Séquence didactique : écrire une lettre argumentative

 Par idrissi hajar  (Prof)  [msg envoyés : 3le 29-12-16 à 19:54  Lu :324 fois
     
  
 accueil


Séquence didactique (Ecrire une lettre argumentative)

Chers Parents,

J'ai parlé avec quelques parents d'enfants handicapés récemment, et je me suis trouvée en quelque sorte frustrée par ce qui semble être une sur-évaluation du problème du handicap. J'ai peur que dans certains cas, les parents soient si désireux “de traiter le handicap“ qu'ils oublient qu'ils ont d'abord affaire à un enfant.

Tous les enfants ont besoin de grandir dans la confiance en leur développement, l'amour qui les entoure et les projets qui les concernent pour demain. Aucun handicap ne change cela. Le pronostic pessimiste de beaucoup de maladies neuromusculaires semble mettre sur la voie d'une vie au jour le jour.

Que dites-vous à un enfant handicapé quand il vous demande “vais-je mourir ?“ Et bien, la même chose qu'à tous les autres enfants. « Oui, nous allons tous mourir, mais pas aujourd'hui, et pas demain. Probablement un jour, mais pas avant longtemps. Ce que nous devons faire maintenant c'est nous concentrer sur vivre, grandir, aimer, apprendre, et faire du mieux que nous pouvons pour devenir quelqu'un de bien aussi longtemps que nous vivrons. C'est le sens de la vie ».

Beaucoup d'enfants en bonne santé meurent soudainement d'accident ou de maladie, mais avec aucun d'entre eux nous ne parlerions de comment il pourrait mourir. Pourquoi, alors, pensons-nous que les enfants handicapés doivent entendre parler sans cesse ? Cela n'est pas “s'occuper du handicap“, mais changer la vie en mort.

Parlez à chacun de vos enfants - tous vos enfants, handicapés ou pas - de la vie, en projetant sur le lendemain, son développement, sa responsabilité, ses rêves et ses buts. Ce sera un cauchemar pour vous d'entendre le médecin dire, “il ne vivra pas au-delà de ses années d'adolescence.“ Mais vous devez alors vous tourner vers votre enfant et dire : « que feras-tu quand tu seras grand ? »

Parce que vos enfants sont vivants, vous devez vous projeter dans l'avenir. Laissez-les penser à demain, comme nous le faisons tous. Vous leur aurez donné la partie la plus importante d'une vie “normale“ si vous pouvez faire cela que soit le temps que vous passez avec eux.

J'écris cela en tant qu'enfant handicapée adulte, qui a toujours étéencouragée à atteindre le lendemain.

Signé : Sue WILCOX, née en 1956, mariée, handicapée, actuellement retraitée. Elle exerçait le métier de conseillère en réadaptation.

Module I

La consolidation des acquis (mise à niveau)

Semestre

I

Séquence

Ecrire une lettre

Séance

1ière

Cycle

Qualifiant

Niveau

Tronc commun

Activité

Lecture

Démarche

Méthodique

Durée

1 h.

Objectif général

Ecrire une lettre argumentative

Objectifs spécifiques

L'apprenant doit être capable de :

  • Repérer et analyser les axes de lecture

  • Relever la forme d'une lettre ouverte

Support

Corpus  Une lettre ouverte

La spécificité de l'activité de lecture est de permettre à l'élève d'appréhender une entité littéraire pour comprendre et analyser le contenu, y compris le non-dit. Ce qui lui donne l'opportunité d'avoir la capacité de défricher et de déchiffrer un texte littéraire tout en lui montant la forte relation qui y existe entre les outils de langue et le sens. Pour atteindre un tel objectif, la réforme a introduit de différentes approches de lecture entre autre la lecture méthodique, qu'on a utilisée dans ce texte.

Lire méthodiquement un texte, c'est faire participer les élèves à la co-construction du sens. A travers cette approche, on peut déceler le squelette d'un commentaire composé voire d'une dissertation qui commençant l'observation d'un certain nombre des outils de langue passant par leurs interprétations et aboutissant à la co-construction des axes de lecture suivant une argumentation et une exemplification minutieuses.

Les phases

Déroulement de la séance

Activité de l'enseignant

Activité de l'apprenant

Mise en situation

  1. Communiquer aux apprenants les objectifs de la séance.

  2. Demander aux apprenants de répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les formes d'écrits que vous connaissez ?

  • Qu'est-ce qu'une lettre ?

  • Quels sont les types de lettres que vous connaissez ?

  • Comment appelle-t-on une lettre adressée (ou un groupe de personne) mais qui est volontairement rendue publique, généralement par sa diffusion dans la presse ?


  • Aujourd'hui je vous propose comme support une lettre ouverte.

Lecture magistrale d'une manière expressive suivie d'une lecture silencieuse.



Réponses attendues

  • Livre, article, journal, lettre etc.

  • Une lettre : « Ecrit que l'on adresse à quelqu'un pour lui communique quelque chose.» Le Robert

  • Lettre administrative, personnelle, de motivation

  • Lettre ouverte


Lecture silencieuse

  • Les apprenants lisent d'une manière silencieuse

Identification du texte

  1. Questions d'ordre général (fond et forme)


  • Qui est l'auteur de cette lettre ?

  • A qui cette lettre est-elle destinée ?

  • Quel est le genre de cet écrit ? Justifiez.

  • D'après la signature, quel est le statut de l'auteur cette lettre ?

Réponses attendue

  • Sue Wilcox

  • Aux parents d'enfants handicapés

  • Il s'agit d'une lettre ouverte (la forme l'entête la signature)

  • Il s'agit du type argumentatif : connecteurs logiques, exemples et arguments.

Hypothèse de lecture

  1. Demander aux apprenants de dégager l'idée directrice  les thèmes susceptibles d'être étudiés :


  • Qu'est-ce qui vous paraît intéressant d'étudier dans cette lettre ?

  • A votre avis de quoi s'agit-il ?

Réponses attendues

  • Le texte porte sur :

  • Le handicap

  • Les enfants malades

  • La souffrance des enfants handicapés …

Axes de lecture

  1. La co-construction des axes de lecture (étayage si nécessaire).

  • Axe 1 :Un handicapé est avant tout un enfant.

  • D'après le 1ièer et le 2ème paragraphe, quels sont les problèmes dont souffrent les enfants handicapés ?

  • Pour parler ainsi, l'auteur fait recours à un certain nombre de procédés linguistiques quels sont lesdits procédés (les moyens) utilisés par l'auteur pour transmettre son point de vue ?

  • Axe 2 : l'agir parental

  • Comment doit-on, à votre avis, se comporter face à un enfant handicapé ?

Réponses attendues

  • On traite l'enfant handicapé comme un adulte et non pas un enfant. « la surévaluation du handicap. »

  • Les liens logiques : « mais, et … »

  • la ponctuation

  • le champ lexical des sentiments

  • le jeu du temps

  • Notre comportement doit :

  • Etre optimiste

  • positive

  • Encourager l'enfant le jour au jour

  • Se concentrer sur vivre, grandir, aimer apprendre…

Synthétisation

  1. Trace écrite (synthèse générale)


L'auteur exprime son point de vue concernant le comportement que l'on doit avoir et adopter vers un enfant handicapé. Ainsi, cette lettre ouvre-t-elle une perspective nouvelle portant sur le traitement du handicapé. Outre des conseils que l'on doit suivre pour faire d'un enfant handicapé un enfant comme les autres enfants normaux.

  • Les apprenants sont censés écrire dans leur cahier les axes de lecture ainsi que la synthèse générale





Module I

La consolidation des acquis (mise à niveau)

Semestre

I

Séquence

Ecrire une lettre

Séance

2ème

Cycle

Qualifiant

Niveau

Tronc commun

Activité

Langue (les connecteurs logiques de l'argumentation)

Durée

1 h.

Objectif général

Ecrire une lettre de type argumentatif

Objectifs spécifiques

L'apprenant doit être capable de :

  • Relever les procédés linguistiques de l'argumentation

  • Utiliser les connecteurs logiques

  • Déterminer la fonction des liens logiques

Support

Corpus  Une lettre ouverte


L'activité de langue est une phase charnière parce qu'elle tisse le lien entre la réception (activité de lecture) et la production (activité orale et production écrite). Ladite activité a pour objectif essentiel d'amener les apprenants à assimiler les règles de la grammaire, c'est pourquoi le programme du qualifiant est riche en leçons de grammaire comme : la phrase complexe, les niveaux de langue, les registres, les procédés linguistique, etc.

L'objectif visé dans cette séance est d'initier les élèves aux stratégies de l'argumentation.

L'activité de langue doit, en principe, répondre à une démarche spécifique qui se structure sur trois phases :


  1. phase d'observation :

Consiste à écrire le corpus (des phrases) au tableau, et demander aux apprenants de lire. Lors de cette phase d'observation, les élèves seront appelés à repérer les éléments qui lient les deux propositions de la phrase.

  1. La Conceptualisation :

Ces éléments repérés ont contribué à la conceptualisation, autrement-dit les apprenants seront appelés à dégager la règle et par la suite à reformuler la règle en dressant un tableau qui récapitule les connecteurs logiques, les relations logiques et leurs fonctions.

  1. Appropriation :

Demander aux élèves de donner des exemples de phrases dans lesquelles figurent les connecteurs logiques. Cette application facilitera la compréhension de la leçon, surtout avec la réalisation d'un autre exercice sur les cahiers (application), et sa correction collective sur le tableau. (Lier un connecteur logique à son équivalent a).Ces deux méthodes facilitent l'explication et pousse les élèves à participer.






Les phases

Déroulement de la séance

Activité de l'enseignant

Activité de l'apprenant

Observation

  1. Rappel sur le contenu de la séance précédente Tissage.

  • Qui peut me rappeler ce que nous avons vu la séance précédente ?

  1. Communiquer les objectifs de la séance

  2. Ecrire le support

P1 : « Pourquoi, alors, pensons-nous que les enfants handicapés doivent en entendre parler sans cesse ?»

P2 : « Cela n'est pas s'occuper du handicap mais changer la vie mort. »

P3 : « Parce que vos enfants sont vivants, vous devez vous projeter dans l'avenir. »

P4 : « Vous leur aurez donné ainsi la partie la plus importante d'une « vie normale »… »

  1. Demander aux apprenants de lire les exemples et de souligner les éléments qui lient les deux propositions de la phrase.

  • Comment appelle-t-on ces connecteurs qui lient les phrases et servent à argumenter ?

  1. Demander aux apprenants de relever la fonction de chaque connecteur.

  • Quelle est la fonction de chaque lien que nous venons de relever ?

Réponses attendues

  • Lors de la séance précédente, il était question d'une lettre ouverte dans laquelle l'auteur exprime son point de vue sur la situation de l'enfant handicapé. Aussi, dans ladite lettre, l'auteur présente-t-elle quelques conseils pour faire d'un enfant handicapé un enfant normal.

  • Lire le support

  • Dégager les liens logiques de l'argumentation.

  • parce que

  • ainsi

  • mais

  • alors

  • les liens logiques de l'argumentation

  • répondre oralement à la question

conceptualisation

  1. Relevez, à partir de la lettre, les liens logiques et donner leurs fonctions.

  2. Dresser un tableau qui récapitulera les connecteurs logiques, les relations logiques et leurs fonctions


Connecteurs logiques

Relations logiques

Les fonctions

Mais, cependant, en revanche, alors que, pourtant, tandis que, néanmoins, en dépit de, au contraire, pour sa part, d'un autre côté, au lieu de, or, etc.

Opposition

Permet d'opposer deux faits ou deux arguments, souvent pour mettre l'un des deux en valeur.

Ainsi, c'est pourquoi, en conséquence, si bienque, de sorte que, donc, en effet, sibien que, tel que, au point que, alors, parconséquent, d'où, de manière que, de sorte que, etc.

Conséquence

Permet d'énoncer le résultat, l'aboutissement d'un fait ou d'une idée.

Mis à part, ne... que, en dehors de, hormis, àdéfaut de, excepté, uniquement, simplement,sinon, du moins, tout au moins, en fait, sousprétexte que…

Restriction

Permet de limiter la portée des propos ou des arguments avancés

N.B. : les apprenants sont appelés à reprendre ce tableau sur leurs cahiers.

Appropriation

  1. Exercice : liez chaque connecteur logique à son équivalent

  • En dépit de 1. car

  • En conséquence 2. malgré

  • Parce que 3. Par conséquent

  • Hormis 4. Excepté


  1. Demander aux élèves de donner des exemples de phrases dans lesquelles figurent les connecteurs logiques et de déterminer leur fonction

  2. Ecrire les phrases au tableau (rectifier si nécessaire)

Réponses attendues

  • En dépit de : malgré

  • En conséquence : par conséquent

  • Parce que : car

  • Hormis : Excepté


  • Ecrire et répondre à l'exercice sur le cahier

  • Formuler des phrases dans lesquelles il y a un connecteur logique et donner sa fonction.

  • Ecrire ces phrases sur le cahier.










Module I

La consolidation des acquis (mise à niveau)

Semestre

I

Séquence

Ecrire une lettre

Séance

3ème

Cycle

Qualifiant

Niveau

Tronc commun

Activité

Orale

Thème

Entretien de presse sur les personnes handicapés

Durée

1 h.

Objectif général

Ecrire une lettre argumentative

Objectifs spécifiques

L'apprenant doit être capable de :

  • exprimer son point de vue oralement

  • Donner des arguments

  • Prendre la parole devant un public

Support

Corpus  Une lettre ouverte documentation recherche


Une activité orale a pour objectif initial d'autonomiser les élèves à des tâches constructives et valorisantes pour développer des compétences relatives à la communication et à la préparation à l'enseignement supérieur et à la vie active. Ainsi, il est remarquable que le projet pédagogique intègre des activités orales diversifiées, spécifiquement : travaux encadrés, débats, jeu de rôles, discussion,…

Au cours des de cette séances, nous présenterons et expliquerons le sujet. De même, nous présenterons le plan et la démarche de l'activité. Il sera question d'un jeu de rôle dans lequel un apprenant va jouer le rôle d'au journaliste qui entretiendra une personne politique/sociale/président d'une association des handicapés …

Les phases

Déroulement de la séance

Activité de l'enseignant

Activité de l'apprenant

Présentation du sujet

  1. Rappel sur le contenu de la séance précédente Tissage.

  • Qui peut me rappeler ce que nous avons vu la séance précédente ?

  1. Communiquer les objectifs de la séance

  2. Ecrire le sujet au tableau

Sujet :vous êtes journaliste. Vous allezréaliser un entretien avec le président d'une association des personnes aux besoins spécifiques, dans lequel vous essayez de poser des questions pertinentes portant sur la situation de cette catégorie de personnes.

  • Quelles seraient les questions du journaliste ?

  • Quelles seraient les réponses du président de l'association ?



  1. Lire le sujet

  2. Amener les apprenants à souligner les mots clés

  3. Définir les concepts clés explication du sujet.

Réponses attendues

  • Lors de la séance précédente, il était question d'une activité de langue qui portait sur les connecteurs logiques servant à l'argumentation.

  • Lecture du sujet

  • Souligner les mots clés

  • Entretien : action d'échanger la parole avec quelqu'un. (entrevue, discussion, dialogue)

Axes de discussion

  1. Définir les axes de discussion


  • Axe 1 : définir le handicap

  • Axe 2 : la situation des personnes aux besoins spécifiques

  • Axe 3 : conseil pour les parents et les personnes aux besoins spécifiques

  • Les apprenants sont appelés à écrire, en binôme, un entretien dans lequel ils doivent respecter les axes de discussion (15min)  jeu de rôle : 1 apprenant va jouer le rôle du journaliste et un autre apprenant va jouer le rôle du président de l'association.

  • Présentation du travail

Trace écrite

  1. Exemple d'entretien :


Le journaliste : Bonjour

Le président : Bonjour

Le journaliste : vous êtes président d'une association des handicapés, pouvez-vous nous dire ce qu'un handicap ?

Le président : tout d'abord, je tiens à vous dire que le mot handicap présente une conception péjoratif, c'est pourquoi, je préfère l'appellation : « personnes aux besoins spécifiques ». Et je crois que cette appellation répond à votre question.

Le journaliste : Est-ce que ces personnes aux besoins spécifiques sont des gens normaux ?

Le président : bien évidement ! ce sont des gens normaux car ils peuvent travailler, se marier et avoir des enfants. Et cela dépend, bien sûr, de leur situation.

Le journaliste : mais est ce qu'on les traite dans l'état actuel au niveau sociétal comme des gens normaux ?

Le président : malheureusement ce n'est pas le cas. Tas de personnes aux besoins spécifiques souffrent à cause de certaines personnes irresponsables et qui ne savent comment agir, notamment les parents, qui surévaluent leurs enfants aux besoins spécifiques en le traitant comme des gens adultes.

Le journaliste : quel serait vos conseils pour ce genre de personnes qui ne savent pas comment faire et agir devant une personne aux besoins spécifiques ?

Le président : tout simplement, il faut encourager ces gens, leur donner l'envie de vivre, leur donner espoir et non pas les condamner. Il faut qu'ils se sentent en sécurité quand on leur parle.

Le journaliste : merci monsieur le président.


Module I

La consolidation des acquis (mise à niveau)

Semestre

I

Séquence

Ecrire une lettre

Séance

4ème

Cycle

Qualifiant

Niveau

Tronc commun

Activité

Production écrite

Durée

1 h.

Objectif général

Ecrire une lettre argumentative

Objectifs spécifiques

L'apprenant doit être capable de :

  • Ecrire une lettre argumentative

  • Utiliser les procédés linguistiques de l'argumentation

  • Respecter la forme d'une lettre.

Support

Corpus  Une lettre ouverte

Les phases

Déroulement de la séance

Activité de l'enseignant

Activité de l'apprenant

Explication du sujet

  1. Rappel sur le contenu de la séance précédente Tissage.

  • Qui peut me rappeler ce que nous avons vu la séance précédente ?

  1. Communiquer les objectifs de la séance

  2. Ecrire le sujet au tableau

  1. Sujet :Le droit au travail pour les personnes aux besoins spécifiques n'est pas encore respecté. Cette catégorie trouve beaucoup de difficultés pour travailler à la suite du handicap dont elle souffre.


  • Rédigez unelettre ouvertedans laquelle vous donnez votre point de vue sur ce fait en le défendant à l'aide d'exemples etd'arguments.




  1. Lire le sujet

  2. Amener les apprenants à souligner les mots clés

  • Quels sont les mots qui vous paraissent intéressants à souligner ?

  1. Définir les concepts clés explication du sujet.

  2. Recherche d'idées en collaboration avec les apprenants :

Objet d'une lettre ouverte :

La lettre ouverte permet à une personne, un groupe ou une coalition de diffuser son opinion sur une question ou un sujet.

Réponses attendues

  • La séance précédente portait sur une activité orale qui traite la problématique du handicap.

  • C'était un entretien entre un journaliste et un président d'une association des personnes aux besoins spécifiques.

  • Lecture du sujet

  • Souligner les mots clés


  • Personnes aux besoins spécifiques :les handicapés

  • Lettre ouverte :c'est un écrit bref et concis soumis à la presse, qui soulève des questions ou apporte des réponses.

  • Catégorie : groupe de personnes ayant des caractères communes. (Le Robert)


Les idées


  • La personne handicapée est un avant tout un être humain ;

  • L'être humain ne se réduit pas à un tel ou tel besoin ;

  • Le travail est un droit humain, constitutionnel… ;

  • Egalité des chances ;

  • Justice et démocratie ;

  • Le handicap n'est pas une raison pour l'exclusion :

  • Le rejet constitue un crime, etc.

Elaboration du plan

  1. Amener les élèves à planifier l'écriture d'un genre de type argumentatif, la lettre ouverte, et à l'organiser autour d'une stratégie argumentative.

  2. Co-construction du plan (enseignant et apprenants)


plan

§1 :

  • Rappelezle contenu exact de votre lettre ouverte

  • Indiquez brièvement votre réaction (point de vue) concernant le sujet traité.

§2 : Exposez le contenu de la lettre et les motifs de votre accord ou de votre désaccord avec celui-ci.

  • Exemples ;

  • Citations ;

  • Arguments ;

  • Statistiques ; etc.

§3 : Résumez le tout de façon succincte.

§4 :formulez votre souhait ou lancez un appel qui joue sur les émotions des lecteurs afin de les marquer.

Veuillez au respect de la forme d'une lettre ouverte (la date, la signature, nombre de paragraphes etc.)


  • Elaboration d'un plan éventuel d'une lettre ouverte .travail en binôme (5min)

Rédaction

  1. Demander aux apprenants de développer leurs réflexions à l'aide du plan élaboré.

  2. Inciter les élèves à :

  • Utiliser les procédés linguistiques de l'argumentation ;

  • Respecter la forme d'une lettre ouverte :

  • Utiliser les connecteurs logiques ;

  • Donner des phrases simples et claires.

  1. Noter la meilleure proposition au tableau.

  • Les apprenants doivent rédiger individuellement une lettre ouverte en quelques lignes tout en respectant les consignes et le plan élaboré (15 min max)

  • Présentation des travaux.

Affinement

  1. Inviter les apprenants à affiner le texte obtenu en évitant les répétitions et les imperfections de syntaxe.


Trace écrite

  1. Demander aux apprenants de recopier le texte obtenu sur leur cahier.

  2. Exemple de texte à produire :

Evaluation formative


Module I

La consolidation des acquis (mise à niveau)

Semestre

I

Séquence

Ecrire une lettre

Séance

5ème

Cycle

Qualifiant

Niveau

Tronc commun

Durée

2 h.

Support

Corpus  Une lettre ouverte prérequis

Cette évaluation porte sur deux composantes : l'étude de texte et la production écrite.

Etude de texte

Contextualisation

  1. Quel est l'auteur de cette lettre ? …………………….

  2. Quel est le statut de l'auteur ?
    ........................

  3. De combien de paragraphes se compose cettelettre ? …………………..........

  4. A qui cette lettre est-elle adressée ? ……………. …

0,5

0,5

0,5

0,5

Analyse

  1. Quel est le type de cette lettre ? …………………………….

  2. A l'aide de quel pronom personnel l'auteur s'exprime-t-il ? ……………………………..

  3. Quelle est l'intention de l'auteur ? …...

  4. Que doit-on dire à un enfant handicapé qui dit : ‘'vais-je mourir ?'' justifiez votre réponse

…….

  1. Relevez une phrase au discours direct. Transformez-la au discours indirect :

  • Discours direct ………………

  • Discours indirect ………………

  1. a. Relevez deux connecteurs logiques ainsi que leurs fonctions.

b. proposez un équivalent pour chacun.

Connecteur logique

Equivalent

Fonction

1)

2)



0,5

0,5

1

0,5

0,5

0,5

2

Réaction

  1. De quoi devrons-nous parler aux enfants handicapés ? …………………………………

  2. Comment faut-il traiter la personne handicapée ? justifiez votre point de vue …………….

1

1,5

Production écrite

Sujet :

Un enfant non voyant n'a pas été accepté pour suivre ses études dans votre établissement scolaire. Ecrivez une lettre ouverte dans laquelle vous exprimez votre point de vue.

  • Respectez les constituants d'une lettre (date, signature, destinateur…)

  • Respectez la cohésion et la cohérence de votre lettre




Remédiation




Module I

La consolidation des acquis (mise à niveau)

Semestre

I

Séquence

Ecrire une lettre

Séance

6ème

Cycle

Qualifiant

Niveau

Tronc commun

Durée

1 h.

Support

Corpus  Une lettre ouverte prérequis


La remédiation est la suite logique de l'évaluation formative, c'est grâce à laquelle que l'enseignant effectue un éventuelle changement de sa pratique pédagogique afin de s'adapter aux besoins de ses différents élèves étant donné que l'évaluation est le point de départ de la remédiation. En bref, la remédiation correspond à une batterie d'exercices portant sur les quatre activités.

Déroulement de la séance

  1. Rappel sur le contenu de la séquence

  • Lettre ouverte

  • Les idées essentielles dans une lettre ouverte

  • Connecteurs logique

  • Argumentation


  1. Rappel des types de liens logiques ainsi que leurs valeurs.

  2. Relecture et exploitation à bon escient du tableau récapitulatif des connecteurs logiques (voir fiche de l'activité de langue)


Exercice (1)

Relevez les connecteurs logiques et préciser ce qu'ils expriment :

  1. Malgré ses problèmes familiaux, Jean obtient des bonnes notes.

  2. L'argent ne fait pas le bonheur, mais il permet de mieux vivre.

  3. 199La lecture permet, en premier lieu, la maitrise de la langue. En second lieu, elle enrichit la culture. Enfin, elle est un excellent moyen d'instruction.

  4. Même si tu ne viens pas, nous nous amuserons.

Exercice (2)

Mettez dans l'espace vide le lien logique qui convient : (grâce à - d'abord – ensuite – ensuite – mais -après)

  1. Pour réussir ses examens, Alain doit………………… étudier. ……………… ses études, il veut faire une grande école de commerce. Ce qui l'intéresse……………, c'est de devenir cadre dans une entreprise.

  2. Il faut d'abord savoir ce que l'on veut, il faut ………….. avoir le courage de le dire

  3. L'élève a réussi son examen ……………..sa participation active en classe.

  4. Les gens achètent beaucoup de nourriture, ……………….ils ne la mangent pas.

Exercice (3) :Mettez en ordre la lettre suivante.

Après le lycée, cela a pris six ans avant qu'un conseiller en réadaptation donne son accord pour m'envoyer à l'université. Ses prédécesseurs avaient été lourds dans leur démenti : “Vous êtes atteinte de myopathie [un mauvais diagnostic]. L'Etat refuse d'investir en vous car vous ne vivrez jamais assez longtemps pour avoir votre diplôme.“

Je parle en tant qu'adulte à qui on n'a pas donné d'avenir. Bien qu'on ne m'ait pas dit que je mourrais dans mon enfance, c'était implicite. Il n'y avait jamais de discussion au sujet de “demain,“ ou “quand tu grandiras.“ Le sens était clair pour moi : je ne serais plus là.


On ne s'est pas attendu à ce que je vive, pour travailler, pour réussir. On s'est seulement attendu à ce que je meure. J'ai passé beaucoup de temps à attendre que cela se produise mais j'ai trouvé cette attente tellement ennuyeuse (heureusement) que j'ai décidé de faire quelque chose en cours de route. Ce quelque chose qui a fait ma vie, et la vie d'autres, un peu meilleure.


Donner à votre enfant les espoirs et les rêves qui vont de pair avec un avenir ne vous coûte rien. Ne pas les lui donner peut gâcher sa vie.


Quand j'ai atteint le neuvième niveau dans une école orthopédique, la loi a exigé que je ne puisse rester dans cette classe que jusqu'à l'âge de 23 ans. Le lycée était loin et au-dessus de mes rêves. Mais par une certaine chance (ou un miracle), j'ai fini mes études dans un lycée spécialisé l'année suivante. Pendant mes études au lycée, un professeur se moquait si l'un d'entre nous chuchotait même le mot “université“. Nous étions handicapés. Nous allions vivre à la maison avec nos parents jusqu'à ce que nous mourions.


Aujourd'hui, à 48 ans, je regarde en arrière et je me demande comment ma vie aurait été si on m'avait fait cadeau de l'espoir d'un avenir. Parce que malgré ce que tous les “experts“ avaient prévu, je suis toujours là. Les parents et les médecins n'en savent pas plus aujourd'hui, mais ils devraient maintenant.


Chers Parents




De June Price


Chers Parents,

Je parle en tant qu'adulte à qui on n'a pas donné d'avenir. Bien qu'on ne m'ait pas dit que je mourrais dans mon enfance, c'était implicite. Il n'y avait jamais de discussion au sujet de “demain,“ ou “quand tu grandiras.“ Le sens était clair pour moi : je ne serais plus là.

Quand j'ai atteint le neuvième niveau dans une école orthopédique, la loi a exigé que je ne puisse rester dans cette classe que jusqu'à l'âge de 23 ans. Le lycée était loin et au-dessus de mes rêves. Mais par une certaine chance (ou un miracle), j'ai fini mes études dans un lycée spécialisé l'année suivante. Pendant mes études au lycée, un professeur se moquait si l'un d'entre nous chuchotait même le mot “université“. Nous étions handicapés. Nous allions vivre à la maison avec nos parents jusqu'à ce que nous mourions.

Après le lycée, cela a pris six ans avant qu'un conseiller en réadaptation donne son accord pour m'envoyer à l'université. Ses prédécesseurs avaient été lourds dans leur démenti : “Vous êtes atteinte de myopathie [un mauvais diagnostic]. L'Etat refuse d'investir en vous car vous ne vivrez jamais assez longtemps pour avoir votre diplôme.“

On ne s'est pas attendu à ce que je vive, pour travailler, pour réussir. On s'est seulement attendu à ce que je meure. J'ai passé beaucoup de temps à attendre que cela se produise mais j'ai trouvé cette attente tellement ennuyeuse (heureusement) que j'ai décidé de faire quelque chose en cours de route. Ce quelque chose qui a fait ma vie, et la vie d'autres, un peu meilleure.

Aujourd'hui, à 48 ans, je regarde en arrière et je me demande comment ma vie aurait été si on m'avait fait cadeau de l'espoir d'un avenir. Parce que malgré ce que tous les “experts“ avaient prévu, je suis toujours là. Les parents et les médecins n'en savent pas plus aujourd'hui, mais ils devraient maintenant.

Donner à votre enfant les espoirs et les rêves qui vont de pair avec un avenir ne vous coûte rien. Ne pas les lui donner peut gâcher sa vie.

June Price

June Price (pricezrite@aol.com) est l'éditeur de Living SMArt, un bulletin bimensuel et sans but lucratif édité par et pour des adultes atteints d'ASI.



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +