Rapport de stage d'observation (ens)

 Par El mghazli Hind  (?)  [msg envoyés : 4le 29-03-12 à 10:21  Lu :20210 fois
     
  
 accueil

ENS – Tétouan- Martil


Rapport de stage d'observation


Élaboré par les étudiants-professeurs


  • El mansouri Bouchra N°: 26
  • El mghazli hind N°: 27
  • El yaakoubi Soumiya N°:28
  • El youbi Loubna N°:29
  • El Asfouri Azeddine N°: 30
Sous la direction de Madame Bouassab Wafae.

2008/2009


Remerciements


Avant le commencement de notre expérience professionnelle, nous voudrions commencer ce rapport de stage par des remerciements, à tous ceux et celles qui nous ont tant appris au cours de ce stage avec gentillesse et amour.

Nous tiendrons à remercier Madame BOUASSABE Wafae, professeur encadrant de ce stage d'observation, pour ses conseils, son soutien, sa grande compréhension dont l'utilité s'avère très pertinente.

Nous remercions également notre professeur d'application qui nous a accompagné durant cette phase d'observation avec beaucoup de patience et de savoir-faire.

Enfin, nous présentons nos remerciements à tous ceux qui nous ont aidés de près ou de loin pour leurs orientations et leurs conseils, surtout au personnel du lycée Charif El Idrissi en l'occurrence Monsieur le directeur.

Table des matières


Introduction …………………….4
Chapitre I: …………………….……………………………………...….……..5
  1. Description de l'espace……………………………………..……....……6
  2. Description générale du module2………………………………...………7
Chapitre II: ………………………..………………………………….………...9
  1. Les activités à traiter:………………………………….……..…………10
  1. Activité de lecture……………………………………………….…..10
  2. Langue…………….…12
  3. Expression orale………………………………………………….….13
  4. Production écrite…………………………………………………….14
  5. Evaluation…………...15
  1. Les interactions………….17
Conclusion…………………….………………………………………………18
Tableau récapitulatif des séances d'observation……………………………...19
Annexe…………………..…………………………………………………….21

Introduction

Dans le cadre de la formation professionnelle au sein de l'Ecole Normale Supérieure de Tétouan, nous avons eu l'occasion d'effectuer un stage d'observation au lycée Charif Idrissi qui se situe à Bab El Oqla.

Durant ce stage (25/11/2008 à 10/01/2009), nous avions l'occasion d'être encadrés par Mme Bouassab. Nous avons essayé d'être attentifs au déroulement des leçons, aux comportements du professeur d'application et à ceux des élèves, ainsi qu'à la façon d'élaborer des fiches pédagogiques.

De plus, la prise de notes sur le contenu des cours était un travail indispensable pour donner lieu à des discussions et des remarques, lesquelles constituaient un alibi pour le professeur d'application afin de mieux expliquer telle ou telle pratique enseignante, tel ou tel acheminement de cours ou donner d'avantages d'informations sur les documents pédagogiques.

Notre rapport sera organisé comme suit: après la présente introduction, nous attaquerons la description du module coïncidant avec la période d'observation, ensuite nous étayerons les différentes leçons observées pour arriver en fin de compte aux interactions entre les partenaires de l'acte pédagogique et la conclusion.


Chapitre 1


  1. La description de l'espace:

Notre phase d'observation s'est déroulée au lycée Charif El Idrissi, situé au boulevard El Massira, juste en face de la base militaire. Le lycée a tiré son nom de Charif El Idrissi, savant arabo-musulman dont les travaux portaient non seulement sur les sciences géographiques, mais s'étendaient également à d'autres domaines tels que la pharmacie, la botanique et la médecine.

Le lycée s'étale sur une superficie assez importante. Les classes sont des espaces ordinaires, bien aérés, cependant équipés d'un matériel très ancien. En ce qui concerne l'effectif, les classes, auxquelles on a assisté, variaient entre 34 et 40 élèves.

Les illustrations ci-dessous représentent le lycée en question:

  1. La description du module 2:

Dans ce chapitre, nous signalons que nous allons focaliser l'attention sur la description du module 2 car nous avons été témoins d'à peine une séance de clôture du module 1 consacré au roman autobiographique«La boîte à Merveilles»d'Ahmed Sefrioui.
Ainsi, ce module s'étale sur six semaines, à raison d'une semaine pour chaque séquence. Les différentes activités sont dictées par les compétences à faire acquérir aux apprenants tout au long de ce module.
Ces compétences sont:

Lire un roman de science fiction (la planète des singes).
Reconnaître les caractéristiques d'un roman de science fiction.
Identifier les différents sous genres et thèmes importants.
Produire des textes de science fiction
S'approprier quelques procédés d'expression et d'analyse.
Lire un poème au choix.

Séquences

Etude de texte

Langue TEC

Activités orales TIE

Production écrite

S1

L'exploration

Hors classe

En classe

Hors classe

En classe

Hors classe

En classe

Hors classe

En classe

Lire ch I

Lire ch II

1ère partie

Exercices et devoirs

- le lexique de l'espace

Recherches

Exposé:
- biographie de l'auteur
- les caractéristiques de la science fiction

A préparer

- Résumé
- produire un texte de science fiction

S2

La capacité

- Lire ch IX

- lire ch

1ère partie
Lecture sélective
Extrait ch. IX

Exercices et devoirs

- le champ lexical de:
La surprise
L'étrange
La peur

Recherches

Compte rendu de film scientifique

A préparer

Résumé de
quelques passages étudiés de l'oeuvre

S3

Comprendre et débattre un raisonnement scientifique

A lire
ch. II
2ème partie
Lecture analytique
2ème partie
Extraits ch. II

Exercices et devoirs

Les liens logiques

A préparer

Débat

A préparer

Sujet de réflexion

S4

Remettre les événements dans l'ordre

La conclusion globale

A lire
ch. XI
3ème partie

Lecture méthodique 3ème partie Extraits Chapitre XI

Exercices et devoirs

Les registres de langue

A préparer

Jeu de rôles

A préparer

Fiche de lecture

S5

Poème

_

lecture méthodique «Barbara» J.Prévert

Exercices et devoirs

Les figures d'analyse

_

lecture de l'image

A préparer

Ecriture d'invention


Compréhension de l'écrit.
Evaluation
Production écrite.

Chapitre 2


  1. Les activités à traiter.

Dans ce chapitre, il est intéressant de focaliser l'attention sur l'étude des méthodes didactiques adoptées par le professeur d'application dans une situation didactique ainsi que sur les activités de mise en oeuvre.

De ce fait, nous pourrions relever les techniques suivies par le professeur d'application pour la réalisation des leçons et la manière dont il enseigne un contenu, transmettre un savoir tout en considérant les préacquis et les prérecquis des apprenants.

Notre parcours en tant que professeurs stagiaires, a eu pour objet, lors de sa première station, deux classes de la première année du baccalauréat, sciences expérimentales. Assister à un seul niveau était une proposition de la part du professeur d'application vu que le taux de participation des élèves de ce niveau était élevé par rapport à l'autre niveau, deuxième année sciences humaines, proposé dans l'observation par le centre de formation: L'ENS.

Essayons de suivre de façon plus rigoureuse et plus méthodique l'itinéraire du professeur d'application.

  1. Activité de lecture:

La spécificité de l'activité de lecture est de permettre d'appréhender une entité littéraire pour comprendre et analyser le contenu, y compris le non-dit, pour découvrir la conception du monde en vue d'élargir les horizons culturels des apprenants et les sensibiliser à la diversité linguistique francophone. Pour atteindre un tel objectif, la réforme a introduit des approches de lecture, nous citons à titre d'exemple la lecture méthodique et la lecture analytique.

Lors de cette phase d'observation et en notre présence, le P.A. 1a présenté six leçons de lecture: trois lectures concernant le roman de science fiction « la planète des singes» de Pierre Boule, deux autres leçons abordant le roman autobiographique d'Ahmed Sefrioui «La Boîte à Merveilles» et une lecture méthodique traitant un poème de Jacques Prévert « Barbara».

Durant les six activités de la lecture présentées par le P.A., les élèves étaient attentifs et actifs. Le professeur travaillait sur des supports variés (roman, texte photocopié, tableau à remplir,…) selon le module. Tous les élèves apportaient leurs oeuvres.

Les premiers cours de lecture se sont déroulés comme suit: lecture magistrale, identification, hypothèses, axes de lectures sous forme de notes et synthèse (45 min 15 min consacrée au copiage). Et puisqu'il s'agissait d'une classe motivée, le P.A. varie les approches de lecture, méthodique ou analytique, ce qui lui donne la possibilité de procéder, vis-à-vis du texte lu, comme il entend.

Pour qu'on puisse assister à toutes les approches de lecture; le P.A. les variait vue leur grande utilité dans cette phase d'observation. Elle ne manquait jamais d'inscrire au tableau les compétences ou les capacités à développer chez l'apprenant. Hélas, ce soin ne s'exerçait pas avec le même intérêt pour redistribuer les élèves en classe, car ils s'installent comme il leur semble dans la salle. Cela dit, ce P.A. est considéré, dans son lycée, comme étant le professeur le plus ordonné, celui pour qui la gestion de classe et la discipline des apprenants apparaissent au prime abord.

Les deux premières séances de lecture auxquelles nous avons assistées étaient une synthèse générale du module 1 consacrée au roman autobiographique de Sefrioui. Le P.A. n'a pas adopté une approche de lecture précise puisqu'elle a focalisé l'attention sur l'élaboration d'une fiche de lecture de l'oeuvre en entier, puis sur la réalisation du schéma narratif qui englobe les différents éléments de ce récit.

La lecture méthodique était l'approche la plus favorisée. Le P.A. l'utilisait à deux reprises: lors de l'étude de l'incipit du roman de Pierre Boule« la planète des singes», puis pour étudier le poème de Jacques Prévert«Barbara».

Lire méthodiquement un texte, c'est faire participer les élèves à la construction du sens. A travers cette approche de lecture de texte, on peut déceler le squelette d'un commentaire composé voire d'une dissertation qui commencent d'hypothèses ou de problématiques et aboutissent à leur confirmation ou à leur infirmation suivant une argumentation et une exemplification minutieuses.

L'étude du paratexte, de l'incipit et du chapitre II de l'oeuvre de Pierre Boule a montré, à la fois, un attachement des élèves au domaine de la fiction, et une imagination très fructueuse dans l'émission des hypothèses et l'analyse des axes de lecture.

A l'instar de la lecture méthodique, le P.A. a utilisé, en notre présence, une autre approche de lecture, c'est la lecture analytique. L'exercice n'est pas aisé. De façon succincte, il est balisé de quatre grandes étapes:


  1. La lecture découverte:

Cette étape est réservée à l'identification du texte (genre, type, registre, tonalité, situation d'énonciation, lieu, temps,…), c'est-à-dire au registre d'indices divers afin de concevoir un projet où l'on défini les grandes lignes de l'analyse du texte.


  1. Lecture analyse:

C'est l'étape de la pré-construction du sens, à travers l'étude détaillée des techniques d'écriture, à savoir la grammaire, la rhétorique, et les champs lexicaux (appelées également les indices lexicaux, stylistiques et syntaxiques). Cette étape s'intéresse aux effets que produisent ces techniques sur le lecteur.


  1. La post-analyse:

Décortication des éléments relevés de l'étape précédente en vue de définir les axes de lecture. L'élève, de là, pourra construire le sens définitif en analysant également les éléments qu'il a à sa disposition et en rédigeant le contenu des axes de lecture.

  1. La synthétisation:

Mise en évidence de l'étude de texte par une synthèse finale. Cette étape éveille chez l'apprenant l'intérêt à la recherche, lui donne l'occasion de suivre un prolongement d'ordre méthodologique contribuant à l'élaboration d'autres séances de lecture et d'analyse, en le poussant à lire, et à chercher, même en dehors du cours, d'autres textes proches du texte lu

(Auteur, genre, type,…).

Durant toutes les séances de lecture, le P.A. juge la majorité de ses élèves capables d'émettre des hypothèses, de définir les axes de lecture du texte lu. L'apprenant, par la suite, intervient dans le déroulement du cours, raison pour laquelle le professeur créait une atmosphère d'entente afin d'atteindre les objectifs définis au début de la séance.

Pour toutes les séances de la lecture, la trace écrite est indispensable, elle est élaborée collectivement et transcrite sur le tableau noir avant d'être recopiée sur les cahiers des élèves. Cette trace écrite prend la forme d'une synthèse finale de l'extrait étudié.

  1. Activité de langue:

Les activités de langue ont pour objectif essentiel d'amener les apprenants à assimiler les règles de la grammaire, c'est pourquoi le programme de la première année du cycle du baccalauréat est riche en leçons de grammaire comme: la phrase complexe, les niveaux de langue, les registres, les procédés linguistique…; mais malheureusement, avec le P.A nous avons assisté à une seule séance de langue, intitulée: «transformer une phrase active à la forme passive».

L'objectif visé par le professeur était d'initier ses élèves à la voix active puis à la voix passive. Après avoir écrit quatre phrases au tableau, le P.A. a demandé à ses apprenants de les lire. Lors de cette phase d'observation, les élèves ont été appelés à repérer les sujets, les verbes et les compléments afin de distinguer la phrase active de la phrase passive. Ces éléments repérés ont contribué à la conceptualisation: la reformulation de la règle (retenons).


Au début, la participation des élèves était timide, c'est pour cette raison que le P.A a proposé

un exercice oral; elle a donné des phrases à transformer tantôt à la voix active tantôt à la voix passive, en faisant attention à l'accord du participe passé et à la conjugaison des verbes à la voix passive.


Cette application a facilité la compréhension de la leçon, surtout avec la réalisation d'un autre exercice sur les cahiers, et sa correction collective sur le tableau.

La méthode suivie par le P.A., pour faciliter l'explication et la compréhension de la leçon aux élèves, et pour les pousser à participer, émane d'une grande expérience.

  1. Activités orales:

Une activité orale a pour objectif initial d'autonomiser les élèves à des tâches constructives et valorisantes pour développer des compétences relatives à la communication et à la préparation à l'enseignement supérieur et à la vie active. Ainsi, il est remarquable que le projet pédagogique intègre des activités orales diversifiées, spécifiquement: travaux encadrés, débats, jeu de rôles, discussion,…

Au cours des deux premières séances (une heure pour chaque activité orale), il était question d'assister à deux activités qui s'inscrivent dans la catégorie des travaux encadrés: l'exposé.

Lors d'un exposé, l'apprenant se voit dans l'obligation d'affronter un auditoire par le biais de la langue de sorte à construire des phrases cohérentes, et à respecter l'unité de sens. Cependant, la tâche n'est point aisée, et même si l'élève possède des outils linguistiques convenables (chose non pertinente chez la plupart de nos apprenants), des blocages peuvent perturber l'émission du message.

Les deux séances sont programmées comme une entrée du module II consacrée au roman de Pierre Boule. De ce fait, le thème des deux exposés s'est focalisé sur la définition de la science fiction et la biographie de Pierre Boule, travail élaboré par deux élèves. Il s'agit d'un sujet d'actualité qui suscite la participation des interlocuteurs.

Au cours de ces deux séances, le P.A. intervient en formulant les questions et les réponses des apprenants pour mettre fin à tout type de blocage, allant même jusqu'à la suggestion d'autres pistes non abordées, pour redynamiser le débat. De ce fait, la participation des élèves était plus ou moins intéressante.

L'exercice proposé par le P.A., lors de la troisième séance (une durée d'une heure), est la discussion, activité qui demande un esprit critique et une réflexion basée sur la logique. Le sujet de la discussion était: «que pensez- vous de la guerre?», c'était un prolongement du poème de Jacques Prévert, discussion déclenchée à cause des événements politiques vécus. Les apprenants ont pu répondre facilement puisqu'il s'agissait d'un sujet d'actualité (l'offensive sur Gaza). De ce fait, la classe était plus ou moins active même si la plupart des apprenants manquaient des outils nécessaires pour la bonne communication (formulation convenable des phrases).

La dernière séance s'est intéressée à une activité autre que le débat et la discussion, une activité qui favorise la participation efficace des apprenants et l'échange des idées en respectant les paramètres de la situation de communication, c'était le jeu de rôles. Le sujet du jeu de rôles était le suivant:«émission télévisée: les expériences appliquées sur les animaux». Le sujet choisi se définissait comme étant une continuité à l'élaboration du projet séquentiel, consacré au roman de science fiction «La planète des singes». La présentation du jeu s'était effectuée par groupe de cinq élèves, chacun d'eux assimilait une fonction (savant, chercheur, journaliste, animateur de l'émission, avocat). Le sujet était préalablement préparé parles apprenants (travail hors classe).

Etant professeurs- stagiaires, nous étions subjugués par la présentation des élèves car une créativité très affirmée était au rendez-vous. Au cours de cette séance, le P.A. était totalement absent. C'étaient les apprenants qui avaient pris le relai.

D'emblée, le P.A. fournissait un effort personnel, faisant appel à sa propre expérience pour pousser ses apprenants à la participation et faire intervenir l'ensemble de la classe au déroulement de la séance, en utilisant les moyens de bord, disponible au lycée: tableau noir, craie de couleurs!!!


  1. Production écrite:

Lors de la phase d'observation, le P.A. a consacré cinq séances aux activités écrites, à savoir: le compte rendu d'un devoir surveillé, deux résumés de textes (un seul texte travaillé en deux séances) et deux productions écrites.

Ce genre d'activités, vise à créer chez l'apprenant la compétence rédactionnelle et lui permettre de l'évaluer.

La première séance à laquelle nous avons assisté, était une correction d'un devoir surveillé. La méthode adoptée par le professeur (transcription et correction des fautes sur le tableau) permet aux élèves d'éviter ce genre de fautes dans les prochaines productions.

Quant aux deux séances du résumé, il s'agissait d'un texte scientifique. Il a été choisi de le travailler en deux séances. Dans la première, l'apprenant est censé lire le texte, relever les idées essentielles et le répartir en deux parties afin de le schématiser; bien sûr cet objectif ne pourrait être atteint sans l'effort fournit par le professeur qui n'a pas cessé de poser des questions dans le but de faciliter l'explication et la compréhension du cours. Après l'avoir schématisé, le professeur dans la deuxième séance faisait un petit rappel du schéma déjà effectué: (observation, hypothèses, généralisation et résultat), car la rédaction devait s'effectuer à travers ce schéma. Les élèves orientés par le professeur, participaient à l'élaboration de la rédaction en véhiculant des phrases courtes avec des liens logiques dépendant de la phase repérée.


Les deux dernières séances sont celles de la production écrite, pendant lesquelles le P.A. avait proposé deux sujets de réflexion qui se sont déroulés comme suit:

La première séance:

Sujet écrit au tableau, le P.A a demandé à deux élèves de le lire, ensuite elle a commencé à souligner les mots clés tout en posant des questions d'orientation.

Comme le sujet était déjà préparé hors classe, le professeur a demandé à quelques élèves de lire ce qu'ils ont écrit; elle les écoutait attentivement sans corriger les fautes.

Une des élèves a passé au tableau pour écrire sa production; à ce moment les autres sur leurs cahiers essayaient de relever les fautes et après ils ont élaboré une correction collective. A la fin de la séance, le P.A nous a conseillé qu'au cas où le travail n'était pas préparé hors classe, il faut leur donner 10 minutes pour le faire, les écouter et procéder à la rédaction collective malgré la contrainte du temps.

La deuxième séance:

Avec une autre classe, c'était un sujet de réflexion. Le P.A a suivi la même démarche, avec ses élèves, ils élaboraient un plan collectif: introduction, développement et conclusion. Sur chacune de ces étapes, le professeur posait des questions d'orientation sous forme d'un rappel. Les élèves étaient attentifs, mais vu que le sujet n'était pas préparé à la maison, peu d'entre eux participaient.

Les étapes suivies par le professeur pour réussir cette leçon étaient incontournables. Premièrement, le choix du sujet: «la conquête de l'espace est l'un des objectifs de la science…».Deuxièmement, sa façon de pousser les élèves à participer en exprimant leurs points de vu, en posant des questions d'orientation et en faisant un rappel des différents éléments (introduction, développement, conclusion), ce qui était bénéfique pour nous aussi.

  1. L'évaluation:
  1. Le descriptif de la séance.

La séance de l'évaluation à laquelle nous avons assisté le 25/11/2008(Le 1er jour de stage) a duré une heure. Elle était adressée aux apprenants de la 1ère année baccalauréat, option sciences expérimentales.

Comme il est préconisé dans les orientations pédagogiques, de programmer une évaluation des acquis au terme de chaque module, cette séance ayant pour support un extrait de La Boite à Merveilles d'Ahmed Sefrioui: << Je me sentais plus seul que jamais … l'estrade aux baluchons>>, était la dernière dans le premier module.

S'agissant du déroulement, après avoir distribué les épreuves, le professeur a donné à ses élèves, en bref, quelques consignes concernant l'accomplissement de la tâche.
Quant au contenu, on en distingue trois composantes: la compréhension du texte, la langue et le sujet de réflexion (la production de l'écrit).

A part les éléments biographiques (Nom et prénom de l'auteur, date et lieu de naissance et de décès, quelques unes de ses oeuvres), il a été, aussi demandé aux élèves de déterminer tous les lieux évoqués dans l'oeuvre, c'est-à-dire: autres que ceux cités dans l'extrait, voire ils devaient faire preuve d'abord de la lecture du texte intégral, ensuite de leur attention lors des explications faites en classe.

L'évaluation de la langue portait sur la focalisation, les types de discours (discours direct, discours indirect et discours indirect libre) et le champ lexical de la chaleur, à base d'une question pour chaque notion.

Enfin, en a demandé aux élèves d'exprimer leur point de vue à propos du comportement de l'enfant dans le passage.

  1. Le rôle de l'évaluation.
Répondons d'abord à la question suivante: «peut-on imaginer un enseignement apprentissage sans évaluation?» Absolument, car sans elle on ne peut pas savoir le degré de réalisation des objectifs qu'on s'est proposé d'atteindre. En effet, le processus d'enseignement / apprentissage, les objectifs et l'évaluation sont complémentaires et étroitement liés.

Suivant le moment où elle a lieu; l'évaluation peut être:
  • Diagnostique: elle est faite au début de l'année pour déterminer le niveau des élèves.

  • Formative: elle doit avoir lieu au fur et à mesure de l'enseignement/apprentissage.

  • Sommative: elle a lieu au terme du processus de l'enseignement/apprentissage.

Celle qui devrait tenir plus d'attention et jouer un rôle primordial, tant pour le professeur que pour l'élève, est l'évaluation formative. En effet, elle devrait permettre à l'enseignant d'améliorer et d'adapter ses pratiques de classe ainsi que les contenus proposés, aux capacités et aux besoins de ses élèves. Elle est la base sur laquelle il peut prendre des décisions concernant la mise à niveau des acquis langagiers des apprenants.

Grâce à l'évaluation, l'apprenant peut devenir, lui aussi, conscient et responsable de ses lacunes, il peut ainsi réfléchir sur ses propres stratégies d'apprentissage, pour pouvoir créer par la suite, ses propres moyens de remédiation. Bref, l'évaluation responsabilise les deux acteurs de l'acte pédagogique: l'élève et le professeur.

  1. L'écart entre la théorie et la pratique:
Revenons maintenant à la réalité: «est-ce-que l'évaluation joue vraiment le rôle qui lui est assigné?».

Durant cette première phase de stage, l'élève nous a donné l'impression qu'il est loin de concevoir l'évaluation comme il le faut, il pense seulement à la note qui lui sera attribuée.
Quant au professeur, elle est tellement consciente de l'importance de l'évaluation et elle a la bonne volonté d'adapter ses méthodes en fonction des besoins des élèves et des difficultés recensées chez eux, mais elle se confronte toujours à un certain nombre de contraintes à savoir: l'hétérogénéité de la classe, les contraintes de la masse horaire, la charge du programme, voire le manque des moyens matériels et didactiques.

II. Les interactions

La classe est un milieu d'interactions sociales, humaines et pédagogiques par excellence. C'est un espace où les acteurs de l'acte pédagogique, le professeur et les élèves, devraient agir, interagir et déployer chacun ses efforts afin d'en tirer largement plaisir et profit dans un climat d'entente, de coopération et de respect mutuel.

Ainsi, pour être plus proche de ses élèves, l'enseignant doit partager avec ceux-ci leurs moments de joie et de tristesse et prendre en considération les caractéristiques de leur tranche d'âge. Il sera également très utile d'avoir au moins une idée sur les conditions de vie socio-économique de chaque élève, si l'on veut réussir l'enseignement surtout dans sa dimension humaine.

Le professeur devrait aussi garder à l'esprit, avant d'imposer un programme, qu'il est impossible de motiver les élèves et de les faire participer à un cours si le sujet ne répond pas à leurs besoins d'apprentissage, ou ne convient pas avec leurs capacités intellectuelles.

La participation des apprenants est un indice primordial si l'on veut parler des interactions. Grâce à elle, on peut savoir si l'élève est encouragé par le professeur, s'il en a peur ou non, s'il est motivé et intéressé par le cours et si son point de vue est respecté par les autres.

Au long de cette phase d'observation, on a assisté à des activités dans lesquelles, le professeur d'application essaie toujours d'exhorter ses élèves, elle les emmène à prendre la parole et à s'exprimer librement afin d'être des éléments actifs au sein du groupe classe. Mais comme c'était toujours le cas, quand nous étions des lycéens, rares sont les élèves qui participent, ils sont les mêmes, malgré tous les efforts déployés par le professeur.

Pourtant, nous aimerions bien dire que le taux de participation augmente dans certaines séances, les activités orales à titre d'exemple, par rapport aux autres.

Conclusion

Commencer la phase d'observation par la première année du baccalauréat section «sciences expérimentales» n'est pas sans intérêt. Frôler le seuil de l'expérience pédagogique, donnée par le Français Langue Etrangère, est une opportunité à saisir. Cependant, plusieurs obstacles viennent entraver la réalisation de cet objectif.

Le fait d'assister à un seul niveau au cycle secondaire qualifiant diminue notre champ de vision et nous approprie une idée très médiocre de la situation du FLE dans nos classes. Il nous a mis dans une impasse perturbatrice, vue la situation générale des classes du français dans les lycées marocains (niveau faible des élèves, problèmes des professeurs, incompatibilité du programme,…).

En tout cas, avec une classe motivée, notre professeur d'application nous a donné la possibilité d'aborder les différents types d'approches, qu'il soit lors de la séance de lecture, de production, d'expression orale ou même avec une séance de linguistique ( langue), ce qui nous a donné l'opportunité de bénéficier de beaucoup d'informations susceptibles de nous aider dans notre parcours estudiantin/ professionnel.

Tout le long de ce travail, nous avons essayé de décrire, de rapporter tout ce que nous avons pu observer lors de cette première phase de stage. D'ailleurs, cette phase va nous donner la possibilité de comprendre, de mettre les pieds sur les premières marches. Notre tâche sera de continuer, d'avancer, d'approfondir ce que nous avons acquis quant à l'élaboration d'un programme qui correspond aux besoins et aux attentes des apprenants marocains.

1: Dans ce travail, nous allons désigner le professeur d'application par «P.A.».


  




Vous aimez cet article
Partagez-le avec vos amis


 Réponse N°1 19096

matricules
  Par   abdeslam slimani  (Profle 29-03-12 à 14:39

El mansouri Bouchra N°: 26

El mghazli hind N°: 27

El yaakoubi Soumiya N°:28

El youbi Loubna N°:29

El Asfouri Azeddine N°: 30

Avez-vous demandé à vos collègues l'autorisation de les mentionner comme ça? Avec leurs numéros!Asfouri Azeddine est déjà présent sur le forum

citation: "El Les illustrations ci-dessous représentent le lycée en question": où sont-elles?

Le fait de ne pas nommer le professeur d'application et de se contenter de PA pour le désigner n'est-ce pas là une forme de non reconnaissance?




 Réponse N°2 19099

re
  Par   marocagreg  (Adminle 29-03-12 à 16:39

C'est moi qui ai supprimé les illustrations.

le prof d'application n'aimerait p-ê pas que son nom soit divulgué.

quand un travail est envoyé par l'un des ses co-auteurs, il est publié, ce qui n'est pas le cas, lorsque l'envoyeur n'est pas l'auteur ou l'un des auteurs.

ce document est surtout publié à l'intention des stagiaires (pour avoir un exemple de rapport de stage)




 Réponse N°3 33860

opinion
  Par   elasfouri azeddine  (Profle 20-04-14 à 11:56



c'est une initiation très utile pour l'échange ,pour l'épanouissement et pour le progrès .merci hind ,je suis tout à fait pour .





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +