Se préparer à l'examen régional

 Par jamal adib  (?)  [msg envoyés : 206le 22-04-10 à 14:49  Lu :13741 fois
     
  
 accueil

Soucieux d'aider les élèves à surmonter le problème de la rédaction, je mets à la disposition des élèves de 1ère année bac ce modèle de production écrite.
Production écrite:
Sujet:
Dans le Dernier Jour D'un Condamné de Victor Hugo, le condamné a fait un rêve cauchemardesque, rédigez dans quelques lignes un rêve que tu as fait.
Modèle de réponse:
Un rêve cauchemardesque
Voilà deux semaines que j’habite avec une seule pensée au point de devenir insomniaque et permanent casanier. Des piles de bouquins dispersés par terre, téléphone mobile éteint à dessein pour me garer de tout appel prévisible et me voilà avec un tempérament revêche et intenable auquel se heurtaient tous ceux qui me côtoyaient. S’apercevant que j’étais bel et bien embrouillé, ma mère cherchait à apaiser mes soucis par des mots consolateurs en me conseillant d’accorder un peu de temps à mes loisirs et en m’exhortant au repos car pour elle, l’examen ne vaut pas la peine de passer des nuits blanches à s’éreinter et de devenir un pantouflard. Dans mon for intérieur, j’aimerais bien me plier au gré de ma mère, mais je suis du type persévérant, quand je fixe un objectif, je ne reviens plus sur mes décisions. Je quittai mon bureau à contrecœur car j’étais dans l’obligation de répondre à l’appel de mon père qui demandait un coup de main. Revenu à ma chambre, le sommeil commença à s’emparer de mes yeux, j’étais vraiment au bout de mes forces. Je me suis allongé sur le divan qui trônait au coin de ma chambre et j’ai fermé mes yeux. Quelle horreur ai-je rêvé ? J’ai rêvé que c’était un jour ensoleillé, je me trouvais au lycée devant le tableau d’affichage où il y avait foule d’élèves qui y affluaient pour s’enquérir de leurs numéros et salles d’examen.
J’ai noté mes coordonnées sur un petit bout de papier et j’ai repris le chemin chez moi en compagnie d’un ami loquace qui ne cessait pas de me faire part de ses soucis quant à l’insuffisance de l’enveloppe horaire réservée à quelques matières, je lui ai répondu sur un ton péremptoire que c’était une question de l’habilité du candidat à gérer son temps le jour de l’examen, une réponse à laquelle il s’opposait catégoriquement. Esquivant d’ergoter avec lui, je lui ai cédé la parole en laissant mon esprit divaguer vers quel passage des œuvres programmées serait proposé. J’avais un pressentiment que cela serait la Boîte à merveille ou bien Antigone, mais l’expérience et quelques conseils de mon professeur m’ont appris de ne plus se fier à ces pronostics, car ceux-ci induisent souvent en erreur. Une expérience semblable venait rafraîchir ma mémoire, celle d’un sujet de l’examen qui venait juste à l’encontre de toutes mes supputations et qui me coûtât cher quand j’étais au collège.
Arrivé chez moi, j’ai quitté mon ami en échangeant avec lui les expressions coutumières de salutation en lui espérant de passer l’examen dans les conditions les plus avantageuses. Avant de regagner ma chambre, je n’avais pas manqué de supplier ma mère de demander à mes frères de descendre jouer car j’avais besoin de calme. La porte de ma chambre fermée, J’ai commencé d’emblée à réviser les résumés des œuvres à tue-tête et avec une grande frénésie. Après avoir passé en revue les différentes leçons dans une dernière tentative de les inculquer dans ma tête, je lançai un film pour me détendre un peu. Le soir tombé, je pris mon dîner et je me dirigeai sur-le-champ vers ma chambre. Réveil activé à 6 heures du matin, je ne m’attardais pas à m’endormir car j’étais esquinté après une longue journée d’agitation.
Le matin, et à ma grande stupéfaction, j’ai découvert en me réveillant que le réveil n’avait pas sonné en temps utile car, à mon insu, mon horloge reculait d’une heure cinquante quand je l'avais réglée la veille, c’était 7h 50 et l’examen aura lieu à 8h. J’étais dans une fureur incomparable au point de briser mon réveil contre le mur. J’avais devant moi dix minutes pour arriver au lycée. Je m’habillai à la hâte et je pris le chemin du lycée dans un état pathétique. Je ne me rappelle pas combien de temps cela me coûtait pour trouver un taxi, mais apparemment une longue durée s’était écoulée avant de le trouver enfin. Arrivé au portail du lycée, j’étais tout à fait estomaqué car je m’étais aperçu que les élèves furent déjà entrés. Le concierge me défend de passer car le règlement était clair : Le retard encourt l’élimination de l’examen. J’avais beau le supplier de me laisser entrer, mais mes tentatives s’avéraient infructueuses.
J’ai rebroussé chemin et mon affliction était à son paroxysme. Quel péché ai-je commis pour mériter une telle récompense ? Comment aurai-je l’audace d’affronter mes parents qui s’attendaient à ma réussite ? Moi qui avais toujours fait preuve de lucidité et de zèle ?
Alors que je songeais à ce drame qui venait me frapper sans rémission, une main douce sur les épaules
Accompagnée d'une voix rassurante qui m’était familière arrivait à mes oreilles. Je me suis levé en sursaut baignant dans une mare de sueur et submergé par les paroles lénifiantes de ma mère qui s’angoissaient de l’état déplorable dans lequel j’étais. Ma langue s’avérait impuissante de décrire mon ineffable joie qui a atteint son apogée quand je me suis rendu compte que ce n’était qu’un rêve, un rêve cauchemardeux.
Prof Jamal- Le 31-03- 2010
Version adaptée au niveau des élèves.
Bonne chance

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Production écrite 1er bac
  Bribes de souvenirs 2
  Tous les messages de jamal adib


 Réponse N°1 3671

re
  Par   marocagreg  (Adminle 22-04-10 à 14:59

salut, c'est bien de viser haut, mais si vous considérez cette production comme adaptée au niveau des élèves, alors, sans doute, vous avez des élèves excellents.




 Réponse N°2 3675

re
  Par   jamal adib  (CSle 22-04-10 à 16:55

Salut équipe marocagrg, je suis bel et bien conscient que la rédaction n'est pas une sinécure mais n'est pas l'apanage des plus doués non plus. Pour moi, je travaille avec une classe exemplaire. cela fait un an qu'on travaille sur le vocabulaire. Et je peux prétendre que parmi mes élèves, un nombre non négligeable peut rédiger des sujets sans la moindre difficulté.




 Réponse N°3 3677

Des exemples...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 22-04-10 à 19:48



Salut, M. jamal adib,

C'est très intéressant ce que vous dites là! Pouvez vous nous envoyer des exemples?

Merci.




 Réponse N°4 3687

re
  Par   jamal adib  (CSle 23-04-10 à 01:11

Salut M. Idoubiya Rachid. Ravi de faire votre connaissance. Je me tâcherai de vous envoyer quelques exemples. Mais cela va prendre un peu de temps car malheureusement je n'ai à l'instant que les supports physiques (imprimés, papiers...) je vais les transformer en support numérique et vous les envoyerai en temps utile. Je vous saurai gré si votre longanimité tolère le retard que je pourrais occasionner la-dessus.




 Réponse N°5 3698

re
  Par   aftais said  (Profle 23-04-10 à 20:13

salut toute l'équipe marocagreg! franchement même si on a la chance d'avoir des élèves aussi brillants que ceux de notre collègue , je pense qu'il aberrant de prétendre à un tel niveau de français à l'échelle nationale. ayant les pieds sur terre! cela fait une décennie que le niveau de français a chuté. et ce avec l'application des oeuvres littéraires au programme .

alors tant qu'on ne réfléchisse pas à une bonne rénovation dans le domaine, il n'y aura pas d'amélioration du niveau.

mes amitiés à toute l'équipe




 Réponse N°6 3705

Le plaisir est partagé.
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 24-04-10 à 01:18

Salut, M.jamal adib, le plaisir est partagé.

Vous savez, vous avez largement le temps pour nous envoyer les travaux de vos élèves. D'ailleurs, certains collègues, adhérents à marocagreg, travaillent sur un projet ( Voir dans le forum:production d'un élève: l'incipit du Dernier jour...)

Comme vous savez, nous tentons l'expérience face à la production écrite: confrontation de nos expériences dans ce domaine de l'enseignement-apprentissage et formation mutuelle autour des techniques de correction et de notation...Cet exercice, comme il vient de dire remarquablement l'un de nos collègues, prend comme pars de la note finale 10 pts, ce qui paralyse nos élèves...

D'ailleurs, je vous invite M. Adi lagare et vous, à vous joindre à nous pour enrichir cette expérience prometteuse...

Dans la même occasion, je m'adresse à M. Adi lagare pour sa réflexion autour de la "FORMATION", qui a stimulé en moi beaucoup de réflexions...Je vous répondrez soyez-en sûr...

Cordialement et nous attendons tous(tes) la première rédaction d' un élève...(clin d'œil pour madame Kerzazi Fatiha: rire...)

NB- Voir les règles pour réussir nôtre tâche...




 Réponse N°7 3706

Production écrite
  Par   jamal adib  (CSle 24-04-10 à 01:34

Voilà un exemple de production d'élèves:

Sujet: racontez un événement funeste

Je jouis parmi mes camarades d'une grande estime. Peut-être pour ma docilité et ma longanimité. Pourtant mon point faible serait sans conteste que je suis oublieux. Un défaut que j'ai longtemps tâché de pallier et à propos duquel les griefs de mes camardes ne se sont plus démentis. Pourtant un événement ne veut que me cohabiter indéfectiblement en me traquant sans relâche. Cela remontait un peu plus loin quand j'étais encore enfant. C'était par une après-midi de juillet. Il faisait une écrasante canicule qui métamorphosait ma chambre en une véritable fournaise. En effet, je séjournais dans un petit patelin du nord, où les gens impécunieux comme moi étaient condamnés à passer presque toute la journée à domicile et ne sortir que le soir car la mer faisait défaut dans ce coin de la terre. J'ai beau éventé de l'air pour rafraîchir l'ambiance qui m'entourait, mais mes tentatives étaient infructueuses. Une sorte de torpeur m'envahissait et j'ai fini par succomber au sommeil. En effet c'était une aubaine pour moi car m'assoupir était le seul exutoire dans cette monotonie qui transformait mon quotidien en un véritable calvaire. Alors que je dormais sereinement, des cris stridents vinrent m'arracher de ma léthargie, j'ai tenté de déceler la nature de ce bruit et je me suis finalement aperçu que c'était une altercation féminine. Je me suis levé à la hâte en jetant l'anathème sur celles qui m'ont privé de mon sommeil irrécupérable. J'avais du mal à comprendre pourquoi les gens se chamaillaient dans ce climat qui ne donne même pas l'envie de remuer les lèvres. Une fois quitté ma chambre, et à ma grande panique, j'ai vu ma mère dans une situation bel et bien piteuse. Je l'ai vue absorbée par un grabuge violent avec une voisine. Ce n'était que crêpage de chignon, imprécations, et des qualificatifs bizarres que chaque protagoniste assignait à son adversaire. J'ai failli recevoir un coup de poing adressé par le fils de notre voisine qui déclara la guerre contre moi à peine suis-je franchi le seuil de la porte dans une tentative de séparer ma mère de cette écoeurante femme qui ne voulait plus lâcher prise et qui tentait à chaque reprise de prendre témoins de la vilenie de ma mère les badauds qui s'attardaient sur ce spectacle sans daigner intervenir pour mettre terme à cette dispute. D'abord, j'étais désemparé, je ne savais quoi faire, mais l'insistance de mon rival qui m'adressait une gifle en pleine figure m'a libéré de mon hésitation. Alors j'ai déchaîné contre lui et combien était-il stupéfait quand je l'ai renversé par terre et m'abattant sur lui avec plein de coups de poing et de coups de pied. Car de coutume, j'étais le garçon le plus aimable voire candide de notre quartier, c'est pour cette raison qu'il ne s'attendait plus à ma réaction et que son courage à mon compte était fort acharné. Cette querelle pourrait virer au drame n'était-ce l'intervention de mon père qui se précipitait à le libérer de mes mains en m'exhortant au calme. Quand la colère m'eut quitté, je m'avisai que mon père et notre voisin le mari de la mauvaise femme étaient parvenus à calmer les deux femmes en leur enjoignant l'ordre de regagner leurs maisons. Plus tard, et d'après la version de fait de ma mère, j'ai appris que c'était notre voisine qui a provoqué la querelle car elle enviait toujours ma mère qui n'avait commis que la faute de jouir auprès des voisines d'un grand respect et que cette brute essayait en maintes reprises de semer la zizanie entre ma mère et les voisines en ébruitant de mensongères rumeurs. Je ne peux pas vous cacher que c'était la première et la dernière querelle de ma vie jusqu'à présent. Dieu merci !

Prof. Jamal

Le 23-04-2010 à 01:16 après minuit

Version adaptée au niveau des élèves





 Réponse N°8 3709

Une idée sur le vrai niveau de nos élèves au Maroc.
  Par   Samira Yassine  (CSle 24-04-10 à 17:30

Bonjour tout le monde,

Les copies des élèves sont remises à la fin du semestre à l'administration, alors je vais

envoyer un petit paragraphe dont la consigne était :

"Que pensez-vous du traitement subi par les forçats? Justifiez votre réponse. "

Vous avez ci-dessous 4 productions d’élèves de niveaux différents au niveau de la production.

Bien sûr j'ai gardé l'anonymat des 4 élèves. Je n'ai pas touché leurs productions, je vous

laisse découvrir le vrai niveau de nos élèves:

Sujet 1 de l’élève O/K :

Les forçats sont traités comme des corps sans ames , c’est vrai qu’ils ont commis des fautes ,

mais ils méritent d’être traiter dignement , non comme des animaux .

J’ai pitié d’eux car ils sont incapable de supporter la pluie et la bise d’hiver ou le soleil d’été.

Sujet 2 de l’élève S/ K :

Personnellement , je suis pour la peine de mort, car le condamné après son exécution sera

tranquille, personne ne le dérangeait. En revanche, le ferrement des galériens a une influence

sur la moralié des forçats , car ces derniers subissent une torture physique et psychique.

Sujet 3 de l'élève IM / IS:

" 1)Je pense que le traitement subi par les forçats est un traitement méchant et injuste.

2)Parce que sezs dorçats sont aussi des humains et eux aussi ont le droit d'un traitement

juste parce que je crois que les travaux forcés les suffira et il n'ont pas besoin d'un traitement

injuste pour connaitre leur crime et en plus les travaux forcés c'est un punition sévère alors

pourquoi on les traite de plus de leur punition d'un traitement inconvenable."

Sujet 4 de l'élève HI/ H:

1) Je suis avec cette idée

2) car le criminel comit des graves crimes , et il faut les bien souffrir pour sentir la douleur de

familles victimes"

Vos commentaires SVP.

Je me suis contentée pour le moment de ces deux deux petites productions , deux réponses à

deux questions à la fin des questions de compréhension(le texte et questions figurent sur

Marocagreg, je remercie le professeur abmalek nima( Examen Juin 2008 Académie d'Oujda)

auteur de ce travail que j'ai beaucoup aimé et que j'ai choisi comme évaluation pour mes

élèves.

Qu'en pensez-vous M Idoubiya?





 Réponse N°9 3710

Un talent d'écrivain!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 25-04-10 à 01:27

Salut, M.jamal adib

J'ai trouvé un plaisir qui n'est égalé que par celui qui apprécie la vraie littérature! Nous avons annoncé que les travaux doivent être ceux des élèves. Cela était nôtre contrat de projet!

Mais, M. jamal adib, je préfère que le travail soit le vôtre...Pourquoi, pour vous encourager à développer votre style qui est digne des très grands écrivains...Si ce n'est le travail qui me prend tout mon temps - je suis chargé du suivi et de la rédaction de nôtre revue d'établissement, ainsi que de la composition des divers activités culturelles qui doivent figurées dans nôtre projet,- j'aurais fait un long commentaire sur le texte littéraire que vous éditez dans marocagreg...

Félicitation donc pour la qualité du style, pour la grande maîtrise des règles de la langue, pour la finesse des expressions, pour la justesse et le rythme des phrases, qui engagent la rhétorique, qui donnent aux images leur SENS et leur VALEUR évocatrices...

C'est de cette manière que naissent les plus grands écrivains! L'air de rien, ils vous font transporter dans l'extase de la pensée qui se jouent des mots, avec des mots, qui se font phrases, qui deviennent pensées, qui émeuvent et qui poussent au rêve.

Encore félicitation à l'auteur de ce texte remarquable, et j'espère qu'il soit le vôtre...

NB- Confirmation de la question: ce texte est-il écrit par vous?

NB- Que pensez-vous, madame Kerzazi Fatiha, du texte proposé par: M. jamal adib?

NB- Pour les quatre productions de vos élèves, madame Kerzazi, j'attends une ou deux réactions pour intervenir...Les productions sont très riches et faciliteront, et de loin, les discussions et les réflexions. Elles sont typiques et représentatives du niveau standard que nous connaissons chez les élèves...Donc, je vous remercie, madame, pour l'effort que vous avez déployé: je n'attendais pas moins de vous...

NB- En ce qui concerne la notation et les appréciations, j'ai déjà personnellement une idée que je partagerai avec les collègues dès que cela soit possible: après l'intervention primaire d'un adhérent!

Cordialement...




 Réponse N°10 3715

Merci M Idoubiya
  Par   Samira Yassine  (CSle 25-04-10 à 11:55

Je vous remercie pour le commentaire fait aux productions de notre collègues.

Pour les productions de mes élèves, ce n'est pas ce que j'avais promis mais je voulais juste

donner à notre collègue une idée sur le niveau de l'élève maroacain . En effet les trois

p^remières rédactions appartiennet à trois bonnes élèves, mais l'auteur de la 4ème est un

élève qui a des problèmes en français.

Notre collègue, en essaynt de passer son propre travail à celui de son élève m'a rappelé le

problème de la propiété intellectuelle, alors celui _là il se vole son propre travail et le publie

au nom de son élève. je ne comprends pas pourquoi, il se donne tant de mal.L'autre jour c'était

plagiat avec anonymat, à quoi bon ?§§ Et maintenant , travil personnel et au nom d'un élève?!!

la mythomanie, j'ai bien pensé à cette maladie ce matin!!!

Merci M idoubiya et moi aussi j'enverrai cette semaine la revue de mes élèves.




 Réponse N°11 3718

expliquer ou compliquer
  Par   brahim el harfi  (Profle 25-04-10 à 13:07

Salut, M.jamal adib

votre production est bien construite:

1une amorce en guise de présentation du sujet:antithèse l'oubli et l'événement tatoué dans la mémoire

2une description de l'espace où se déroule le drame

3situation sociale: pauvreté et le goût: sommeil du narrateur personnage

4l'événement perturbateur: la joute entre la mère et la voisine

5le dénouement: l'intervention des hommes

6Situation finale:l'origine de la dispute

seulement quelques remarques à faire.....

1le temps imparti à l'épreuve deux heures: une pour la compréhension et une pour la production, une heure suffit-elle pour produire ce long texte? et l'on sait que le premier jet des meilleur écrivains est à refaire, à peaufiner

2vous avez travaillé sur le vocabulaire, c'est pertinemment judicieux, seulement le lexique qui parsème cette production est trop recherché. en effet l'objectif est que l'élève s'exprime clairement: imagine un élève, qui fait un exposé à la fac ou dans les instituts privés, dire" impécunieux grabuge exutoire anathème.........................."sera-t-il compris par son auditoire?

des élèves ont lu cette production ils n'ont rien compris ils ont compris l'incipit du Dernier jour d'un condamné mais pas cette production ...........

à suivre..........

madame Kerzazi Fatiha une question est ce que vous élèves savaient qu'ils devraient faire une introduction, développement et une conclusion?





 Réponse N°12 3719

Je vous dois une explication
  Par   Samira Yassine  (CSle 25-04-10 à 15:44

Je vous remercie M El harfi pour votre analyse qui rejoint ce que vient de dire un peu avant M

Idoubiya.

Pour la production de mes élèves , comme je l'ai signalé , au début de ma réponse à l'article de

l'élève Jamal Adib, je voulais lui donner un expmle de production de l'élève marocain mais j'en

avais pas, puisque on les a remises à l'administration mais j'enverrai les productions du 2ème

semestre une fois corrigées. Pour les paragraphes envoyés c'était une question figurant à la

fin des questions de compréhension où ils devaient répondre dans un peit paragraphe.

j'avais hate de montrer à M Jamal Adib que ce qu'il présenté était très loin de la réalité

maroacaine.

Pour mieux comprendre la production ou l'exercice écrit dont je parle , consultez l'examen

régional d'oujda 2008 (Evaluations et examens à Marocagreg)

Cordialement




 Réponse N°13 3720

A méditer
  Par   Samira Yassine  (CSle 25-04-10 à 15:52

Un collègue m'a envoyé cette production écrite par un élève qui a obtenu 14 comme moyenne générale dans la première session et qui a des difficultés énormes lorsqu'il s'agit d'écrire en français! Il y en a ceux, selon lui, qui ne peuvent même pas écrire une phrase simple!!

Sujet de la production :

Doit-on adapter une philosophie précise

pour vivre ? L’optimisme, comme philosophie,

peut-il nous aider à surmonter nos problèmes ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Réponse d’un élève :

Production écrite d’un élève.

Niveau : 2ème année au baccalauréat (science physique)

Le monde ce un espace de vivre le homme. Me est ce

que ce monde et le meilleur monde ?

Il y a de homme qu’elle dit que ce monde ce meilleur

monde possible parce que le dieu il baprique ce monde à

l’homme pour vivre sur lui, et le homme et sont l’esxlavage

ou dieu dans ce monde de faire tout que il dit le dieu, et

ce que toutes les choses que vient le dieu et bien et

meilleur HamdoLILAH.

Et Il y le otre groupe des hommes qu’elle contre le 1er

groupe il dit que ce monde et ne pas le meilleure monde

parce que monde et pas la démocratique entre l’état et

les hommes et ne à pas pratique de la loi aussi la difi

rontrer entre le povre et le riche et mall organization de

chose.

Enfin comment faire divlope une monde de bonne

demoncrzatique et de loi et de organization et accepter

les loi de dieu ?

de notre façon comment faire une meilleur monde possible

pour tout le monde ?

--------------------------A méditer !...................................................................





 Réponse N°14 3722

Erreur par mégarde
  Par   jamal adib  (CSle 25-04-10 à 19:14

Salut tout le monde. J'étais à Martil, je viens de rentrer chez moi. Un respect singulier à notre Cher Adoubia rachid. C'est avec une grande stupéfaction que je me suis avisé que j'ai mis comme Titre dans ma deuxième prdoduction écrite: "Voilà un exemple de production d'élèves". Vraiment, c'était par mégarde. En effet, c'était ma propre production. Le problème, c'est que j'étais en train de réécrire la production écrite de l'une de mes élèves, entretemps, je m'apprêtais à envoyer la mienne intitulé par: Un un événement funeste. Problème du Copier Coller de deux fichiers word. alors j'ai mis par mégarde cet objet: "Voilà un exemple de production d'élèves". Je sais pas comment je dois expier ma faute. Je vous assure que mes élèves sont excellents, pourtant ils ne parviendront guère au niveau humble des deux productions écrites que j'avais rédigées ci-dessus. Je réitère mes vives excuses et je mise sur votre compréhension. Je vais essayer de vous envoyer quelques travaux de mes élèves, le problème c'est que je dois faire une petite concertation avec eux demain inchaallah. Je vous suis redevable Cher rachid pour vos compliments concernant le style et tout le reste, jamais je ne pensais que je serai doué par l'écriture quoique épris de cette belle langue. Merci tout le monde. à très bientôt




 Réponse N°15 3724

Salut Chers (ères) collègues.
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 25-04-10 à 19:19



Laissez-moi d'abord dire une chose: on doit de fond en comble revoir notre façon d'aborder le FLE!

LA LANGUE FRANÇAISE EST UNE LANGUE ÉTRANGÈRE POUR LE MAROC. TEL EST LE CAS DE LA LANGUE ANGLAISE POUR LA FRANCE!

La seule différence entre nous et la France, c'est qu'eux, au lieu d'aller chercher un Voltaire du fin fond du 18ième siècle pour l'enseigner à des élèves qui souffrent de tous les mous de la langue, ses braves didacticiens confectionnent des manuels de marque! Manuels signés Bordas, Hachette, Nathan, Flammarion! Quatre choix qui laissent à l'enseignant toute latitude de préférence...

Les contenus sont traités par thématique dans ces manuels scolaires...

Exemple d'un chapitre/unité d'un manuel D'anglais Term. ( Terminal)

9. GREAT EXPECTITIONS

BUILD UP

Building a better human 140

Recording The power of technology 141

Basics Mots-outils 141

TEXT FILES 1

Human possibilities ( Andrew NICCOL, Gattaca) 142

Phonologie Liaisons 143

Vocabulaire Santé et maladies 143

BRUSH UP

Quantifieurs- Articles- Expressions du Futur- Prétérit be+ing 144

OPEN UP

Visual " It was on a dreary nigth of Novembre..." 145

SPOTLIGHT

The World Wide Web 146

THE TEXT FILES 2

A new member in the fimily (New York Times) 148

Phonologie Voyelles -i- et -y- 149

Vocabulaire Ordinateur et Internet 149

BRUSH UP

Should - Comparaison - Prétérit modal - Pronoms relatifs 150

WRITE ON

Essay Online personal ads 151

READING TIME

The book-burners (Ray BRADBURY, Fahrenheit 451) 152.

Voilà le chapitre 9 d'un manuel de neuf chapitres!

Que faudrait-il comprendre?

Le manuel est une réalité non un mythe!

Le manuel est un atout non un obstacle!

Le manuel bien travaillé est l'une des solutions possibles pour l'amélioration du niveau langagier de nos élèves!

Le manuel n'est pas à rejeter mais à perfectionner...

D'aucun pourrait se dire pourquoi M.Idoubiya fait tout cela? La réponse de M. Idoubiya sera très simple: l'enseignement du français au Maroc est en décalage entre les aspirations/attentes et la réalité!

Vous savez, madame Kerzazi Fatiha, sept élèves sur dix ont le même niveau rédactionnel que celui dont vous avez donné l'exemple! Je ne parle pas du niveau d'un Antel, mais de celui de mes propres élèves.

Maintenant, à pars les diagnostiques, que faudrait-il faire pour sortir de cet impasse! Car il s'agit bel et bien d'impasse: il suffit de se rappeler les rédactions des élèves dans l'examen régional pour s'en rendre compte...

Cordialement!

NB- Pour madame Kerzazi Fatiha, je vous enverrai ma revue de classe dès que possible...





 Réponse N°16 3725

Merci kerzazi fatiha
  Par   jamal adib  (CSle 25-04-10 à 19:39

Je vous remercie avec effusion madame kerzazi fatiha pour votre franchise. J'aimerais pourtant commenter quelques remarques: Quant au plagiat, je vous assure que les deux productions écrites étaient les miennes. Quand on dit plagiat, il faut le prouver au moins pour la fiabilité scientifique. la mythomanie, cela reste un substantif dur à supporter, mais je ne vous en voulais pas. L'essentiel pour moi, c'est aider les élèves à surmonter leur problèmes en matière de rédaction.car en demande à nous élèves de simplifier, on finit par tout gâcher. Et voilà le niveau des élèves qui laissent beaucoup à désirer. Moi, au contraire, je demande à mes élèves de chercher un niveau fort recherché, et grâce à Dieu, j'ai des élèves scientifiques qui sont parvenus à faire des travaux exemplaire. Merci Fatiha; je vous tends la main pour repêcher nos élèves du bourbier d'asthénie et de vacuité littéraire dans lequel ils pataugent. Un grand merci à Monsieur rachid. Je sais pas si je serai autorisé de déposer mon e-mail sur votre site. à bientôt




 Réponse N°17 3729

re
  Par   marocagreg  (Adminle 25-04-10 à 20:34

salut,

je vous remercie pour cet échange fructueux.

M. Jamal, Mme Kerzazi, selon ce que j'ai lu, ne vous accuse pas de plagiat, mais vous reproche gentiment d'attribuer votre production à un élève. Vous avez expliqué que c'était juste une erreur au niveau du titre. Tout devient clair.

Pour M. Idoubiya, il est certain qu'avec le niveau actuel des élèves marocain, un manuel bien fait est la meilleure solution. proposer voltaire, Balzac, Antigone à des élèves qui ne savent pas faire une phrase simple correcte est une aberration. Si on veut proposer des oeuvres intégrales à ces élèves, ce n'est pas la littérature classique qu'il faut mais des livres accessibles et amusants pour les jeunes comme l'île au trésor, les aventures des cinq, etc.

Pour rappel, avant de généraliser l'étude des oeuvres littéraires au lycée, il y avait ce qu'on appelait les filières littéraires qui étaient ouvertes uniquement aux élèves littéraires excellents. la généralisation de cette expérience n'a donné aucun fruit : elle 'na fait qu'empirer encore le niveau des élèves. le retour au manuel est une nécessité, c'est sûr, mais peut-être en réservant des filières littéraires spécifiques aux élèves littéraires et scientifiques les plus excellents [pourquoi scientifiques, parce que les cpge principal débouché des élèves scientifiques les plus excellents propose chaque année un programme littéraire et philosophique qui demande des aptitudes littéraires réelles.]

Par contre, pour la majorité des élèves, on doit tôt ou tard revoir les objectifs et les ambitions à la baisse et considérer le français comme une langue étrangère et non comme une langue seconde.

merci à tous.




 Réponse N°18 3730

L'écriture: un art!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 25-04-10 à 21:14



Salut, M. jamal adib

Je suis heureux que la production que vous avez éditée à marocagreg soit la tienne...Je suis heureux pour vous. Je suis heureux aussi pour votre gentillesse. Votre réponse à madame Kerzazi Fatiha m'a donné une large idée sur vous...Je n'ai pas voulu intervenir jusqu'à ce que vous le fassiez vous-même...J'ai un sixième sens qui fait que je comprends plus au moins les gens et je trouve que vous, et plusieurs adhérents à marocagreg, possédez un vrai sens d'altruisme.

Vous avez compris le sens et la remarque de madame Kerzazi, et cela est un vrai signe de générosité intellectuelle et humaine.

Ce que j'ai dis au niveau de votre style est vrai! Vous avez un vrai talent Monsieur! Ce ne sont nullement les mots que vous utilisez qui sont à l'origine de cette appréciation! D'ailleurs, chose paradoxale: plus le mot est inusité, plus il est pauvre. Les mots recherchés sont moins riches que les mots usuels! Les mots recherchés, on les trouve dans les dictionnaires; les mots usuels, on les trouve dans notre vie de tous les jours, on les utilise pour boire, manger, regarder la télévision, voyager, rêver, aimer...Par contre, les mots recherchés, on les trouve pour leur donner la vie, pour les empêcher de vieillir et de mourir!

Ce qui m'a poussé à faire la remarque sur votre écrit, c'est bien le style! Car la différence entre une personne qui maîtrise les règles d'usage et une personne qui possède un style: le premier imite une chose déjà faite, le second crée et invente, pour le premier, d'autres méthodes et d'autres règles!

Deux choses, M. jamal adib, tout-à-fait différentes...

Maintenant, pour voir si mon sixième sens fonctionne, je vous demande de nous écrire une petite nouvelle de trois pages qui mettent sur papier vos qualités de futur écrivain: j'ai la certitude que vous allez trouver en vous toutes les ressources nécessaires. N'ajoutez rien à votre style-écrivez librement- car vous en possédez déjà UN!

Quant à votre Mail: Voilà le mien- MON: nom + MON prénom (les deux sont attachés) + Un signe qui s'appelle arobasque + un moteur de recherche qui se nomme: yahoo + une note qu'on donne à une question + fr!

Vous l'avez trouvé?

Cordialement.




 Réponse N°19 3738

Le travail accapare la part du lion de mon temps
  Par   jamal adib  (CSle 26-04-10 à 00:59

Salut tout le monde. Chère équipe Marocagreg,je vous suis redevable pour votre animité qui émane d'un esprit rare.




 Réponse N°20 3739

Le travail accapare la part du lion de mon temps
  Par   jamal adib  (CSle 26-04-10 à 01:14

Salut tout le monde, un respect particulier à M.brahim el harfi, franchement, il y a une grande part de vérité dans vos remarques cher ami. M. Rachid Idoubia,il m'est fort difficile de trouver les mots idoines pour vous remercier. En ce qui concerne le projet d'écrire une nouvelle, je suis à votre entière disposition. Le problème qui s'impose toujours avec acuité, c'est le temps. Comme je venais d'expliquer dans le titre, il se taille la part du lion de mon temps. Pourtant je m'évertuerai de le faire aussi vite que possible. Je travaille déjà sur l'élaboration d'un scénario d'une pièce de théâtre qui traite de la violence scolaire. Veuillez acquiescer à mes égards les plus distingués. A bientôt




 Réponse N°21 3740

Bienvenu sur Marocagreg M jamal Adib
  Par   Samira Yassine  (CSle 26-04-10 à 01:37

Bonsoir M jamal Adib, vous êtes des nôtres désormais. Entre amis sur marocagreg, on se

permet de se critiquer mutuellement sans la moindre rancune.

C'est à moi de vous féliciter pour votre franchise, vous avez expliqué ce qu'on n'arrivait pas à

comprendre. En parlant de plagiat , je ne parlais pas de vous M jamal mais plutot d'un vol qui a

eu lieu sur le sit concernant, une personne anonyme s'est donnée le droit de voler deux

travaux déjà publié par notre cher collègue M idoubiya; il a mal visé, ce type puisque tout le

monde lit les travaux de M Rachid.

Pour mythomanie, je retire le mot, excusez moi monsieur Jamal, vous me comprenez après

avoir expliqué vous même l'énigme.

Nous sommes heureux d'avoir un nouveau collègue que je ne décrirai pas mieux que l'a fait Si

Rachid, j'aurai une autre demande. Je vous crois maintenant quand vous me dites que vos

élèves sont excellents( mais ne me dites pas que les travaux publiés sont les leurs, rires)

alors je vous demande, de bien vouloir nous donner une idée sur votre méthode de travail ,

parce que j'ai moi aussi des classes scientifiques , les premières qui me donnent un travail

satisfaisant mais réussir quelque chose avec les deuxièmes reste impossible, je parle des

classes littéraires; alors je vous serais reconnaissante de bien vouloir nous faire profiter de

votre méthode de travail, tout comme font tous les collègues sur le site et on pourra même

échanger nos méthodes et se critiquer les uns les autres dans le cadre de cette grande famille

Marocagreg qui a servi et sert encore un grand nombre d'enseignants et d'élèves.

Cordialement cher Monsieur jamal Adib.




 Réponse N°22 3741

Un esprit raffiné d'une prof éminente qu'est Fatiha Kerzazi
  Par   jamal adib  (CSle 26-04-10 à 02:16

Salut tout le monde. J'étais tiraillé entre deux envies opposées: Regagner mon lit pour me reposer ou rester connecté sur marocagreg. En effet, c'est la deuxième tendance qui l'emportait car je ne résistais pas à la tentation de lister l'avalanche des messages qui venaient affluer sur cette rubrique. Je m'attendais à ce dernier message qui envoyé par M.Fatiha Kerzazi, Dieu merci que mon intuition ne m'avait pas trahi quant à la bonté de cette personne dont le message d'excuse plaide pour un esprit imbu de respect et d'affabilité. Ces valeurs qui sont malheureusement foulées aux pieds par moult de gens de notre époque. j'exulte vraiment de faire partie de cette chaleureuse famille qu'est marocagreg. M. Fatiha Kerzazi, vous avez fait preuve d'une grande délicatesse qui m'a vraiement sidérée voire subjuguée. Je vous suis débiteur à cet égard. Concernant la méthode que j'adopte avec mes élèves, c'est en premier lieu, le travail sur le lexique comme je viens précédemment de l'expliquer. Je vous envoyerai quelques modèles en guise d'exemple dans les quelques jours qui viennent.Tolérez-moi les quelques fautes de frappe que je pourrais commettre. J'aimerais bien surveiller mon orthographe, mais je suis bel et bien harassé que le clavier me tape des mots contre mon gré. :)




 Réponse N°23 3742

Très flattée!
  Par   Samira Yassine  (CSle 26-04-10 à 02:37

Je suis vraiment très touchée par vos compliments. je vous en remercie énormément ; mon

problème à moi n'est pas le clavier mais le style, je ne possède par votre éloquence, j'aimerais

bien l'avoir mais impossible, croyez moi.

Je vous remercie pour la première indication concernant votre méthode de travail, le lexique,

je vous serais reconnaissante si vous continuez dans cette voie, quant à moi, je suis

malheureusement, de ceux que vous avez critiqué toute à l'heure, je simplifie pour pouvoir

transmettre le message.

Toutes les méthodes mèneront j'espère à l'esprit de l'élève; que dieu nous aide dans cette

tache combien difficile mais la plus noble, vous ne me contredirez pas.

Bonne nuit M jamal ADIB, tel nom tel style(rires).




 Réponse N°24 3743

Une copie d'élève...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 26-04-10 à 09:23

Salut mes chers(ères) amis(ies)

Voilà, ce que j'attendais depuis le début de cette année scolaire est réalisé! Une parfaite entente entre plusieurs adhérents de marocagreg! cet espace qui réunit des enseignants(es) dévoués(ées) pour l'enseignement!

Maintenant, puisque les examens approchent, faisant profiter les élèves de nos humbles connaissances:

Aujourd'hui, c'est 6H 45', je viens de lire l'échange révélateur et humain de deux de mes chers(ères) collègues que je respecte beaucoup! Ce qui m'a poussé à proposer ces deux productions de deux classe du 2 BAC L 1/2!

Il s'agit de deux productions notée respectivement: 17/20.

L'objectif, c'est de montrer à l'élève moyen ou souffrant de difficulté, le degré de performance auquel peut arrivé ses camarades ayant étudiés dans le même système d'enseignement: s'ils ont réussi un tel travail, c'est qu'ils ont fourni l'effort nécessaire...

La production 1

Sujet: Êtes-vous pour ou contre la polygamie?

Sous forme construite et ordonnée, donnez votre point de vue.

- Utilisez le dictionnaire pour définir les mots-clés;

- Utilisez des arguments et des exemples concrets;

- Utilisez les liens logiques ainsi que les connecteurs d'organisation pour donner de la cohérence et de la cohésion à votre rédaction;

- Utilisez des paragraphes pour chaque nouvelle idée;

- Votre production doit impérativement contenir une introduction, un développement et une conclusion;

- Dix fautes d'orthographe sont tolérées, mais pas plus;

- L'absence de majuscule et les phrases longues sont sanctionnées;

Bonne chance.

NB- Les dictionnaires sont acceptés.

..................................................................................................................................

La polygamie désigne la situation dans laquelle une personne dispose au même moment de plusieurs conjoints de même sexe: pour une femme ayant plusieurs maris, on parle de polyandrie, pour un homme ayant plusieurs homme ayant plusieurs femme de polygamie.

Donc qu'elles sont les arguments données par les personnes qui sont pour la polygamie? Et qu'elles sont les arguments des rejeteurs de cette idée?

Certains personnes sont contre la polygamie, car à leur avis la polygamie à beaucoup de défauts et d'in convénients. D'abord, la plupart des hommes polygames vivent une vie plein de conflits et de problèmes. Par exemple: entre les enfants de la première femme et les enfants de l'autre femme. Ensuite, lorsque l'homme se résigne à la polygamie, il devrait dire à dieu au bon heur, et à la tranquillité de l'esprit. Et c'est pour cette raison que la proverbe populaire qui dit: "un seul seigneur, une seule épouse.", est juste.

C'est cette groupe voit que la polygamie n'est pas juste, il y' a une autre groupe qui sont pour la polygamie. D'abord, parce que la polygamie parfois, est une nécessité. Par exemple, lorsque la femme est âgée ou malade...Si l'homme devait se contenter 'une femme uniquement, il ne parviendrait pas à préserver sa chasteté. Ensuite, la polygamie assiste notre société pour rétrécir la proportion de la pauvreté.

Finalement, pour moi la polygamie est juste parce qu'elle a beaucoup d'avantages par rapport à ses inconvénients, et aussi parce que notre religion (Islam) nous encourage d'adopter la polygamie.

..................................................................................................................................

Voilà la première copie!

La deuxième, je l'enverrai le plutôt possible!

Que pensez-vous madame Kerzazi Fatiha? Et les autres collègues?

- Les productions que vous proposez à vos élèves sont-elles accompagnée de critères d'évaluation?

- Les sujets que vous proposez, sont-elles l'aboutissement de l'étude d'un texte vue en classe? ( Cette production résulte d'une discussion faite avec les élèves dans le cadre d'un texte autour du Père Goriot: l'adultère était chose normale dans la société française: même le père Goriot n'a pas trébuché de la relation entre Eugène et Delphine...)

NB- Personnellement, dans les évaluations formatives, je donne 1H30: c'est le temps que je trouve normal pour une rédaction en classe...)

Cordialement.





 Réponse N°25 3744

re
  Par   Bouimi Mohamed  (CSle 26-04-10 à 09:30

Très honorables visitateurs de cette page virtuelle

avez-vous parcouru de vos beaux globes oculaires l'excellentissime pièce de Sir Molière [les précieuses ridicules] Si oui ouvrez vos fines lèvres cramoisies pour me susurrer ce que vous en pensez. Lors de la défunte journée, un de mes charmants disciples du bahut m'avait interpellé AAaaaa Sssi Bouimi aurons-nous l'examen d'albâtre à la naissance du mois de Prairial (za3ma Mai)? Oui lui dis-je ... c'est ridicule ! vous ne trouvez pas ?




 Réponse N°26 3745

En effet!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 26-04-10 à 10:32

Salut, M.Bouimi Mohamed,

En effet, l'examen Blanc/noir comme un adhérent se plaît d'appeler est une perte de temps pour beaucoup d'enseignants.

Cela dit, mais puisque la chose est décidée et les faits sont accomplis, essayant au moins d'en tirer profit! Si ce n'est à 100%, ce serai à 50%. Si non à 25%...L'essentiel, c'est de faire en profiter ses élèves et de les motiver pour les passer! Quant aux alternatives, j'ai personnellement proposé plusieurs: voir les échanges faits avec plusieurs collègues dont madame Kerzazi Fatiha. Voir son article de dépars: " Est-ce le moment..." Il se trouve dans l'archive du forum...

Pour le moment, nous sommes entrain de réfléchir sur une question qui n'est pas moins importance que la première: les productions des élèves: leurs performances, leurs insuffisances et les différentes manières de les aborder: au niveau de la correction et de la notation, sans oublier la problématique lire/écrire que je veux aborder avec mes chers(ères) collègues adhérents de marocagreg...

Que pensez-vous M. Bouimi Mohamed de tout cela?

Cordialement.




 Réponse N°27 3746

la méthode
  Par   Maftah El kheir Moulay Youssef  (CSle 26-04-10 à 10:50

Je me demande également si la bonne méthode d'entraîner les élèves à la production écrite est de leur présenter des modèles.




 Réponse N°28 3748

Commençons par le point de départ!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 26-04-10 à 11:38

Salut,

Je pense qu'il serait plutôt judicieux de traîner la production écrite au point de dépars, comme support de réflexion, avant de lancer les discussions!

Quant à la question pertinente de M.Maftah El kheir Moulay Youssef, elle sera abordée pendant les discussions des collègues.

Thèmes que je propose:

- Que pensez-vous du niveau de l'élève, auteur de la production? Celle-ci mérite-t-elle 17/20? Sur quels critères note-t-on nos élèves?

- Cette production répond-elle aux critères de l'évaluation proposés par l'enseignant?

- Dans quel cadre ( roman/thématique/problématique) cette évaluation entre-t-elle?

- L'élève possède-t-il assez de vocabulaire, de tournures phrastiques pour s'exprimer?

- D'après cette production, l'élève est-il capable d'exprimer son point de vue et le défendre de façon cohérente et logique?

- Possède-t-il les atouts nécessaires pour poursuivre ses études supérieures, sans difficulté aux grandes écoles ou à l'université?..........................

ETC,ETC,ETC..............................

Voilà les thèmes de discussions que je propose aux adhérents(es), avec d'autres qui seront proposés par eux (elles).

Cordialement!

NB- Mais, s'il vous plaît, pas de digressions! (règle à laquelle je vais me soumettre moi-même, pour la réussite de ce projet de départ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)





 Réponse N°29 3754

Une forteresse inexpugnable
  Par   jamal adib  (CSle 26-04-10 à 16:35

Salut marocagreg. Comment ça va chers rachid idoubia, fatiha, Brahim Lharfi. Je vous suis redevable de bien veiller à préserver cette forteresse qu'est marocagreg contre tout danger pourrait éroder son tissu synergique.

Chers élèves, voilà une troisième production écrite que je viens juste de la préparer.

Sujet: Parlez d'un événement qui vous a marqué le plus.

Modèle de réponse:

Un événement marquant

Je furetais partout dans mémoire pour y puiser tout ce qui est susceptible d'égayer ma solitude. Rien de spécial pour éveiller ma curiosité. Soudain, mon visage s'illumina et une lueur d'espoir venait me repêcher de cette exécrable solitude. J'ai donné libre cours à mon esprit qui commença à semer devant moi les scènes d'un souvenir qui m'est trop cher. Je me voyais collégien dans une classe de mathématiques, j'avais à l'époque une grande aversion pour cette séance qui m'était éternelle. Je rechignais délibérément à bien m'appliquer dans cette matière car le professeur était très exigeant et d'ailleurs cette séance coïncidait toujours avec la période de l'après-midi qui est le temps de la sieste par excellence. Pourtant je n'avais jamais pensé à faire l'école buissonnière comme quelques uns de mes bambins. Ceux-ci dont la majorité écrasante se lamentaient d'être en butte à l'ennui, surtout avec la méthode archaïque et rigide avec laquelle le professeur se complaisait à suivre. Le professeur, lui, n'avait pas de cesse de véhiculer une approche coercitive qu'il ne lésinait plus, le cas échéant, sur toutes sortes de réprimandes aussi psychiques que somatiques. C'était ce jour-là un temps maussade. Alors que le professeur expliquait, j'étais en proie à une grande distraction au point de ne plus entendre son appel qui m'invitait à passer au tableau pour démêler une équation embrouillée. Furieux d'être ignoré, le professeur ne s'attardait point à m'expulser de la classe en m'accusant de nonchalance et en me fusillant des regards vindicatifs qui dissimulaient des menaces par des représailles colossales. J'ai d'emblée compris qu'il faisait allusion à me priver de passer le contrôle avec les élèves. Une punition qui envenimerait ma relation avec mes parents qui se saignaient aux quatre veines pour m'assurer une bonne formation. Un véritable dilemme s'empara de moi, j'étais écartelé entre deux désirs disparates: Rentrer chez moi pour demander à mon père d'intercéder en ma faveur auprès du professeur, ou me laisser déambuler jusqu'à ce que la séance suivante arrive. Une voix intérieure me dicta de rentrer chez moi. Une fois franchi le seuil de notre porte, j'appelai ma mère, mais la maison ne donnait aucun signe de vie. Je m'angoissais à ce silence qui régnait partout dans la maison et qui n'était brisé que par le bourdonnement de quelques mouches qui volaient à leur fantaisie. Je risquai un œil dans la cuisine, c'était le fouillis total. Des piles d'assiettes crasseuses, buffet entrebâillé, torchons dispersés par terre. Il m'était inconcevable de croire que ma mère pourrait laisser la cuisine dans cet état déplorable, elle qui n'était plus permissive en matière de propreté. Alors que je me préparais à sortir, l'alarme d'une ambulance accapara toute mon attention. L'alarme devint très proche, je compris alors qu'elle était à destination de notre maison. Entre-temps, quelqu'un ouvra la porte, c'était mon père. Une vague de panique venait me submerger, mais à la vue du visage radieux de mon père, je suis devenu rasséréné. J'exultais de joie en poursuivant des yeux l'entrée triomphale de ma mère qui venait d'accoucher. Elle gisait sur un brancard porté par deux ambulanciers et à côté d'elle se reposait un visage angélique qui m'était étranger. Du coup, notre maison fourmillait des voisines qui vinrent souhaiter à ma mère un prompt rétablissement en lançant des youyous. Symbole d'allégresse. Je me suis réduit dans un coin et je commençai à pleurer de jalousie. Je pensais à ce bébé qui est venu chez nous sans crier gare. Quel sera mon statut dans la famille ? Serai-je relégué aux oubliettes ? Mes privilèges seraient-ils révolus ? Moi qui était toujours gâté par mes parents ? Je me suis perdu au milieu de ce tumulte qui m'enveloppait et qui faisait inexorablement fi de ma détresse. Mon père subodorant que je boudais, il s'approcha de moi, l'air tendre, posa sa main sur mon épaule et me demanda gentiment d'aller baiser mon frère en guise de bienvenue. Je me levai docilement pour faire plaisir à mon père en faisant mine d'être enjoué. Une fois dans la chambre de ma mère qui s'adossait sur le chevet de son lit, je me précipitai de m'approcher de ce nouveau-né qui ne cessait plus de vagir. Une sensation bizarre vint transformer en moi la jalousie en une bonté effuse. Alors, je ne m'attardai pas à lui coller un baiser sur sa joue lisse. Dès lors, quand je rentrais du collège, et avant même d'enlever mes chaussures, je passerais d'abord par sa chambre pour folâtrer avec lui. Il avait vraiment enjolivé notre quotidien. Quand je me rappelle de ce souvenir, je me réalise combien j'étais stupide.

Prof JAMAL

Le 26-04-2010 à 13h30

Niveau adapté au niveau de mes élèves :)





 Réponse N°30 3756

Remarques sur la production écrite de l'élève deM Idoubiya
  Par   Samira Yassine  (CSle 26-04-10 à 16:53

Salut tout le monde,

M Rachid Idoubiya, notre cher leader, chapeau ! Vous avez pris l’initiative, cela nous

encouragera à faire de même.

La production de votre élève : « Êtes-vous pour ou contre la polygamie? »

Sous forme construite et ordonnée, donnez votre point de vue.

L'élève a respecté les consignes.

Je classerai cette production dans le cadre thématique mais c’est aussi une problématique.

Le thème de la polygamie, pose problème devant cette divergence des opinions à son sujet.

Cet élève a rédigé un sujet cohérent, bien harmonieux grâce à l’emploi des connecteurs

logiques.

Toutefois, on a une redondance au niveau des connecteurs, il aurait pu varier les connecteurs

plutôt que d’employer les mêmes dans les deux paragraphes.

Son sujet est cohérent dans la mesure où il a exposé la thèse l’antithèse puis sa synthèse

consistant en son point de vue convergent avec le dernier avis dans le raisonnement.

Notons que le style de cet élève (ce ne doit être qu’un garçon puisqu’il est pour la polygamie

rire) son style est riche en vocabulaire adapté au sujet.

Sa production aurait été bien meilleure s’il avait évité certaines erreurs émanant d’une

confusion entre certains homonymes « qu’elles » au lieu de « quelles ou quels » selon le

genre du mot.

Un autre petit problème celui du genre, l’accord entre certains déterminants et le nom «

certains personnes », « cette groupe »

Emploi de pléonasme « vivre une vie » on devrait plutôt dire « mener une vie »

Bref, cet élève a un bon niveau en français, il mérite une bonne note. Mais la relativité est très

importante, la subjectivité est inévitable. La même copie aurait deux notes différentes selon le

niveau général de la classe. Néanmoins cet élève mérite des encouragements pour la

cohérence de son raisonnement, la richesse de son style, reste à éviter ce genre d’erreurs

indignes d'un élève comme lui.

J’espère ne pas avoir été trop bavarde, comme toujours, je tiens à renouveler mes sincères

remerciements à M Idoubiya pour cet esprit d’innovation, d’animation au sein du site qui nous

permettra à tous d’en profiter pleinement.

Merci.

Cordialement





 Réponse N°31 3758

des jalons pour empêcher des digressions
  Par   brahim el harfi  (Profle 26-04-10 à 17:57

merci d'abord à tous les collègues

la réussite de cette production proposée par M.RACHID est tributaire des consignes énoncées et qui indiquent clairement la tâche à accomplir "sous forme construite et ordonnée, donnez votre point de vue.

- Utilisez le dictionnaire pour définir les mots........"

le sujet proposé trouve sa justification dans la boite à Merveilles où il est question de polygamie et de divorce

l'élève mérite amplement sa note.la cohérence de sa production, la justesse de ses arguments et des ses exemples révèlent le travail remarquable de son professeur et l'assiduité de l'apprenant

l'élève a su exploiter idée, argument et exemple

il a ménagé une transition"C'est cette groupe voit que la polygamie n'est pas juste, il y' a une autre groupe qui sont pour la polygamie." abstraction faite des fautes; rarissimes sont les élèves qui introduisent une phrase charnière entre le premier point de vue et le second

COMMENT réussir une production écrite? comment amener les apprenants à écrire ( mettre la pensée dans l'encre) comme disait savamment M.RACHID?

1M JAMAL opte pour le vocabulaire : la première piste pour l'obtenir il faut presque toujours consulter le dictionnaire " Les dictionnaires sont acceptés." rappelle M RACHID

A SUIVRE,,,,,,,,,,,, quand l'élève rédige sa production, la pensée vient la première ou le mot?





 Réponse N°32 3759

quelques remarques éparses
  Par   marocagreg  (Adminle 26-04-10 à 19:18

bonjour,

pour la copie de l'élève, je fais juste quelques remarques :

1- la consigne était "êtes-vous pour ou contre la polygamie ?", or l'élève s'efface presque dans la plus grande partie de la production. Il donne le point de vue de ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, et réserve son point de vue à la conclusion. ce qui aurait été meilleur, c'est que l'élève commence par dire ce qu'il pense de la question, puis ensuite apporte des arguments pour se justifier.

2- l'élève ne fait que reproduire des clichés, voire des idées fausses : l'islam n'a jamais encouragé la polygamie, au contraire, elle l'a bridée par tous les moyens. Décidément les fausses croyances ont la tête dure. Cela dit, on ne peut pas lui tenir rigueur de ça pour la note, car on juge sa faculté de rédiger et d'exprimer une pensée et non la pensée elle-même.

- regardez par exemple l'argument : "Si l'homme devait se contenter 'une femme uniquement, il ne parviendrait pas à préserver sa chasteté" --> c'est grave ça : cet argument peut se retourner contre l'homme : la femme aussi pourrait avoir besoin de plusieurs hommes pour préserver sa chasteté. sans y penser : la femme est réduite en un objet sexuel

Cela m'amène à dire que la mission d'un professeur de français n'est pas seulement d'apprendre aux élèves à lire et à écrire, mais elle consiste aussi à façonner leur pensée, à parfaire leur éducation, à leur apprendre à avoir une pensée ouverte qui se détache des clichés catastrophiques d'une société ignorante tout en restant attachés aux valeurs fondamentales de leur société.

En ce qui concerne la forme elle-même : l'élève a fait un effort visible pour respecter les consignes, pour reproduire une forme et une technique qu'il a apprises en classe. cette bonne volonté est louable.

-------------------------

pour M. Jamal Adib, si vous pouvez accepter un conseil fraternel : essayez d'écrire plus simplement, votre recherche de mots et votre manière de les associer conduit quelquefois à une perte de sens. par exemple, la phrase : "cette forteresse qu'est marocagreg contre tout danger pourrait éroder son tissu synergique." ne signifie rien, c'est juste des mots collés les uns aux autres. le plus difficile ce n'est pas d'utiliser des mots rares ou appartenant à une langue très soutenue, mais d'écrire simplement. La simplicité est synonyme d'efficacité. votre style donne au contraire une impression d'artifice et absence de naturel, comme disent les français, vous jetez de la poudre aux yeux, vous voulez séduire par les mots et vous sacrifiez le sens; or, comme le préconisent les grammairiens arabes, il faut privilégier le style simple : السهل الممتنع

D'ailleurs, les meilleurs textes littéraires sont ceux-là même qui utilisent la langue la plus proche du contexte contemporain : un écrivain qui imiterait Balzac ou Rabelais ou ibnou al moukaffa3 de nos jours passerait tout au plus pour un pâle imitateur, un écrivaillant et non pour un artiste. j'espère que mon point de vue ne te choque pas. certes, il faut maîtriser ce vocabulaire, mais le plus important, c'est de l'utiliser convenablement.




 Réponse N°33 3760

éclaircissement cher marocagreg
  Par   brahim el harfi  (Profle 26-04-10 à 19:54

salut M.Marocagreg

merci pour vos remarques constructive mais je voudrais svp une explication: vous avez dit que"l'élève s'efface presque dans la plus grande partie de la production. Il donne le point de vue de ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, et réserve son point de vue à la conclusion."

les formateurs à l ens de rabat proscrivent l'intrusion du "je" dans la dissertation; le candidat peut donner son point de vue sans recourir à la première personne.

en classe, on demande aux élèves de laisser leur point de vue a la fin





 Réponse N°34 3761

Point de vue de l'élève!!!!????
  Par   Samira Yassine  (CSle 26-04-10 à 20:23

Je viens de lire le point de vue de M marocagreg sur l'élève ne donnant son point de vue qu'à

la fin.

J'avoue que c'est ce que je demande à mes élèves et j'aimerais bien avoir des renseignements

là dessus.

J'ai toujours demandé à mes élèves d'exposer les deux points de vue laissant celui qu'il

partage à la fin puis finir par donner leur point de vue.

On a toujours demandé à nos élèves de ne jamais commencer par donner son point de vue.

Il ya quelques temps j'ai changé d'avis et j'ai dit à mes élèves, vous commncez par le point de

vue opposé puis vous annoncez le vôtre après une transition.

Je voudrais vraiment des renseignements là-dessus.

Cordialement.





 Réponse N°35 3762

Balanc ou noir? Noir ou blanc?
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 26-04-10 à 20:53



Bien que dans l'ensemble, les idées de marocagreg me semblent pertinentes, cela me donne l'envie de dire d'autres choses: complémentaires!

De peur de viser loin, on peut tomber dans le vide! De peur de viser tout près, on peut tomber dans l'absurde! Cela est un vrai dilemme, qui n'est égalé que par celui de nôtre système d'enseignement!

Un élève qui dit que l'Islam encourage la polygamie, mais le dit plus au moins correctement, c'est mieux qu'un élève qui ne le dit pas, mais le fait! (plus tard bien sûr...) Tant que les clichés et les arrières pensées subsistent dans notre société, il n'aura pas de progrès possible...La réflexion de marocagreg n'est que logique: cela me fait penser à mon intervention avec mes TC S du matin! Nous discutions les symboles des couleurs neutres: le noir et le blanc. Que des clichés, que des préjugés! Le blanc symbolise le Bien; le noir symbolise le Mal; l'étoile rouge doit être changée par l'étoile noire; l'étoile verte par le blanc! A la question: dans le désert, que faudrait-il porter porter un habille blanc ou noir, la réponse était unanime: le blanc! ( un cliché parmi une éducation de clichés!) lorsque je leur ai expliqué que c'est le Noir qu'il faut porter parce que cette couleur est réfléchissante alors que le Blanc est un réceptacle d'énergie, rien ne pouvait égaler leur étonnement! Je leur ai donné un autre exemple: j'ai pris une feuille vierge ( blanche) et je leur ai demandé qu'est-ce que cela symbolise, ils commençaient à comprendre: le point zéro m'a dit un élève, le vide m'a dit l'autre, le disert m'a dit le troisième...Maintenant, lorsque je leur ai demandé à quelle couleur sont les caractères dans une page imprimée? La réponse est bien sûr le noir, qui symbolise maintenant la connaissance, le savoir, la sagesse et la réussite!

L'objectif en savoir-être: il faut toujours relativiser les choses: si dans la religion chrétienne, c'est le noir qui est synonyme de deuil , c'est le Blanc dans le religion Islamique qui joue ce rôle!

Maintenant, bien que l'a bien explicité marocagreg, je peux ajouter en m'insurgeant contre certaines règles éternellement et infiniment initiées, parmi lesquelles: le fameux plan dialectique!

1- La thèse; 2- L'antithèse; 3- La synthèse!

Cela est du pire raisonnement démagogique! C'est l'esprit façonné pour qu'il fonctionne comme un robot!

Même à plus haut niveau, c'est les mêmes questions, c'est les mêmes structures demandées: " on ne naît pas femme, on le devient...", Sans se rendre compte, il y 'a un retour au féminisme comme lutte, comme soumission et comme émancipation!

Où est la création dans tout cela? Où est le non robotisme dans tout cela?

Si l'on cherche un esprit novateur, il faudra d'autres manières de voir les choses et oser inventer le futur au lieu de décrire le passé!:;,?./§ C'est à mon sens, le seul remède contre les têtes bien faites, comme celles des robots; et les têtes créatrices...

Au lieu d'écrire 17 pages comme dissertation au niveau didactique, il faut penser à trouver (inventer/créer) d'autres méthodes de lecture et d'écriture! La dissertation est un exercice d'imitation, l'innovation est un exercice de création!

Au lieu d'écrire un commentaire composé/comparé, il aurait fallu écrire un commentaire critique composé/comparé!

Au lieu de demander la traduction d'un texte littéraire, il aurait fallu apprendre à l'examiné de s'y inspirer pour écrire un texte originel, un texte nouveau...La traduction est la pire des trahisons: ça, c'est un cliché! Vous voyez, cher marocagreg, que nous nous baignons dans les clichés sans s'en rendre compte?

L'empereur de chine n'a jamais comprit comment on peut se satisfaire d'une femme! Le monde occidental a trouvé des alternatives à la polygamie: le concubinage et l'adultère...

Le monde musulman a aussi suivi la mode/les clichés: le mariage retardé, le mariage avec les mineurs, le mariage pour la procréation!

Vous savez ce que vous avez fait marocagreg, avec votre réflexion? Vous avez incité mes neurones à implorer mes doigts à écrire, à remplir la page blanche par l'encre noire...

Cordialement et à une prochaine réflexion!

NB- La discussion est toujours ouverte. Je vais répondre aux commentaires de mes chers(ères) adhérents de marocagreg...Vive marocagreg.




 Réponse N°36 3763

re
  Par   marocagreg  (Adminle 26-04-10 à 21:01

la remarque que j'ai faite [commencer par le point de vue ensuite justifier] découle naturellement de la formulation du sujet. Que demande le sujet ?

"Êtes-vous pour ou contre la polygamie?

Sous forme construite et ordonnée, donnez votre point de vue..."

le sujet demande bien à l'élève de formuler son point de vue et bien sûr apporter des arguments pour justifier son parti pris. autrement dit, il va écrire un paragraphe argumentatif justificatif

thèse de départ ==> ce que je pense de la polygamie : je suis pour ou je suis contre.

développement ==> arguments pour défendre mon choix : pourquoi je suis pour ou pourquoi je suis contre.

conclusion ==> synthèse ou quelquefois dépassement du problème. exemple si je suis pour la polygamie : il est vrai que la polygamie s'impose dans certaines circonstances et pourrait apporter des solutions à des problèmes de société, mais, il va sans dire que ce phénomène n'a pas que des aspects positifs et pourrait aussi constituer une source de problèmes pour l'individu et pour la famille.

l'élève a fait quoi : (à mon avis il a déplacé le sujet pour traiter un autre dont l'énoncé serait :

quels sont les avantages et les inconvénients de la polygamie ?)

nb. en ce qui concerne la démarche elle-même, il n'existe pas une seule recette, chaque sujet à sa propre recette : on ne fait pas le couscous comme on fait une pizza ! mais le cadre général du paragraphe argumentatif reste le même dans ce genre de sujets et diffère seulement selon qu'on cherche à justifier un point de vue, à le réfuter ou à le nuancer.




 Réponse N°37 3764

à l'équipe marocagreg
  Par   jamal adib  (CSle 27-04-10 à 00:48

C'est avec une grande affliction que j'ai reçu votre commentaire concernant cette phrase: "cette forteresse qu'est marocagreg contre tout danger pourrait éroder son tissu synergique." De prime abord, on a l'air que cette phrase n'a plus de sens. parce qu'elle était coupée du contexte danslequel elle a été employée. Moi, j'ai utilisé cette phrase en réponse à Monsieur rachid Idoubia qui avait parlé d'entraide et de solidarité entre tous les membres de marocagreg à l'occasion des messsages que nous avions échangés moi et Fatiha Kerzazi hier soir, sorte de réconciliation après le malentendu qui était survenu entre nous concernant le qualificatif "mythomane" que notre cher Fatiha venait de retirer. En lisant votre réponse, j'avais préssenti que je ne suis plus la bienvenue dans votre forum. Si c'est cela le cas, alors dites-le moi pour que je me retire le vite possible. Jamais je n'aimerai être un importun. je m'impatiente de recevoir votre éclaircissement la-dessus. A propos, il faut savoir que je me suis évertué à rédiger la troisième production écrite au grand dam de mes préoccupation. car j'ai énormément de travaux à faire à tel point que je ne sais plus où donner la tête.

merci pour votre compréhension.





 Réponse N°38 3765

Re
  Par   Samira Yassine  (CSle 27-04-10 à 01:40

Bonsoir M Adib, je me permets de vous répondre puisque vous vous adressez à toute l'équipe

Marocagreg, c'est notre site et c'est le vôtre aussi. D’ailleurs M Marocagreg, vous l'a dit au

début de son article, « si vous pouvez accepter un conseil fraternel », peut être qu’il a été un

peu trop franc mais la franchise est notre devise sur ce site. Je vous ai bien dit hier « Entre

amis sur Marocagreg, on se permet de se critiquer mutuellement sans la moindre rancune. »

Alors M Adib, ne prenez pas mal ce que M marocagreg vous a dit, il vous aurait répondu, mais

j’espère que vous accepterez ma réponse puisque vous vous adressez à l’équipe Marocagreg.





 Réponse N°39 3766

Merci Fatiha Karzazi, mais...
  Par   jamal adib  (CSle 27-04-10 à 01:51

Merci Chère fatiha de m'avoir répondu. Si tu avais bien lu ce que marocagreg m'avait écrit, vous auriez deviné que c'était un simulacre de conseil alors qu'en réalité, l'auteur de ce message m'avait insulté sans rémission. Il m'avait accusé de verbiage en utilisant un vocabulaire fort recherché dans un contexte qui lui est très inopportun. Autrement dit, il voulait dire que j'écrivais juste pour la frime. Chose qui se contredit fortement avec les remarques de monsieur Idoubia Rachid qui m'avait encouragé d'aller jusqu'au bout dans cette voie. Tourner en dérision les gens sous l'étiquette de donner un conseil n'a rien à voir avec la franchise. Moi, j'aime la franchise, quoiqu'elle soit acerbe. Mais, je ne vous cache pas Chère Fatiha que ce commentaire était justement pour me museler. Merci encore une fois.




 Réponse N°40 3767

re
  Par   marocagreg  (Adminle 27-04-10 à 02:26

c'est dommage M. jamal, vous prenez aussi mal ma remarque. je ne te connaîs pas et je n'ai aucun intérêt à t'insulter, ni à te museler comme tu dis, mais franchement, je n'aime pas du tout ta façon d'écrire. je n'ai jamais dis que tu frimes, j'ai dis que tu accordes tellement d'importance à la recherche formelle (mots) que l'on ne s'intéresse plus à ce que tu veux dire, si par hasard on parvient à comprendre ton message. je me mets à la place de tes élèves, si tu parles comme tu écris, alors tes élèves doivent toujours avoir Lettré ou le grand Robert avec eux. c'est mon opinion toute subjective. libre à toi de l'accepter ou non.

A propos, la remarque que je t'ai faite est toujours là, les visiteurs peuvent la relire, si quelqu'un y voit une quelconque insulte à ton égard, je suis prêt à te faire des excuses et à retirer ce que j'ai dit, à moins que tu ne considères le simple fait de te faire une remarque à propos de ton vocabulaire alambiqué comme une insulte.

Maintenant concernant l'effort que tu as fourni pour écrire les productions en question, je n'en doute pas. Tes efforts sont louables et notre site est très honoré de recevoir tes productions. tes critiques aussi seront les bienvenues. personnellement ça ne me dérange guère qu'on me fasse des remarques de ce genre.

je suis désolé donc si tu as senti que je t'ai blessé ou insulté, ça n'a jamais été mon intention, au contraire.




 Réponse N°41 3768

excuse approuvé
  Par   jamal adib  (CSle 27-04-10 à 02:42

Ce qui m'avait vraiment blessé cher ami, c'est ce ton tranchant qui accompagnait ton jugement. C-à-d tu ne m'avais même pas donné l'occasion de défendre mon style. Mes élèves comprennent bien ce que je leur dis. J'ai bien travaillé avec eux toute l'année. C'était un travail qui a remporté auprès des autres classes une grande estime. Je vous assure que si je donne la troisième production à mes élèves, ils la déchiffreront sans peine. Je ne suis pas responsable de la nonchalance des autres s'ils refusent de fignoler leur vocabulaire. Merci




 Réponse N°42 3769

Le vocabulaire!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 27-04-10 à 09:47



Salut à tous(tes) les adhérente(tes) de marocagreg. Salut M. marocagreg.

A ma première connexion à marocagreg, j'ai vite remarqué que le débat a battu son plein autour des productions écrites. De 36 interventions on passe à 41!

Un échange fructueux entre trois ami(es)!

Voilà mon point de vue sur la question: lorsque j'ai lu M. jamal adib, j'ai vite apprécié son style et je le lui ai dit...Ce ne sont jamais les mots utilisés dans vos écrits qui sont en jeu dans tout cela! D'ailleurs, tous ces mots, je les connais et je trouve dommage que les gens sont assez paresseux pour ne pas les employer!

C'est vous, M.jamal adib, qui prend l'initiative pour leur donner vie! Jamais l'amour des mots n'a été un délit intellectuel! Au contraire, si nous nous contentions d'un nombre réduit de mots de vocabulaire, on allait finir par aboutir à des messages MSN!

Puisque la beauté de la littérature est celle qui ajoute quelque chose dans la sensibilité du lecteur, on revendique alors le droit à la différence et à la tolérance de son appréciation! M. Jamal Adib, continue votre rédaction car nous avons besoin de vous! Aucun obstacle ne doit vous empêcher d'écrire: c'est par l'écriture que vous allez perfectionner votre art!

Maintenant, à pars les écrivains qui échouent au cours de leur carrière, tout écrivain talentueux peut être amené à écouter et à entendre les remarques qu'on lui adresse!

Personnellement, j'ai toujours eu un oreille plus que ouvert aux conseils qui m'étaient/me sont donnés. Je me défends jusqu'au bout, mais je n'ai jamais négligé un point de vue, ni une remarque!

Cela dit.

Pour les remarques de marocagreg, à aucun moment je n'y ai senti une dureté au niveau de l'expression à votre égard, M.amal adib. Marocagreg que nous respectons tous a donné son point de vue, moi j'ai donné le mien et tout le monde a le droit de donner le sien! Dans l'écriture de marocagreg, tout est claire: continuez à travailler et à fournir des efforts! Exercez-vous encore à la maîtrise de ce précieux vocabulaire qu'on va finir de tuer à cause de nôtre paresse intellectuelle! Que les mots que vous utilisez soient mis sur papier avec délicatesse pour qu'ils puissent toucher toutes les sensibilités et tous les sentiments littéraires! M.Adib, vous avez du talent! Un talent qui demande de vous de l'entretient et du travail! Car passer de l'exercice d'écriture à la littérature est toute un histoire!

Voilà ce qu'a dit marocagreg et je suis à 100% d'accord avec lui! Et si un jour le même discours m'est adressé de sa pars, j'analyserai mot à mot ce qu'il dit car je sais que j'en tirerai quelque enseignement.

Marocagreg est notre "tissu synergique" à tous! Dans nôtre marocagreg, nous avons appris une chose essentielle: jamais un adhérent ne dit une remarque abaissante pour un autre adhérent, car nous sommes tous égaux dans l'agrégation qui nous réunit!

Alors, M. adib, nous voulons d'autres essais de vous! Mais une chose est capitale: attendez de nous des remarques et des conseils/critiques ( un conseil= une critique!)

Et bien venu à marocagreg!

Cordialement!




 Réponse N°43 3770

brahim
  Par   brahim el harfi  (Profle 27-04-10 à 11:36



merci marocagreg pour ces éclaircissements

le plan concerne l'organisation des matériaux à l'intérieur du développement. l'introduction, le développement et la conclusion ne changent pas, mais le plan change selon le sujet proposé:

le plan problème cause solution

le plan comparatif

le plan inventaire

le plan explication illustration et commentaire........

toutefois la plupart des professeurs, propose un sujet avec une consigne imposant à l'élève le plan binaire; d'ailleurs les enseignants s'attendent à voir ce plan dialectique"cliché des clichés"

tous les manuels qui circulent, le préconisent au point de revêtir une dimension sacrée!

à l'examen régional, un élève qui débute par donner sont point de vue, sera mal vu par le correcteur voire sanctionné sévèrement.

personne ne propose un sujet d'invention" écriture d'invention" probablement, il n a jamais été proposé

un exemple de ce type de sujet

vous vous trouvez dans le tribunal,vous êtes l'avocat du condamné, vous êtes censé le défendre, vous rédigerez un discours argumenté dans lequel vous plaidez la cause du condamné dans le but de l'innocenter"

pardonnez moi j'ai oublié le titre de mon article




 Réponse N°44 3771

???
  Par   Samira Yassine  (CSle 27-04-10 à 12:53

Quand il s'agit d'un sujet binaire , pour ou contre tel ou tel sujet, je demande toujours à mes élèves, de ne pas commencer par annoncer leur point de vue, mais le laisser après l'exposition des deux points de vue ou au moins avancer le point de vue opposé et enchainer en introduisant leur point de vue.

j'aimerais avoir une réponse claire. On nous a toujours enseigné qu'il ne fallait jamais commencer un sujet pareil en donnant son point de vue.

j'aimerais avoir, SVP, une réponse claire et merci.




 Réponse N°45 3773

re
  Par   marocagreg  (Adminle 27-04-10 à 14:27

bonjour,

1- je dois préciser une chose (concernant l'échange qui a eu lieu avec M. Jamal), j'ai peut-être donné l'impression que je suis contre un vocabulaire recherché et contre un enrichissement du bagage lexical. Ce n'est pas du tout ce que je pense. Comme l'a dit M. Rachid Idoubiya, le choix de la simplicité ne signifie pas qu'on doit sombrer dans la paresse intellectuelle et langagière. On doit connaître ce vocabulaire. Le geste le plus naturel consiste à feuilleter un dictionnaire pour rechercher un mot que nous découvrons pour la première fois ou dont on ne connaît pas toutes les acceptions. mais par contre, personnellement, si j'ai deux mots qui signifient exactement la même chose, j'opterai toujours pour le plus fréquent, car la fonction première d'une langue est de véhiculer un sens. reste la fonction ornementale qui peut prendre le dessus sur le sens dans certaines situations spécifiques, là c'est autre chose.

Bref, la simplicité pour moi n'est pas synonyme de banalité : on doit utiliser tous les trésors de la langue, varier le vocabulaire, déterrer des mots anciens ou peu usités, mais avec mesure et sans exagération : il ne faut pas faire comme le font certaines familles : mettre une vingtaine de vases, une dizaine de bibelots, une myriade de tableaux dans un espace étriqué (le salon par exemple) : tous ces objets ont vertu décorative ou même fonctionnelle, mais par leur accumulation, c'est l'effet contraire qui est produit : le surchargé, le mauvais goût (pour moi). toute la difficulté réside donc à trouver le savant mélange qui épargne le fragile équilibre entre la fonction de la langue comme véhicule du sens, et sa dimension créative. Cet équilibre est fragile d'autant plus que les styles diffèrent, et si moi je considère que le surchargé est laid, d'autres (qui auraient l'esprit baroque) peuvent le considérer comme le signe d'un goût raffiné.

--------------------------------

pour le sujet de production de M. idoubiya, quelques fois, il vaut mieux se mettre à la place de l'élève pour voir à quel point ce qu'on avance théoriquement est réalisable. je vais donc écrire une production écrite en respectant les consignes énoncées par le sujet :

voici le sujet :

Sujet: Êtes-vous pour ou contre la polygamie?

--> voici les consignes :

Sous forme construite et ordonnée, donnez votre point de vue.

- Utilisez le dictionnaire pour définir les mots-clés;

- Utilisez des arguments et des exemples concrets;

- Utilisez les liens logiques ainsi que les connecteurs d'organisation pour donner de la cohérence et de la cohésion à votre rédaction;

- Utilisez des paragraphes pour chaque nouvelle idée;

- Votre production doit impérativement contenir une introduction, un développement et une conclusion;

- Dix fautes d'orthographe sont tolérées, mais pas plus;

- L'absence de majuscule et les phrases longues sont sanctionnées;


Voici ma rédaction :

La polygamie est la situation d'un homme qui a plusieurs femmes, c'est aussi l'attitude d'une société qui accorde à l'homme le droit légitime de s'unir, par le biais du mariage, avec un nombre donnée de femmes. Personnellement, je préfère la monogamie, mais je ne suis pas complètement contre la polygamie.

La polygamie est généralement une source de problèmes. Elle sape l'unité et la stabilité de la famille. Pire encore, dans la majorité des cas, elle brise la confiance au sein du couple. La première femme et ses enfants se sentent généralement trahis par le père ou par l'époux qu'ils doivent désormais partager avec une étrangère. la quiétude et la stabilité psychique qui sont recherchées à travers le mariages cèdent la place à la troture psychologique: l'amour est remplacé par la haine et par la méfiance comme le montre l'image conventionnelle que la société se fait de la deuxième femme, généralement représentée comme une voleuse d'hommes. Le mariage est une union sacrée basée sur la confiance et sur l'altruisme, or la polygamie, sauf dans des cas précis, est souvent l'expression d'un égoïsme masculin, d'un homme qui, las de sa première femme qui commence à vieillir, recherche la jeunesse perdue en se mariant avec des jeunes filles.

Mais la polygamie peut, dans certains cas, et avec le respect de certaines conditions, apporter des solutions acceptables à certaines problématiques sociales. l'islam a toléré la polygamie pour ces raisons, mais en déterminant des règles pour limiter le phénomène. La polygamie devient dans des situations spécifiques (les guerres) un instrument de cohésion sociale et de protection pour les familles qui ont perdu leur seule source de survie. c'est aussi une solution généralement acceptée lorsque le couple souffre de stérilité, lorsque l'homme refuse de céder son droit à une descendance. Mais dans tous ces cas, l'homme doit rester juste, capable d'assurer financièrement une vie aisée à toutes ses femmes, mais surtout une vie stable sur le plan psychologique, sinon la vie commune devient un enfer.

Pour toutes ses raisons, je préfère largement la monogamie et je considère que la polygamie est une situation très particulière qui ne doit être tolérée que dans des situations très rares, et qui, de nos jours, doit être, dans tous les cas, réglementée par des lois strictes.




 Réponse N°46 3774

Autre poduction d'élève
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 27-04-10 à 16:28



Voilà une copie d'élève.

Sujet: La raison du plus fort est-elle toujours la meilleure?

Répondez à cette question sous forme d'un paragraphe argumentatif, en donnant votre point de vue.

Critère d'évaluation:

- Votre rédaction doit impérativement contenir une introduction, un développement et une conclusion;

- La pertinence des arguments, des explications et des exemples concrets sera pris en compte;

- Votre écrit doit être organisé et structure à partir des liens logiques et des connecteurs d'organisation;

- Vérifiez les mots dont vous méconnaissez le sens car seul dix fautes sont tolérées.

..................................................................................................................................

La raison est la faculté propre à l'homme de connaître et de juger. Dans ce contexte, on peut prendre la fable de La fontaine: "Le Loup et l'Agneau". Donc, quel besoin le loup a-t-il pour de se justifier par des raisons? Mais les raisons, si bonnes soient-elles n'ont pas besoin de la force pour s'imposer?

D'abord, les personnage de la fable sont des animaux mais ils représentent des êtres humains. Aussi, l'homme est un animal raisonnable: il raisonne les actions humaines, n'ont pas seulement des causes naturelle. Il a aussi des motifs rationnels. Si bien que tout être raisonnable est capable de comprendre toutes les raisons.

Ensuite, la raison du plus faible n'est jamais assez bonne parce qu'elle ne suffit pas pour s'imposer. Le plus fort, au contraire, quelles que soient ses raisons, n'a-t-il pas toujours raison de son adversaire? En ce sens, il a raison: il gagne toujours puisque le plus fort a toujours raison. Il ne s'agit que de faire en sorte qu'on soit le plus fort. C'est pourquoi, la raison du plus fort serait toujours la meilleur puisqu'elle réussit toujours par s'imposer.

En fin, seule la force du Loup décide du sort de l'Agneau. La raison du Loup décide du sort de l'Agneau. La raison n'ajoute rien à la force et c'est la "loi du plus fort". Alors la force n'est pas une raison, c'est une simple cause. Donc la raison du plus fort n'est jamais la meilleure parce que ce n'est pas une raison. Ainsi dit "Rousseau": " Si on obéit par force, on n'a pas besoin d'obéir par devoir." La soumission obtenue par la force est fondée sur la peur et non sur la raison.

..................................................................................................................................

Voilà la production d'un élève:

- Donnez-en une note .../20.

- A-t-il respecté les consignes?

- Quel sont les points positives et les points à développer?

- Le niveau de l'élève est-il satisfaisant? Pourquoi?




 Réponse N°47 3775

re
  Par   marocagreg  (Adminle 27-04-10 à 18:18

salut,

est-ce que ce texte a été écrit en classe ou à la maison ?

ce texte me semble emprunter beaucoup et même trop de choses à ce qui se trouve sur la page suivante :

voir la page





 Réponse N°48 3785

la dernière impression
  Par   brahim el harfi  (Profle 28-04-10 à 00:56

merci marocagreg pour votre production que j'ai lue avec un grand plaisir et qui propose d'autres manières d'aborder le sujet. souvent on demande à l'élève de s'effacer du corps du devoir:le développement, et de refaire surface à la conclusion pour donner son opinion.

par ailleurs, s'il est contre la polygamie,on le conseille de laisser les arguments des détracteurs à la deuxième partie du développement et partant sa conclusion sera l'aboutissement de son point de vue

M. RACHID la remarque de marocagreg est pertinente





 Réponse N°49 3788

Consigne= plan!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 28-04-10 à 02:07



Salut chers(ères) collègues,

J'ai attendu toute la journée pour voir une de vos réactions pour intervenir! En fin M.brahim el harfi s'avance pour donner son point de vue et son appréciation. C'est bien!

Maintenant, à moi de dire ce que je pense:

marocagreg, mes consignes étaient rien de plus claires: j'en prends la première (la plus importante dans cette discussion)

.................................................................................................................................

- Sous forme construite et ordonnée, donnez votre point de vue.

..................................................................................................................................

Ce que vous avez écrit est correcte M.marocagreg, car la consigne était ouverte: une forme construite et ordonnée, et la demande du point de vue personnel est annoncé dans votre rédaction. Ce qui est encore pertinent!

Maintenant, je commence par traiter les points de divergences:

Vous avez dit marocagreg qu'il ne fallait pas utiliser le plan binaire parce que ce genre d'énoncé=le sujet ne s'y prête pas. Je ne suis pas du tout d'accord avec vous! L'énoncé s'y prête parfaitement!

Au niveau de la forme ( je vous répondu sur votre remarque au niveau du fond: le blanc et le noir/ Le noir et le blanc), vous avez écrit:

- la consigne était "êtes-vous pour ou contre la polygamie ?", or l'élève s'efface presque dans la plus grande partie de la production. Il donne le point de vue de ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, et réserve son point de vue à la conclusion. ce qui aurait été meilleur, c'est que l'élève commence par dire ce qu'il pense de la question, puis ensuite apporte des arguments pour se justifier.

Cela aurait dû être vrai, si la consigne de départ était: comme celle de la raison du plus fort:

Sous forme d'un paragraphe argumentatif, donnez votre point de vue! C'est ce que vous avez rédigé M.marocagreg! UN PARAGRAPHE ARGUMENTATIF!

Quant au plan demandé aux élèves, il est bel et bien le fameux plan binaire!

* On commence par introduire le sujet:

= Une définition de préférence pour orienter le lecteur, censé ne rien comprendre de la question traitée;

= La présentation de la problématique pour indiquer le chemin qu'on va choisir de suivre;

= L'annonce du plan: binaire...

+ Dans ce cas, deux possibilités s'offrent à l'élève:

a- Soit il est pour la polygamie: il commence par les idées de ceux qui sont contre;

b- Soit il est contre la polygamie: il commence par les idées de ceux qui sont pour...

On développe le sujet en deux parties distinctes: pour/contre ou contre/ pour...

On conclue le sujet par une synthèse qui regroupe les deux idées: pour/contre - contre/pour, en se penchant sur l'idée qu'on veut adopter!

Voilà pourquoi mon élève a choisi ce plan! C'est mon enseignement!

Maintenant, c'est mi-nuit!

Je vais vous répondre à propos de la deuxième rédaction...relative à la raison du plus fort... ( j'ai la possibilité de le faire, mais j'attends le commentaire d'un autre adhérent pour donner du charme à la discussion...)

Cordialement.

NB- J'espère que je vous ai donné une large réponse, madame Kerzazi Fatiha à propos du plan.

Cordialement et merci à marocagreg qui nous permet d'apprendre mutuellement.

NB- J'attends des interventions avant d'intervenir!




 Réponse N°50 3789

écriture d'invention
  Par   jamal adib  (CSle 28-04-10 à 02:12

Salut tout le monde. Un respect singulier à Idoubia, Fatiha, marocagreg. Je viens de rédiger cet humble sujet d'invention à l'intention de nos chers élèves de 1ère année bac.

Sujet de production écrite:

Vous êtes avocat. Vous défendez le procès d'un client qui a commis un homicide involontaire en lui réclamant, auprès du tribunal, l'octroi des circonstances atténuantes.

Rédiger une plaidoirie pour défendre ton client.

Modèle de réponse:

Monsieur le président, Mesdames et messieurs les jurés,

Permettez-moi, d'exposer devant votre vous les circonstances qui ont amené mon client à perpétrer cet atroce crime.

Mon client subit depuis pas mal de temps une grande pression dans son travail. Il avait des problèmes avec son nouveau directeur qui le tournait en dérision devant ses collègues. Mais il se trouve à chaque fois contraint à digérer tous les affronts parce qu'il subvient aux besoins d'une petite famille composée de deux fils et leur mère.

Or, comme il est épris de la chasse, mon client se saignait à blanc pour s'acheter une arme à feu après avoir obtenu un permis de chasse. Il trouvait dans cette pratique un véritable exutoire.

Le jour de l'accident, mon client était très énergumène: Il venait de quitter son travail après avoir échangé avec son directeur des engueulades et des vociférations acerbes à la suite du menace de licenciement adressé par ce dernier à mon client. Arrivé à la maison, il pensa d'aller changer un peu de l'air. Il prit son fusil et se dirigeai sur-le-champ vers une forêt aux alentours de la ville. Un endroit qui lui est devenu familier après ses maintes parties de chasse. Arrivé sur les lieux, mon client chargea son fils et se mit à guetter son gibier qui ne s'attardait pas de surgir. C'était une jolie perdrix alléchante. Mon client ne résistant pas à la tentation de tirer, laissa son fusil cracher quelques balles qui manquaient leur cible pour aller directement vers un rabatteur qui se trouvait accidentellement dans cet endroit-là. L'homme est tombé raide. Mon client était perplexe, il ne savait quoi faire. Au lieu de s'évader pour masquer son crime qui était involontaire, il s'est, au contraire, présenté auprès de la brigade de gendarmerie pour avouer son délit.

Mesdames et Messieurs les jurés, mon client n'avait commis cet homicide avec des facultés affaiblies, ce qui plaide pour cela le test de détection d'ivresse qui était négative.

Mesdames et Messieurs les jurés, vu que l'erreur est humaine et vu les considérations que je viens de citer, je réclame, auprès de votre honorable tribunal, l'octroi des circonstances atténuantes.

Prof Jamal

Le 28-04-2005

A minui





 Réponse N°51 3790

Version rectifiée du sujet d'invention
  Par   jamal adib  (CSle 28-04-10 à 02:18

Salut tout le monde. Un respect singulier à Idoubia, Fatiha, marocagreg. Je viens de rédiger cet humble sujet d'invention à l'intention de nos chers élèves de 1ère année bac.

Sujet de production écrite:

Vous êtes avocat. Vous défendez le procès d'un client qui a commis un homicide involontaire en lui réclamant, auprès du tribunal, l'octroi des circonstances atténuantes.

Rédiger une plaidoirie pour défendre ton client.

Modèle de réponse:

Monsieur le président, Mesdames et messieurs les jurés,

Permettez-moi, d'exposer devant vous les circonstances qui ont amené mon client à perpétrer cet atroce crime.

Mon client subit depuis pas mal de temps une grande pression dans son travail. Il avait des problèmes avec son nouveau directeur qui le tournait en dérision devant ses collègues. Mais il se trouve à chaque fois contraint à digérer tous les affronts parce qu'il subvient aux besoins d'une petite famille composée de deux fils et leur mère.

Or, comme il est épris de la chasse, mon client se saignait à blanc pour s'acheter une arme à feu après avoir obtenu un permis de chasse. Il trouvait dans cette pratique un véritable exutoire.

Le jour de l'accident, mon client était très énergumène: Il venait de quitter son travail après avoir échangé avec son directeur des engueulades et des vociférations acerbes à la suite d'une menace de licenciement adressée par ce dernier à mon client. Arrivé à la maison, il pensa aller changer un peu de l'air. Il prit son fusil et se dirigeai sur-le-champ vers une forêt aux alentours de la ville. Un endroit qui lui est devenu familier après ses maintes parties de chasse. Arrivé sur les lieux, mon client chargea son fusil et se mit à guetter son gibier qui ne s'attardait pas de surgir. C'était une jolie perdrix alléchante. Mon client ne résistant pas à la tentation de tirer, laissa son fusil cracher quelques balles qui manquaient leur cible pour aller directement vers un rabatteur qui se trouvait accidentellement dans cet endroit-là. L'homme est tombé raide. Mon client était perplexe, il ne savait quoi faire. Au lieu de s'évader pour masquer son crime qui était involontaire, il s'est, au contraire, présenté auprès de la brigade de gendarmerie pour avouer son délit.

Mesdames et Messieurs les jurés, mon client n'avait pas commis cet homicide avec des facultés affaiblies, ce qui plaide pour cela le test de détection d'ivresse qui était négative.

Mesdames et Messieurs les jurés, vu que l'erreur est humaine et vu les considérations que je viens de citer, je réclame, auprès de votre honorable tribunal, l'octroi des circonstances atténuantes.

Prof Jamal

Le 28-04-2005

A minui





 Réponse N°52 3791

Un sujet binaire!
  Par   Samira Yassine  (CSle 28-04-10 à 02:42

Je ne sais plus par qui commencer, je commencerai par M Marocagreg, l'auteur de ce site qui

nous favorise tant d'échanges intéressants, grâce auquel on a trouvé la réponse à plusieurs

questions que se posait chacun de nous sans avoir l'occasion de discuter le problème avec ses

collègues.

Je remercie également M Idoubiya, qui vient de répondre à ma question sur le sujet binaire.En

fait bien que vous ayez défendu ma méthode de travail que j'adopte depuis toujours mais

cherchant à profiter de cette divergence de points de vue , j'ai préféré m'instruire et non

discuter parce que pour moi , le problème est plus sérieux , j'ai toujours interdit à mes élèves

d'exposer leur point de vue dès le départ, je l'ai lu dans plusieurs ouvrages d'analyse , mais

voyant l'argumentation logique de M marocagreg, je ne savais plus quelle méthode adopte et

ne savais comment annoncer à mes élèves ce changement de position qui leur serait

inexplicable. Pour le moment, je suis plus rassurée, vu que j’ai quelqu’un partage mon point de

vue, mais vu les deux points de vue opposés arguments à l’appui, j’attends d’autres

interventions mais qui ne chercheraient pas à soutenir l’un ou l’autre mais plutôt à nous

donner une idée sur la méthode adoptée dans leur classe, parce que le débat est très fructueux

entre nos deux amis et frères, M Marocagreg et M Idoubiya.

Je m’adresse maintenant à notre collègue M Adib qui a fait preuve d’une grande

compréhension émanant d’une grande noblesse d’esprit. Je dois tout d’abord vous remercier et

vous féliciter d’être l’auteur de cet article qui a entrainé toutes ces interventions et mené à un

si intéressent débat.

J’ai lu votre plaidoyer, que j’ai aimé même si j’ai remarqué que cherchant à éviter le style

recherché vous tendiez plutôt des fois vers l’emploi de quelques mots de registre de langue

plus bas, voir familier, si je ne me trompe pas. Vous savez, j’ai ri, je vous imaginais en train de

vous forcer à éviter ce beau style que vous avez avec ou sans ce style recherché.

Vivent les débats sur Marocagreg .

Cordialement

NB : Vous savez mes chers collègues, j’ai pensé à un sujet binaire où j’exposerai vos deux

points de vue divergents mais je ne savais plus si je devais donner mon point de vue dès le

départ ou annoncer les deux points de vue et laisser le mien à la fin. Répondez-moi SVP.





 Réponse N°53 3794

jamal adib
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 28-04-10 à 03:12

Salut, M adib!

Votre nom parle de vous et votre prénom aussi!

Chose curieuse! Moi qui a la manie du détail! Comment j'ai négligé cet indice qui saute aux yeux!

Vous êtes un adib= littérateur en langue de Molière et jamal= bon en langue de Voltaire!

Votre style est remarquable, Monsieur! Vous avez des qualités remarquables et je vous le dis et redis!

Vous savez adapter votre style à votre auditoire: un avocat qui sait à qui il s'adresse: des magistrats et de jurées: le discours ne doit pas être pédant, mais bien plutôt accessible et touchant pour la sensibiliser et l'entendement de l'auditoire!

NB- Ce que je vous propose, cher ADIB/Littérateur, c'est de nous écrire le plus de textes littéraires possible. Je m'engage personnellement à faire de longs commentaires à vos écrits...

Vous savez qu'il est maintenant Une heure 10 minute du matin! Et j'écris toujours: on dirait que cette journée tout le monde attendait que le reste du mortel dorme pour donner la parole à ses doigts pour taper sa pensée!

Cordialement!

Mes hommages et mon profond respect à marocagreg.




 Réponse N°54 3795

Que vous êtes formidables !
  Par   jamal adib  (CSle 28-04-10 à 03:43

Salut équipe marocagreg. Je vous remercie mes chers Fatiha et Idoubia pour l'égard que vous accordez aux sujets que j'édite dans cette rubrique. Monsieur Rachid, votre remarque était pertinente "discours ne doit pas être pédant". A propos, Je vous enverrai pleins de textes littéraires dans les quelques jours qui viennent. Fatiha, je ne vous cache pas que c'était toi qui m'inspirait l'idée de rédiger cette écriture d'invention. C'était justement pour te faire plaisir.

Idoubia, vous êtes une personne de très grande affabilité. A très bientôt.




 Réponse N°55 3796

Merci M Adib!
  Par   Samira Yassine  (CSle 28-04-10 à 03:53

Quel honneur vous me faites monsieur Adib;

Je partage l'avis de mon collègue , ami et frère Si Rachid, qui s'est très bien exprimé , je ne

pourrai que vous répéter Monsieur que votre contribution à Marocagreg, sera des plus riches

et plus intéressantes, excusez moi, je n'ai pas votre richesse de style pour m'exprimer mieux.

Pour M idoubiya, si je veille à une heure si tard, c'est que je suis entrain d'envoyer la revue de

classe, j'ai essayé de l'evoyer à Projet 1 directement ça n'a pas marché, je l'envoie

directement à l'émail de marocagreg, si ça ne marche pas je vous l'envoie à votre émail.

Merci encore M Adib, faites nous profiter de vos écrits que je communiquerai à mes élèves en

citant l'auteur bien sur.

Cordialement




 Réponse N°56 3798

re
  Par   marocagreg  (Adminle 28-04-10 à 09:21

salut à tous, moi j'ai préféré m'endormir tôt cette nuit, donc je vous répond tôt ce matin :

- Pour m. Idoubiya, je ne suis pas contre le plan binaire. mais quelques fois c'est bien aussi d'apprendre aux élèves (et à nous mêmes) d'éviter les extrêmes, la vie n'est pas toujours blanche ou noire.

- Pour M. Jamal, après un aussi bel plaidoyer, ton chasseur fera juste quelques années en prison et ne sera pas pendu. Pour moi, ta dernière production est meilleure que celles qui précèdent car tu as trouvé un juste équilibre au niveau du vocabulaire. La remarque de Mme Kerzazi est juste à propos du mélange des registres : par exemple le côtoiement du familier et du soutenu dans la phrase suivante produit un effet cocasse : "des engueulades et des vociférations acerbes".




 Réponse N°57 3799

Blanc et Noir!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 28-04-10 à 09:46



Salut M.marocagreg.

En effet, cher ami, la vie n'est jamais ni noire ni blanche! C'est pour cela qu'il y' a la conclusion qui s'appelle synthèse!

Cordialement.




 Réponse N°58 3800

plan dialectique
  Par   marocagreg  (Adminle 28-04-10 à 09:51

Oui, mais il faut quand même éviter le plan dialectique mécanique, par exemple :

thèse- je suis pour la polygamie.

antithèse-je suis contre la polygamie.

synthèse- je suis pour et contre la polygamie.




 Réponse N°59 3802

Pour moi, pour l'élève...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 28-04-10 à 09:59

Salut,

Pour moi, je l'évite comme la peste! Mais pour l'élève, si cela s'y prête, je le conseille à mes élèves comme une fête!

Cordialement!




 Réponse N°60 3804

Chose promise, chose due
  Par   jamal adib  (CSle 28-04-10 à 15:35

Salut tout le monde, le dicton dit: " Chose promise, chose due"

J'ai promis cher Idoubia de diffuser sur cette rubrique des textes littéraires qui pourront, s'il plaît à Dieu, servir d'une grande utilité pour nos chers (es) élèves. Voilà j'ai tenu ma promesse.

Fatiha, un grand merci pour votre aménité. Je suis toujours à votre entière disposition pour sauver la face de cette belle langue, cette langue qui connaît parmi les élèves de nos jours une véritable dégringolade.

Marocagreg, merci pour les remarques que vous m'aviez faites. Je ne suis qu'un novice nageur dans cette mer pleine de vagues gigantesques. :)

C'est l'occasion pour les élèves de réviser la métaphore

Novice nageur: étudiant

La vague: la langue française

Sujet de production écrite:

Vous êtes avocat. Vous défendez le procès d'un client qui a commis un crime en lui réclamant, auprès du tribunal, l'octroi des circonstances atténuantes.

Rédiger une plaidoirie pour défendre ton client.

2ème modèle de réponse:

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les jurés, J'aimerais bien abréger, mais je suis forcé d'exposer la succession d'événements douloureux qui ont gâché l'avenir d'un homme réputé de zèle qui est mon client.

Les faits commencèrent quand mon client avait reçu un appel urgent dans lequel on lui demandait de venir à l'hôpital à la hâte pour opérer une patiente qui souffrait d'une hémorragie interne au niveau du ventre et qui était en passe de périr. Mon client, qui est devant votre honorable tribunal (il dirige son doigt vers son client), ne s'est pas attardé de répondre à l'appel de l'humanité sachant qu'il pourrait refuser car c'était dimanche; le jour où mon client se repose après une semaine entachée de travail qui demande de lui un effort gigantesque. Nul besoin de rappeler que le chirurgien chargé de faire l'opération s'est excusé à la dernière minute sous prétexte qu'il n'était pas disposé à faire l'opération pour des raisons sanitaires.

Arrivé à la clinique, mon client s'est vite dépêché car l'état critique dans lequel se trouvait la victime ne tolérait aucune tergiversation. Il prit son scalpel et se mit minutieusement au travail. La dextérité avec laquelle il manie son scalpel témoigne d'une grande expérience dans le domaine de la chirurgie, ce qui démentit toutes les accusations portées par la partie civile qui prétendait que mon client n'était qu'un piètre chirurgien. Mon client faisait preuve d'une patience et d'une forte concentration que dictait une telle délicate situation. Voilà sept heures se sont écoulées et mon client n'a pas lâché prise, vous avez entendu le témoignage de l'infirmière qui l'aidait et qui vous avait décrit combien elle s'empressait à essuyer le front du chirurgien qui suait à grosses gouttes à tout bout de champ, ce qui explique le grand effort que mon client a déployé pour sauver la vie de cette femme.

L'opération a réussi grâce au sacrifice de mon client. La famille de la victime était très enchantée de voir leur fille retrouver sa santé encore une fois après qu'ils avaient perdu espoir de la revoir. Après six mois, mon client s'était étonné d'être convoqué par la police judiciaire qui le demandait à l'enquête. On venait de découvrir dans le ventre de la victime une paire de ciseaux qui était abandonnée par mégarde par mon client et qui a causé à la victime une tumeur lui coûtant la mutilation d'une organe. Mon client qui était aux yeux de la famille de victime un ange est devenu maintenant un monstre odieux. Tout le monde a tourné le dos à mon client en l'accusant de négligence.

Mesdames et Messieurs les jurés, mon client n'a jamais eu l'intention de mettre en jeu la vie de la victime, plaide pour cela le grand dépit que mon client avait fait état après être au courant de la maladresse qui était survenu par inadvertance vu l'état de fatigue à la merci duquel il était.

Mesdames et Messieurs les jurés, la providence voulait que notre victime vivra avec des béquilles, au moins, elle sera capable de vivre parmi sa famille, mon client, quant à lui, a le droit de revoir sa famille qui l'attendait.

Mesdames et Messieurs les jurés, voilà devant vous un homme fort repenti (il dirige de nouveau son doigt vers son client), un homme qui a épargné énormément de vies avant de corrompre par mégarde l'avenir de la victime.

Jamais le médecin n'était meurtrier, au contraire il était et il restera un sauveteur.

Cela étant, J'aspire à ce que vous permettez à mon client de bénéficier des circonstances atténuantes.

Prof Jamal

Le 28-04-2010

A 13h32





 Réponse N°61 3805

Un petit lapsus
  Par   jamal adib  (CSle 28-04-10 à 15:38

Chère équipe marocagreg, ne lésinez pas sur vos critiques. Merci




 Réponse N°62 3806

Un deuxième lapsus :)
  Par   jamal adib  (CSle 28-04-10 à 15:47

"Marocagreg, merci pour les remarques que vous m'aviez faites. Je ne suis qu'un novice nageur dans cette mer pleine de vagues gigantesques." au lieu de

"Marocagreg, merci pour les remarques que vous m'aviez fait. Je n'ai qu'un novice nageur dans cette mer pleine de vagues gigantesques."

Je suis vraiment désolé, je fais de mon mieux pour surveiller mon orthographe, mais je me heurte à l'insuffisance du temps. J'aurais cours tout à l'heure. Merci




 Réponse N°63 3807

Félicitation + Correction des fautes de frappe.
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 28-04-10 à 15:53

Salut, M. jamal adib,

Encore félicitation!

NB- je vais faire un commentaire dès que c'est possible...

NB- pour la correction des fautes de frappe, c'est très facile: regardez la petite écriture à votre droite: "éditer votre message". Vous n'avez qu'à y cliquer dessus pour voir s'afficher votre texte en format dynamique. Vous n'avez qu'à corriger, rectifier ou changer ce que vous voulez. Puis, vous n'avez qu'à envoyer le travail: la partie envoyer se trouve à votre partie gauche...

J'espère cher "bon littérateur" que la chose est claire maintenant...

Encore félicitation pour votre travail de création littéraire: on attend encore plus de vous!

Cordialement...




 Réponse N°64 3813

Dialogue argumentatif
  Par   jamal adib  (CSle 28-04-10 à 20:07

Salut tout le monde. Bientôt, je vous enverrai un dialogue argumentatif.




 Réponse N°65 3820

La raison du plus fort!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 29-04-10 à 13:14

Autre production d'élève

Envoyé par Idoubiya Rachid le 27-04-10 à 16:28

Voilà une copie d'élève.

Sujet: La raison du plus fort est-elle toujours la meilleure?

Répondez à cette question sous forme d'un paragraphe argumentatif, en donnant votre point de vue.

Critère d'évaluation:

- Votre rédaction doit impérativement contenir une introduction, un développement et une conclusion;

- La pertinence des arguments, des explications et des exemples concrets sera pris en compte;

- Votre écrit doit être organisé et structure à partir des liens logiques et des connecteurs d'organisation;

- Vérifiez les mots dont vous méconnaissez le sens car seul dix fautes sont tolérées.

..................................................................................................................................

La raison est la faculté propre à l'homme de connaître et de juger. Dans ce contexte, on peut prendre la fable de La fontaine: "Le Loup et l'Agneau". Donc, quel besoin le loup a-t-il pour de se justifier par des raisons? Mais les raisons, si bonnes soient-elles n'ont pas besoin de la force pour s'imposer?

D'abord, les personnage de la fable sont des animaux mais ils représentent des êtres humains. Aussi, l'homme est un animal raisonnable: il raisonne les actions humaines, n'ont pas seulement des causes naturelle. Il a aussi des motifs rationnels. Si bien que tout être raisonnable est capable de comprendre toutes les raisons.

Ensuite, la raison du plus faible n'est jamais assez bonne parce qu'elle ne suffit pas pour s'imposer. Le plus fort, au contraire, quelles que soient ses raisons, n'a-t-il pas toujours raison de son adversaire? En ce sens, il a raison: il gagne toujours puisque le plus fort a toujours raison. Il ne s'agit que de faire en sorte qu'on soit le plus fort. C'est pourquoi, la raison du plus fort serait toujours la meilleur puisqu'elle réussit toujours par s'imposer.

En fin, seule la force du Loup décide du sort de l'Agneau. La raison du Loup décide du sort de l'Agneau. La raison n'ajoute rien à la force et c'est la "loi du plus fort". Alors la force n'est pas une raison, c'est une simple cause. Donc la raison du plus fort n'est jamais la meilleure parce que ce n'est pas une raison. Ainsi dit "Rousseau": " Si on obéit par force, on n'a pas besoin d'obéir par devoir." La soumission obtenue par la force est fondée sur la peur et non sur la raison.

..................................................................................................................................

Voilà la production d'un élève:

- Donnez-en une note .../20.

- A-t-il respecté les consignes?

- Quel sont les points positives et les points à développer?

- Le niveau de l'élève est-il satisfaisant? Pourquoi?




 Réponse N°66 3824

autre sujet
  Par   brahim el harfi  (Profle 29-04-10 à 17:03

salut M.RACHID

cet élève s'est largement inspiré de ce site www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/logphil/notions/politic/methode/sujets/dissert/plufort/fort.htm

cet emprunt a déjà été signalé par marocagreg

il est préférable de proposer un autre sujet et une autre copie pour la discussion

cordialement





 Réponse N°67 3825

Inspiration! Ou production baclée!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 29-04-10 à 20:24



Salut, M. brahim el harfi,

Pas du tout! Cet élève est très loin de ce qui se trouve dans la site en question! Comme je l'ai déjà dis dans une intervention antérieure, j'ai voulu attendre une autre réaction pour répondre! La réaction est faite. Maintenant, la réponse est là!

1- Bien que la rédaction de cet élève est bien construire et bien rédigée (en fonction du niveau de nos élèves), elle reste très lacunaire au niveau du contenu: elle contient beaucoup de contre sens! C'est cette remarque au niveau du SENS que j'ai voulu qu'un intervenant y met la remarque!

2- En effet, si on lit la rédaction de l'élève, on remarque la définition suivante: "La raison est la faculté propre à l'homme de connaître et de juger." Or, ce qu'a omis de dire, c'est qu'il y 'a plusieurs acceptions du mots "raison". Parmi lesquelles: jugement, preuve, argument...Pour La Fontaine, lorsqu'il dit: "la raison du plus fort", il dit à notre langage: le jugement/l'argument/le raisonnement/la logique/l'argument de celui qui détient la force!

3- De plus, l'élève a oublié de donner des exemples concrets: ce qui lui a été demandé parmi les critères d'évaluation= à chaque fois donne des critères précises à mes élèves pour évaluer leur rédaction!!!!)

- Il fallait qu'il donne des exemples de la Fable: L'argument au niveau pratique: on ne peut jamais troubler/polluer une rivière lorsqu'on est au-dessus de celui qui se trouve à distance de nous! ( Voilà la première preuve= concrète)

" Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?

Dit cet animal plein de rage

Tu seras châtié de ta témérité.

- Sire, répond l'agneau, que Votre Majesté -

Ne se mette pas en colère ;

Mais plutôt qu'elle considère

Que je me vas désaltérant

Dans le courant,Plus de vingt pas au-dessous d'elle,

Et que par conséquent, en aucune façon

Je ne puis troubler sa boisson."

Mais la logique ne peut rien face à la force!

"- Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,..." C'est la force du brute qui triomphe dans la première parti!

Encore une fois, le Loup tente d'utiliser la logique et la preuve:

" Et je sais que de moi tu médis l'an passé."

Cette accusation est très vite réfutée parce que, théoriquement, elle n'est pas valide! Voilà la preuve de l'agneau:" - Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?/Reprit l'agneau, je tète encor ma mère."

La troisième et la quantième tentatives vont connaître le même sort que les deux premières: le loup utilise une supposition affirmant que malgré le rapport lointain entre l'accusation et le châtiment, il y 'a quant même un rapport de cause à effet! :"- Si ce n'est toi, c'est donc ton frère."

Mais la réfutation est plus puissante que l'accusation!:"- Je n'en ai point."

- C'est donc quelqu'un des tiens:

Car vous ne m'épargnez guère.

Cette fois, ce n'est même pas besoin de parler, ni de raisonner, ni de convaincre car la force aveugle a triomphé sur la logique faible!

En fin, cette rédaction aurait pu obtenir le maximum de notes, si cet élève avait respecté les discussions et les analyses faites en classe!

Cela dit:

Maintenant, après l'avertissement fait par marocagreg, en tant qu'un modérateur du site, je travaille avec marocagreg pour détecter tout tentative de plagiat! D'ailleurs à chaque reprise je l'avertis et il efface automatiquement les pseudo propriétés de certains parasites du site!

Mais, lorsque marocagreg n'a averti de la chose, j'ai fais mon enquête et j'ai découverts qu'il y 'a une parfaite similitude entre l'énoncé du sujet et ce qu'on touve comme titre dans le site: www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/logphil/notions/politic/methode/sujets/dissert/plufort/fort.htm

Mais, il y' a une gigantesque mer entre ce qu'on trouve dans la copie de l'élève et ce qu'on trouve dans ce site!

Maintenant:

Pour récapituler un peu:

* Personnellement, je ne donne jamais un sujet de rédaction en dehors d'une lecture traitant une problématique bien précise! ( je respecte toujours la logique: lire/écrire!)

* J'ai suffisamment donné d'outils à mes élèves pour qu'ils puissent écrire avec aisance autour de ce sujet...

* Nous avons fait la lecture analytique autour de cette fable: Le Loup et l' Agneau= vous pouvez voir la séquence didactique en question dans le projet 1.

Mais puisque j'ai encore une très grande réserve de documents: comme les trente examens régionaux dont je dispose, je n'ai pas édité la lecture analytique en question...

Pour M. brahim el harfi, j'espère que je vous largement répondu et je vous remercie largement pour votre grande compréhension et pour votre dévouement pour marocagreg.

Cordialement à tous les adhérents à marocagreg et bien sûr à marocagreg.





 Réponse N°68 3826

re
  Par   marocagreg  (Adminle 29-04-10 à 20:42

Salut,

il ne s'agit pas là de plagiat proprement dit car l'élève n'a pas pris tout : il a fait un effort de restructuration. (rien n'empêche d'ailleurs les élèves de faire leur recherche sur internet). Seulement, il faut leur apprendre à citer leurs sources, à indiquer les références qu'ils ont utilisées. en fait, cette morale de "la raison du plus fort" me rappelle sa réplique de chez nous, celle du lion et du singe :

السبع ما كانش كيحمل القرد و حيث ما لقاش عليه السبة ضربو و قال لو علاش مزغب




 Réponse N°69 3827

السبع ما كانش كيحمل القرد و حيث ما لقاش عليه السبة ضربو و قال لو علاش مزغب
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 29-04-10 à 23:05

Salut à marocagreg!

Vous voulez me tuer?!

Un fou rire d'une demi heure et encore!

Comme était la réponse de L'agneau au Loup: Comment devrais-je lui apprendre à citer sa source, si l'élève en question n'a jamais ni de près ni de loin visité le site en question!

D'ailleurs, comme je l'ai très longuement explicité dans ma dernière intervention: l'élève a introduit, mais avec contresens, les idées vues pendant la séance de lecture analytique de la fable: Le loup et l'agneau!

Tout ce qu'a dit l'élève n'a rien à avoir avec ce qui est dit dans ce site! Seulement, comme je venais de dire: "la raison du plus fort est-elle toujours la meilleurs?" Cette phrase se trouve bel et bien dans le site en question, mais elle est également MA PHRASE! Et ce n'est pas un invention extraordinaire!

Encore une chose: السبع ما كانش كيحمل القرد و حيث ما لقاش عليه السبة ضربو و قال لو علاش مزغب

Tout l'article que je pense très intéressant (jusqu'à preuve du contraire) ne m'a valu qu' une demi heure du .............(Rire)

Que pensez-vous de tout cela madame Kerzazi Fatiha?

La phrase...Comment vous paraît-elle? C'est comme le fameux: cours du...............(R.....e)

NB- Jusqu'à maintenant, je n'arrive pas à ne pas R..........e en lisant la phrase!

Cordialement.




 Réponse N°70 3833

La polygamie
  Par   jamal adib  (CSle 30-04-10 à 01:32

Salut tout le monde. Un respect particulier à Rachid, fatiha, marocagreg, Brahim. Voilà une simple dissertation dialectique à propos de la polygamie pour nos chers (es) élèves. J'attends vos critiques.

La polygamie est un sujet épineux qui a fait couler beaucoup d'encre. En effet, l'idée de se marier de plus d'une femme n'a jamais été l'objet de l'unanimité. Alors que certains y voit une nécessité pressante surtout dans des cas que l'on considère comme critique, d'autres la considère comme un luxe et vont jusqu'à réclamer l'interdiction de cette pratique, leurs raisons d'être sont légion.

La polygamie n'est pas une tare, voilà ce qu'avancent les adeptes de cette pratique. Prenons en guise d'exemple un homme dont la femme est incapable d'enfanter à cause d'une anomalie héréditaire,la stérilité par exemple. En dépit de la relation affective qui pourrait exister entre le couple, le mari ne peut plus endurer l'idée qu'il va mourir un jour sans laisser une progéniture qui porterait son nom. D'ailleurs, nul besoin de rappeler que dans de tel cas, le mari se trouve assujetti à la pression de sa famille qui ne manquerait aucune occasion pour lui rappeler que s'il ne réussit pas à avoir des enfants, il risquerait de payer cher quand il deviendra vieux. Un argument qui trouve son chemin préludé vers le cœur du mari qui s'angoisse sur son avenir avec une femme stérile qui pourrait lui tourner le dos au moment où il perdra sa force et sera dépendant de l'aide des autres.

Or, il arrive que la femme tombe malade, et sera par la suite incapable de veiller à la gestion de son foyer: tâches ménagères, éducation des enfants… surtout en cas de quelques maladies chroniques qui forcent la patiente à s'aliter à jamais. Le mari, face à de telle situation, aurait du mal à supporter la gestion de la famille tout seul vu la pression du travail par exemple. Alors, il ne trouverait devant lui que la voie de la polygamie qui pourrait s'annoncer comme une solution efficace aux problèmes rencontrés.

Force est de constater que parfois les conditions du travail pourront favoriser le recours à la polygamie. En effet, il y a des professions qui demandent un déplacement permanent de l'agent entre des endroits plus au moins éloignés. Le mari dans ce cas, se trouve confronté à des problèmes de stabilité: séjour à l'hôtel, restauration…etc., alors, la recherche d'une deuxième femme s'impose comme un choix inéluctable.

Pourtant, les forteresses des partisans de la polygamie s'effondrent devant les arguments allégués par les détracteurs de cette pratique. Ceux-ci dirigent un doigt accusateur vers l'égoïsme et l'ingratitude de certains maris qui tournent le dos à leurs premières femmes qui ont partagé avec eux les moments de joie ainsi que ceux de détresse. Nombreuses sont les femmes qui se sentaient offusquées face aux demandes de leurs maris d'accepter à bras le cœur leur projet de chercher le bonheur ailleurs, mais en veillant à leurs premiers foyers. Un égoïsme que les femmes digéraient à contrecoeur en gardant au fond d'elles une haine viscérale à l'encontre de leurs maris, et qui n'hésiteraient pas à l'inoculer chez leurs enfants, ce qui impacterait négativement sur la relation entre les enfants et leurs parents plus tard.

C'est une erreur fatale de croire que la polygamie résout le problème de stérilité en gardant de bon lien avec la femme stérile. L'expérience a démontré que l'homme reste incapable d'assurer l'équité entre les deux femmes et, dans la majorité des cas, l'inclination à la mère des enfants l'emportait sur la première femme, eu égard à la chaleur familiale que pourrait procurer le foyer égayé par la présence des enfants.

Quoi qu'il en soit, la polygamie reste un choix strictement conditionné. Quand l'homme s'engage avec une femme, une sorte de lien sacré se noue entre eux et qui exige une forte synergie dans la joie autant que dans le malheur. A mon sens, je ne tolère pas la polygamie, pourtant, je pense que, même en cas de maladie chronique de la première femme, l'homme doit avoir l'approbation de sa femme pour préserver sa dignité et pour faire preuve de gratitude à l'égard de cette femme avec laquelle il s'est engagé de relever les enjeux des aléas de la vie. Même notre vénérable religion confirme l'impossibilité d'être juste avec les femmes du côté affectif.

Prof Jamal

Le 29-04-2010

A 23h29





 Réponse N°71 3834

La polygamie!
  Par   Samira Yassine  (CSle 30-04-10 à 11:33

Bonjour M Adib, mais qu'est ce que vous avez avec la polygamie , on se sent vraiment

menacées. Rires. Je plaisante. J'ai apprécié votre point de vue sur la question. Je suis tout à

fait d'accord avec vous.

Continuez à nous faire profiter de vos beaux textes. J'ai demandé à mes élèves de vous lire

afin d'améliorer leur production écrite.

On attend plus de votre part.

Cordialement.




 Réponse N°72 3836

Salut tout le monde
  Par   jamal adib  (CSle 30-04-10 à 12:09

Salut Fatiha. Merci pour vos compliments. C'est gentil de votre part de m'encourager de la sorte. J'accepte toutes remarques et critiques pourront m'aider à améliorer mon style et mon méthode de rédaction. A présent, je suis en train de rédiger un texte argumentatif pour mes élèves. Merci encore une fois.




 Réponse N°73 3839

le poisson et l'hameçon
  Par   marocagreg  (Adminle 30-04-10 à 13:46

salut m. Adib, normalement, c'est vos élèves qui doivent vous écrire ce texte argumentatif et non le contraire. Vous devez communiquer votre amour de la langue à vos élèves, mais il ne faut pas mâcher le travail pour eux. il faut leur apprendre à pêcher au lieu de leur donner le poisson. votre poisson est bon certes, mais un poisson pêché par un élève, combien même il serait de moindre qualité ou plus petit, a plus de valeur du point de vue pédagogique.

Je suis pour la méthode de M. Idoubiya, qui consiste à discuter un sujet avec les élèves en classe (activité orale, ou activité de lecture) et ensuite demander aux élèves de réemployer ce qui a été vu en classe en rédigeant une production écrite. Autrement dit, on leur donne des éléments de réponse, et ensuite leur demande de faire un effort de synthèse et de reformulation, de réutilisation des informations, de réappropriation des acquis.




 Réponse N°74 3841

Quel bon vent vous amène !
  Par   jamal adib  (CSle 30-04-10 à 14:19

Salut Cher marocagreg. Quel bon vent vous amène ! vraiment vos remarques m'ont énormément manqué. entrons dans le vif du sujet, je me vois dans l'obligation d'attirer votre attention sur un point précis: Tous les sujets que je diffuse sur cette rubrique sont mis à la disposition des élèves de 1ère année bac de part le Maroc. moi, je profite de ce canal pour aider les élèves qui ont des lacunes concernant la production écrite et combien sont-ils nombreux. L'expérience a réussi avec notre chère collègue Fatiha qui venait de m'annoncer qu'il avait demandé à ses élèves de consulter cette page pour colmater quelques lacunes envisageables. Je profite également de ce canal pour recevoir quelques demandes d'élèves qui époruvent de sérieuses difficultés en matière de dissertation. Quant à mes élèves, je procède de la même manière que notre cher ami Idoubia. Vous savez, la séance de l'oral est le point de départ de toute production écrite. L'homme a parlé avant de découvrir l'imprimerie. Merci infiniment pour vos remarques. Bonne continuation à ce site et bonne chance à nos chers (èrs)élèves.

Prof Jamal




 Réponse N°75 3842

Mais avant tout n'arrête pas à nous écrire!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 30-04-10 à 15:36

Salut, M. jamal adib,

C'est par pur souci que M.marocagreg a formulé sa remarque. Je sais parfaitement qu'il apprécie votre travail.

Mais parce que marocagreg est un espace de liberté, non de contrainte, je vous demande incessamment de nous écrire (au moins une production par jour!) Je demande aussi à mes élèves de les lire

Cordialement.

NB- D'ici peu, je vais lancer un jeu d'écriture à nos chers(ères) adhérents(es). Comme ça, on va se lire mutuellement.




 Réponse N°76 3843

atelier d'écriture
  Par   marocagreg  (Adminle 30-04-10 à 15:44

Voilà, je pense à un projet pour l'année prochaine incha Allah. Au lieu de faire une revue de classe, pourquoi pas diriger un atelier d'écriture (écriture d'une nouvelle, ou écriture avec respect d'une contrainte, écriture d'un poème). on peut imaginer un atelier d'écriture dans plusieurs régions du Maroc, avec les mêmes contraintes, puis une comité de lecture (qui sera constituée de plusieurs membres de marocagreg) avec au final, récompenses pour les meilleures productions et leur publication.

je laisse ce projet mûrir : qu'en pensez-vous ?




 Réponse N°77 3845

Que vous êtes courtois cher Idoubia !
  Par   jamal adib  (CSle 30-04-10 à 15:54

Salut M.Idoubia. Votre courtoisie me subjugue à fond. Je suis très hereux de recevoir des critiques de la part de notre cher marocagreg. On a déjà tourné l'autre page. C'était par malentendu que j'avais pris les critiques de notre ami auparavant pour des affronts. D'ores et déjà, je serai une oreille attentive à toutes remarques envisageables. Je réitère que c'est l'intérêt de nos chers élèves qui m'obligent à m'ingénier pour leur donner des modèles prêts car le temps presse et l'examen est à nos portes. Dieu sait combien j'aime cette langue.

Pour les élèves:

Voici une synecdoque: "je serai une oreille attentive à toutes remarques envisageables"

remplacer le tout "la personne" par une partie "l'oreille" :)

Prof jamal





 Réponse N°78 3846

Excellente idée
  Par   jamal adib  (CSle 30-04-10 à 16:01

Salut Cher marocagreg

Je suis entièrement d'accord avec vous concernant l'idée d' "atelier d'écriture". Vous n'avez qu'à donner le feu vert.

De ma part, je travaille déjà sur une pièce de théâtre traitant de la violence scolaire, elle sera disponible inchaallah dans quelques semaines.

Veuillez recevoir mes vifs respects.




 Réponse N°79 3848

Tout à fait d'accord
  Par   Samira Yassine  (CSle 30-04-10 à 16:36

Moi aussi je suis partante. C'est une bonne idée surtout si on arrive à la généraliser comme

vient de le proposer M Marocagreg.

Pour M Idoubiya et M Adib, moi aussi j'ai souri en lisant l'intervention de M Idoubiya, et je

m'attendais à cette bonne réaction de la part de M Adib.

Je vous ai déjà dit ,à Marocagreg, on se fait des critiques entre amis sans la moindre rancune

et voilà que vous le vivez vous-même M Adib.

Alors M idoubiya, on a plus d'occupation , qui doit -on réconcilier cette fois-ci?Rires

Cordialement.




 Réponse N°80 3853

Une série de sujets
  Par   jamal adib  (CSle 30-04-10 à 20:44

Salut Tout le monde. Je propose une série de sujets pour que je commence dès maintenant à les rédiger.

Prof Jamal




 Réponse N°81 3857

Je viens de rentrer!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 30-04-10 à 22:42

Salut à mes chers(ères)adhérent(es) de marocagreg et à marocagreg...

Je suis heureux cher Adib de vôtre dévouement pour notre noble métier. Vous savez, je viens de quitter à l'instant notre directeur: nous sommes entrain de mettre sur pied notre revue interactive d'établissement...

Je suis heureux car mon écrivain préféré va nous écrire une série de rédaction! C'est comme cette information qui me donne de la joie!

Pour marocagreg: votre idée, je vais voir comment l'opérationaliser dès maintenant! ( J'ai un PC Portable, c'est pourquoi j'écris en Français) l'adage marocain dit: il faut frapper le fer lorsqu'il est encore chaud!

M. Adib, j'attends votre réponse.

Pour madame Kerzazi, vous ne m'avez pas donné, comme habitude, votre avis sur la phrase suivante: السبع ما كانش كيحمل القرد و حيث ما لقاش عليه السبة ضربو و قال لو علاش مزغب

Cordialement.




 Réponse N°82 3858

re
  Par   marocagreg  (Adminle 30-04-10 à 23:45

Pour le problème de l'arabe sur le pc portable, je te suggère cher Rachid d'utiliser des sites pour écrire ton texte puis copier coller - des sites comme :

http://www.arabic-keyboard.org/clavier-arabe/

http://www.lexilogos.com/clavier/araby.htm

http://clavier-arabe-virtuel.blogspot.com/

Pour Mme Kerzazi, je crois que pour l'instant elle ne s'intéresse pas aux singes et aux lions, mais aux vaches et autres bêtes domestiques.





 Réponse N°83 3859

Merci
  Par   Samira Yassine  (CSle 01-05-10 à 00:40

Bonsoir tout le monde,

je commencerai par vous M idoubiya, j'ai bien ri en lisant votre traduction en arabe. Il ya

quinze jours j'ai expliqué la fable à ma petite fille,la collégienne, si seulement j'avais votre

belle explication.

M Marocagereg, demain j'irai à la ferme voir les vaches et les animaux domestiques, que de

rires, pas seulement moi mais meme mon mari en a bien ri. Que vous dites bien les choses et

soyez sur que personne ne devinera de quelle ferme je parle pourtant on en parle tout le

temps à la télé. Rire.

Je suis vraiment occupée sinon je ne me lasserai pas de ces moments agréables qu'on passe

sur Marocagreg.

demain je partirai à la ferme! super!

Cordialement




 Réponse N°84 3874

Le corbeau et le renard
  Par   jamal adib  (CSle 02-05-10 à 15:17

Salut Cher Idoubia. Je viens de rentrer chez moi, j'essayerai de rédiger en respectant les consignes les quatre sujets que vous avez proposés concernant le flatteur. "Apprenez que tout flatteur. Vit aux dépens de celui qui l'écoute" la Fontaine. à très bientôt.




 Réponse N°85 3875

Bonne rédaction!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 02-05-10 à 16:54

Salut notre bon littérateur!

Vous venez de respecter la première consigne! Pas de hors sujet!

Je vous souhaite de l'inspiration et de la réflexion! Nous allons -je l'espère- apprendre beaucoup de chose à travers cet exercice/jeu.

Moi aussi, je vais m'y lancer!

Que pensez-vous M. elkahlaoui abderzak? J'espère qu'on aura une bonne rédaction de vous (comme d'habitude), de madame Kerzazi, de M. Adi, de M. brahim el harfi , de M.marocagreg et des autres adhérents!

NB- Je vous promets quatre rédactions au moins, si quatre rédactions sont éditées!

- donnons, donnons!...(n'est-ce pas madame Kerzazi?: RIRE.RIRE.RIRE...)

Cordialement...





 Réponse N°86 3876

Mettons nous à la place de nos élèves ?
  Par   Samira Yassine  (CSle 02-05-10 à 17:32

Salut tout le monde,

Je suis d'accord pour le travail que vous avez proposé. J'aimerais juste, M Idoubiya, que vous

rappeliez à tous les adhérents le sujet et les consignes à respecter.

Chers collègues, nous serons dans la même situation que nos chers élèves. Nous ne serons pas

notés mais nous savons que chacun de nous appréciera à sa juste valeur les productions de

ses collègues et en déduira automatiquement la noté méritée.

Pour M Marocagreg, j'ai été hier au salon international de l'agriculture, j'ai vu les vaches , les

lapins, les chameaaux mais au bout de 5heures de marches dans un lieu suffocant , trop de

monde , j'ai été morte de fatigue. Soyez sûr que je n'y reviendrai pas l'année prochaine. C'est

très interessants mais avec ses milliers de gens on finit par se pousser et non visiter et lire

les informations ou recevoir une explication quelconque.

Pour M idoubiya, donnez donnez et moi je transmettrai dans mes c........de ..........s)

Cordialement.




 Réponse N°87 3904

Le décès de l'éminent penseur marocain Mohamed Abed Al-Jabri
  Par   jamal adib  (CSle 04-05-10 à 02:32

Salut tout le monde. C'est avec une grande affliction que j'ai reçu le décès de l'éminent penseur marocain Mohamed Abed Al-Jabri. Mes condeléances à la famille attristée, que son âme repose en paix . Amine !




 Réponse N°88 3905

Chapitre 47 Denier Jour d'Un Condamné- Note de l'éditeur
  Par   jamal adib  (CSle 04-05-10 à 12:52

Chapitre 47

Production écrite:

On venait de trouver les feuillets qui se rattachaient au chapitre 47 du Dernier Jour D'un Condamné dans la maison du bourreau après son décès. Le condamné les avait écrits avant son exécution et a chargé le bourreau de les transmettre à sa famille. Le bourreau les a oubliés chez lui. Ces feuillets racontent l'histoire qui avait coûté au condamné la peine de mort. Imaginez dans quelques lignes l'histoire de notre condamné.

Modèle de réponse:

Mon histoire vaut la peine d'être contée même si le temps presse et l'heure fatale s'approche à une vitesse vertigineuse. C'était par une belle soirée de la fin de juin. Il faisait un temps frais, je sortis faire une promenade sous les larges bras des marronniers. Une fois sous la belle étoile, je me mis à contempler la splendeur du ciel enchâssé d'étoiles qui scintillaient dans la nuit noire. Alors que j'étais absorbé par ce magnifique tableau, un ivrogne s'approcha de moi et commença à m'adresser des paroles obscènes. Je l'ignorai en faisant semblant de ne rien entendre. Mais, l'homme insista en me traitant de qualificatifs dépravés. Alors que je m'apprêtais à partir de cet endroit dont l'ambiance céleste était gâchée par l'arrivée de cet inopportun, ce dernier cassa la bouteille d'alcool qu'il tenait dans sa main et brandit ses débris dentelés haut au niveau de ma figure. Je le jetai pour me garer d'un coup et aussitôt l'homme vacilla et tomba par terre. Je m'éloignai un peu dans une tentative de me tirer de cette querelle, mais le saoul me surprit en m'assenant un coup sur mon dos. Malgré son état d'ivresse, il se déplaçait avec une agilité étonnante. Ma chemise devint rouge de sang et je gémissais à fondre le cœur. Je n'ai jamais vécu une expérience semblable. J'étais très déconcerté. L'homme ne lâcha plus prise et continua à brandir cette fois un coutelas qu'il cachait quelque part de sa redingote en lançant des cris fous et en me traitant de couard. Très exaspéré, je pris un bâton et lui assomma un coup par-dessus sa tête. Sa résistance m'était étonnante, il s'ingénia de m'assommer des coups répétitifs et agiles au niveau de mon ventre. Je ramassai mes forces et lui donna un coup énorme sur sa tempe, l'homme vacilla et tomba raide. Je pensais d'abord qu'il était seulement évanoui, mais ses membres ne donnaient plus signe de vie. Je m'approchai de son corps pour vérifier s'il voulait me surprendre. Mais l'homme faisait déjà partie de l'autre monde. Je commençai à pleurer comme un enfant, l'image de ma petite Marie, la désolée, occupa mon esprit un instant. Je savais que ma vie était gâchée à cause de cet ignoble. Mais que devons-nous faire devant la fatalité ? Je pensai à m'enfuir car l'idée d'être guillotiné m'était fort difficile à supporter. Mais c'était trop tard, des hommes qui étaient sur les lieux s'apercevaient qu'il y avait un corps qui gisait inerte. Je commençai à leur expliquer comme un fou les circonstances de mon crime en leur montrant du doigt le coutelas qui était encore dans la main de l'ivrogne. Un de ces hommes, le plus robuste, s'abattit sur moi en m'assommant d'un coup de poing. Je me suis évanoui sur-le-champ. Quand je revins à moi, je me trouvais dans une cellule attenante du bureau du préfet. Voilà mon histoire.

Prof Jamal

Le 03-05-2010

2h après minuit




 Réponse N°89 3912

Excellent!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 04-05-10 à 16:26

Salut, adib

Je savais qu'il y 'a derrière Adib un Adib!

Vous venez de donner une image fidèle de ce que Victor Hugo voulait communiquer avec ses lecteurs: on peut commettre un crime alors qu'on n'est pas un criminel! On peut finir dans la guillotine, alors que tout dit qu'on ne connaîtra jamais la prison. On peut se séparer de sa famille, de ses amis, de son travail, de sa vie à cause d'une circonstance dont on a jamais soupçonné l'arrivée! On peut passer par la mort sans qu'on a songé à la donner!

Voilà M. Adib, le crime n'a jamais été payé que par les criminels et la peine capitale est d'autant plus absurde et culpabilisante que cruelle et aveugle...

Félicitation Adib...

NB- Maintenant, j'attends de vous un autre essai autour de la flatterie...

Cordialement.




 Réponse N°90 3913

Oui excellent M Adib!
  Par   Samira Yassine  (CSle 04-05-10 à 17:13

Même si M Idoubiya ne m'a pas demandé, cette fois-ci, ce que j'en pensais, je ne peux

m'empêcher de donner mon point de vue là dessus.

Excellent ! Premièrement, vous avez eu cette idée originale à laquelle moi personnellement

je n'ai jamais pensé ni envisagé cet exercice pour mes élèves. Excellent ! Parce qu'on sait tous

que cet homme n'est pas un friauche, sinon il aurait compris les paroles du ’friauche’ au cours

de leur rencontre à la conciergerie. Excellent ! Parce que vous avez prouvé que si Victor Hugo

n'a décrit le crime dans toute son horreur qu'au chapitre 12, c'est parce que ce quadragénaire

n’était pas un criminel, c’était un intellectuel, un homme cultivé, un homme qui a même peur

des criminels. Excellent ! Parce que vous avez,M Adib ,une belle façon de dire les choses.

Je vous félicite et vous remercie, par la même occasion, de m’avoir donné un sujet de

production écrite très évocateur dans la mesure où chacun, de mes élèves, y pensera

sérieusement et comprendra mieux l’histoire et la thèse de V. Hugo consistant tout d’abord à

abolir la peine de mort.

Cordialement





 Réponse N°91 3915

Envoi rapide!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 04-05-10 à 17:29

Madame Kerzazi Fatiha, mes salutations...

Vous savez, à chaque fois que j'écris, je pense à vous! Je me dis, cette collègue dévouée pour notre enseignement ne peut s'empêcher de donner une réflexion autour de nos discussions dans marocagreg!

Si je n'ai pas mentionné votre nom pour solliciter votre point de vu, c'est que j'ai lancé l'envoi du message précipitamment! Donc, madame Kerzaz, pour me racheter, je vous promets une langue réflexion autour de la dichotomie encouragement/flatterie!

Mes respects madame.

NB- J'attends une réflexion de vous autour du m^me sujet...

A propos, comment vont les C.................de S...........................R? R.....................RE§/.?




 Réponse N°92 3916

Re
  Par   Samira Yassine  (CSle 04-05-10 à 17:50

Merci. c'est très gentil cher ami de penser à moi à chaque sujet. c'est devenu une habitude

chez moi. A propos du sujet sur la flatterie, ça ne m'a pas du tout inspiré et je me demande

pourquoi? Est ce que parce que je n'ai pas le style de mes collègues et j'ai peur d'être dévoilée

( quelle franchise! je suis comme ça) ou bien je n'ai pas bien compris ce qui m'est demandé?

Vous savez M idoubiya, en me trouvant dans cette situation de manque d'inspiration , j'ai

pensé à nos chers élèves, il leur arrive à eux aussi , de rien trouver à dire; ils me le disent des

fois et je leur demande d'imaginer, de se débrouiller...Je suis convaincue maintenant que

lorque on donne un sujet à nos élèves, on essaie de permettre à tout le monde de parler,

d'écrire, de dire quelque chose.L'année dernière par exemple, on a donné dans notre acdémie

comme sujet" il vous est arrivé un jour de vous trouver dans une situation difficile. " L'éventail

était assez large pour que tous les élèves ont trouvé quelque chose à dire.

Je vous promets , quand même, de participer au sujet sur la flatterie.

Pour votre dernière question, alors on peut dire que j'ai du pain sur la planche, un effectif de plus en plus

grand et une révision des trois oeuvres en un mois me parait un peu difficle, je vais ajouter

d'autres séances. Je vais vous dire une chose. Je ne sais pas si vous avez remarqué que le

sujet 'en question, ne figure pas parmi mes sujets sur Marocagreg; à ce qu'il parait on a dit"

elle se contredit celle-là supprimons ce sujet sur les c....de s.......(rire)

Cordialement.





 Réponse N°93 3927

Me voilà de retour
  Par   jamal adib  (CSle 06-05-10 à 01:24

Salut tout le monde. Merci pour vous Idoubia et Fatiha. Ce forum m'a manqué énormément. Je vous enverrai le sujet sur le flatteur très bientôt cher Rachid. C'est promis.




 Réponse N°94 3928

Avec beaucoup d'intérêt!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 06-05-10 à 08:08

Salut, cher littérateur,

J'attends votre travail avec beaucoup d'intérêt!

NB- Je vous félicite cher Adib pour votre évaluation que je vais certainement commenter...

NB- Que pensez-vous des quatre productions faites par madame Kerzazi Fatiha? Moi, j'ai donné le mien: il reste à donner le tien! (le mien=point de vue!)

NB- Pour les examens simulés, j'ai promis d'envoyer dix de ma banque d'examens dès que marocagreg reçoit dix examens des autre arrondissements d'inspection + corrigés...

Bien sûr= un examen sans corrigé ne sera pas compté!

Cordialement...




 Réponse N°95 3930

Impatient de vous lire!
  Par   Samira Yassine  (CSle 06-05-10 à 14:58

Salut M Adib, j'attends avec impatience vos 4 rédactions. Je vais vous dire quelque chose que je n'arrive pas à expliquer, je voulais vous la dire en messagerie privée mais vous n'en avez pas. Mes élèves vous connaissent comme ils connaissent bien M Idoubiya, depuis le début de l'année. Je leur ai donné à rédiger le sujet dont vous êtes la source d'inspiration "racontez l'histoire du condamné" celle qu'il devait écrire à sa fille avant son trasfert à l'Hôtel de ville. Mais quand je leur donne votre nom , je ne sais pas pourquoi je dis toujours Kateb Yacine, je vous le jure. Un lapsus justifié mais je ne sais pas comment celà s'est passé. Hier alors que je quittais le centre , une élève m'a demandé" le nom SVP de ce prof" j'ai répondu "Kateb Yacine" et tout à coup je me suis rendue compte que c'était pas votre nom.

Alors nous partageons M Idoubiya et moi cette impression que nous avons de vous le grand littérateur Adib Jamal ' je fais des efforts pr ne pas dire Kateb YACINE.

Cordialement.

NB: J'attends votre commentaire sur les 4 rédactions(Voir : Respectez la consigne)

M Idoubiya, ça n'a pas brulé. Mais ça a échapé belle.'rires'




 Réponse N°96 3939

Bonsoir
  Par   jamal adib  (CSle 06-05-10 à 23:43

Salut tout le monde. J'étais un peu préoccupé par la correction des devoirs. On se verra très bientôt.




confidentialite Google +