Sans dot : l'argument absolu de l'avare

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 25-07-09 à 10:59  Lu :6289 fois
     
  
 accueil

- VALERE : "Oui, l'argent est plus précieux que toutes les choses du
monde, et vous devez rendre grâces au ciel de l'honnête homme de père
qu'il vous a donné. Il sait ce que c'est que de vivre. Lorsqu'on
s'offre de prendre une fille sans dot, on ne doit point regarder plus
avant. Tout est renfermé là-dedans, et sans dot tient lieu de beauté,
de jeunesse, de naissance, d'honneur, de sagesse et de probité.
" p.38, sc.5 ac.1
On est sensible à la polyphonie du propos et à l'ironie mordante de Valère (admirez l'usage de l'antiphrase) qui dénonce l'avarice d'Harpagon tout en adoptant, en apparence, son raisonnement. Pour l'avare, l'argent est la seule valeur qui soit puisque toute l'existence se résume en lui. L'avare se présente alors comme l'anti honnête homme qui est prêt à sacrifier toutes les vertus (beauté,jeunesse,naissance,honneur,sagesse,probité, art de vivre), et tous les rapports humains (paternité,famille) pour la seule chose qui a de la valeur pour lui : l'argent ; c'est, pour reprendre les termes de Simmel, le moyen qui devient la seule finalité envisageable, l'outil qui devient but ultime.
Les termes utilisés par Valère montrent d'ailleurs que l'argent pour un avare endurci et passionné comme Harpagon devient l'équivalent d'une divinité: point de départ et point d'arrivée de tout.
Ce rapprochement entre l'argent et Dieu est clairement souligné par Georg Simmel qui affirme :
"l'argent, comme moyen absolu et donc point d'unification d'innombrables séquences dotées d'une finalité, a justement des rapports significatifs, dans sa forme psychologique, avec l'idée de Dieu." p.133
en effet l'attitude de l'avare est une attitude adoratrice. N'ayant de respect pour aucune valeur reconnue par les hommes normaux, il sublime l'argent et le vénère telle une divinité.En témoigne les propos qu'il tient au commissaire lorsqu'on lui a volé sa cassette remplies de louis d'or
"les choses les plus sacrées ne sont plus en sûreté." p.102
Simmel ajoute dans ce sens (p134) : "dans la mesure où, de plus en plus, il devient l'expression absolument suffisante et l'équivalent de toutes les valeurs, l'argent se hisse à une hauteur abstraite qui surplombe la vaste diversité des objets."

  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +