Quelques notions autour de l'indicatif!

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 29-09-12 à 14:23  Lu :1208 fois
     
  
 accueil

(Pardon: autour, et non atour dans le titre!)
Le mode indicatif !
Dans une phrase verbale, le verbe est le constituant principal !
Le verbe peut être un verbe d’état, ou un verbe d’action. Ce verbe doit être obligatoirement conjugué à un mode et un temps.
Le mode est la façon avec laquelle l’action est exprimée, et le temps, c’est le moment du déroulement de l’action.
Dans la langue française, il y a sept modes : trois modes dits impersonnels, parce que les verbes y sont conjugués sans sujet dans la subordonnée, mais ils dépendent du sujet ou du C.O.D de la principale. Et il y a quatre autres modes, dits personnels, parce que les verbes y sont conjugués avec des sujets.
Les modes impersonnels sont : l’infinitif, le participe, et le gérondif (considéré comme un mode par beaucoup de grammairiens).
Les modes personnels sont : l’indicatif, le subjonctif, le conditionnel, et l’impératif.
Chaque mode a plusieurs temps :
1- L’infinitif : Il y a l’infinitif présent ex : faire ; et l’infinitif passé ex : avoir fait.
2- Le participe : le participe présent ex : faisant ; et le participe passé : ayant fait (remarque : nous considérons ici le participe passé dans sa valeur d’action et non sa valeur adjectivale comme dans : le travail fait.)
3- Le gérondif : présent ex : en faisant ; passé : en ayant fait.
4- L’impératif : présent ex : fais ; passé : aie fait.
5- Le conditionnel : présent ex : je ferais ; passé (première forme) ex : j’aurais fait ; passé (2ème forme) ex : j’eusse fait (une forme très soutenue, inusitée dans le français moderne).
6- Le subjonctif : présent ex : que je fasse ; passé ex : que j’aie fait ; imparfait ex : que je fisse (forme soutenue, inusitée) ; plus-que-parfait ex : que j’eusse fait (comme la conjugaison du conditionnel 2ème forme. C’est une forme Soutenue et inusitée)
7- L’indicatif : quatre temps simple et quatre temps composés. Et c’est justement ce mode que nous allons voir en détails.
Le mode indicatif : première remarque à faire, c’est que c’est le seul mode des quatre dits personnels qui indique que l’action est actualisable : dans le passé, le présent, et dans le futur. Actualisable veut dire : qui s’est passée, se passe ou se passera effectivement. Pour le comprendre, on peut vérifier en comparant l’action à l’impératif : fais tes exercices ! Dans cette phrase, qui exprime l’ordre, ou la demande… celui à qui elle est adressée, ne fait pas ses exercices, et ce n’est pas sûr qu’il les fasse. La phrase n’a fait que montrer cette modalité injonctive. Et c’est le rôle de l’impératif. Quand on entend ( sans voir) Rachid dire à une autre personne: Fayçal, viens ici ! On ne peut pas dire que Fayçal vient, ou viendra. On ne peut dire que : Rachid a ordonné (ou demandé) à Fayçal de venir !
Il en est de même pour le subjonctif : je souhaite que tu fasses : ce n’est qu’un souhait ! le conditionnel : je viendrais : probabilité, doute, condition… !
Venons en alors à l’indicatif : c’est le mode qui exprime tous les cas de figures où l’action se déroule réellement. Et c’est pourquoi, il se décline en plusieurs temps, lesquels couvrent l’axe du temps.
Les temps de l’indicatif, sont en nombre de huit : quatre temps simples et quatre temps composés. En réalité ce sont quatre temps simples et leurs quatre temps composés.
Ainsi nous avons :
1- le passé simple et son frère le passé antérieur,
2- L’imparfait et son frère le plus-que parfait,
3- Le présent et son frère le passé composé,
4- Le futur simple et son frère le futur antérieur.
I- La relation de parenté entre chaque temps et son frère, se décline en trois liens :
a- Chaque temps composé est formé par l’auxiliaire conjugué au temps de son frère simple ( et/plus) le participe passé du verbe : ex, le passé composé est formé par l’auxiliaire au présent : j’ai fait.
b- Chaque temps composé indique une action achevée par rapport à son temps simple : ex, j’ai fait. L’action de faire est terminée par rapport au présent de l’énonciation, c’est-à-dire le moment où elle a été dite.
c- Chaque temps composé est placé directement derrière son temps simple, sur l’axe du temps. Il lui est directement antérieur. Ex : le passé composé est avant le présent, comme le plus que parfait est avant l’imparfait…
II- Auxiliaire être ou avoir :
Le choix de l’auxiliaire dans le temps composé dépend du verbe lui-même.
La plupart des verbes, au passé composé, se conjuguent avec " avoir " (95%). Sauf :
1- Les verbes dits " pronominaux " qui se conjuguent avec " être ".
Ex : Il s’est promené dans le parc
Elles se sont amusées.
2- . Dix verbes intransitifs (qui n’ont pas d’objet direct ou d’objet indirect)
Aller ,arriver ,devenir ,entrer, mourir ,naître, partir, rester, tomber,venir.
3- Quelques verbes se conjuguent avec avoir ou être selon qu’ils ont un objet direct ou qu’ils n’en ont pas. Le sens est alors différent dans chacun des cas. Ces verbes sont : descendre, monter, passer, retourner, sortir.
Je suis descendu au sous-sol
Elle est montée à l’échelle
Vous êtes passés par El Jadida
Tu es rentré tard
Nous sommes retournés à Safi
Ils sont sortis de l’hôtel
J’ai descendu l’escalier
Elle a monté les marches
Vous avez passé un jour à Kénitra.
Tu as rentré la voiture
Nous avons retourné le matelas.
Ils ont sorti leur argent.
4- . Le participe passé s’accorde toujours avec le sujet lorsqu’on utilise l’auxiliaire être. Avec l’auxiliaire avoir, il n’y a pas d’accord avec le sujet.
Ex : Nous sommes sortis de la maison. Mais : Nous avons sorti la voiture.
III- Formation du participe
1. Tous les verbes en " –er " font leurs participes passés en " - é ".
Aller : je suis allé à Tanger
Passer : je suis passé par Rabat
2. La plupart des verbes en " - ir " font leurs participes passés en " – i "
Finir : nous avons fini notre travail
Partir : il est parti à Taza pour finir ses études.
Sortir : tu es sorti sous la pluie et tu es tout mouillé.
Verbes irréguliers (les plus courants)
courir : couru/ couvrir : couvert /mourir : mort /offrir : offert
ouvrir : ouvert/ souffrir : souffert /tenir : tenu /venir : venu
3. On forme le participe passé de la plupart des verbes en " -re " avec " -u ".
descendre : ils ont descendu les escaliers
perdre : il a perdu son trousseau de clés
rendre : je lui ai rendu sa voiture.
vaincre : Il a vaincu ses ennemis.
Verbes irréguliers à changement de radical
paraître : paru /plaire : plu/ taire : tu/ vivre :vécu /boire : bu/ connaître : connu /croire : cru lire : lu
Autres verbes irréguliers
conduire : conduit /dire : dit /écrire : écrit /craindre : craint/ éteindre : éteint
rejoindre : rejoint/ conquérir : conquis /mettre : mis /prendre : pris / rire : ri /suivre : suivi être : été /naître : né
4. La plupart des verbes en " -oir " ont leurs participes passés en " -u "
Falloir : il a fallu partir tout de suite.
voir : elle a vu les informations à la télé.
vouloir : ils ont voulu aller à la piscine.
Verbes irréguliers à changement de radical
apercevoir : aperçu /devoir : dû /avoir : eu /pleuvoir : plu / pouvoir : pu /recevoir : reçu /savoir : su
Autres verbes irréguliers
Asseoir : assis
En conclusion :
Dans un récit, ou tout autre discours, tous les verbes qui sont à l’indicatif, ils expriment des actions qui ont été faites, sont en train de se faire ou se feront.
Je ne dis : j’ai mangé une pomme que si je l’ai fait. Ou alors, j’ai menti, mais c’est dans le but d’actualiser une action. Le futur lui-même fait partie de la certitude, par rapport au moment de l’énonciation. Quand un locuteur dit : ce soir, je dormirai tôt, c’est qu’il a bien l’intention de le faire. Et au cas où il ne le ferait pas, il en parlerait à l’indicatif, en justifiant pourquoi, il ne l’a pas fait : je ne me suis pas couché tôt, car, j’avais des invités…

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed


 Réponse N°1 27595

Merci, M Jaafari
  Par   Samira Yassine  (CSle 29-09-12 à 16:26



Cette leçon devrait être expliquée à tous les élèves de tous les niveaux du lycée comme travail d'introduction au programme.

Je la fais chaque année , à mes élèves, pas de cette façon si bien détaillée , mais en gros , le contenu est le même.

La seule différence entre nous , c'est le 7ème mode : le gérondif, moi je le mets avec le participe.

Merci, M Jaafari, pour ce partage.





 Réponse N°2 28036

Merci cher collègue
  Par   mohamed knouz  (CSle 27-10-12 à 19:04



Merci pour ce magnifique partage, cela aura un autre charme si l'axe du temps y était.....





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +