent de sources primaires ou secondaires :
• La citation
L’emprunt des mots exacts d’un auteur, insérés dans le texte par l’utilisation de guillemets. La citation est utile lorsque la façon dont l’auteur exprime ses idées est particulièrement efficace.
La paraphrase
La reformulation de l’information tirée d’une source dans ses propres mots. La paraphrase est utile lorsqu’il s’agit de démontrer sa compréhension ou d’insérer de l’information sans briser la fluidité du texte.
Le résumé
La condensation de l’information provenant d’une source. Le résumé est utile lorsque l’on veut inclure de l’information en se référant à une source entière plutôt qu’à une section en particulier.
Les statistiques, les graphiques, les tableaux et les images
Lorsque vient le temps de présenter de l’information numérique ou toute autre information complexe, il peut être utile de le faire sous forme visuelle plutôt que dans le corps du texte. Il est ainsi plus facile d’extraire l’information voulue.
Il y a deux autres choses dont il est très important de se rappeler:
Bien présenter les preuves
Les preuves doivent être mises en contexte, habituellement à l’aide d’une ou deux phrases d’introduction. Une citation qui arrive de nulle part peut non seulement être très déroutante, mais elle ne remplit pas son rôle d’appuyer une idée.
Bien référencer le matériel utilisé
La provenance de chaque preuve utilisée dans le texte doit être référencée correctement afin de permettre de retracer les sources et de s’assurer de respecter l’intégrité scolaire.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +