Scéne entre antigone et hémon .

 Par ejrhom dyae  (?)  [msg envoyés : 19le 13-04-11 à 11:25  Lu :3996 fois
     
  
 accueil


( le jour se lève semblable à un orage. Dans quelques heures , il engloutira la ville , les collines , le monde entier . Antigone attend l'arrivée d'hémon )
-Hémon : mon Antigone ! te voilà . ( il l'a prend dans ses bras )
-Antigone: ( la tête baissée , le repousse . )
-Hémon : Mais que ?!
-Antigone : ne dis plus rien. S'il te plait Hémon ! tu sais qu'en ton absence , je demeure meurtrie et prête à agoniser, que les frontières de mon amour pour toi restent insaisissable. Tu le sais ? hein mon Hémon ?
( un silence s'installe . Elle continue )
j'ai quelque chose à t'avouer. Peut être diras-tu que j'ai faillis à ma promesse ?! Qu'avec mes actes irréfléchis , je n'est fait qu'infirmer , que dissoudre notre amour ? Cependant , ce que j'ai accomplis n'était que par respect , humilité et décence pour mon frère : j'ai enterré Polynice .
- Hémon: Oh amie ! pourquoi t'être jeté directement dans les bras de l'agonie , de cette concubine que j'ai tant évité . De cette faucheuse qui a ravi ton entourage . n'a tu pas pensé à notre enfant ? à celui qu'on pourrait pû avoir ? ( triste . il se tait et songe) . Pourquoi ne pas fuir les foudres de mon père ? Rien que toi et moi, sans aucune loi ni punition qui t'enlèverait à moi ?
-Antigone : je ne peux pas ! assumer. N'est ce pas ce que m'a appris mon père ? assumer les conséquences de mes actes . Rien ne peut nous faire revenir en arrière!
-Hémon : Même pas le nom d'Ismène qui restera fragile et accablée en ton absence ? Même pas mon amour ?! cette attitude servile qui me relie à toi ? je peux vider mon cœur d'un si grand désespoir ! ne vois-tu pas ces larmes qui ensevelissent mon visage ? ruisselant , écrasé sous le désarroi dont je pâtis ? ( il s'approche d'elle )
-Antigone : ( sans lui laisser le temps de la retenir . Elle exécute un pas en arrière ) . On dit toujours qu'un regard , c' n'est presque rien , sans signification particulière , sans conséquences . Jusqu'à aujourd'hui , l'existence d'une être comme la tienne me bouleverse . Oh Hémon ! oublie moi ! oublie nos instants ou je jure de me jeter par cette fenêtre .
- Hémon : ( il court vers elle , lui prend la main ) . Accorde moi une dernière chance d'être avec toi ! Promets moi que tu seras mienne quelque soit le lieux où nous atterrirons !
-Antigone : je te le jure .
( Ils se jetèrent tous les deux par la fenêtre , semblant valser dans les airs . "Une dernière danse" , avant d'atterrir , le visage blême , tels des anges célestes .)

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Urgent !! ..
  Production : maltraitances des prisonniers
  Tous les messages de ejrhom dyae

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +