Rira bien qui rira le dernier


 (Prof) [176 msg envoyés ]
Publié le :  Lu :1166 fois
Rubrique :Discussion générale  
  • 1.2 stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5



Tout le monde connait ce vers d'un poème « Le temps d’apprendre à vivre, il est déjà trop tard ». Il signifie tout simplement que le temps où l’on découvre que nous avons raté notre vie (éthiquement) et qu’on comprend comment il a fallu vivre et penser véritablement, il n’est plus alors possible de corriger. On passe toute une vie à dire que nous savons tout en croyant bien savoir, mais il viendra impérativement le moment où nous apprendrons et nous comprendrons si effectivement nous savions ou nous n’étions que dans l’erreur. On peut penser que ce temps c’est le temps de la vieillesse, mais souvent ce n’est qu’au moment même de l’agonie qu’éclate cette vérité. Cependant, même lorsque nous sommes encore plus au moins jeunes et nous voyons, par exemple, nos enfants déjà dévoyés, il est trop tard de corriger. Mais lorsqu’il s’agit de prendre toute une position, d’opter pour tout un comportement, d’’adhérer à toute une conception ou à une vision, et que le jour du bilan, qui devait venir, bon gré mal gré, nous découvrirons que nous étions qu’aveuglement, et qu’il est trop tard de corriger, je me demande ce qui est vivre, quand il est encore temps de vivre, si ce n’est cette quête sincère et sérieuse de savoir comment il faut vivre, au lieu de rester absent et distrait se croyant être présent et vigilant. Le problème pour nous les musulmans, découvrir que nous avions raté notre vie ici-bas quand c’est trop tard pour corriger, c’est aussi découvrir l’état de conscience d’avoir raté systématiquement l’autre vie. Je crois que c’est à ce genre de personnes, combien nombreuses, que s’adresse le proverbe Rira bien qui rira le dernier.




Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near '&& id!='24660' order by rand()' at line 1